Archives de tags | temps

Une prière

New Image 87

Une prière

 

Temps qui ne cesse de passer,

 Et ne m’empêche pas à toi de penser,

Mer qui me sépare de toi en ce noble pays,

Et dans le silence de mon cœur de fils je pries.

 

En ce jour de souvenirs,

De ton amour et de ton sourire,

De tes leçons de grande sagesse sur la vie,

Mes humbles prières en ta mémoire je les dédies.

 

Bien des trésors s’offrent aux hommes,

Et des perles allumeront d’amour leurs flammes,

Mais rien ne saura remplacer la présence d’une mère

Voilà pourquoi en ce haut lieu béni j’ai fait pour toi cette prière.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tu te tiens devant le monde.

New Image 68

Tu te tiens devant le monde.

 

Brave louve,

Toi qui es loin du Louvre,

Témoin des époques de la Rome glorieuse,

Sans oublier des foules meurtries par la vie furieuse.

 

Attendant le temps voulu,

Où tu reprendras ta vie dévolue,

Tu feras périr tous ces gens de leur arrogance repus,

En épargnant de par leur pureté de coeur tes enfants nus.

 

Relève-toi de tes cendres,

Dans les flammes des enfers fais-les descendre,

Ceux qui bafouent ta mémoire sans gêne et sans honte,

Car depuis la nuit des temps et à jamais tu te tiens devant le monde.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

C’est le temps

New Image 26

C’est le temps

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous ? Que se passe-t-il de bon dans vos vies et quels sont vos projets pour les semaines à venir ? De mon côté, ça va beaucoup mieux qu’à la fin du mois d’avril. Comme vous le savez déjà, quelques problèmes de santé ont été de la partie depuis plusieurs jours. Ce qui avait mis en péril ma participation en tant que modèle nu avec la très sympathique Gabrielle Doutre, la photographe pour qui j’ai posé en costume d’Adam. Dieu merci ! Il y a eu dans le fond plus de peur que de mal. L’essentiel est que tout soit rentré dans l’ordre, surtout en ce qui concerne notre plus grande richesse, c’est-à-dire la santé. N’est-ce pas?!

Bref, ce fut pour moi le temps de relever un nouveau défi dans le domaine de la nudité artistique. Un domaine qui, vous vous en doutez bien, me passionne beaucoup. Ici, ce qui m’a vraiment plu c’est le caractère très intimiste de ladite séance. Une séance qui a eut lieu dans une simple maison avec deux appareils-photos, un fond d’écran et un rideau blanc d’où la luminosité nous arrivait de l’extérieur sans oublier mon ouverture d’esprit qui a été très appréciée de la part de la photographe. Ce fut là nos seuls instruments de travail. Comme on dit chez-nous: « c’est souvent dans la simplicité que se fait le meilleur travail. » Quoiqu’il en soit, Nous avons donné chacun notre part pour rendre cette séance vraiment intéressante. Et, entre vous et moi, l’ensemble des résultats témoigne du sérieux que nous avons mis lors de notre rencontre.

Fait intéressant à retenir, j’ai demandé à l’une de mes connaissances, qui est elle-même photographe professionnelle depuis plusieurs années, ce qu’elle pensait de quelques-unes des photos réalisées en cette occasion. Je vous retranscris exactement ses propos dans la langue de Shakespeare puisqu’elle est américaine: 

« Rolland, I think this is more than enough for me to assess. First, the image quality is excellent. Sharpness, focus and creative positioning is wonderful. Obviously, you and the photographer were not afraid to take risks and that adds to the WOW factor. Images are unique and your story is being told from a fresh perspective! »(1) Jayden Miller

Il va sans dire qu’avoir l’opinion d’une autre photographe professionnelle me réconforte dans mon optique de travail. En effet, en fais-je trop ? En fais-je pas assez ? Est-ce utile ? Pourquoi donc ? Et pourquoi pas ? En résumé, ce sont-là des interrogations qui me viennent souvent à l’esprit depuis quelques temps déjà. Oui, cette passion anime mon cœur. Ce qui ne m’empêche guère de m’interroger pour mes choix futurs.

Toutefois, les dernières semaines m’ont porté à la réflexion non seulement sur mon cheminement en tant que modèle nu, mais aussi sur ce que je ressens au plus profond de mon être véritable. Vous savez bien que j’adore ce que je fais surtout que cela m’a permis de rencontrer des gens extraordinaires et avec un cœur en or. Mais quels sont les chemins qui me restent à parcourir avant de quitter ce monde ? Et, plus particulièrement, quels chemins devrais-je choisir ? Oui, je le sais bien que le temps passe à la vitesse de la lumière. Voilà pourquoi je suis persuadé que bien des questions devront être résolues d’ici le 24 mai prochain, c’est-à-dire la date de mon anniversaire de naissance. Des questions que moi, et moi seul, devrai répondre. Puisse les saints et les saintes du Ciel m’éclairer. Il est encore … le temps.

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

(1)Traduction en français: « Rolland, je pense que c’est plus que suffisant pour moi d’évaluer. Tout d’abord, la qualité de l’image est excellente. La netteté, l’orientation et le positionnement créatif sont merveilleux. De toute évidence, vous et le photographe n’avaient pas peur de prendre des risques et cela ajoute au facteur WOW. Les images sont uniques et votre histoire est racontée sous une nouvelle perspective! » Jayden Miller

Pluie du printemps

New Image96

Pluie du printemps

 

Pluie du printemps,
J’entends gaiement souffler le vent,
Vent froid qui rafraîchit mon corps fatigué,
De voir ce triste monde j’en suis épuisé.

 

Pluie du printemps,
Que ton bruit est doux à mes oreilles,
T’écouter est une pure merveille,
Et me fait revivre le temps où j’étais enfant.

 

Pluie du printemps,
Qui annonce les douceurs de l’été,
Faisant disparaître la neige de l’hiver passé,
Écouter ta mélodie quelle chance d’en avoir le temps.

 

Pluie du printemps,
Larmes des tendres sirènes,
Qui guérissent les blessures de la haine,
Lave mon âme de mes péchés qui me tourmentent tant.

 

Pluie du printemps,
Pluie qui ne dure jamais longtemps,
Calme mon esprit de ses futiles pensées,
Car je sais que bientôt le ciel deviendra tout étoilé.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Mon idole

New Image57

Hommage à mon père pour son anniversaire : Mon véritable idole

RollandJr St-Gelais de Québec

Mon idole

 

De ma plus tendre enfance,

Où je fis avec maladresse mes premiers pas,

Sous les encouragements de mon bien-aimé papa,

Qui allait devenir mon guide lorsqu’apparue mon adolescence.

 

De mon plus grand doute,

Qui me submergea tant mon âme,

Perturbant ce que j’allais devenir un homme,

Avec fermeté, il me prit le bras pour me montrer la vraie route.

 

Quel est le sens de la vie ?

Réponds-moi, ô mon père, je t’en prie.

C’est alors qu’il me dicta avec simplicité,

Cette leçon qui allait devenir source de nobles vérités.

 

Écoute-moi, mon enfant !

La seule raison d’être, c’est d’aimer,

En dépit les blessures et les mesquineries,

Et quelques fois, à mon grand regret, bien des moqueries.

 

Des gens de la haute société,

Devant lesquels je refusais de plier,

Car ma valeur était aussi haute que la leur,

Et que mon ignorance se compensait par toute mon ardeur.

 

Aimer ! Il n’y a que çà de vrai.

Aimer soi-même si tu veux aimer autrui,

Cette maxime que nous enseigna un certain Jésus-Christ,

Aimer son travail qui donne beaucoup même si parfois il déplait.

 

Découvrir en son temps,

Celle avec qui j’allais vivre bien des ans,

Même si cela me semblait durer trop longtemps,

Car dans la solitude aucun ne peut y vivre indéfiniment.

 

Fais ce que tu aimes, et aimes ce que tu fais !

En dépit de ce que l’on te dira sans aucune délicatesse,

De tous ces gens-là, éloignes-toi car ils ne sont que bassesses,

Agis pour être toujours fier de tes actions et de ce que tu es.

 

Crois tout ce que je te dis mon fils,

Ne t’agenouille jamais devant celui qui crie,

Car, sois en convaincu mon garçon, en lui de toi il rit,

Mais, penche-toi vers celui qui de ton aide il te supplie.

 

Car il n’y a rien de plus grand aux yeux de Dieu,

Que celui qui se fait tout-petit pour tendre la main,

Afin de donner qu’un peu de bonheur à son prochain,

Et faire de ce monde un endroit encore plus merveilleux.

 

Rappelle-toi que nul livre,

Écrit par des hommes si illustres,

Des temps de jadis ou depuis des lustres

Ne saura t’enseigner une authentique passion de vivre,

 

C’est à toi de choisir entre le calme chemin du bien,

Ou de joindre la route sinueuse et illusoire du mal,

De ces gens à la langue fourbe et où rien ne valle,

Suis mon conseil, ne va pas vers les vauriens.

 

C’est alors que je pourrais avec grande joie te dire cette parole,

Comme toi-même, si je me souviens bien, tu me l’as jadis dit,

Quand tu étais, aux yeux de tes parents qui t’aiment, bien petit,

Tu es devenu un peu tout ce que je voulais que tu sois : mon idole.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Besoin de solitude

New Image39

Besoin de solitude

 

Besoin de solitude,

En cette froide journée d’hiver,

En cette glaciale nuit comme celle d’hier,

Où silence et poésie rythment le battement d’un cœur rude.

 

Serait-ce un péché contre Dieu ?

De vouloir se soustraire quelques temps de tous ces yeux ?

De faire comme ce « Fils de l’homme » de ces saintes écritures,

De s’éloigner sur des plaines désertiques et le soir venu si obscures ?

 

Point de croix à supporter,

Si ce n’est que toutes ces illusions perdues,

De ces paysages mirifiques et de ces contrés à perte de vue,

Car sur cette colline devant petit peuple ma tendre chair fut fouetté.

 

Aujourd’hui, mon âme criait !

Cette nuit, mon corps me suppliait !

Un peu de répit ! Un peu de repos bien mérité !

Sans vouloir se plaindre et encore moins se lamenter !

 

Hommes se plaignent du manque de temps,

De ces manques pour combler des désirs si absurdes,

Et pourtant, bien des gens vivent sous des cieux si rudes,

Ne serait-il pas le moment de cesser d’agir comme des enfants ?

 

J’avais simplement envie d’être seul,

Pour remettre dans ma vie et en mon esprit,

Un peu d’ordre, un peu de vision et sans causer de souci,

Besoin de savoir où j’en suis dans ce monde si en décrépitude.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

De ce collier

wp-1489207802413.jpg

De ce collier

 

Eh bien oui ! Voilà déjà un an,

Toi et moi jouions tels des enfants !

En ce pays de rêves ! En cette mer où vivent les sirènes.

J’adorais te voir sourire même si jamais tu ne serais mienne.

 

De ton corps, j’en ai eu respect total.

Sans jamais oser, ne fut-ce un instant, te faire mal.

Car, vois-tu ?, je t’avais promis petit coin de terre et de paradis.

Simplement pour t’exprimer ma gratitude que tu sois mon amie.

 

Mais, triste secret en mon cœur, en ces jours.

C’est là où mon cœur me fit découvrir mon amour,

Un amour qui me fit peur, peur à en perdre la raison.

Au risque de vouloir quitter ce corps dont mon âme fit sa maison.

 

Et puis, le temps fit son noble devoir.

Éviter plaies et blessures, j’ai préféré ne plus te revoir.

Douleur fit place à résilience avec le soleil levant et soleil couchant,

Voilà le chemin que bien des hommes font au gré du temps et du vent.

 

De ce collier offert un soir de fête au clair de lune,

Offert à toi avec joie et maintenant sans amertume,

Car je sais bien aujourd’hui que noblesse de mes intentions,

Accompagna chacune de mes petites et grandes marques d’attention.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada