Archives de tags | bonheur incomparable

Que nous puissions rêver ensemble

Que nous puissions rêver ensemble Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Let-s-dream-together-894226757

Que nous puissions rêver ensemble

 

Je pense souvent,

À ce que nous avons tant vécu,

À ce que nous avons tellement connu,

À ce que nous avons fait en ce merveilleux temps.

 

Des souvenirs de jouvence,

De cette période en ma mémoire,

Pas si lointaine, en mon âme, si j’ose croire.

Où nous étions à peine sortis de l’adolescence.

 

Où toi et moi avons parcouru mers et monde,

En écoutant des accents voguant sur les ondes.

De ces accents qui enrichissent la vie du fait de leur présence,

Nous les découvrons avec un cœur rempli de simplicité de l’enfance.

 

Il me semble qu’il n’y pas si longtemps,

Nous nous prenions la main en marchant,

Le cœur léger en ayant le monde à découvrir,

J’avais trouvé un grand trésor en ton beau sourire.

 

Un trésor d’une valeur inestimable,

Qui remplissait ma vie d’un bonheur incomparable,

La source d’eau d’une pureté et d’une fraîcheur inégalées,

Qui faisait de mon existence un jardin de fleurs aux couleurs si variées.

 

Maintenant que le sommeil vient me trouver,

Dans ce grand lit, je vais seul, mon corps y déposer.

Dans la froideur de cette nuit solitaire, de tout mon être, je tremble.

Dans mes songes, viens me trouver, que nous puissions rêver ensemble.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Te sentir vivante

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Te sentir vivante

 

Dans le silence de ta chambre,

Je suis allé à pas feutrés, à pas de loup,

Pour embrasser avec tendresse ton joli cou,

Dans la lumière atténuée y donnant une couleur d’ambre.

 

Apercevant tes yeux à demi-fermés,

Tu me laissas admirer ton corps ravissant,

Un corps de femme étendu sur un drap blanc,

Alors un désir si coquin, j’ai aisément deviné.

 

Ton sourire en disait long,

Sur tes intentions en cet instant,

Un instant d’intimité partagé tendrement,

Un moment où nos cœurs, sous la passion, s’uniront.

 

Mettant la main sur tes cuisses chaudes,

Je les ai avec légèreté l’une de l’autre écartées,

Me laissant découvrir cette zone propre à la féminité,

Une zone qui, par mon savoir-faire, te fera chanter des odes.

 

Des odes d’amour! Des odes d’exclamation!

Des cris de joie! Des cris d’un bonheur incomparable!

Des sensations de plaisir qui te seront pour toujours inoubliables.,

Tu connaîtras des émotions qui mettront ton cœur et ton corps en communion.

 

Mais, pour l’instant, j’ai une seule ambition qui me hante.

Une volonté de t’amener par la souplesse de ma main,

Un lieu connu que par mes amours qui ont croisé mon chemin,

En cette nuit, oui je le veux, de tout mon être, te sentir si vivante.

 

De ces dames de toutes les nations, de toutes ces nuits sans lendemain,

Quelques-unes resteront bien sûr gravées en ma mémoire à jamais,

Car par leur beauté, une raison de vivre, elles m’offraient,

Une raison de plus pour te plaire jusqu’à demain.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada