Archives de tags | Art

Amène-moi avec toi

Amène-moi avec toi ! Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Durham Fruit and Produce Co Modèle: JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/dance-study-877941569

Amène-moi avec toi !

 

Cette journée est pourtant ensoleillée,

Mais, je me sens tellement épuisé.

Face à cette vie si vide de sens,

Qui m’amène vers la démence.

 

Y a-t-il une seule bonne nouvelle?

Qui, pour un moment, rendra ma vie belle.

Tous les journaux parlent de plaies et de maux,

Alors que l’amour et la paix sont parmi les plus beaux.

 

Les plus importants que tous les mots jamais créés,

Car rien n’a de sens si nous ne pouvons pas aimer.

Heureusement ô mon amour que tu es dans mon cœur,

Car, sans toi, comment ferais-je pour dissiper tous ces leurres?

 

C’est par la légèreté de tes pas que je reprends goût à la vie,

Que je puisse enfin comprendre que rien n’est fini,

Qu’il y a encore une place pour une réelle espérance,

Qu’il peut avoir encore en mon âme un peu d’innocence.

 

Danse encore ! Danse encore ! Danse encore !

Ta présence est mille fois plus précieuse que l’or.

Ta beauté est sans cesse ravivée par ces rubans de rouge,

Qui anime en mon esprit un monde merveilleux où tout bouge.

 

Grâce à toi, ma vie reprend son sens,

Ton parfum vient jusqu’à moi et m’encense.

Ô, ma chérie, montre-moi à danser.

Montre-moi à toujours espérer.

 

Montre-moi à faire quelques pas,

Je t’en prie, chérie, amène-moi avec toi.

Amène-moi avec toi vers d’autres cieux,

Car je sais qu’avec toi comme ce sera merveilleux.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

La chaise de bois

La chaise de bois Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Gb62da Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/The-chair-891540651

La chaise de bois

 

En ce samedi,

Je me suis promenée,

Afin de profiter de cette journée,

Sous le soleil qui avec joie m’éblouit.

 

Marchant avec lenteur sur l’herbe verte,

Songeant en cet instant de calme à tout et à rien,

Seule, sous le regard des arbres de feuilles d’or et d’airain,

Avec plaisir j’ai enlevé mes vêtements me laissant découverte.

 

À quoi bon me priver de cette intimité?

De ces dernières chaleurs de la saison estivale,

Succéderont l’automne et ses jours de plus en plus glacials,

Jusqu’à l’avènement de l’hiver et ses nuits qui sembleront une éternité.

 

Que vois-je? Me suis-je alors demandé.

Un souvenir lointain de ma petite enfance,

Une de ces pièces sorties de mon adolescence,

Une chaise faite de bois et d’amour à ce que l’on m’a raconté.

 

Voulant profiter des chauds rayons du soleil,

Je me suis assise avec délicatesse sur cette pièce de bois,

Ne sachant en ce moment quoi dire tellement j’étais sans-voix.

Est-il utile de dire un mot alors qu’il suffit de vivre une telle merveille?

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une autre nuit

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

 Une autre nuit

 

Bonsoir ma tendre chérie,

Je suis venu simplement te voir,

J’ai même apporté quelque chose à boire,

Car je me disais que tu en avais peut-être envie.

 

Comment a été ta journée?

De mon côté, je ne sais pas quoi dire.

Car sans toi c’était triste à en souffrir,

Si tu savais comme à toi sans cesse j’ai rêvé.

 

Comme le temps passait,

Je voulais te faire une surprise,

Une simple surprise fraîche comme la brise,

Quelques mots pour te dire comme tu me plais.

 

Puis-je te demander une saveur?

Rester avec toi jusqu’au petit matin,

Car avec toi s’envolent tous mes chagrins,

Je te promets que je partirai aux petites heures.

 

Mais avant de me répondre,

Permets-moi de te chanter un air,

Une chanson de mon pays qui saura te plaire,

Écoute la mélodie de mon violon naviguer sur les ondes.

 

Une nuit avec toi me transportera vers le pays des rêves,

Une nuit avec toi calmera mes craintes et mes pleurs,

Une nuit avec toi fera mon plus grand bonheur,

Je serai ton Adam et tu seras ma chère Ève.

 

Une autre nuit, je t’en supplie mon amour.

Une autre nuit, car jamais ce ne sera pour la vie,

Une autre nuit, car à jamais tu seras en mon esprit,

Une autre nuit que je me souviendrai pour toujours.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Peut-on ou non?

Peut-on non? Photo par Gb62da Teste par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Don-t-ask-885557634

Peut-on ou non?

Certaines personnes peuvent être choquées de voir l’intimité du corps de la femme sur une photo réalisée dans un cadre artistique. Ont-elles raisons ou pas? Je réponds à cela qu’il s’agit de leur droit le plus stricte.

Cependant, l’art renferme une quantité incroyable de regards sur la réalité. Une réalité qui est parfois amplifiée, parfois déformée et parfois camouflée sous un voile pudique. Ceci sous-entend cette question cruciale : devrions-nous cacher telle ou telle partie du corps humain lors d’une création dans laquelle la nudité est présente? Je réponds à cela que tout réside à la fois dans l’intention de l’artiste et du public visé mais aussi de l’époque où cette œuvre a été créée.

L’intention de l’artiste peut être diamétralement opposée à la vision du public. Et quand j’écris l’intention de l’artiste j’y inclus également la participation active du modèle puisqu’il est le sujet de l’œuvre d’art. Serait-ce d’être obscène, de chercher la provocation ou bien de présenter le sujet tel qu’il le voit simplement? Par ailleurs, l’autocensure qui est une menace de plus en plus présente dans le monde actuel risque d’amener le domaine des arts à une épuration de tout ce qui fait la beauté de l’art, et en particulier de la nudité artistique. Cacher ce sein que je ne saurais voir ! Aussi bien dire, cacher toute la réalité aux yeux du public.

Il en est de même de l’ensemble du corps humain qu’il soit celui de la femme ou bien de l’homme. Mais attention! Tout doit se faire dans une présentation globale. Présenter un sein, une vulve ou bien un phallus n’a strictement rien d’artistique en soi. À vrai dire, cela doit être réalisée dans un environnement approprié. C’est notamment le cas de cette superbe photo puisque d’une part, le modèle est magnifique et que d’autre part, le milieu reflète l’abandon de ce qu’est l’art en tant que tel. C’est-à-dire la recherche de sa propre réalité. L’artiste est un simple être humain qui voit son environnement avec son regard. Un regard qui peut être accentué selon les modalités du temps présent.

En ce qui me concerne, j’aime beaucoup cette photo car elle nous permet de nous interroger sur ce que l’on perçoit ou pas comme de l’art. Ceci écrit, voir une vulve ou bien un sein ou encore un postérieur ou, le cas échéant un sexe masculin en état de flaccidité est possible à la condition sine qua none que cela soit présenté dans un cadre environnant global.

Merci d’avoir lu mon opinion sur le sujet.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Au plus profond de ma raison

Au plus profond de ma raison Photo par Gb62da poème par Rolland Jr St-Gelais Source : Just hanging around by gb62da on DeviantArt

Au plus profond de ma raison

 

Je t’ai vue,

Tu me semblais perdue,

Dans tes pensées si lointaines,

Que jamais elles ne seront miennes.

 

J’ai essayé de te plaire,

En tentant tes désirs les satisfaire,

Je t’ai amenée visiter des pays étrangers,

Y compris dans le modeste village où je suis né.

 

Je t’ai, tout de ma vie, dévoilé.

Sans rien te cacher car je t’ai tellement aimée.

De mes erreurs de jeunesse en passant par mes bons coups,

En espérant que tu me demandes : Et, maintenant, où allons-nous?

 

Nos chemins se sont mystérieusement croisés,

Dans ce petit bistrot où tu étais allée pour te réchauffer,

Je t’avais offert quelques brioches et un bon café,

Avec un cœur pur, par bonté et sans aucune arrière-pensée.

 

Car, tout comme toi, la vie ne m’avait nullement épargné.

Né d’un père et d’une mère avec moi si attentionnés,

Mais ce doux souvenir de pur bonheur trop tôt cessa,

J’ai éprouvé la guerre et la solitude des orphelinats.

 

Tranquillement, et avec douceur, je t’ai apprivoisée.

Sachant fort bien qu’âme meurtrie n’est pas facile d’approcher.

Avec patience et délicatesse, ta main dans la mienne tu as glissée.

Car je t’avais promis que respect et amour te seront à l’avenir accordés.

 

Les jours, les mois et les années sont passés,

Dans le sablier, le temps s’est lentement écoulé.

Pendant que mon amour pour toi en mon cœur augmenta,

De jours de tristesse comme de jours de joie, j’étais avec toi.

 

Je désire tellement t’épouser,

Avec toi une famille heureuse fonder,

Jamais je ne t’ai refusé quoique ce soit,

Car mon cœur maintenant et pour toujours vibrera,

 

Alors mon amour, qu’attends-tu pour répondre à ma question?

Acceptes-tu que nos cœurs estropiés à jamais battront à l’unisson?

Mais, avant de me répondre, sache que je respecterai ta décision,

Même si un refus de ta part me brisera au plus profond de ma raison.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada