Archives de tags | chéri

Je serai ta rose.

Je serai ta rose. Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/lilithjenovax/art/I-ll-Be-Your-Rose-954449053

Je serai ta rose.

 

Bonsoir chéri,

Assois-toi, je t’en prie.

Cette nuit sera, crois-moi, bien différente.

De ce que nous avons vécu de toutes les précédentes.

 

J’ai pensé à toi avec des idées impures,

Lesquelles te démontreront un amour si pur.

J’ai tant voulu te faire ce présent un peu spécial.

Certes, c’est loin de passer une soirée à un grand bal.

 

Combien de temps sommes-nous ensemble ?

Il est vrai que rien en ce monde ne nous ressemble.

Grâce à toi, j’ai appris comme la vie est tellement radieuse.

Qu’il faut savoir profiter des journées réellement précieuses !

 

Nous sommes loin d’être fortunés toi et moi.

Même si nous n’avons jamais manqué de quoi que ce soit.

Tu as toujours su me protéger de toutes mes peurs.

Tout en me faisant l’amour avec une belle ardeur.

 

À l’occasion de ton anniversaire,

Je t’offre ce présent qui devrait te plaire.

Un cadeau que je te donne de tout mon cœur.

Le destin a uni nos âmes dès la première heure.

 

J’ai tant attendu cet extraordinaire instant,

En imaginant que nous étions de tendres amants.

Avec un sourire espiègle sur le coin de mes lèvres.

En rêvant ce que ferait la femme d’Adam nommée Ève.

 

Je pris un bain aux huiles parfumées.

Celles que tu m’avais données aux Fêtes passées.

Quelle impression exquise que de se sentir si fraîche !

De ressentir ma peau est aussi délicate qu’une pêche.

 

Je suis une épouse totalement comblée,

Tu es avec qui toute ma vie, je veux la partager.

En guise de dessert, je t’offre ce qu’il y a de plus délicieux.

Je serai ta rose. Goûte-moi et tu seras aux cieux.

 

De 

 

Rolland Jr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada

Oh! Bonjour!

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Oh ! Bonjour !

 

Oh ! Bonjour !

C’est enfin le jour.

Une journée à partager,

Avec mon chéri bien-aimé !

 

Je suis devant le miroir.

Que devrais-je porter pour ce soir ?

Oui, je sais qu’il est un peu tôt pour me questionner,

Sur les habits que je devrais mettre en prévision de la veillée.

 

Mes yeux si purs iraient tellement bien avec une robe blanche,

À laquelle, je joindrais une corde qui moulerait la forme de mes hanches.

Des chaussures d’un verre étincelant s’uniraient à mes pieds si légers.

Tout en me souvenant des premiers pas vers cet homme jadis étranger !

 

Pour ce qui est de ma gracieuse chevelure dorée,

Un bandeau à la couleur d’azur, avec minutie, je placerai.

Une simple fleur sera mise entre mes seins voluptueux,

Afin de rendre mon amoureux tellement heureux et joyeux.

 

Un rouge à lèvres agrémentera mon doux visage.

Un legs que mes ancêtres m’ont transmis à travers les âges.

Certains affirment qu’il y a parmi mes aïeules des sorcières.

Tandis que bien d’autres racontent qu’il y avait aussi des guerrières.

 

Voilà bien une bonne raison d’être fière de mes origines.

Elles savaient concocter des potions magiques avec des herbes fines.

Elles manièrent l’épée et des armes de combat pour la défense des leurs.

Face à des ennemis puissants et devant l’adversité, elles n’éprouvèrent aucune peur.

 

Devant la glace, j’imagine nourrir mes bambins aux seins.

Ces êtres que je chérirai jusqu’au jour où se terminera mon chemin.

Un idéal que j’affectionne depuis que j’ai atteint l’adolescence.

En revoyant ma mère qui chantait un hymne à l’enfance.

 

Il est maintenant plus que temps de passer à l’action.

À trop rêvasser, on vient à en perdre la raison.

J’ai tant de choses à faire aujourd’hui.

Je vous dis à bientôt, les amis.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En mes soirées solitaires

En mes soirées solitaires Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par JRekas Source : https://www.deviantart.com/jrekas/art/Lonely-evening-943059558

En mes soirées solitaires

 

J’ai connu durant ma vie,

Bien des femmes aux mille péripéties.

Elles étaient originaires de pays lointains,

De ces régions qui eurent de tragiques destins.

 

Il y en a une qui possédait une beauté particulière.

Elle avait tant une fière allure et de bonnes manières,

Que je me doutais bien qu’elle provenait de la noblesse.

Une odeur de lavande voguait en sa maison telle une caresse.

 

Elle parlait une langue étrangère,

Et, malgré mes efforts, je ne saisissais guère.

Nous avions fini, grâce à nos sourires, par nous comprendre.

Et, de fil en aiguille, nos âmes se rapprochèrent à s’y méprendre.

 

Je lui ai fait visiter avec plaisir la ville où nous résidions.

C’est ainsi qu’inévitablement nos cœurs bâtèrent à l’unisson.

Elle a réussi à assimiler avec extase quelques bons mots.

J’en ai fait, croyez-moi, tout autant non sans maux.

 

Puis, un jour, elle reçut une grave missive de sa parenté.

Qui lui ordonnait de rentrer rapidement dans sa contrée.

Que pouvait-elle bien répondre à une telle directive ?

Elle qui avait appris à obéir sans faire d’invectives.

 

Une idée lui vint à l’esprit afin de souligner son départ.

Elle m’a invité pour savourer de l’aubergine au caviar.

Quel plat étrange pour l’humble homme que je suis.

Mais, connaître une telle légende, j’en avais envie.

 

Elle était habillée d’une tunique de couleur azur.

Une robe limpide qui laissait entrevoir sa peau si pure.

Avec courtoisie, j’ai apporté un vin rouge de belle qualité.

Me doutant bien qu’un grand cru agrémenterait cette soirée.

 

Quelques bouchées de caviar et de verres de ce nectar ingérés.

Sans trop attendre, à un jeu particulier, elle me proposa pour s’amuser.

Elle m’installa alors un turban de couleur pourpre sur les yeux.

Ce qui, allez savoir pourquoi, me rendit fort heureux.

 

Nous allâmes dans une pièce illuminée à la chandelle parfumée.

Mon bandeau retiré, elle me paraissait aussi brillante qu’une divinité.

Elle me confia qu’elle avait appris le plus merveilleux des mots.

Elle désirait le partager avec moi en cet instant si doux et si beau.

 

Avec son accent slave, elle me dit ceci :

« De ma vie, jamais je ne t’oublierai, mon chéri. »

J’apprécierais tant, avant de te quitter, que nous fassions l’amour.

Ainsi, en mes soirées solitaires, je penserai à toi pour toujours.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisse-moi te saisir

Laisse-moi te saisir Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo avec la permission de Alixia Busch Source : https://www.alixiamodele.com/accessories-rarities/

Laisse-moi te saisir

 

Je me suis enfin libérée.

Je ne veux pas de cette destinée.

Je suis un corps de sang, de chair,

Qui refuse de traverser un tel enfer.

 

Ne dit-on pas que le soleil brille pour tout le monde ?

J’ai alors décidé de fuir ce lieu immonde.

Je suis faite pour vivre pleinement,

Pour m’épanouir totalement.

 

Je suis sortie de cette lourde caisse.

Maintenant ma seule envie, c’est que je baise.

Que je sens au plus profond de moi ma féminité,

Que l’on admire mon authentique beauté.

 

Mes cheveux sont rouges comme le feu.

Mon regard se porte vers toi, car je te veux.

Main gauche appuyée sur le plancher.

Griffes affûtées tournées vers l’être convoité.

 

Je crie vers celui qui saura me satisfaire.

Pourra-t-il à cet instant me plaire ?

Semblable à une mer déchaînée,

Je suis comme un nouveau-né.

 

Trop de temps, dans ce coffre, je suis passé à me languir.

De la vie, de l’amour et de mille plaisirs, je veux en jouir.

Ressentir le soleil qui me réchauffe, et la pluie qui me cajole,

Que mes lèvres puissent avec délicatesse embrasser telle une folle.

 

Ma bouche grande ouverte exige, avec ardeur, savourer.

Ma langue, avec volupté charnelle, désire déguster.

Mes dents blanches te mordront avec prudence,

Jusqu’à ce que nous atteignions la pure démence.

 

Permets-moi de te revêtir comme que tu es,

Cela prendra une belle nuit et ce sera fait.

Nous avons, toi et moi, un formidable avenir !

Alors, mon chéri, je t’en prie, laisse-moi te saisir.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une méditation calme sur le va-et-vient

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Une méditation calme sur le va-et-vient

 

Je suis enfin seule et nue.

Sur cette bougie, je porte ma vue.

Dans la tranquillité de la nuit,

Je n’entends aucun bruit.

 

Me réfugiant dans la profondeur,

De mon être sans crainte et sans peur.

Loin du tumulte de la civilisation,

Qui possède, d’humanité, que le nom.

 

Je suis isolée dans cette pièce totalement dénudée,

D’aucun superflu ! Tel un tout petit, un nouveau-né.

Je fixe la flamme vacillante de cette chandelle,

Me souvenant à tel point que ce que la vie est belle.

 

Elle éclaire mes seins avec une chaleur bienfaitrice.

Alors que je rêve d’être pour mon enfant une mère protectrice.

Sentant ses lèvres pures téter le lait produit par mon corps.

Pendant que je lui répéterai avec amour qu’il est mon trésor. 

 

Tel un lampion allumé dans une cathédrale,

J’implorerai les cieux d’éloigner de toi tout le mal.

Du plus grand bonheur à chaque jour de ta vie.

Voilà ce que je désirerai pour toi, mon chéri.

 

Entre mes bras, je te bercerai avec tendresse.

Dans le creux de mes mains, je te protégerai de la détresse.

N’est-ce pas là le plus secret de mes rêves d’adolescence ?

De donner la vie à l’être qui saura perpétuer une descendance.

 

Étant sorcières depuis de nombreuses générations.

Ma mère m’a transmis un rituel à accomplir dans la maison.

Cette demeure où mon époux et moi voulons fonder une famille.

Un scénario à effectuer lorsque les étoiles au plus fort brillent.

 

Une méditation sur le va-et-vient.

Qui devra se réaliser avant le matin.

En répétant ce refrain mystérieux tiré du temps passé ;

« Je t’en conjure. Sors du néant. Viens, mon enfant bien-aimé. »

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada