Archives de tags | femme

Le coup de vent

Le coup de vent Poème de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/00-1657-898550052

Le coup de vent

 

En ce dimanche de novembre,

Je suis allé voir une amie fort jolie,

Une amie pour qui j’étais, en secret, épris.

Une femme qui aimait bien l’un de mes membres.

 

Nous avions une entente tacite,

Nous pouvions nous fréquenter allègrement,

Sans nous dire un seul mot d’amour curieusement.

Ce qui, avec un peu de gêne, je dois dire, m’excite.

 

Ayant apporté une bouteille de spiritueux,

Agrémentée d’un bouquet de fleurs magnifiques,

Tout était prêt pour que nous puissions passer une nuit magique.

Deux coups à la porte de son logement, elle vint ouvrir avec un sourire curieux.

 

Sans plus attendre, je suis entré dans son repère mystérieux,

Il y régnait une atmosphère comme je n’en avais jamais ressenti à ce jour,

Une douce musique parcourait les lieux y laissant deviner de futurs gestes d’amour.

Aurait-elle deviné, par mon langage corporel, que j’en étais follement amoureux?

 

Sans crier gare, elle m’a proposé un jeu tout à fait nouveau.

Elle m’amena dans une pièce où se trouvaient un tabouret et un mur drapés,

Elle m’expliqua alors qu’elle désirait être dans son plus simple apparat photographiée,

Je croyais rêver, car un tel projet, pendant un court instant, me semblait trop beau.

 

Voulant acquiescer à sa demande à vrai dire à son étonnant désir.

J’ai déposé le bouquet et la bouteille sur une petite table.

Car, une telle requête, je vous le jure, refuser, j’en étais incapable.

La boisson versée, elle m’offrit avec un insoupçonné plaisir.

 

Sentant monter en moi la chaleur de la passion tel un doux venin,

Je lui ai proposé avec tact d’ouvrir une fenêtre afin d’aérer l’air ambiant,

Elle accepta tout en allant s’asseoir d’un pas léger sur le tabouret immédiatement.

Un coup de vent entra aussitôt et offrit à mes yeux ravis ces adorables seins.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En parcourant la forêt

En parcourant la forêt Poème de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/20-00414-893849425

En parcourant la forêt

 

En parcourant la forêt,

De cette zone, je découvrirai,

Sur cette broussaille, je vagabonderai,

Bien des formes magnifiques, je distinguerai.

 

Y plongeant ma langue, je savourerai.

Toutes les saveurs avec plaisir, je dégusterai,

Je saurai avec délice et délicatesse la combler,

Car ma raison d’être c’est simplement de la gâter.

 

Femme d’une autre époque,

Où la véritable beauté nul ne choque,

Où les idées et les goûts s’entrechoquent,

Car la nudité tout le monde en soi s’en moque.

 

Laissez-moi goûter votre lait,

Et, votre nectar, pendant qu’on y est.

Avant que je revienne à mes jours si ternes,

Si tristes que je pense à m’ouvrir les veines.

 

Laissez-moi, je vous en prie, y glisser ma verge.

Que je découvre ce terrain si pur et si vierge,

Que votre recherche incessante du plaisir,

Soit, par mes gestes, comblée de désir.

 

Belle dame à la fente généreuse,

Permettez-moi de vous rendre heureuse,

Et que la rencontre répétée de nos lèvres,

Vous amène dans les cieux près de la belle Ève.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Femme de toutes les couleurs

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Femme de toutes les couleurs

 

Femme si jolie.

Femme qui me sourit,

Que puis-je faire pour vous?

Devrais-je, pour vous plaire, être à genoux?

 

De vos yeux,

Je vois le ciel bleu,

De vos lèvres si tendres,

Comment ne pas me faire prendre?

 

Femme si fière.

Comment pourrais-je faire?

Simplement pour que vous acceptiez,

Que je puisse avec tendresse vous enlacer.

 

Femme aux couleurs !

Femme courageuse et sans peur !

Que vous êtes belle ! Que vous êtes magnifique !

Votre féminité me transporte vers un monde féérique.

 

Femme au visage d’ange venu d’un arc-en-ciel,

Comment pourrais-je dire comme vous êtes belle?

Femme de toutes les couleurs venues d’une époque où l’amour régnait.

Dites les mots magiques afin que je puisse vous y rejoindre, s’il vous plaît.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sentiments profonds

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Sentiments profonds

 

Au milieu de la nuit,

J’ai entendu un grand bruit.

Étrangement, je n’ai pas eu peur.

Car ce bruit provenait de mon cœur.

 

Dans la profondeur,

De cette étonnante noirceur,

J’y ai décelé un souvenir telle une lueur,

Une lueur qui m’a fait revivre un instant de bonheur.

 

Une grande dame que j’avais rencontrée,

Sur une terrasse par un beau dimanche d’été.

Elle était assise bien sagement telle une enfant,

Irais-je aller lui parler? Je me suis dit évidemment.

 

Pourquoi pas? Je me suis répondu.

Essayer n’est pas toujours une cause perdue.

Prenant alors mon courage de mes mains imaginaires,

Je me dirigeai en sa direction avec une allure toute fière.

 

Pardonnez mon intrusion,

Je ne voudrais pas être polisson.

Puis-je vous accompagner à cette table?

Car, de votre beauté, l’ignorer j’en suis incapable.

 

Soyez sans crainte, je n’ai point le désir de vous importuner.

Dites un seul mot, et aussitôt, à ma table, je vais y retourner.

Voyez-vous? Homme avec bonnes manières est rarissime en ces jours.

Mais, femme ayant une beauté si éclatante, l’est depuis toujours.

 

Votre chevelure rouge comme la flamme,

Vos lèvres sur lesquelles je déposerais même mon âme,

Votre regard que nul homme digne de ce nom ne saurait ignorer,

Je l’avoue avec humilité, le vôtre j’ai été incapable d’y échapper.

 

Cette nuit, j’ai entendu un grand fracas.

J’ai craint que mon cœur éclatât en mille éclats.

Car, j’ai pour vous depuis l’instant où je vous ai écoutée.

Des sentiments profonds maintenant et pour l’éternité.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La petite fée

La petite fée Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/The-little-fairy-896930733

La petite fée

 

Lorsque j’étais enfant,

Un joli conte me racontait maman.

Un conte pour me rassurer, m’endormir,

De sa voix si douce, en mon cœur, j’en ai le souvenir.

 

Un conte où se trouvait un château merveilleux,

Qui était situé sur une montagne si près des cieux,

Entouré d’un jardin parsemé de fleurs parfumées et colorées,

Au-dessus duquel des oiseaux volèrent et chantèrent avec gracieuseté.

 

Une fée y vivait loin de ce monde perdu,

Une fée aux cheveux de feu à peine vêtue,

Une fée d’une beauté tellement remarquable,

Vous la décrire, j’en serais toujours incapable.

 

De manière inévitable, le temps fit son œuvre,

Je suis devenu un bel homme, sans être un chef-d’œuvre.

J’ai acquis de ma vie somme toute modeste mon expérience,

Travaillant avec ardeur et selon mes connaissances.

 

Puis, sans crier gare, un jour ma mère est partie vers le Père.

Sans toutefois me laisser en mon âme un quelconque goût amer.

En effet, elle avait su mettre en mon cœur d’enfant un conte de fées,

Un conte qui peut-être correspond à ce mystérieux Paradis. Qui sait?

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada