Archives de tags | autre monde

Cabaret

Cabaret Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo :JRekas Source: https://www.deviantart.com/jrekas/art/CABARET-355938667

Cabaret

 

Ce soir, seulement pour vous, je chanterai.

Je chanterai un air pour vous faire danser,

Un tango, une salsa, une samba, un rock and roll,

Car le plus important, c’est qu’en cette soirée, tout roule.

 

Je me suis faite belle pour l’occasion,

Pour plaire aux jeunes comme aux vieux garçons,

Afin de les faire rêver de les faire oublier pour un instant.

De les transporter vers un autre monde dans leurs cœurs d’enfants.

 

En cette soirée, de couleur noire, je serai vêtue.

Cachant avec pudeur bien mesurée mes seins nus,

Ne laissant entrevoir par bonheur que peu de chose,

Une peau blanche comme le lait, car il faut que parfois j’ose.

 

De ma voix étrangère, j’ensorcellerai les dames.

Avec mon accent slave, j’allumerai en elles une flamme.

Un feu bien vivant qui sortira leurs corps de leur torpeur,

Ravivant en elles la passion de la danse jusqu’aux petites heures.

 

Cabaret ! Lieu de perdition et de péché véniel.

Cabaret ! Lieu de mille plaisirs de péché mortel.

Cabaret ! Que le plancher résonne des mille pas de danse.

Cabaret ! Que l’air ambiant de cette salle vous projette en transe.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Afin d’immortaliser cet instant de bonheur

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Afin d’immortaliser cet instant de bonheur

 

Viens près de moi,

Nous sommes seuls moi et toi,

La journée ne fait que commencer,

Sous le ciel bleu et les terres familiales enneigées.

 

Ces terres où nous nous sommes rencontrés

Lorsque nous étions encore des enfants

Il me semble que cela ne fait pas si longtemps

C’est en dessous du vieux chêne, je t’avais embrassée.

 

Comme le temps à passer

Tes cheveux brillaient sous le soleil d’été

Je l’avoue lorsque je t’ai connu un peu gêné j’étais

Car quelque chose me disait que déjà je t’aimais.

 

Nous avons poursuivi chacun son chemin

Accomplissant de son mieux son destin

J’avais choisi d’étudier le piano

Et toi, le chant, tel un soprano.

 

Nous avons réussi haut la main tous nos examens

Nos parents nous applaudissaient à chaudes mains

Quand nous avons reçu avec une immense fierté nos diplômes

Mais au fond de nos cœurs, nous étions comme des mômes.

 

Maintenant que nos parents vers un autre monde sont allés

Car peu importe la richesse ou la pauvreté, nul ne peut être épargné

Nous nous sommes épris l’un de l’autre comme l’a voulu la vie

Tu es devenue la femme dont mon cœur pour toujours s’est épris.

 

Au pied de l’autel, nous avons dit oui.

En se promettant l’un à l’autre un amour infini

En buvant dans la coupe sacrée de ce vin

Nous avons juré d’unir à jamais nos destins.

 

Accompagne-moi pour cette mélodie

Que je joue sur mon piano pour toi ma tendre chérie

Et de ta voix harmonieuse, chante de tout cœur

Afin d’immortaliser cet instant de bonheur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je veux voler

Je veux voler Poème par RollandJr St-Gelais Photo par Gb62da Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-want-to-fly-864241176

Je veux voler

 

Quel endroit magnifique

Dans ce pays où tout est féérique

Dès l’instant où cette fumée de ma bien-aimée

Avec un plaisir indescriptible cette nuit j’ai fumée.

 

Ô ma belle Marie-Jeanne,

Toi qui es venue vers moi à dos d’âne

Je t’ai inhalée avec lenteur pour me laisser envahir

Pour de ses bienfaits insoupçonnés avec bonheur ressentir.

 

Aussitôt les yeux clos et les poings fermés

Telle une vague, je me suis laissé emporter

Vers un autre monde pour ces sombres jours, les oublier

Et de cette forêt vierge, avec la naïveté de l’enfance l’explorer.

 

En découvrir tous ses secrets

Secrets magiques, secrets interdits, secrets parfaits!

Secrets qui seront pour toujours, je le jure bien gardés

Car pour y être admis, seuls les adeptes de cette plante sont conviés.

 

Marchant candidement pieds nus sur un sentier

J’ai senti une présence avec curiosité me regarder

Admirer mon corps sans tous ces apparats artificiels

Car c’est dans la simplicité d’Ève que ma beauté se révèle.

 

Ressentant une brise légère me caresser de sa chaleur

Je me dirigeai vers un arbre étendu avec grande pudeur

En ouvrant mes bras, ces mots, tel un mantra, j’ai répété

Je veux voler ! Je veux voler ! Je veux voler !

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En mémoire de …

En mémoire de … Texte par RollandJr St-Gelais Photo par Gb62da Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Memories-861069743

En mémoire de …

‘’C’est dans l’éternité de nos cœurs que se trouve la présence des êtres qui nous sont chers.’’

Rolland St-Gelais

 

Bonjour tout le monde,

J’ai appris la triste nouvelle du départ de mon ancien maitre de karaté et ami Marc Asselin vers un autre monde. Un monde qui est, je lui souhaite, magnifique et où l’amour divin rayonne de tous ses feux. Une telle nouvelle aussi triste soit-elle me fait prendre conscience d’une part, de la beauté de la vie et, d’autre part, de toute l’importance que peuvent avoir eu les gens qui ont jalonné nos chemins. Je pense en particulier aux personnes qui nous ont quitté leur heure venue.

Drôle de coïncidence, si je peux m’exprimer ainsi, que le départ de mon ancien maître Marc Asselin vers d’autres cieux ait lieu un vendredi 13 du mois de novembre. Le mois consacré dans la tradition catholique aux fidèles défunts pour lesquels il est suggéré de prier pour le repos de leurs âmes. Personnellement, je suis d’accord avec l’idée qu’il est bon, voire louable, de penser à ceux et celles qui nous ont précédés et qui ont, d’une manière ou d’une autre, façonné notre présent. Ce qui est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de personnes qui ont laissé une empreinte lumineuse dans notre vie.

J’ai eu la chance d’avoir été entouré par des gens formidables au cours de ma vie. Des gens qui ont fait en sorte que je souris à chaque fois que je revois en pensées certains événements de mon passé. Je pense, entre autres, à ma défunte mère Thérèse Després qui a affronté vents et marrées afin de permettre à votre humble serviteur d’être l’homme heureux que je suis. À cela s’ajoute mon défunt frère Hermann qui a laissé de merveilleux souvenirs en ma mémoire. Deux membres de ma famille pour lesquels je prie pour le repos de leurs âmes à chaque fois que l’occasion se présente. Bien entendu que je pourrais ajouter bien d’autres personnes à cette liste tellement leurs présences ont gravé en mon cœur des moments remplis de bonheur.

Je dédie donc ce présent article à ceux et celles qui ont été présents dans ma vie. Un article qui se veut être un témoignage de reconnaissance à leur endroit. Je dirais même un acte de mémoires afin que leurs noms puissent être connus pour l’éternité. C’est dans l’éternité de nos cœurs que se trouve la présence des êtres qui nous sont chers.

Je termine ce présent article en vous suggérant quelque chose de bien simple. N’attendez pas le départ de ces êtres remplis de lumière pour leur exprimer tout votre respect, votre amitié et votre amour. Oui, il est vrai qu’en cette période de confinement causée par la pandémie est source de problèmes dans nos déplacements. Ceci ne nous empêche toutefois pas de communiquer avec tous ces gens d’une manière ou d’une autre. Parfois, un simple appel téléphonique suffit pour leur dire que nous pensons à eux.

Merci de m’avoir lu.

Rolland St-Gelais de Québec au Canada

 

Le temps est compté…

Le temps est compté…

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, je dois avouer qu’aujourd’hui est une journée un peu spéciale. En effet, c’est dans la nuit de samedi à dimanche que nous passerons à l’heure d’hiver. C’est du moins ce que les citoyens du Canada, des États-Unis et du Mexique devront faire dans les heures qui vont suivre. Ceci m’amène à réfléchir sur l’importance du temps de vivre et de vivre tout simplement.

En effet, nous vivons presque tous à une époque où tout est compté en argent et en gains en tous genres.  » J’ai gagné tant cette année. J’ai obtenu ceci ou bien cela au cours des dernières semaines. J’ai rencontré de nombreux clients pour d’éventuels contrats. J’ai fait ceci ou cela afin de passer le temps. » Ce sont-là des phrases que nous attendons trop souvent. Mais qui d’entre nous a pris le temps tout simplement à le savourer, sans nécessairement passer au lendemain, à un hypothétique futur ?

Attention ! Je ne dis pas qu’il est futile de prévoir pour les moments difficiles que nous vivons tous un jour ou l’autre. La prévoyance est signe de sagesse. Cependant il est dangereux, voire néfaste pour l’âme, de toujours penser à ce demain qui, peut-être ne viendra jamais. Souvenons-nous que nul ne sait le lieu et les circonstances de son départ pour pour l’autre monde. Encore-là, combien de gens pour diverses raisons préfèrent-ils préparer leurs vies après cette vie au  lieu de simplement vivre, et bien vivre, le présent ? Oui, il est essentiel, en tant que croyant d’avoir à l’occasion une certaine préoccupation spirituelle, voire même religieuse, pour notre destinée finale. Après tout, nul ne sait ce qui adviendra de notre âme une fois qu’elle sera de l’autre côté de la rive.

En ce qui me concerne, et c’est mon humble opinion, je préfère vivre l’instant présent puisque d’une part, je ne peux réparer les erreurs du passé et d’autre part, avoir la certitude de ce qui se passera dans mon avenir. Regarder derrière soi nous empêche de voir vers  l’avant tandis que de regarder au loin peut parfois nous empêcher d’apercevoir la magnifique fleur qui est à nos pieds. Une fleur que nous offre gracieusement le présent.

Merci d’avoir pris le temps de lire ce texte.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada