Archives de tags | va-et-vient

Combat de filles

Combat de filles
Combat de filles par James Fraser. Modèles Paige et Tatiana. Source : https://www.deviantart.com/mtl3/art/Girl-Fight-8-827273057

Combat de filles

Bonjour tout le monde,

Combat de filles 3Vous savez probablement déjà que le domaine de la nudité artistique renferme toute une panoplie de facettes d’une variété que je qualifierais non sans gêne de déconcertante. J’ai bien écrit non sans gêne puisque certaines desdites facettes peuvent susciter un certain malaise auprès de personnes peu ou bien pas habituées à de telles initiatives. Des initiatives qui peuvent repousser les limites de l’imagination. D’ailleurs, repousser les limites de l’imagination ne serait-il pas le devoir de tout artiste digne de ce nom ? Poser la question est à mes yeux y répondre.

Parmi les réalisations qui peuvent choquer unCombat de filles 4 public peu ou mal informé de la possibilité des poses de nudité artistique, celles qui mettent en valeur le mouvement de deux modèles nus féminins occupent certainement le haut du pavé. Ce qui semble aller de soi puisqu’il est tout de même rarissime que de telles réalisations photographiques soient faites de nos jours. En effet, la grande majorité des photos de nu sont prises lorsque les modèles posent de manière, disons-le, plus conventionnelle.

Combat de filles 5Pour ce qui est des créations photographiques du nu mettant, si je puis dire, en vedette un duo des modèles féminins en mouvement, le fait d’en avoir une certaine expertise est un pré requis indéniable pour arriver à créer une œuvre digne de mention. Comme dirait le Christ : « Beaucoup d’appelés, peu d’élus » Mais, fort heureusement, il y a parmi mes précieux collaborateurs, un photographe qui a un talent formidable pour ce genre de photos. 1

James Fraser, photographe britannique, est à monCombat de filles 6 humble avis l’un des meilleurs photographes œuvrant dans ce style assez inusité. En effet, son sens professionnel transpose dans l’ensemble de ses œuvres lesquelles démontrent une patience presque angélique de Paige et de Tatiana ses modèles féminins qui, je l’avoue, sont d’une beauté tout à fait exquise. La beauté n’est point un péché lorsqu’elle peut servir à enrichir la nature profonde de l’art. Et, en particuliers, l’art du nu.

Et quoi de plus innovateur sur le plan artistique que de photographier deux modèles nus féminins dans des poses imitant un combat à mains nues? 2 Des poses qui dénotent, je suppose, deux éléments d’une importance capitale dans le déroulement de la séance photo. En premier lieu, une complicité complète entre Paige et Tatiana sans laquelle une telle séance aurait été impossible. Et, en second lieu, une confiance absolue de leur part envers James Fraser. En effet, peu de modèles accepteraient de prendre des poses plus ou moins explicites devant une lentille de caméra même si cela est fait notamment sous un angle presque eurythmique.

Combat de filles 2Enfin, je terminerai mon propos en soulignant l’originalité d’un dessin réalisé par un artiste utilisant le pseudonyme de CapitaPerdu sur la photo de présentation de cet article. Un tel dessin représente de manière assez remarquable l’ensemble de la photo et d’une façon tout à fait agréable à contempler. Certes, ce ne sont pas tous les éléments qui y sont rapportés mais bien les principales composantes, et ce avec un certain cachet. Un cachet qui m’a incité à faire le va-et-vient entre ledit dessin et la photo originelle. Comme quoi, toute représentation de nudité artistique peut devenir en elle-même une source d’inspiration pour un autre support visuel lui donnant ainsi une deuxième vie.3

Je vous remercie de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

  1. J’ai déjà eu l’opportunité de rédiger certains articles, parfois sous formes de proses, parfois sous formes de poésie, au sein de mon blogue.

  2. J’ajouterais qu’il n’y a pas que leurs mains qui soient nues dans le cas présent.

  3. Source : https://www.deviantart.com/capitaperdu/art/Harsh-Struggle-840101217

Le sacre du printemps

Sacre du printemps
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Le sacre du printemps

Poème inspiré par la musique de Stravinsky et par la réalisation photo de Rick B.

 

Tout est noirceur,

Tout est rempli de peur,

Noirceur qui sans relâche m’entoure,

Froid et lenteur sont aux moindres détours.

 

Pourtant, en toi vibrent chacune de tes veines.

Des veines gorgées à satiété de sang qui se démènent,

De ce sang à la fois donneur et receveur toutes les vies,

De ces vies qui attendent le bon moment pour éclater à l’infini.

 

Tel le ferait un phallus au moment de la jouissance,

Et qui sort de la bouche d’un couple au temps de réjouissance,

D’un mouvement de va-et-vient culminant au point du bonheur suprême,

De ce point mystérieux d’extase, de la petite mort, célébré même pendant le carême.

 

Semblable à la sève chaude si nourricière,

Qui navigue prestement dans les gracieuses artères,

Abreuvant jusqu’à la cime des arbres profondément endormis,

Endormis à chaque hiver en espérant que maintenant ce soit fini.

 

Quelle est donc cette force de la nature !

Qui donc peut avoir créé cet être tellement pur ?

Si pur que seuls les êtres divins pouvaient consacrer,

Une saison qui redonne la vie tel le ferait une terre sainte et sacrée.

 

Ô toi, ô sacre du printemps,

Ô toi qui annonce la venue des nouveau-nés.

Ceux que les époux ont par joie et amour façonnés,

Et dans le sein des mères lentement petits êtres se sont formés.

 

Force vive du temps qui passe et qui revient,

Ainsi en a-t-il toujours été pour chaque homme son destin,

Que vienne le printemps et sa bienfaitrice chaleur réchauffer nos cœurs,

Nous sortir de nos langueurs, de nos craintes, de nos peurs et de notre torpeur.

 

Printemps de force se manifestant dans mon corps offert,

Offert dans chaque note de cette mélodie que craignent même les enfers,

Offert dans ma fragilité que témoigne chaque parcelle de ma peau de femme,

Moi, cette femme annonciatrice de jours nouveaux et de danses autour de la flamme.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une de ces chaudes journées

Une de ces chaudes journées
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Paroles écrites par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Une de ces chaudes journées

 

Un de ces jours,
Je te ferai l’amour,
Un jour qui durera toujours,
Afin de te combler, ô mon amour.

 

Jamais tu n’en reviendras,
Jamais de mes talents tu ne le croiras,
Jamais tu ne pourras trouver autre amant tel que moi,
Jamais aucun homme ne saura te satisfaire comme un roi.

 

En une journée de juin,
Je ferais avec grande joie le malin,
Pour te courtiser avec un bel entrain,
En te cajolant avec douceur tes délicates mains.

 

Je te chanterais une chanson de Gainsbourg,
Dès que le soleil se pointera le nez au petit-jour.
Une de ses chansons interdites par ses mots inédits,
Car moi aussi je ferai bien en toi ce va-et-vient jamais assouvi.

 

En une journée de juillet,
Dès l’aube où la beauté renait,
Je te fredonnerais un air de Queen,
Afin de te donner un air joyeux, une bonne mine.

 

Sans faire de pression,
Car je veux vivre avec toi à l’unisson,
Ce jour de péché mortel me menant dans les flammes,
Dans les flammes de l’enfer où se trouvent jolies jeunes dames.

 

En un jour du mois d’août,
Peu importe lequel je m’en fou,
Je te couvrirai de baisers à rendre jaloux,
Bien des hommes en pensant bien sûr à ton époux.

 

De mes bras tu seras tendrement serrée,
De ma poitrine tu entendras mon cœur t’aimer,
De nos corps enlacés tu ressentiras la chaleur y monter,
De ma verge gonflée du désir de te posséder en toi tu la sentiras pénétrer.

 

Avant que l’été prenne fin,
Que nous puissions satisfaire notre faim,
Avant le retour fatidique de la morte saison,
Mon seul souhait est de te faire l’amour à en perdre la raison.

 

Avant que n’arrive l’automne,
Et que cesse en moi l’envie d’être ton homme,
Avant que viennent les nuits si froides de l’hiver,
Et que ma vie sans ta présence devienne en mon âme un calvaire.

 

Avant que mon heure de quitter ce monde arrive,
C’est seulement avec toi qu’en chaque instant je désire vivre,
Sentir à jamais nos corps s’unir en une ultime étreinte,
Avant que mon âme quitte mon corps et qu’en moi la vie s’éteint.

 

Une journée pas comme les autres,
Où dans ton lit de concubine je me vautre,
Une journée qui me précipitera vers ma destinée,
C’est d’être avec celle que mon cœur en secret a tant aimée.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Dans cette ambiance

Dans cette ambiance
« Dans cette ambiance » par G.B. d’Allemagne Poème par RollandJr St-Gelais

Dans cette ambiance

 

Quelle nuit inoubliable,
Quel corps tellement délectable,
Lèvres si savoureuses à embrasser avec tendresse,
Moment de pure extase vécu avec toi ma belle déesse.

 

Je m’avançai vers toi d’un pas mièvre.
Délicatement, tu me fis signe de la main.
En me regardant d’un sourire un peu coquin,
Tandis que ma langue s’offrit tes intimes lèvres.

 

Savourant la sève couler abondamment,
Chaque goutte sur ma langue assurément,
À chacun de mes coups, ton plaisir était le mien.
À tes mouvements de hanche mon plaisir devenait le tien,

 

Tout en entendant ton souffle entrecoupé par tes halètements,
Tu m’invitas non sans peine à m’étendre sur toi délicatement,
Car tu ne savais quoi choisir entre le plaisir donné par ma langue,
Ou bien par celui offert par ma hampe gorgée de sang et qui te nargue.

 

M’étendant sur ton corps tout chaud tout beau,
Je te défonce avec une force virile alimentant ton soubresaut.
Me sollicitant sans cesse jusqu’à en pleurer de joie et d’allégresse,
De mon membre mâle ces grands coups accompagnés de mes caresses.

 

De nos poitrines collées,
J’entendis nos cœurs bien s’amuser,
Des cœurs heureux en cet instant si précieux,
Un moment si secret que seuls pouvaient voir les dieux.

 

À force de faire ce va-et-vient,
Avec à la fois grande passion et bel entrain,
Je sentis tes parois se refermer sur ma verge prisonnière,
Séquestrée dans celle que je désirais depuis mon retour de la guerre.

 

Au moment que nous avons tant désiré,
À cet instant que nous avons tant souhaité,
De ma verge si fière sortirent les jets de ma semence,
C’est alors que nous criâmes de jouissance et de démence.

 

Dans cette ambiance d’un conte de fée,
Liés ensemble en cet éther presque mystique,
Qui nous recouvrait d’un bonheur si magnifique,
Je te voyais, ô mon amour, à la fois enchantée et comblée.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Instinct

41537195_464488887397866_8759243212125634560_o

Acrylique sur feuille réalisé par Juste Angèle de la France

Instinct 

 

Il est tôt le matin 

Et comme à chaque réveil 

Devant tes seins je m’émerveille 

Alors que nous sommes encore dans les draps de satin  

 

Pendant que je m’assis sur le bord du lit 

Dans le silence, tu te lèves et viens vers moi. 

Ce désir dès que tu vois ma hampe dressée vers toi 

Je le vois bien dans ton regard que tu veux être assouvie. 

 

Dans la pénombre de la chambre 

Où vers moi avec attention tu te cambres 

Me présentant un plat savoureux : tes seins merveilleux 

Que j’embrasse avec plaisir tellement ils sont délicieux. 

 

C’est alors que tu te mets à genoux 

Exigeant de moi ce va et vient si doux 

Afin de recevoir sur ton buste ma semence chaude 

En guise de prière matinale ! En guise de laudes. 

 

N’en pouvant plus, tel un esclave, je t’ai obéi. 

Avec entrain tu m’as si gentiment souris 

Alors que je sentais sortir de moi cette extraordinaire substance 

Que je connaissais bien depuis sa découverte à l’adolescence. 

 

Vers moi tu t’es penchée 

Attendant ce petit lait écrémé 

Que de ma hampe gorgée de sang 

Était expulsé avec force et abondamment 

 

Traçant sur tes seins des magnifiques sillons 

Que tu léchas pour ta plus grande satisfaction 

Savourant en guise de petit déjeuner en cette heure 

Que je t’ai offert avec grand amour pour ton bonheur. 

 

De 

 

Rolland St Gelais 

Québec (Québec) 

Canada