Archives de tags | France

En ce temps-là !

Mireille Darc 3

 

© Mireille Darc

 

En ce temps-là !

Bonjour tout le monde,

06_Mireille_Darc_GaliaJe profite de mon retour à la maison, suite à une panne de courant, pour publier un article à saveur philosophique. Comme quoi avoir une panne de courant chez-soi ne signifie pas être en panne d’inspiration pour une éventuelle publication au sein de mon blogue consacré à la grâce de la nudité artistique, à la photographie et à la poésie. Vous savez fort probablement que la magnifique actrice Mireille Darc nous a quitté voilà déjà quelques jours. Elle a été, c’est le moins que l’on puisse dire, une actrice hors pairs jouissant d’une beauté exquise et apte à évoluer avec les aléas du temps.

© Mireille DarcOr, parmi son cheminement professionnel, elle a su se trouver une place non négligeable au sein du monde élitiste de la documentation. J’ai bien écrit « élitiste » étant donné le fait que plusieurs cinéastes ont tenté à maintes occasions de réaliser des documentaires sur divers sujets sans pour autant atteindre un minimum de professionnalisme digne de ce nom. Comme l’affirme si bien le proverbe :  » Beaucoup d’appelés, peu d’élus.  » Ce qui est d’autant plus vrai lorsque la nudité est de mise lors d’une recherche documentaire. Pourquoi donc ? Serait-ce un relent d’une pseudo moralité trouvant sa source au sein d’une religion où la recherche de la beauté, du plaisir et de la joie dans le sens le plus simple a été condamnée aux feux de l’Enfer ? C’est possible.

Toutefois, force est d’admettre que la France est et continue d’être à l’avant-garde de l’art du nu. Un art qui serait, et c’est mon humble opinion, l’apanage des dieux. Heureusement qu’il y a dans le monde de la francophonie des créateurs artistiques pour qui la nudité, travaillée de manière noble et présentée avec le plus grand des respects, est un outil de travail tout à fait unique. Mais attention ! Je ne parle pas ici d’une réalisation au sens religieux du terme, bien que le Vatican, chose étrange d’ailleurs, regorge de tableaux et de peintures relatant la nudité de nos premiers ancêtres, au sens imagé, que sont Adam et Ève. Chose assez étonnante dans le monde du nu, ou si vous préférez, de la nudité purement et simplement, c’est qu’il est rarissime de pouvoir contempler une oeuvre quelconque sans y voir une facette liée de près ou de loin à la pornographie. Pourtant, la nudité artistique n’a rien en commun avec cette dernière. Bien entendu qu’une certaine volupté, voir une sensualité, peut être perceptible au sein de diverses présentations. là-encore, tout est une question de goût personnel.

Ceci écrit, je ne pouvais guère passer sous silence le travail accompli par notre chère disparue, madame Mireille Darc, qui a su avec habileté vivre de sa passion mais, encore plus important, de vivre pour celle-ci. Oui, c’est un fait. La nudité n’était point un péché, ni un crime … en ce temps-là. Encore une fois, je lui souhaite paix à son âme !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

P.S. Un sincère remerciement à ma collègue Idéelle pour sa permission d’utiliser ses photos de nus.

Son site est : https://ideelle.wordpress.com/2017/08/29/de-lautre-cote-de-lobjectif/

 

 

Reposez en paix madame Darc

06_Mireille_Darc_Galia

 

Mireille Darc (Une femme d’une beauté exceptionnelle)

 

 

Reposez en paix madame Darc

Bonjour tout le monde,

Mireille-Darc-Feet-455067J’ai appris la triste nouvelle du décès d’une figure emblématique du cinéma français. En effet, madame Mireille Darc est parti rejoindre les grands personnages du cinéma, toutes langues et nationalités confondues, des dernières années. Il va de soi qu’en tant de passionné du cinéma, il me paraît plus que normal de publier un petit article afin d’une part, de témoigner de mon respect envers cette actrice et, d’autre part, pour nous rappeler que la vie est le bien le plus précieux qu’il soit. C’est à nous de lui donner un sens et de nous accomplir dans ce que nous faisons, et ce avant toute chose par amour.

Je vous présente un excellent reportage, réalisé par France Info, sur madame Mireille Darc. Quoi de mieux qu’une telle présentation afin d’apprécier l’ampleur de la carrière d’une grande actrice et d’une femme extraordinaire ? Ceci écrit, je vous souhaite un bon visionnement.  Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pour mes amis-es de l’Europe

20170817_130604

Votre humble serviteur : RollandJr St-Gelais

Pour mes amis-es de l’Europe

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous ? De mon côté, je profite des dernières journées du mois d’août lequel a été particulièrement riche en activités. Des activités qui m’ont fait beaucoup de bien. Il va de soi que les prochains mois devraient, je l’espère de tout mon cœur, être généreux en occupations tant dans le domaine de la nudité artistique que celui de la photographie sans oublier la poésie. Trois domaines que j’affectionne particulièrement. Bien entendu que d’éventuels articles seront publiés au fil de mes expériences. Je vous le promets.

Ceci écrit, je vous présente un article qui concerne une activité haut en couleurs, si je peux me permettre l’expression, qui aura lieu en France dans la belle ville de Caen. En effet, il s’agit de la « nuit du modèle vivant » qui se déroulera à Caen le 18 janvier 2018 de 19h00 à 21h00.

Bonne lecture et bon week-end !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Caen. Croquer ou poser nu au musée des Beaux-arts

Les inscriptions pour la nuit du modèle vivant, organisée au musée des Beaux-arts le 18 janvier 2018, sont ouvertes !

Le musée des Beaux-arts de Caen organise la première édition de la nuit du modèle vivant le 18 janvier 2018, de 19 h à 21 h. « C’est un service que l’on rend aux étudiants des Beaux-arts, aux artistes et aux amateurs, explique Anne Bernardo, responsable de la programmation culturelle du musée.  On sait qu’il y a une forte demande. »

Les inscriptions sont déjà ouvertes pour participer en tant que croqueur ou même modèle ! Pas de professeur pour orienter les modèles ou les dessinateurs, chacun devra suivre son instinct. « Seulement on ne recrute pas les absolument novices en tant que modèle nu, cela demande de vraiment bien connaître son corps, notamment pour les poses longues. »

Pour s’inscrire, contactez le musée des Beaux-arts : mba-reservation@caen.fr

Source : http://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/caen-croquer-ou-poser-nu-au-musee-des-beaux-arts-5201810

Le body painting à Berlin en 2017

Le body painting à Berlin en 2017

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. pour ma part, je dois vous avouer que j’ai été passablement occupé ces derniers jours. En effet, je suis allé visiter le pays de mes ancêtres afin de me ressourcer tant spirituellement que moralement. Savoir qui nous sommes commence d’abord et avant tout par prendre conscience de nos origines.

Cette période de ressourcement ne m’a pas empêché, ho que non, de songer à mes prochains articles concernant le monde de la nudité artistique. Un monde qui me fascine de plus en plus. Voilà pourquoi je m’empresse de partager avec vous cette magnifique trouvaille que mon ami et correspondant, qui est lui-même un modèle nu, de la France m’a fait parvenir durant mon séjour sur mes terres ancestrales. Il s’agit d’un festival de body painting qui a eu lieu en Allemagne. Ce qui est particulièrement intéressant, c’est qu’un tel évènement a lieu en public sous le regard de gens attentionnés plus par la beauté des créations sur les corps nus que par la nudité des participants à proprement parler. Un grand remerciement à mon ami et correspondant Raul A. pour m’avoir fait découvrir cette vidéo.

Bon visionnement !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Très belle réflexion d’une modèle nue de la France

Très belle réflexion d’une modèle nue de la France

 » Poser ? C’est donner, transmettre et partager. Poser est un don de soi, de la vie… Poser ? C’est être au plus proche de ses émotions et ce, sans vêtements ni parure externe. Poser ? C’est être la peau, la chair.  Poser ? C’est se donner, s’exprimer, laisser parler son corps. »

de Pascale Nicolas (France)

Une photo digne de mention

sweet_martyna_by_rickb500-davq7lk

Modèle ? Martyna Photo ? Rick from Germany

Une photo digne de mention

Bonjour tout le monde,

Vous le savez probablement déjà. Je suis inscrit sur le site de partage artistique DeviantArt depuis maintenant plus de six ans. Ce qui m’a permis à la fois de partager mes réalisations tant dans le domaine de la nudité artistique que celui de la photographie. Deux passions qui animent ma vie. Il va de soi que le fait d’être inscrit sur ce site m’a également amené à découvrir des oeuvres tout à fait remarquables et à dialoguer, en tenant compte des limites occasionnées par les barrières linguistiques, avec des gens qui ont les mêmes intérêts que votre humble serviteur.

La grande majorité de ces personnes vivent sur le vieux Continent dans des pays où l’art y est grandement valorisé. Je pense notamment à la France, à l’Italie et à la Suisse ainsi que l’Allemagne. D’ailleurs, j’ai eu la chance de visiter certains endroits où plusieurs créations artistiques y étaient exposées. Le dernier en lice est une exposition sur le nu qui a encore lieu à Genève dans le canton du même nom. Il va de soi que cette exposition m’a beaucoup plu.

19437707_1963024200595347_2740356070364974383_nToutefois, et vous l’ignorez peut-être, mais mon intérêt porte aussi sur le portrait qui dénote avec plus de précision le degré de prof. En effet, est-il utile de vous rappeler que la qualité du portrait dénote hors de tout doute raisonnable le degré du sens professionnel chez l’artiste ? Le portrait peut concerner autant un dessin qu’une peinture ou encore une photo. L’essentiel est d’y découvrir tout le talent de l’artiste. Et, croyez-moi, c’est là un sujet d’une extrême complexité à saisir. Complexité qui relève du moment saisi, un instant figé perpétuellement dans le temps, où l’œil de l’artiste aura porté son regard sur le sujet. Complexité qui relève aussi, et non pas dans une moindre mesure, dans la capacité de faire vibrer les émotions, un peu comme un film d’amour, chez le spectateur. Complexité qui relève, si je peux encore me permettre d’élaborer sur ce point, du travail accompli tant par le modèle que par l’artiste. En effet, une parfaite coordination doit se faire de manière absolue afin d’y trouver une authentique harmonie entre celui qui regarde et celui qui se dévoile.

Je tiens, en terminant cette missive, à remercier mon ami Rick pour m’avoir donné sa permission d’utiliser cette superbe photo au sein de mon blogue artistique. Vous trouverez un lien en annexe afin de pouvoir admirer l’ensemble de ses oeuvres. Bravo à son modèle !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Lien important : http://rickb500.deviantart.com/

Concernant la nudité, l’art et le monde arabe

New Image 9

Concernant la nudité, l’art et le monde arabe

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien.

Pour ma part, j’ai passé une agréable journée où la réflexion était à l’honneur. En effet, j’ai cru bon de publier quelques articles concernant un sujet rarement abordé au sein de mon blogue artistique. Un sujet qui suscitera un débat dans les années à venir voyant le choc de deux cultures différentes. Inutiles de vous expliquer de quoi il s’agit puisque vous le devinerez par vous-mêmes.

Une chose doit être clarifiée une fois pour toutes. Mon blogue se veut être apolitique et libre de toutes formes de propagande. La beauté n’a ni religion, ni politique, ni ethnie. Elle est ce qu’elle sera toujours, c’est-à-dire celle du cœur. Cependant comme je ne suis pas, et croyez-moi sur parole, vraiment pas un expert dans le domaine de l’Islam et du monde arabe, j’ai cru bon de republier un article concernant la nudité et l’art dans l’islam. Par un souci de respect du droit d’auteurs, un lien se trouve en annexe du présent texte afin de vous diriger vers le texte original.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

khattari-parisiennes-hd-542449-jpg_371896_660x281

Le corps mis à nu dans l’art arabe

L’IMA présente une exposition sur la représentation du corps, et en particulier du nu, chez les artistes arabes modernes et contemporains.

Par Sabrina DUFOURMONT

Voilà une exposition qui va bousculer bien plus d’une idée reçue. Non, le corps n’est pas un sujet tabou chez les artistes arabes. Non, le nu n’est pas interdit. Bien au contraire. Il est exploité, mis en scène, parfois avec bien plus d’audace que chez les artistes occidentaux et un sujet masculin plus présent. L’exposition Le corps découvert lève le voile sur un univers méconnu du public.


La première partie évoque les prémices de ce courant dans l’art arabe. À la fin du XIXe siècle, de jeunes peintres – le plus souvent libanais (Habib Sour, Gibran Khalil Gibran, Georges Daoud Corm) et égyptiens (Georges Hanna Sabbagh, Mahmoud Saïd) – entreprennent ce que l’on appelait à l’époque le « Grand Tour », qui les mène en Italie et en France, parfois même en Espagne et en Angleterre, et au cours duquel ils s’initient aux arcanes des beaux-arts, notamment à l’étude du nu.


Stéréotypes


De retour dans son pays d’origine, cette génération pionnière fait de la représentation du corps un motif récurrent de son oeuvre et décide d’enseigner cet art avec la volonté de se détacher d’une formation jugée trop académique, d’inventer son propre mode d’expression. Lors de ces séjours, ils ont également découvert les clichés orientalistes en cours en Europe. Des clichés qui perdurent – hélas ! – aujourd’hui, transmis comme un héritage. Des clichés que la nouvelle génération d’artistes entend bien s’approprier pour, parfois, les tourner à la dérision. Les commissaires de l’exposition, Philippe Cardinal et Hoda Makram-Ebeid, ont ainsi eu la bonne idée de confronter ces deux regards au sein de cette première partie.


Puis l’on monte à l’étage pour se plonger dans un propos plus thématique où toute la place est donnée aux oeuvres contemporaines, notamment d’artistes féminines. Le corps y est présenté sous tous les aspects : sublimé dans les photographies en noir et blanc des années 1950, meurtri et vieillissant à travers le regard du photographe marocain Touhami Ennadre… À travers la question du voile aussi dans un jeu avec la nudité dans les photos de Majida Khattari ou dans une interrogation sur la maternité avec Sama Alshaïbi, qui photographie des corps voilés montrant seulement un ventre rond dénudé. Mais le corps dévoilé est très souvent masculin. L’Irakienne Tamara Abdul Hadi a voulu briser les stéréotypes de l’image de l’homme arabe dans le monde occidental, livrant des portraits très sensuels.

Source : http://www.lepoint.fr/arts/le-corps-mis-a-nu-dans-l-art-arabe-31-03-2012-1447060_36.php