Archives de tags | Rick B.

Première page

Première page
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Première page

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. De mon côté, je dois avouer que la chaleur de ces derniers jours m’est totalement insupportable. Mais, il n’est pas question de me lamenter puisque l’été dure qu’un instant et qu’il sera remplacé par l’automne et sa grisaille bien qu’il s’agit d’une saison d’une beauté extraordinaire avec ses arbres aux feuilles dorées.

En parlant de beauté extraordinaire, c’est avec un immense plaisir que je vous présente au sein de mon blogue consacré à la nudité artistique une photo réalisée par mon fidèle ami Rick B., d’Allemagne. Une photo mettant en vedette, et à sa juste valeur, un modèle féminin possédant un charme naturel indéniable.

Ce qui m’a le plus étonné se rapporte à la simplicité avec laquelle mon ami Rick B., a réussi à immortaliser une telle pose. Une pose qui présente à la fois la fragilité et la féminité du modèle concerné. À mon humble avis, il s’agit d’un pure chef d’œuvre lequel mérite d’être publiée en première page d’un magazine spécialisé dans le nu.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

La liberté

La liberté

Photo réalisée Rick B. d’Allemagne Source : DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

La liberté

Depuis l’époque magnifique des années 1960, plusieurs chansons sur la liberté ont été écrites, notamment par des chanteurs et des groupes prestigieux tels que les Beatles. De plus, la liberté est fort probablement l’un des concepts fondateurs de notre démocratie. On a qu’à penser à la devise de la révolution française qui se résume en ces trois mots : liberté, fraternité, égalité.

Je dirais même à la limite que le fait d’être libre, de se sentir libre, est aussi fondamentale que le fait même de respirer. Et, pourtant, jamais notre liberté, celle que nous connaissons et chérissons, n’a été menacée depuis l’apparition de toute cette propagande qui pullule au sein des médias et des réseaux sociaux. Une propagande tout azimut provenant dont on ne sait le but et encore moins qui en est la source. 

Par ailleurs, quoi de plus efficace de faire croire que nous vivons encore dans une véritable liberté afin de mieux contrôler les masses? Par exemples, les sources d’information sont-elles véritablement indépendantes du pouvoir politique et des bailleurs de fonds? Qui contrôle nos informations, nos systèmes d’éducation et même l’ordre économique mondial? Ne nous le cachons pas! Qui dit économie, dit aussi liberté. Souvent, l’un ne va pas sans l’autre puisque sans une certaine indépendance économique, acquérir une liberté digne de ce nom est presque impossible.

Ne nous y trompons pas! La liberté est de plus en plus en péril. Et, c’est là mon humble avis, le seul moyen pour la retrouver est de redevenir des êtres humains pleinement humains en renonçant aux mouvements de crainte qui sévissent à notre époque. Pour ma part, fermer les chaines télévisées, éviter de lire les journaux et surtout fuir toute forme de propagande constituent les meilleurs moyens de me noyer dans le fleuve du mensonge. Et pourquoi donc? Tout simplement pour être vrai. Non pas avec les autres puisque nous sommes qu’à leurs yeux que le fruit, une petite parcelle, de ce qu’ils voient de nous. Mais, être vrai envers soi-même. C’est ainsi que nous pouvons être libres sinon de corps, du moins en esprit.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

 

Enfin, c’est l’été

Enfin, l'été
Enfin, c’est l’été Poème composé par RollandJr St-Gelais Photo réalisée Rick B. d’Allemagne Source : DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Enfin, c’est l’été

 

Enfin, c’est l’été.

Les journées ont allongé,

Le soleil brille de tous ses feux,

Comble de joie mon cœur d’amoureux.

 

Les nuits noires sont loin de nous,

Maintenant nous faisons l’amour comme des fous,

Dès le matin et toute la journée sans aucune retenue,

Nous vivons tels Adam et Eve en Jardin d’Éden et entièrement nus.

 

Se promenant sur le bord d’une rivière d’un calme étonnant,

Écoutant les oiseaux gazouiller tout prudemment,

Tu as avancé sur les roches bien lentement,

Admirant le paysage silencieusement.

 

Été de notre jeunesse et de nos vingt ans,

De cet instant de bonheur attendu depuis longtemps,

Je ne savais quoi dire devant tant de merveilles de mère nature,

Qui nous comble par sa grâce de la forêt un parfum si pur.

 

Que ce moment soit le plus précieux des souvenirs,

Car en ce jour d’été, je te demande enfin en mariage.

Je te fais le serment de fidélité jusqu’à la fin des âges,

Car je veux être près de toi et de ton magnifique sourire.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Temps modernes

Temps modernes
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Temps modernes

Lorsque j’étais enfant, je voyais le futur de manière fort différente de ce qu’il m’est présenté en ce moment. J’ai bien écrit « qu’il m’est présenté » puisque ma vision de la réalité, de ma réalité, est fort probablement au diapason de ce que plusieurs de mes congénères peuvent découvrir. Autres lieux, autres expériences de la vie, autres valeurs font de nous ce que nous sommes. C’est un fait indéniable.

Certes, je préfère vivre dans les années 2020 que de tenter de survivre à une toute autre époque pas si lointaine dans le passé. En effet, j’ai la chance d’avoir une qualité de vie confortable, d’être entouré de gens sympathiques parmi lesquels se trouvent des amis formidables et de me réaliser dans diverses activités sans oublier la possibilité de communiquer. Bien des gens n’ont pas une telle chance en ce monde. Je le sais trop bien. Voilà pourquoi je n’ai pas l’intention de me plaindre dans cet article.

Ce qui ne m’empêche guère d’être quelque peu soucieux face à tout ce qui se passe actuellement. Des soucis qui se manifestent par une série de questions lesquelles reflètent mes valeurs personnelles basées, est-ce un crime ? sur mon éducation judéo chrétienne inculquée à la fois par ma famille immédiate, les religieux et les religieuses et mes pairs. Des questions qui se résument ainsi : Que sommes-nous devenus? Qu’avons-nous fait pour remettre en question les valeurs qui ont fait de notre société sa force et sa beauté? Tout ce que nos ancêtres ont fait était-il si mauvais, parsemé d’ombre et de noirceur? Pourquoi tenter de perdre les points de repères qui nous a guidé jusqu’à maintenant? Et, l’ultime question, avons-nous besoin de jeter le bébé avec l’eau du bain?

Jeter le bébé avec l’eau du bain. Voilà ce que je peux comprendre face à tout ce qui arrive dans notre monde. À force de vouloir tout changer, tout déconstruire, tout refaire, on risque de se perdre dans le néant. Car, ne l’oublions pas, nous sommes que l’aboutissement de l’histoire en marche, en perpétuel cheminement. Mais, tel un train sur la voie ferrée, aller trop vite risque de nous faire dérailler sur les rails entraînant un résultat aux antipodes au but recherché.

Par ailleurs, une question émerge en mon esprit en rédigeant ces lignes. À qui profitent tous ces mouvements de destruction et de remises en cause de ce qui a fait de notre société ce qu’elle est? Attention! Rien a été parfait dans le passé comme rien ne le sera dans le futur. Cependant, vouloir renier, occulter et détruire les pierres sur lesquelles nous nous sommes édifiés pour les remplacer par un vide sidéral me semble être une aventure périlleuse.

C’est bien beau de parler de modernité, de vouloir faire avancer les choses, mais parfois un peu de retenu est de mise surtout si on désire laisser un futur digne de ce nom à nos descendants. C’est mon humble avis.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Sous mon piano

Sous mon piano
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Sous mon piano

 

Étendue sous mon piano,

J’écoutais avec attention ces airs,

Qui, m’a foi, allaient tellement me plaire,

Rien jusqu’à ce jour ne m’avait paru si beau.

 

Consolée par un air de Mozart,

Qui connaissait tel un maître si bien son art,

Que les heures devinrent des minutes et celles-ci des secondes,

Tellement j’étais emportée par la douceur de ces ondes.

 

Laissant chaque note penser mon chagrin,

De ne point pouvoir épouser l’amour de ma vie,

Ce que l’injustice tant cruelle peut sembler si infinie,

Devant le fait accompli, je m’en suis remise à mon destin.

 

Emportée par la délicatesse de ces vagues sonores,

J’essuya les yeux de mes larmes et puis je dors,

Jouant dans mes cheveux à la couleur de satin,

Espérant simplement me réveiller au matin.

 

Sous mon piano, je caresse ma peau.

Sous mon piano, je rêve à un prince charmant,

Sous mon piano, je rêve d’avoir un jour de beaux enfants,

Sous mon piano, je vois celui qui est parti aux cieux tout là-haut.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada