Archives de tags | enfant

Un regard de bienvenue

a_welcoming_look_by_rickb500_dd3msl8-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Un regard de bienvenue

 

Bonsoir ma tendre chérie,
Ce soir, faire l’amour, je n’en ai pas envie.
Tout ce que je veux c’est avec la vie en finir,
Car mon âme est blessée et le remord me déchire.

 

Il n’y a pas un seul instant que mon esprit en soit libéré,
Chaque pas résonne dans la prison où mon cœur est torturé,
Où pourrais-je me confesser et de ce péché être pardonné ?
Sois rassurée, je t’ai toujours et continuerai sans cesse à t’aimer.

 

J’ai reçu une étrange lettre dans mon courrier,
Une missive que m’a envoyé une dame du passé,
Si loin de nous et de notre foyer que je l’avais oubliée,
Elle m’avisa que de notre aventure d’un soir un enfant était né.

 

Je te le jure que jamais je ne t’ai trompée,
Toi et moi, nous nous sommes après cette nuit rencontrés.
Jamais je ne l’ai revue, ni pensé à elle, depuis cet événement.
Crois-moi, ô mon amour, que je plonge en enfer si je te mens.

 

Je te comprendrais si tu veux me quitter,
Mais, sache que depuis notre rencontre au petit-café,
C’est toi et avec toi seule que je veux bâtir un heureux foyer,
Arriveras-tu un jour, de ma faiblesse, à me pardonner ?

 

Que rappelles-tu de nos promesses ?
Lorsque nous voyagions sur des terres de déesses.
Nous avons proclamé haut et fort de toujours rester fidèles.
Jamais je n’ai rompu ce serment, je te le jure ma belle.

 

Déjà cinq ans que nous nous sommes connus,
Alors que cet enfant à environ sept ans tout au plus,
Alors, promets-tu de l’accueillir comme un invité bien connu ?
Tu sais il n’y a que toi qui sais du regard souhaiter la bienvenue.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Prisonnière de mon amour

Prisonnière de cet asile
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Prisonnière de mon amour

 

Cela fait si longtemps que je suis ici,
Au fait, quelle est la date d’aujourd’hui ?
Je me rappelle le jour ensoleillé de mon entrée,
C’était, si je me souviens bien, par une belle journée d’été.

 

J’ignores ce que j’ai dit,
Encore moins ce que j’ai fait,
Mais dites-moi qui je suis, où je vis et où je vais,
Suis-je ici pour encore quelques jours ou bien pour la vie ?

 

Mon seul crime a été d’aimer,
Aimer celui qui m’a donné une raison d’exister,
Aimer jusqu’à m’extirper toute signe de vie en moi,
Lorsqu’il m’annonça qu’il voulait quitter la chaleur de notre toit.

 

Entourée de ces murs blancs,
Qui me font penser à la neige quand j’étais enfant,
Durant l’hiver où mes parents m’avaient offert une poupée,
Une poupée à qui je prodiguais des soins tel un petit bébé.

 

Déjà, j’avais tellement d’amour à donner,
Pour combler l’absence de mes parents si occupés,
À réaliser de si importants projets d’affaires,
Que de moi, ils en n’avaient rien à faire.

 

Je me rappelle cette lame dans la salle de bain,
Que j’avais trouvée et que j’ai prise d’une seule main,
La portant à mon poignet d’où des filets de sang jaillissaient,
Ah mon chéri, si seulement, si tu savais comme je t’aimais.

 

Je voulais vivre avec toi pour toujours,
Je désirais te faire l’amour de nuit comme de jour,
Je te souhaitais de tout mon être ton bonheur à chaque heure,
Mais quelle est désormais ma raison de vivre lorsque tu me brisas le cœur ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je te porterai mon enfant

pride_by_rickb500_dc3yp9q-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je te porterai mon enfant

 

Je te porterai mon enfant,
Avec fierté, je pense à tes ascendants.
Et tu en feras de même pour tes descendants,
Pour se souvenir de ceux qui furent enlevés de notre continent.

 

Arrachés de nos lointaines terres,
Afin d’enrichir bien des terres étrangères,
De ces terres abreuvées de notre sang et de notre chair,
Avec pour consolation nos chants ancestraux portés dans l’air.

 

Fière de ma peau d’ébène,
Qui est aussi noble que l’antique Hélène,
De cette peau témoin de l’ardeur du soleil,
Qui brille sur nos sols montrant toutes ses merveilles.

 

Tu es en moi comme je suis en toi,
En moi, j’ai reçu la douce semence de ton père,
De cet homme qui aimait tant la paix et méprisait la guerre,
Un homme d’humble condition mais qui se tenait comme un roi.

 

Je te nourrirai avec joie du lait de mes seins,
À la saveur tellement exquise et au goût divin,
Te donnant mon savoir par un don transmis de ma mère,
De ma défunte mère qui fut jadis une inestimable sorcière.

 

Tu feras grand honneur à notre nation,
Et à ta mère comme de raison et avec passion,
Une passion de vivre et de combattre les injustices,
Sans oublier d’offrir à Dieu avec empressement tes prémices.

 

Je te porterai en mon âme lorsque tu naîtras,
Et dans mon cœur de chair, je te suivrai pas à pas,
De ma main bienveillante, je t’inciterai à te surpasser,
Ainsi j’aurai accompli ma mission lorsque je trépasserai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je t’enseignerai

la_vita_nuova_by_rickb500_dc5oysi-fullview
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je t’enseignerai

 

Mon enfant !
Toi que je porte en mon sein,
Et qui seras nourri à même mes seins,
Ça fait déjà si longtemps que je t’attends.

 

Je t’attendrai aussi longtemps qu’il faudra,
Afin de te confier le savoir que m’a transmis mon père,
Qui lui-même retient de son père et ces arrières-grands-pères,
Une sagesse qui en ce monde cruel de survivre il te permettra.

 

Je t’enseignerai l’art du travail,
Afin que tu puisses prospérer là où tu ailles.
Je t’enseignerai rigueur et exactitude,
Afin que l’on te reconnaît pour tes aptitudes.

 

Je t’enseignerai respect de soi et des autres,
Afin qu’indigents trouvent en toi son hôte,
Je t’enseignerai la primauté du droit,
Afin de te prémunir des trompeuses voix.

 

Je t’enseignerai l’importance de la sobriété,
Afin de tout mal en cette vie t’éloigner,
Je t’enseignerai que l’amour est essentiel,
Afin que tu puisses cette vie la trouver belle.

 

Je ne suis pas riche ni de descendance royale,
Mais ce que je te lèguerai avec cœur te sera précieux,
Car c’est grâce à cela que je vis en paix sous les cieux,
Loin de ces hommes impies et de bien des vandales.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La muse

La muse
« La muse » par Gérard Teillot de la France

La muse

 

Bonsoir ! Bonsoir !
Je sais qu’il est tard,
Je voulais être à mon meilleur
Afin de passer avec vous du bonheur.

 

 

Je me suis maquillée
Et me refais une beauté
Pour votre plaisir et le mien
Car être modèle nu il le faut bien.

 

Écoutez cette chanson
Qui joue à la radio en ce moment
Elle me rappelle lorsque je n’étais qu’une enfant
Quand je jouais avec mes petits copains des vilains garçons.

 

J’étais loin d’être très sage
Je dirais même une véritable gamine
Avec un sourire qui faisait une si bonne mine
À cela s’ajoute maintenant quelques années d’âge.

 

Je suis devenue avec le temps une vraie femme
Cheveux d’ébène éclairés par mes lèvres de flamme
De mes yeux envoûtants je vous ensorcèle avec passion
Car je sais bien qu’ainsi j’aurai toute votre attention.

 

Pour cette chaude soirée
Je saurai lentement me déshabiller
Et pour être franche avec vous, cela m’amuse
Car ce que j’adore plus que tout c’est d’être votre muse.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Serais-je un jour ton amant ?

Serais-je un jour ton amant
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Serais-je un jour ton amant ?

 

Bonjour chérie,
Nous avons si bien dormi,
Nous avons fait l’amour dans ce lit,
Comme deux cœurs l’un de l’autre si épris.

 

Je sais bien que c’est le fruit de mon imagination,
Car je suis seul en ce matin dans mon salon,
Je ne cesse de penser à toi pour une raison,
C’est que nos cœurs vibrent à l’unisson.

 

En mon esprit, nue je te vois ainsi.
Même si toi et moi sommes amis,
Alors qu’au fond de moi réside ce désir,
Que je fais en lâchant un profond soupir.

 

C’est qu’une de ces nuits je te découvre,
Dans ma couchette avec un drap qui te recouvre,
Me laissant voir la beauté de tes seins si magnifiques,
Sous les airs d’une chanson de Ray Charles le romantique.

 

Accepteras-tu que je sois ton amant ?
Même si, grand malheur, je ne te ferai pas d’enfant.
Ce que j’aimerais être cette main qui caresse ta chevelure,
Et de ta bouche embrasser avec la douceur la plus pure.

 

J’aimerais être ton compagnon,
Sur la route sinueuse de la vie nous marcherons,
Je t’offrirais mes bouts de bras en guise de mains,
Afin de découvrir le monde sans craindre les lendemains.

 

Si tu savais comme de toi je m’ennuie,
Si tu savais comme de toi mon cœur languit,
Même si depuis ma naissance mon âme est forte,
Il est vrai que sans toi elle n’est qu’une lettre morte.

 

Accepterais-tu que je sois ton concubin ?
Je souhaite tant devenir ton chérubin,
Accepterais-tu d’être ma maitresse,
Le temps de quelques caresses.

 

Accueillir près de toi ce corps difforme,
Accueillir en toi la semence de ce corps en pleine forme,
Accueillir mon amour même si je suis un homme hors norme,
Accueillir l’être que je suis à la fois fort et noble tel un fier orme.

 

Deviendrais-je ton serviteur ?
De ta réponse, j’en éprouve de la peur.
Car j’y pense à chaque instant, à chaque heure.
Et je crains que tout ça ne soit en définitif qu’un leurre.

 

Laisse-moi pour une dernière fois,
Fermer mes yeux pour mieux les ouvrir sur toi,
M’approcher dans le silence de mon inassouvi désir,
Et ton parfum qui enivre mes espoirs je veux le sentir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Viens jouer !

Viens jouer
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Viens jouer !

 

Viens jouer ! Viens jouer ! Viens jouer !

Viens avec moi, nous allons nous amuser.

Viens dans ma chambre, pour y commettre des péchés.

Allez viens, mes parents sont depuis longtemps couchés.

 

Ça fait longtemps que je ne suis plus une enfant,

Et que j’ai connu bien des hommes, des petits et des grands.

Alors n’ai pas de gêne car je n’en ai point de mon côté,

Allez montes ! Et tu seras comblé par tout ce que je te montrerai.

 

Je sais à quoi tu penses, mon ami.

Voilà pourquoi bien gentiment je te sourie.

Alors, jouons ensemble à ces jeux coquins

Car je devine que tu es un peu vilain.

 

Mais rassure-toi, j’adore ces jeux de mains.

Ces jeux qui se terminent seulement au matin.

Matin qui se poursuit parfois tard dans le jour,

Et que nous aimerions faire durer pour toujours.

 

Jouons ensemble, veux-tu ?

Réponds-moi mon beau, je n’en peux plus.

Viens jouer ! Viens m’embrasser ! Viens me cajoler !

Car de toi j’en ai envie, et seulement près toi je veux me coucher.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Les seins de ma mère

Peinture réalisée par Fabienne Roques (reproduction avec son autorisation)

 » Les seins de ma mère  » par Fabienne Roques

Bonjour tout le monde

C’est avec un immense plaisir que je vous présente une peinture réalisée par Fabienne Roques. Une peinture ayant pour thème  » Les seins de ma mère ». Une œuvre d’art qui m’interpelle énormément puisque nous vivons à une époque où les seins semblent être représentés presque exclusivement en lien avec la sexualité. Une sexualité galvaudée par une image de plus en plus présente dans le domaine de la pornographie. Trois fois hélas !!!

Je trouve cela vraiment intéressant qu’une artiste ait réussi à réaliser une telle œuvre d’art sur la thématique des seins. Mais, attention ! Il ne s’agit pas de n’importe quels seins. Ce sont ceux des mères. De celles qui nous ont donné la vie et qui par l’entremise de cette partie du corps, partie très intime il va de soi, nous ont alimentés jusqu’à notre sevrage.

« Les seins de ma mère » englobe à la fois ceux de nos femmes aimées, de nos épouses, parfois de nos maîtresses, de nos sœurs lesquelles sont avant toute chose des femmes et, bien entendu, ceux de nos filles qui à leurs tours sont des femmes en devenir. Les seins maternels reflètent à eux seuls le caractère sacré de la fusion temporelle de la mère à son enfant. Une fusion qui n’a pas d’égal en ce monde.

Merci de m’avoir lu

RollandJr St Gelais de Québec

J’ai si froid

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

J’ai si froid

 

Chéri! Chéri! Chéri!

Reviens moi je t’en prie

Cet hiver est si dur pour moi

Qui a tant besoin de toi.

 

Je ne demande pas un trésor

Et pardonne moi si j’ai tord

Tout ce qui ferait mon bonheur

C’est que cesse mon malheur.

 

Ton absence qui me ronge le sang

Telle celle d’une mère pour son enfant

Mais qui ne pourra être comblée

Par ta présence si appréciée.

 

Viens vers moi! Je t’attendrai jusqu’à l’aube

Car sans cesse je veux être ton hôte

Viens vers moi

J’ai si froid.

 

De

 

RollandJr St Gelais de Québec

Moment de quiétude

moment_de_quietude

 

Réalisation photo par RollandJr St-Gelais

 

Moment de quiétude

( Pour Victoria )

 

En ce matin d’hiver,

Où je n’avais rien à faire,

J’ai décidé de naviguer entre ciel et terre,

Pour de mes bien futiles pensées m’en libérer.

 

Sur le parcours de l’eau,

Comme le temps semblait beau,

Beau temps pour se laisser aller au gré du vent,

Au gré du vent qui me berce allègrement.

 

Saisir l’importance d’être,

Être là simplement avec la grâce d’un hêtre,

Regardant glisser doucement les glaces,

Allant chercher dans le néant inexorablement une place.

 

Pour une fois, mes idées se dispersèrent.

Étaient-elles parties brûler en enfer,

Afin que je puisse devenir homme nouveau ?

Pour que  mes humbles prières aillent tout là-haut.

 

Je n’ai point dit un mot,

Je n’ai fait pas un pas de trop,

Simplement assis pour contempler la vie,

En souhaitant de tout mon cœur qu’elle soit infinie.

 

Puis, j’ai remarqué au loin un clocher.

Sur lequel se trouvait une croix,

Symbole de mes ancêtres et de leur foi,

Je me suis rappelé cette parole de mon père adoré.

 

Souviens-toi, mon enfant que ta mère et moi,

Avons traversé bien des épreuves tant de fois,

Mais jamais nous avons perdu la foi en Dieu,

Alors inclus dans tes prières ceux qui souffrent si tu le veux.

 

Et souviens-toi mon enfant,

Qu’il n’y a pas de plus beau présent,

Qu’une prière faite dans le silence pour nos amis souffrant,

Car ils seront avec toi dans ton cœur à chaque instant.

 

C’est dans ce moment de quiétude,

Où je vivais une bienfaitrice solitude,

Que je me suis souvenu de cette parole de Sagesse,

Qui résonna avec émotion en moi telle une douce caresse.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada