Archives de tags | temps

Le toréador a perdu sa tunique

Le toréador a perdu sa tunique

Magnifique dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

Le toréador a perdu sa tunique

 

Oh toréador !
Je crois que ton chien est mort.
À ce taureau tu ne feras plus de tords,
Allez ! Ramasse ta tunique et de l’arène sort.

 

Tu avais pourtant fière allure,
Dans ton habit et avec tes chaussures,
Saluant nobles dames en haut des balustrades,
Une main levée pour les embrasser ! Ô quelle mascarade !

 

Toréador ! Toréador !
Tu te croyais être le plus fort.
Devant ce taureau descendu des cieux,
Sorti du zodiaque pour te donner une leçon voulue par les dieux.

 

Un coup de cornes par-ci ! Un autre coup par-là !
Tu en perdis tous tes moyens et fis quelques faux pas.
C’est alors qu’avec étonnement, devant la foule, il te déshabilla.
Cul nu, cette foule et ces nobles dames rirent alors de toi.

 

Une leçon que tu n’oublieras pas de sitôt,
N’est-ce pas toréador ? Toi, mon pauvre idiot.
Allez ! Allez ! Cherche ta tunique. Et puis, va-t’en !
Va pleurer dans les bras de ta mère pendant qu’il en est le temps.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Que regardes-tu ?

51411422_1882535938523678_3394523579872706560_n
Magnifique dessin par mon ami Noble Roro de la France

Que regardes-tu ?

 

Bonjour mon cher ami,

Ne trouves-tu pas qu’il fait chaud ce midi ?

Mais, pourquoi ne te découvres-tu pas ?

Allez ! Ne sois pas gêné. Fais comme moi.

 

La vie est courte, tu sais.

Et demain, comme hier, c’est vite passé.

Passé  sans repassé aux temps présents,

Qui ne dure pas, quelle tristesse, longtemps.

 

Aimant me mettre nue en cette chaude  journée,

En pensant à mes lointains amants que j’ai jadis aimés,

Aimés un peu, beaucoup, passionnément et à la folie.

À une époque où tout me plaisait si intensément en cette vie.

 

De mes souvenirs de grande pécheresse,

Où hommes riches me prodiguèrent leurs caresses,

Et moi, sans pudeur et sans peur, je profitais de leurs largesses,

Du savoir-faire de leurs langues qui me mettaient en liesse.

 

Toutefois, je ne regrettes  absolument rien.

Rien de cette époque où régnèrent ces vauriens.

Où les hommes savaient aimer les femmes belles,

Et être embrassés du feu de l’amour charnel.

 

Ne reste pas debout comme une craie,

Tu as si envie de moi ! N’est-ce pas vrai ?

Allez ! Crois-moi, la chasteté est la pire des vertus.

Car je connais déjà réponse à ma question: « Que regardes-tu ? »

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pensées bleues

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Pensées bleues

 

Dans le cœur des amoureux

Un foyer brûle pour gens chaleureux

Bien calmement avec grande sérénité

Comment si il était là depuis des éternités.

 

Doux rêves peuplent leurs sommeils

Rêvant à des lieux aux mille merveilles

Le temps n’a plus d’importance

Car l’essentiel c’est la romance.

 

Un temps pour jouir d’un répit

Un moment d’un bonheur sans prix

Où rien n’a plus de valeur que sentir

Les bras qui reçoivent nos long soupirs.

 

Nulle part en ce monde existe

Un tel temps tellement propice

Pour s’harmoniser avec l’être aimé

Avant de ce monde parfois bizarre quitter.

 

Mais quoi de plus beau que l’amour?

Implanté dans nos cœurs par les cieux

Qui alimente avec générosité les pensées bleues

Comme ce fut hier, aujourd’hui, demain et pour toujours.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

Il me reste ta guitare

dcwrxud-212b5557-a520-4f6c-ac42-ad154d9ca309
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Il me reste ta guitare

 

Je me sens si seule dans cette nuit

Sans cesse, je m’inquiète pour toi et je prie

Afin qu’il ne t’arrive rien là où tu es parti

Parti à la guerre défendre mère-patrie.

 

Nous vivions dans un monde si merveilleux

Tu es tellement beau avec tes yeux bleus

Tu me jouais un air si doux avec bonheur

Que le temps passait à tout à l’heure.

 

Tu savais jouer de ton instrument

Avec passion tout en étant prudent

De tes doigts, tu savais faire ressortir

Chaque note pour dès l’instant en jouir.

 

Ton regard que tu posas sur mon corps nu

Était si tendre qu’à l’image de ces mélodies

Mes seins vibrèrent avec amour et pleins de vie

J’entends encore cet air d’Alexandre Logoya même si tu n’es plus.

 

Ce que je me sens seule dans le noir qui m’entoure

Mais je sais que tu me reviendras un de ces jours

Mais d’ici-là et avant qu’il ne soit trop tard

Je tiens dans mes mains ta noble guitare.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

Le cercle

Par Juste Angèle de la France

 

Le cercle

 

Ce soir

Lorsqu’il fera noir

Lorsque tu seras avec moi

Dans le lit si chaud avec toi.

 

Je t’offrirai mon corps de femme

Mon corps tout en chaleur, en flammes

Mon corps frêle qui t’est réservé depuis longtemps

En souhaitant que dans ce moment d’amour nous prendrons notre temps.

 

Notre temps pour se découvrir

Notre temps pour sourire et rire

Notre temps pour se dévêtir et vivre

Notre temps pour faire l’amour jusqu’à en être ivres.

 

Puisse cette longue nuit

Être remplie de ces bruits

De ces bruits de jouissance à l’infini

Qui se perpétueront au petit matin mon chéri.

 

Et si tu es sage

Sage comme une image

Je te donnerai ce cercle tant convoité

Celui-là même que tu as si ardemment désiré.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

Arbre d’hiver

Vue du terrain intérieur du centre où je suis maintenant soigné.

Arbre d’hiver

 

Arbre d’hiver ! Arbre d’hiver !
Dans un monde à l’endroit et à l’envers
Qui le temps d’une saison avez perdu votre feuillage vert
Cette saison froide à la blanche neige où parfois j’erre.

 

Arbre endormie sous un ciel gris
Réveillez vous! Réveillez vous! Je vous en supplie
Au beau milieu de cette glaciale saison
Où familles nombreuses restent dans leurs maisons.

 

Que le temps qui coule et semble infini
Nous donne l’illusion de la fin de la vie
Et que sommeillent tant de rêves inassouvis
C’est alors vient le moment où je me tais et je prie.

 

Une prière pour les abandonnés
Pour tous les esseulés et les mal-aimés
Simplement pour se rappeler ne pas oublier
Que viendront certainement les chaudes journées d’été.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

Homme ou ombre ?

Magnifique dessin par mon ami et collaborateur Eri Kel de la France

Homme ou ombre ?

 

Suis-je un homme?
Ou bien son ombre?
Sans l’ombre d’un doute,
Avec attention, je vous écoute.

 

Âme dans ce corps
Un corps pleinement masculin
Sans cacher son sexe avec ses mains
Mains expertes qui valent leur pesant d’or.

 

Homme qui a fait les cent pas
Depuis bien trop longtemps déjà
Ombre qui ne le quitte jamais depuis sa naissance
Dans les jours de joie et d’abondance, de peine et de souffrance.

 

Homme qui marche et qui rêve de voler
Avoir des ailes d’anges puis s’envoler
Afin d’être de son ombre pour toujours libéré
Libéré du temps qui passe et connaître la joie de l’éternité.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

Puisse cette eau

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Photo par Phylactère

 

Puisse cette eau

 

En un temps il faut se purifier,

Et est une chose à faire par nécessité,

En un temps plus que certain se confesser,

 Et est chose nécessaire pour ses péchés se libérer.

 

Mais de tous les symboles sacrés,

Que ce soit le sel protecteur contre les forces obscures,

Les pendentifs que pieusement nous portons et qui perdurent,

Un seul pourtant garde avec force nos âmes loin des lieux damnés.

 

C’est en réfléchissant à cette vérité,

Que bien sereinement j’ai laissé sur moi l’eau couler,

Couler en méditant sur ma vie tant actuelle que passée,

Couler en sachant que cette photo sera peut-être immortalisée.

 

Ai-je bien réussi mon chemin ?

Ai-je vraiment assumé mon destin ?

Pourrais-je décrire mon parcours sur un parchemin ?

Aurais-je à en tirer fierté en le donnant à Dieu de main à main ?

 

C’est vrai que j’aurais pu faire mieux,

Comme il est tout aussi vrai que j’aurais pu faire pire,

Certes, je n’ai point construit d’église ni bâti un empire,

Mais, sous l’ordre du Christ, j’ai pris ma croix et marché sous les cieux.

 

Affrontant bien des regards malsains,

Tout en ayant pitié de ceux qui craignent des lendemains,

Car qui suis-je pour juger autrui de leurs erreurs face à leurs peurs ?

Comme cette terre et tous ceux que nous aimons nous quitterons à notre heure.

 

Alors voici mon humble vœu !

Une requête que j’adresse à mon Dieu,

Puisse cette eau purifier mon corps et mon esprit,

Afin d’entreprendre avec grande joie une nouvelle vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Entends mon cri, mon frère !

IMG_20181204_134254

Photo prise à l’Espace Mushagalusa de Montréal

Entends mon cri, mon frère !

 

Entends mon cri, mon frère !

N’entends-tu pas l’appel de notre sœur, la terre ?

Qui nous implore de mettre fin à son triste destin,

Qui nous exhorte de choisir maintenant un autre chemin.

 

Écoute cette parole de sagesse !

Que m’ont transmise les âmes remplies de tristesse,

De voir ce que nous avons fait de ces rivières et de ces mers,

De constater jusqu’à tel point vous avez préféré nous faire la guerre.

 

Discerne le sens de mes paroles !

Que m’ont données les esprits sacrés telle une obole,

Une offrande d’amour qui nous transformera pour toujours,

Qui pourra peut-être si nous le désirons façonner de meilleurs jours.

 

 

Entends ma voix pendant qu’il est encore le temps,

Le temps de transformer la fatalité de nos descendants,

Un avenir toujours possible enfoui au plus creux de nos mains,

Car nous avons encore le pouvoir de transformer nos lendemains.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le temps d’une réflexion sur le sens de ma vie

Photo par Phylactère

 

Le temps d’une réflexion sur le sens de ma vie

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que vos préparatifs pour la fête de Noël vont bon train. Pour ma part, tout va à merveille. En effet, mes préparatifs pour la fête de Noël se déroulent à la perfection et je projette même d’aller voir mon père dans la belle région de la Gaspésie. Une région magnifique où les gens sont d’une grande générosité.

C’est un fait indéniable que le temps des fêtes est l’occasion de rencontrer les gens qu’on aime et, dans nombre de cas, faire la paix avec ceux et celles avec qui on a eu des différents au courant de l’année. N’oublions pas que personne n’est parfait et que nous avons tous droits à l’erreur. C’est en reconnaissant cette noble vérité que l’on peut tourner la page sur des éléments moins heureux de notre vie, que nous pouvons accorder notre pardon à qui viennent vers nous comme nous devrions aller vers eux afin de leur offrir nos excuses. C’est alors que pourra s’installer en nos cœurs l’esprit de Noël et entreprendre l’année qui s’annonce du bon pied.

De mon côté, je dois avouer que je me ferai un devoir de revoir mon comportement tant professionnel que personnel sous un angle chrétien. Mes choix de vie sont-elles en conformité avec mes valeurs chrétiennes? Ma vision des choses, des gens qui m’entourent et des derniers événements qui me sont arrivés sont-ils conformes au message du Christ rédempteur? Certes, je suis loin d’être un monstre et je peux dire que dans l’ensemble ma vie au cours de cette année a été magnifique à bien des égards. J’ai adoré mes petits péchés mignons et je ne peux en aucun temps les regretter. Par contre, le message du Christ rédempteur m’invite à me surpasser, à aller au-delà de mes propres attentes et à toujours laisser Dieu entrer plus en profondeur dans ma vie.

Bref, je vais profiter du temps des fêtes pour faire un ménage dans ma vie spirituelle. Que devrais-je accepter ou bien refuser? Quels compromis pourrais-je réaliser sans pour autant renier ma foi chrétienne, de tradition catholique romaine et apostolique, dans ma vie quotidienne? Quelles routes devrais-je éviter ou bien emprunter pour rendre ma vie plus conforme aux valeurs chrétiennes?

Cela peut vous paraître étrange de lire un tel texte de la part d’un homme qui a fait des études en théologie. Or, n’oubliez jamais qu’il y a l’étude des livres et l’école de la vie. Deux choses différentes et complémentaires.

Merci de m’avoir lu

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada