Archives de tags | demain

Par un bon matin

Par un bon matin Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Pajunen Source : https://www.deviantart.com/pajunen/art/May-914942263

Par un bon matin

 

En ce temps-là, nous pouvions aimer.

Toutes les femmes que nous admirions.

Que nos regards portaient jusqu’à la vénération.

Être un homme authentique était loin d’être un péché.

 

Nous ne nous posions jamais mille questions.

Pas de réseaux sociaux peuplés de gens asociaux.

Qui ont plaisir à juger ceux qui font quoi de beau.

La vie, avec sa simplicité et sa beauté, nous la vivions.

 

Nous prenions les journées comme elles venaient.

Un jour mauvais ? Ce sera mieux demain ! Voilà le secret.

On se disait, avec raison, à quoi bon craindre mille regrets.

On s’arrangeait comme l’on pouvait avec ce que l’on avait.

 

Il y avait certes des reportages sur les conflits armés.

Mais, on savait fort bien quoi faire pour s’en défaire.

On éteignait la télévision et on partait prendre de l’air.

Aujourd’hui, on a les cellulaires pour être à l’affût de l’actualité.

 

Ne vous demandez pas pourquoi tant de gens marchent au Ritalin.

Tout porte à croire qu’il est interdit d’être simplement heureux.

Pourtant, les mers font encore de belles vagues sous le ciel bleu.

Et que tout soit possible si nous prenions entre nos mains notre destin.

 

Reviendra-t-il un jour, ce temps de l’amour sans chagrin ?

Cet âge où nous nous baladions dans le jardin de l’innocence.

En ce temps-là, il était permis respecter le droit au silence.

Je rêve tant me réveiller dans cette époque par un bon matin.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Trésor dévoilé

« Trésor dévoilé » Poème de Rolland Jr St-Gelais Modèle nu : Marie Avec la collaboration de Alain et Atsuko.

Trésor dévoilé

 

Aujourd’hui, j’ai opté pour un changement.

J’ai choisi un parcours différent avec le temps.

Par mon imagination, je me suis transporté en un autre lieu.

Une plage ensoleillée de la France où je pourrais admirer le ciel bleu.

 

Fait bien étrange, j’y étais entièrement nu.

À quoi bon m’en préoccuper en cet endroit inconnu ?

En ce pays d’épicuriens, de libertins, au joyeux destin.

J’ai laissé libre cours à mes lubies sans penser à demain.

 

Laissant mes traces de pas sur les grains de sable.

Admirant les vagues de la mer d’une douceur incroyable.

Je me sentais bizarrement épier par un regard curieux.

Sans pour autant être ensorcelé par un sort malicieux.

 

Quoiqu’il en soit, je voulais en avoir le cœur net.

Malgré ma fragilité, contre tout danger, mon âme était prête.

J’ai donc décidé de m’avancer vers un morcellement de pierres,

Je me préparais avec hâte à y grimper pour y voir plus clair.

 

Une fois rendu à cet endroit, j’ai découvert la réponse à ma question.

Qui pouvait bien me regarder en ce coin perdu comme ma raison ?

Une femme au corps magnifique surplombait cet endroit inabordable.

Une dame aux yeux de feu qui me fit sentir tellement coupable.

 

Fautif pour avoir envahi tel un barbare son terrain privé.

Pour lui offrir mes excuses, vers elle, je me suis dirigé.

À mon étonnement, elle resta immobile, si naturelle.

Elle me faisait penser à Cybèle tellement elle était belle.

 

Plus j’avançai, plus un engourdissement m’envahissait.

Alors, à la vitesse de l’éclair, malgré moi, elle se poussait.

Mon réveille-matin, en fidèle ami, s’est mis alors à siffler.

Dieu merci ! Son trésor dévoilé, j’ai admiré avant de me réveiller.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Veux-tu me suivre ?

Veux-tu me suivre Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Will-you-follow-906180689

Veux-tu me suivre ?

 

Dans un monde si sombre.

Ce monde où je cherche mon ombre.

Tout me paraît incertain, sans lendemain.

Une question me hante: y aura-t-il un demain?

 

Ça fait longtemps que je m’aperçois.

Que je vois que tu te moques de moi.

Pourtant je t’avais donné mon cœur.

Même si j’éprouvais en moi de la peur.

 

Je crains tellement d’être rejetée.

Je demandais seulement d’être aimée.

J’étais prête à t’accueillir comme tu es.

Car, c’est vrai, nul en ce monde n’est parfait.

 

Je suis maintenant à un bien étrange carrefour.

Une décision que tu dois prendre sans détour.

Mais, attention! Tu ne pourras pas faire marche arrière.

Tout ce que je veux, c’est être une bonne épouse, une bonne mère.

 

Accepteras-tu d’être un fidèle époux, un excellent père?

Être l’homme qui serait là en temps de paix ou de guerre!

Être à mes côtés dans les moments de richesse ou d’adversité!

Comme je suis prête à le faire pour toujours, pour l’éternité.

 

Sois sans crainte, je respecterai ton ultime décision.

Et, jamais, je ne reviendrai sur le sujet sans contrefaçon.

Alors, réponds-moi, avec franchise. Veux-tu me suivre ?

Parce que moi, vois-tu, avec toi, pour la vie, je veux vivre.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Prenons un verre

Prenons un verre Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Let-s-have-some-wine-896410636

Prenons un verre

 

Prenons un verre,

À la santé de notre terre,

Pour le temps qu’il nous reste,

Le temps de retourner notre veste.

 

Buvons un verre de ce bon vin,

En ne pensant pas trop à demain,

Serons-nous en ce monde ce soir?

Festoyons avant qu’il soit trop tard.

 

Enlaçons-nous tendrement,

Embrassons-nous amicalement,

Sachons tourner les pages des journaux,

Pour conserver tout notre moral bien haut.

 

Un verre de vin n’est point un péché,

De l’instant présent, il faut en profiter.

Allons! Buvons! Mon très cher ami.

Ce moment est un cadeau de la vie.

 

Cessons de chercher tout ce qui ne va pas,

Trouvons la beauté qu’il y a en toi et moi,

Rien en ce monde ne pourra être irréprochable,

Mais, un peu d’amour et d’amitié le rendra supportable.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Quelquefois

Quelquefois ! 

 

Quelquefois !

C’est la vie, ma foi.

Rien ne va comme on veut,

Alors, on fait tout ce que l’on peut.

 

Hier était fait ainsi,

Mais, on est aujourd’hui.

Demain on verra bien ce qui arrivera,

Qu’on le veuille ou non, c’est toujours ça.

 

Pas la peine de s’en faire,

Parfois, c’est le ciel ou l’enfer.

Mais, on arrive toujours à survivre,

Puisque l’essentiel, c’est de continuer à vivre.

 

Quelque fois, on fait de bons coups.

Parfois, on se casse la gueule ou le cou.

On tombe trois fois comme un grand sage,

Celui dont le nom a traversé le temps et les âges.

 

Alors, pourquoi se préoccuper de l’impossible?

Faisons simplement tout ce qui nous est possible.

À la grâce de Dieu pour tout qui, malgré nous adviendra,

Qu’on le veuille ou non, avec ou sans nous, le ciel passera.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada