Archives de tags | sablier

Qu’allons-nous faire maintenant ?

Qu’allons-nous faire maintenant? Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo de Gb d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/What-shall-we-do-now-866868898

Qu’allons-nous faire maintenant?

 

Qu’allons-nous faire maintenant?

Alors que tout a pris fin avec le temps,

Avec le temps de nos souvenirs, de nos tendres baisés

De ces lieux superbes que nous avons avec plaisir visité.

 

Je ne comprends pas ce qu’il m’a pris,

D’avoir un instant, mon tendre amour, agi ainsi,

Être navré est une émotion si vaine, disait mon père.

Si tu as fait pleurer celle pour qui ton cœur vibrait tel un tonnerre.

 

Dis-moi si je peux faire quoi que ce soit,

Pour te prouver tout mon amour où que tu sois,

Que le sable du temps passe vite dans l’éphémère sablier,

Le sablier que l’on a octroyé à chacun de nous lorsque l’on est nés.

 

Je sais bien que tout est maintenant terminé,

Et qu’à jamais j’ai perdu la seule qui m’a vraiment aimé,

J’ai pour toute consolation cette photo de toi que j’ai conservée,

Et que je garderai pour que je puisse de ta beauté me rappeler.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Que devrais-je faire?

what_should_i_do__by_gb62da_de459yk-pre
Que devrais-je faire? par RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/What-should-I-do-853491116

Que devrais-je faire?

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien en cette première semaine de septembre. Pour ma part, les derniers jours ont été quelque peu semblables à des montagnes russes avec ses hauts et ses bas. Des situations causées, somme toute, par une foule de remises en question. Ai-je bien fait de choisir ceci ou bien cela? Ai-je bien fait d’agir ainsi au lieu d’agir autrement? Ai-je bien choisi mes relations tant amicales qu’amoureuses? Ai-je bien fait d’avoir dit oui alors qu’il aurait fallu dire non? Que de questions sur les choix du passé.

Certes, personne en ce bas monde a le pouvoir de retourner le sable du sablier de sa vie afin de retourner dans son passé et, ainsi, de faire d’autres choix. Qui plus est ! Faire tel ou tel choix influence grandement qui nous sommes dans l’instant présent, tout comme nos choix actuels influencent qui nous serons dans notre avenir. Oui, c’est aussi un fait qu’il est rarissime de prendre des décisions qui, en toute connaissance de cause, auront un impact négatif pour le futur. Après tout, on tente de tirer parti du meilleur de ce que la vie a à nous offrir.

Mais, que peut-on faire lorsqu’on s’aperçoit que nos choix ont été néfastes tant pour soi que pour des gens qui nous entourent? Est-il possible de recommencer à zéro? À cette dernière question, je répondrai par cette affirmation qui va à l’encontre de cet adage populaire : ‘’ On refait notre vie ’’. Rien n’est plus faux! On ne peut pas refaire sa vie car on est, grosso modo, que la somme de nos expériences.

Que vais-je donc faire? Que pourrais-je faire? Et surtout, comment le faire? C’est-là un tour de force que le commun des mortels, dont je suis moi-même, doit réaliser avec une grande précaution. Précaution utile puisque prendre un autre chemin comporte aussi ses propres risques. Mais, la vie n’est-elle pas composée par une multitude de chemins souvent aussi mystérieux les uns que les autres? Alors, dites-moi, que devrais-je faire?

Merci de votre attention!

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Une bouffée de fraîcheur

Une bouffée de fraîcheur
Une bouffée de fraîcheur Poème par RollandJr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/00-01025-848249495

Une bouffée de fraîcheur

 

Me berçant bien tranquillement,

Je pensais à ma jeunesse en souriant,

En écoutant une vieille chanson d’une groupe jadis populaire,

Un groupe sur des îles où j’étais partie jadis faire cette lointaine guerre.

 

Fraîchement arrivé en ces lieux,

J’avais sûrement l’air avec un peu mystérieux,

Avec mon manteau d’un soldat parlant peu la langue du pays,

C’est alors qu’est apparue cette dame qui m’a tout simplement souri.

 

Elle m’invita à prendre le thé et quelques biscuits,

Elle m’apprenait les coutumes des gens de l’endroit,

Afin d’être toujours sur le bon chemin celui est le plus droit,

Ce qui ne nous pas empêchés d’avoir de bon cœur souvent ri.

 

Les jours et les semaines ont si vite passé,

Jusqu’au jour où j’ai dû pour le front embarquer,

Lui annonçant que je m’absenterai pour longtemps,

Sans lui dire, secret de guerre oblige, où j’allais précisément.

 

C’est alors qu’elle me tendit avec une larme à l’œil de cette photo,

Qui allait devenir parmi mes souvenirs le plus beau des cadeaux,

Cette photo que j’ai réalisée parce qu’elle me l’avait demandée,

Et devant sa grande beauté, à sa demande je n’ai pu résister.

 

Une photo que je conservais bien précieusement,

Tout près de mon cœur presque religieusement,

Qui me protégeait tel un puissant talisman,

Le jour fatidique du Débarquement.

 

Jusqu’à ce moment j’ignorais pourquoi j’étais là,

Mais dans le sable couvert de sang que j’ai compris,

Qu’enfin tout avait un sens dans ma modeste vie,

J’ai découvert que tout mon amour était pour toi.

 

Ton doux visage me donna ardeur,

Mon amour pour toi éloignait mes frayeurs,

Jusqu’à cette journée bénie où vint la capitulation,

Qui mit fin à cette querelle entre de nombreuses nations.

 

Je suis retourné vers ta natale Angleterre,

Afin qu’avec moi tu viens découvrir une autre terre,

Où nous fonderont famille heureuse avec de beaux enfants,

Ce à quoi tu me répondis avec plaisir bien évidemment.

 

Les années passèrent dans le sablier du temps,

De ces années de mille bonheurs que je me rappelle souvent,

Jusqu’au jour la maladie t’emporta bien tristement,

Mais un jour je te rejoindrai certainement,

Alors je ne m’en fais pas vraiment.

 

Car lorsque je regarde cette photo que tu m’as donnée,

Je sens quelques larmes sur mes joues couler,

Des larmes venant d’un si grand bonheur,

Que je ressens comme une bouffée de fraîcheur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Amour et en amitié

Amour et amitié
Amour et amitié Poème de RollandJr St-Gelais Photo provenant de : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/Img-1a-845785567

Amour comme en amitié

 

Oui, je vieillis,

Car ainsi en est la vie.

Vieillir en beauté et sans chagrin,

Voilà ce que j’ai choisi pour destin.

 

Parfois j’entends des chansons d’enfance,

Encore plus souvent, j’entends celles de mon adolescence.

Je revois les milles coups que j’ai faits à l’insu de mes parents,

Alors qu’ils le savaient comme j’étais parfois un vilain garnement.

 

Oui, je vois quelques fois en pensées.

Celles que j’ai aimées et pour qui j’ai pleurées,

Et que puis-je dire pour celles que j’ai brisé le cœur?

Je leur dédie ce poème composé avec les anges chantant en chœur.

 

La vie se poursuit bien inlassablement,

Les expériences de la vie nous font grandir assurément,

C’est par elles que nous découvrons qui nous sommes bien évidemment.

Et c’est ainsi que nous apprenons à faire face à la vie bien sagement.

 

Le temps est tel le sable du sablier,

Le temps du futur est dans toutes les possibilités,

Car rien en ce monde ne dépend de notre bonne volonté,

Que le temps qui est entre nos mains en amour comme en amitié.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En lisant

En lisant
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

En lisant

 

En lisant tranquillement,

Dans mon lit et nue parfaitement,

Un album que j’ai cherché très longtemps,

Je me suis rappelé comme j’étais heureuse en ce temps.

 

Un temps qui fuit comme le sable du sablier,

Quand j’y pense, ce que j’en suis tout étonnée.

Car jamais je n’aurais songé que le nombre des années,

Allait emporter les souvenirs de mes amants que j’ai pourtant aimés.

 

Telle la languissante note d’un majestueux violoncelle,

J’entends leurs voix mielleuses me répéter comme je suis belle,

Dans les boîtes de nuits où nous allions danser jusqu’aux petites-heures,

Folies de jeunesse ! Folies de tant d’ivresse ! Tant d’innocence et sans peur.

 

Jeux dangereux des aventures d’un soir où j’étais une réelle experte,

Car à chaque fois, je remportais le premier prix sans jamais connaître la défaite.

J’aimais me risquer à ce jeu car je n’avais que faire de cette époque bacchanale,

Et puis, entre vous et moi, ma destinée était loin d’être vraiment banale.

 

Ne craignant ni dieux, ni diables, ni anges, ni démons.

Je faisais tout mon possible sans nuire à autrui comme de raison,

Profiter de la vie, travailler avec honnêteté et surtout jouir le plus souvent.

Voilà mes raisons de vivre car j’étais satisfaite de peu de choses évidemment.

 

Et puis les printemps sont passés tel un vent sur les champs de blé,

Et puis les étés sont passés tel le sacré bréviaire et ses plus belles prières,

Et puis les automnes sont passés telles des feuilles aux pieds des arbres tombées,

Mais je me rends compte que malgré tout loin est de mon corps le froid hiver!

 

Je n’ai point de regret de cette vie de volupté,

Et si les cieux le veuillent bien, avec plaisir je le ferai.

Car nous savons tous que la vie est semblable qu’à un bout de file,

Alors, et sans nuire à notre prochain, profitons-en avant qu’elle se défile.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada