Archives de tags | adolescents

Où regardes-tu ?

Ou regardes-tu
Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Où regardes-tu ?

 

Depuis le temps qu’on se connait,
En me souvenant de tous les coups qu’on faisait,
Des coups d’enfants et d’adolescents pas bien méchants,
Que l’on se racontait à voix basse pour ne pas inquiéter nos mamans.

 

Je me rappelle bien la cabane en bois,
Que tu avais construite pour toi et moi,
Afin de s’y réfugier lors des forts vents et des orages,
Qui nous faisaient toujours un peu peur vu notre jeune âge.

 

Les chauds étés se sont vite écoulés,
Les feuilles d’automnes se sont vites envolés,
Les neiges du blanc hiver ont vite fondu aux printemps arrivés,
Qui annoncèrent la saison où tout allait après une longue attente ressusciter.

 

C’est ainsi que tu es devenu un homme beau et vigoureux,
Que je prenais plaisir à me blottir dans ses bras pour le rendre heureux,
C’est ainsi que je suis devenue une femme belle et à tes yeux agréable à regarder,
Que tu prenais plaisir, une fois blottie dans tes bras, comme tu l’aimes lui chuchoter.

 

Nous nous sommes longtemps fréquentés,
Tu as toujours su à chaque jour me respecter,
Tes gestes de pure tendresse sans cesse je les ai appréciés,
Mes actes d’amour dans notre lit chaque nuit librement je te les ai donnés.

 

Mais, je m’aperçois qu’il y a depuis quelques temps quelque chose d’étrange.
Tu ne m’appelles plus comme jadis mon amour, ma chérie, ni mon ange.
Aurais-je fait de quoi qui aurait pu te blesser, te meurtrir, te peiner ?
Une simple réponse suffirait amplement pour me réconforter.

 

Nous avions tant de projets et de rêves à accomplir,
Maintenant je ne sais pas quoi penser et ça me fait tant souffrir,
Face à notre avenir, nous avions la même vision vers l’horizon nu.
Mais maintenant dis-le moi franchement : « où regardes-tu ? »

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Me suivras-tu ?

Me suivras-tu
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Me suivras-tu ?

 

Bonjour ! Bonjour toi !
As-tu bien dormi sous mon toit ?
Il est déjà tard mon ami, tu le sais ?
Allons nous promener sous le soleil de mai.

 

Tu sais, j’ai longuement pensé à nous cette nuit,
Allons-nous être ensemble pour toute notre vie ?
Depuis notre enfance que nous nous connaissons,
Que dire du temps qu’en secret nous nous côtoyions ?

 

Te rappelles-tu ces baisers sous l’arbre du jardin ?
Alors que grande était ta gêne de me prendre par la main,
Sous le regard de mes parents aimant voulurent que mon bonheur.
Dans le fond de leurs âmes, je sais qu’ils t’aimaient de tous leurs cœurs.

 

Puis, nous avons grandit de corps mais pas toujours sages,
Car folies de jeunesse forment les gens avançant en âge,
Que de bêtises avons-nous accomplies en riant,
Alors que nous étions que des adolescents.

 

Devenus adultes, choses devinrent sérieuses,
Car je souhaitais être avec toi vraiment heureuse.
Études accomplies, nos destinés semblèrent être toutes tracées.
Venus alors vivre dans cette ville où se trouve cette cathédrale aux tours élancées.

 

Ne serait-il pas temps d’unir notre amour par un serment ?
Sache mon chéri que mon amour envers toi durera éternellement.
Et devant Dieu et tous les hommes sur cette terre, je te jurerai fidélité.
Puisqu’au premier jour où avec tendresse inoubliable, je t’ai toujours aimé.

 

Me suivras-tu sur ce parvis, devant cet autel ?
Toi qui m’as dit que je suis à tes yeux la plus belle.
Me suivras-tu dans mon désir de fonder un doux foyer ?
Afin d’être ensemble à chaque jour et de sans cesse nous combler.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Pour mieux te voir

new-image11

Pour mieux te voir

 

Dans le silence du petit matin,

Où s’envolent nos ébats dans ces draps de satin,

Seul désir en mon cœur si comblé par cette nuit torride,

Où j’ai senti couler entre tes douces cuisses ce délicieux fluide.

 

Ma soif de toi enfin assouvie,

Me souvenir de tes halètements que tu fis en cette nuit,

Voilà tout ce dont je désire à l’aube de cette journée nouvelle,

Fermer tout doucement mes yeux pour mieux te voir comme tu es belle.

 

Nuit de tendresse, nuit aux milles caresses,

Où j’ai découvert ton corps magnifique digne d’une déesse,

Nuit de mille péchés souvent pardonnés mais jamais avouables,

J’en ai perdu la raison tellement ce que tu me fis ce soir-là fut agréable.

 

De la découverte de ton jardin secret,

Plaisir fut partagé sans amertume, ni regret,

Comme deux adolescents fuyant le regard parental,

Nous nous aimions malgré ces interdits faits en amont et en aval.

 

Fornicateur? Pécheur? Certes, mais sans peur,

Je me suis donné entièrement à toi en ces glorieuses heures,

Me donner, te pénétrer, nous donner ce plaisir fruit de notre passion,

Qui est loin d’être celle du Christ qu’il a vécue aux abords de Sion.

 

“Œuvres de chair ne désirera qu’en mariage seulement!”

Nous ordonnait-on avec tant d’hypocrisie et si effrontément,

C’est une noble vérité qu’un amour si charnel vaut son pesant d’or,

Et de tous les gestes les plus doux est où blottie dans mes bras tu y dors.

 

Pour mieux te voir, je fermerai mes yeux,

Me rappelant nos mots d’amour en ce jour heureux,

Pour mieux te voir, je regarderai là-haut vers les cieux si étoilés,

À la mention de ton nom, mes larmes couleront car je serai émerveillé.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada