Archives de tags | être

Relaxation

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Relaxation

Il faut parfois savoir relaxer afin de se ressourcer, de se réapproprier et de communiquer avec le plus profond de notre être. Relaxer pour savoir qui nous sommes, d’où nous venons et où nous allons. Relaxer pour prendre le temps de vivre, de simplement exister et de prendre conscience que nous sommes des êtres humains. 

Réflexion de Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Quel est donc l’être qui va venir à l’existence entouré d’une telle considération ?

Quel est donc l’être qui va venir à l’existence entouré d’une telle considération ? Source : https://www.deviantart.com/sunboys/art/Tristan-au-lait-872207150

Quel est donc l’être qui va venir à l’existence entouré d’une telle considération ?

Quel est donc l’être qui va venir à l’existence entouré d’une telle considération ? C’est l’homme, grande et admirable figure vivante, plus précieux aux yeux de Dieu que la création toute entière : c’est l’homme, c’est pour lui qu’existent le ciel et la terre et la mer et la totalité de la création, et c’est à son salut que Dieu a attaché tant d’importance qu’il n’a même pas épargné son Fils unique pour lui. Car Dieu n’a pas eu de cesse de tout mettre en œuvre pour faire monter l’homme jusqu’à lui et le faire asseoir à sa droite (S. Jean Chrysostome, serm. in Gen. 2, 1 : PG 54, 587D-588A).

Source : Catéchisme de l’Église Catholique – IntraText (vatican.va)

À jamais envolée

À jamais envolée ! Photo par Vicki Savard-Henley Poème par Rolland Jr St-Gelais

À jamais envolée!

 

Je me souviens du soleil,

Qui éclairait une telle merveille,

Qui dominait allègrement la blanche forêt,

Et de ce vent qui, sur les arbres enneigés, soufflait.

 

Je me rappelle ce ciel si bleu,

D’où regardait celui qu’on appelle Dieu,

Qui saupoudrait d’une neige immaculée,

Les arbres éparpillés sur cette terre où je suis né.

 

Marchand le long des sentiers enneigés,

Habillé chaudement et raquettes aux pieds,

Je me laissais guider par le sifflement du vent,

Qui me chuchotait des mots inconnus jusqu’à présent.

 

Ah ! Comme j’étais si heureux en ce temps-là.

Car pour oublier mes tracas, je devais faire quelques pas.

Ces pas dans la fine neige où tombèrent de chaudes larmes.

Et me laisser embrasser par le vent qui réconfortait mon âme.

 

Remplir mon être de cet air frais me fit alors prendre conscience,

Que rien en ce monde ne soit plus précieux que l’enfance,

Voilà donc quel était le secret longtemps gardé de ma sérénité,

Qui s’est pour toujours envolée en nos temps si troublés.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

En ce dimanche 7 février 2021

Votre humble serviteur

En ce dimanche 7 février 2021

Êtes-vous reconnaissant envers la vie ? Pour ma part, je le suis et avec raison. Oui, je suis reconnaissant pour le cheminement tant spirituel que psychologique que j’ai parcouru depuis les 25 dernières années, soit l’année où ma défunte mère est partie vers un autre monde, un autre lieu. Je suis reconnaissant pour les étapes qui ont façonné l’être que je suis devenu et que je deviendrai de jour en jour.

Je suis reconnaissant pour cette capacité de m’exprimer par écrit et, ainsi, de pouvoir communier avec autrui. Communier car il s’agit d’entrer en relation avec mes semblables aussi différents puissent-ils être de moi.

C’est dans nos différences que nous sommes identiques.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Devant ces icônes

Devant ces icônes Photo et poème par Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Devant ces icônes

 

Devant ces icônes, J’ai prié.

J’ai prié pour ceux qui ont quitté,

Qui ont quitté ce monde ensoleillé,

Pour aller rejoindre des êtres illuminés.

 

Sur ces icônes, se trouvent un homme et sa mère.

Un homme engendré d’une femme et de son divin Père,

Le Christ-Enseignant et sa mère de son amour l’enveloppant,

Un enfant divin fragile dans les bras de sa mère le protégeant.

 

Quels sont les mots pour adorer le Christ-Triomphant?

Quels sont les mots pour vénérer sa Mère de son être l’entourant?

C’est dans le silence de mon cœur que se trouvent les paroles d’adoration,

Les paroles que seuls l’esprit et l’âme vers le Christ-Roi s’élèveront.

 

Devant ces icônes, je me suis agenouillé.

Devant ces icônes, je me suis mis à pleurer.

Devant ces icônes, mes fautes à Dieu, j’ai avoué,

Devant ces icônes, je me suis laissé entièrement aimer.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada