Archives de tags | religions

Éloges vers le ciel

loges vers le ciel
Avec la permission de Jordh00 du Canada

Éloges vers le ciel

 

Il fait nuit et pourtant dans la forêt je suis,
Je le suis comme je le fais à chaque nuit,
Au clair de lune et aux étoiles brillantes,
Nuit sans lune et les étoiles absentes.

 

Ne craignant point les animaux,
Car je sais bien que chacun d’eux est beau,
Et qu’en cette forêt se trouvent tant de créatures,
Qui ne possèdent que ce que leur a donné mère-nature.

 

Sentir en moi chaque goutte de mon sang parcourir mes veines,
Ressentant en mon fort intérieur être le fils d’un roi et d’une reine,
Comme tous les êtres humains devraient pourtant le ressentir pareillement,
Car chacun d’eux possède le droit à la dignité et de vivre humainement.

 

Écoutant les bruits transportés par le vent du nord,
Vent du nord qui annonce subtilement la venue du froid hiver,
Pourtant déjà prévenu par les arbres ayant perdu leurs feuillages verts,
Je me suis alors dirigé vers une vaste clairière tout en me tenant aux abords.

 

Ne pouvant guère lutter contre ce désir étouffant,
De renouer pour un bref instant à la liberté d’un enfant,
Cette liberté qui est si souvent brimée par une hypocrite société,
J’ai alors de manière quasi sacrée mes vêtements salis par le temps enlevés.

 

Quelques pas je fis en direction des verts sapins,
Et vers le firmament je levai tant les yeux que les mains,
En espérant atteindre la cime des arbres pour y trouver refuge,
Loin de ces religions et de leurs dieux qui condamnent et qui jugent.

 

Je ne veux point de ces dieux et de leurs prophètes de malheur,
Car en chacun des êtres en ce monde se trouve le désir du bonheur,
Bonheur d’aimer et d’être aimé ! Bonheur de vivre et de laisser-vivre !
Et de mes éloges vers le ciel, c’est ce dont en cette saine nuit, je m’enivre.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

L’esclave

Esclave
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

L’esclave

 

Debout,
Parfois à genoux,
Corps de sa beauté jaloux,
Grâce féminine qui peut rendre fou.

 

Statue de cire,
Qui devant la bêtise,
Des hommes de bien mauvaise surprise,
Préfère se taire même si parfois elle aimerait en rire.

 

Immobile depuis des lustres,
Ne sachant que faire cela me frustre,
Car devant cette beauté de femme j’aimerais lui parler,
De mes souvenirs, de mes rêves et de mes illusions lui raconter.

 

Cachant ses yeux remplis de tristesse des miens,
Que je lui donnerais pour pallier la lacune de mes mains,
Je lui offrirais avec amour mon épaule afin qu’elle puisse enfin pleurer,
D’avoir vu tant de désespoir, de méchanceté et de crimes sans pouvoir se révolter.

 

Bras replié sur sa chevelure,
Reflétant la pureté de sa parure,
Parure de noblesse ayant traversé les barrières,
Barrières du temps et de l’espace ne craignant pas les enfers.

 

Esclave de chair, d’os et de sang
Toute immobile depuis sa tendre création,
Faite par un artiste esseulé avec une infinie précaution,
Statue de pierre brute à qui il lui donna la vie éternellement.

 

Esclave ayant pour devoir de nous rappeler,
Que malgré nos erreurs, nos réussites et notre bonne volonté,
Sur cette terre à vivre ensemble nous y sommes tous condamnés,
Et que peu importe les origines, les religions et autres lubies, il faut savoir s’aimer.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Mais si c’était la volonté de Dieu ?

Mais si c’était la volonté de Dieu
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Paroles écrites par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Mais si c’était la volonté de Dieu ?

 

Marchant seule,
En faisant mon deuil,
De ma pure innocence,
Et un peu de mes croyances.

 

Désabusée
De cette humanité,
Mon esprit ne fait que vagabonder,
Errer ici et là perdu dans mes étranges pensées.

 

On m’enseigna un Dieu d’amour,
Qui voulait un monde parfait pour toujours,
Où la faim et la guerre seraient que des mots du dictionnaire,
Un Dieu qui connaitrait nos besoins avant même d’entendre nos prières.

 

Mais je regarde ce qui survient,
Tant de misère et de larmes et tout ce qui vient,
Mes certitudes firent place à de nombreuses questions,
Foi joyeuse à jamais perdue face à toutes mes tristes désillusions.

 

Mais, en moi reste cette étincelle appelée espérance,
Qui dans le cœur de chaque homme fait une gracieuse danse,
Qui dans le cœur de chaque femme chante une si belle chanson,
Car c’est dans la pureté de leur nudité qu’ils furent créés bons.

 

C’est en pensant à cela,
Que renaît ma bien petite foi,
Voilà pourquoi je suis entièrement nue,
Devant cette cathédrale si connue et tant vue.

 

Car ce n’est point dans les religions,
Qu’un nouveau monde, nous construirons.
Ni dans les livres saints que nous bâtirons un meilleur lendemain,
Et encore moins en récitant inutiles prières en se joignant les mains.

 

Mais si c’était la volonté de Dieu ?
Que de vivre tout simplement et heureux,
D’être vrai en évitant l’hypocrisie des gens pieux,
Tout en étant auprès de tous ces gens si malheureux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Amoureuses

Amoureuses
« Amoureuses » par mon ami Joël Pèlerin Poème par RollandJr St-Gelais

Amoureuses

 

Femmes belles et silencieuses
Devant la foule vous êtes anxieuses,
Craignant d’être démasquées pour votre crime,
Devant tant de désarroi, vous sombrez dans la déprime.

 

Femmes belles et aux corps tellement parfaits,
Qui de vos seins beaux et fermes pourrait couler le lait,
Femmes étendues sur ce drap noir comme est votre désespoir,
Croyant qu’à jamais sur elles tombera longue et triste nuit noire.

 

De vos amours toujours tenus en secret,
Car pour les gens pieux voilà que le péché est,
Amours interdits au nom des religions et à celui de leur Dieu,
Or, ne le craignez point mais plutôt ceux qui cherchent à plaire à ses yeux.

 

Femme à la passion langoureuse,
Femme qui désire vivre avec sa maîtresse,
Lui manifester son amour par douceurs et caresses,
Quel crime avez-vous commis sinon d’être amoureuses ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Équilibre

quilibre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Équilibre

 

Être en équilibre,
C’est je crois être libre,
Libre des qu’en-dira-t-on,
S’accomplir en dépit de la raison.

 

Agir sans aucune inhibition,
Se moquer de toute fausse-pudeur,
Et de cette foule en avoir ni crainte, ni peur,
Aller vers les chemins au-delà du temps et des horizons.

 

Agir avec assurance,
Au risque d’être sous la démence,
En se rappelant que les plus illustres artistes,
Durent pour survivre affronter bien des risques.

 

Écrire en dépit des religions,
Et de leurs multiples accusations,
Au risque de connaitre le fouet et la prison,
Et d’y rejoindre la liste des martyrs connus par leurs noms.

 

Être toujours en équilibre sur un fil,
Pour la liberté de nos fils et de nos filles,
Pour leur promettre un avenir toujours meilleur,
Et de jeter dans les limbes de l’histoire les dictatures et leurs horreurs.

 

Être en équilibre selon nos valeurs,
Non pas selon les paroles des moralisateurs,
Qui n’ont que faire de notre véritable bonheur,
Car tout ce qui leur compte c’est de vivre au dépend de nos pleurs.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Sortir de l’ombre ! Entrer dans la lumière !

dcyw4l6-7955d2be-c311-4a82-b9fc-b6f74e8761bc
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Sortir de l’ombre ! Entrer dans la lumière !

 

J’ai rêvé cette nuit,
En un lieu tout ébloui,
Qui ne m’était pas inconnu,
Même si je n’y étais jamais venue.

 

Un lieu dont on m’en avait tant parlé,
Et que l’on m’en avait tellement raconté,
Un lieu souvent nommé sous différents noms,
Décrit comme un lieu de bonheur par bien des religions.

 

Je rêvais que je marchais dans la pénombre,
Où il était impossible de distinguer mon corps de mon ombre,
Étrangement, je n’éprouvais ni crainte, ni angoisse et ni pleures,
J’attendais simplement quelque chose qui arrivera selon son heure.

 

Marchand devant moi tout doucement,
J’avançais d’un pas léger et bien assurément,
Attendant je ne-sais-quoi, je-ne-sais-qui ou je-ne-sais-comment,
Alors que je vis surgir devant moi une légère lueur bien lentement.

 

Une lueur qui m’invita avec précaution à entrer en elle,
Sous les douces mélodies annonçant le printemps tels les chants d’hirondelles,
Reviens-moi mon amour !Reviens-moi ma bien-aimée ! Reviens vers moi ! Reviens !
Sors de cette ombre ! Sors de cette ombre ! Sors de cette ombre ! Allez ! Allez ! Viens !

 

C’est alors que j’ouvris les yeux,
Et que je vis le visage d’un homme heureux,
Celui de mon bel Adonis ! Celui de mon amoureux !
Qui me tendit sa main dans laquelle je ressentais un cœur heureux.

 

Alors bien gentiment, il m’a souri.
Un café au lait avec grande attention, il m’offrit.
Je réalisa ainsi que c’est cette voix qui avec délicatesse m’appela
C’était la sienne pendant qu’avec attention vers elle je pressais le pas.

 

Le pas, ce précieux pas, pour entrer dans cette lumière,
Cette lumière, ma raison d’exister, est nul autre que l’amour de ma vie,
Car c’est grâce à toi et pour toi seul que maintenant et pour toujours je vis,
Allez ! Rejoins-moi ! viens dans mon lit ! Faisons l’amour avant la fin de la nuit.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Joie dans le silence

Joie dans le silence

 

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

 

Joie dans le silence

 

Il est minuit,

Et de toi j’ai encore envie,

De mon désir de te faire l’amour,

J’en suis inassouvie encore et toujours.

 

Quelques notes sur cet orgue,

M’avalent tel le ferait un ogre,

Tellement je t’ai dans ma peau tel un venin,

Un venin qui me brûle jusqu’aux extrémités des seins.

 

Quelques touches sur mon clavier,

Sur les notes que je voudrais tant diversifier,

Afin de mes émotions les transposer et les faire vibrer,

Sur une mélodie afin de ma tristesse à jamais l’exorciser.

 

Assise sagement sur le banc,

Je revis l’instant où tu m’as prise par-devant,

Ho que oui ! je criais de plaisir telle une guerrière,

Car tu savais aussi bien me faire jouir par en-arrière.

 

Au diable les religions si cruelles et absurdes,

Qui ont tant massacré d’innocents tels que les kurdes,

Mais je me suis librement prêté à ce jeu interdit,

Au risque d’être à jamais, toi et moi, maudits.

 

À toi, je me suis donnée.

En moi, tu t’ai laissé aller,

Tu as déposé cette douce semence,

Ô tel plaisir ! Ô telle jouissance ! Ô telle démence !

 

Ce que j’aimerais revivre cet instant précieux,

Je l’avoue, c’est-là mon plus grand vœu.

Alors, je suis transpercée par une lance,

Malgré cette joie dans le silence.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Cachez ce sein

Cachez ce sein

 

Cachez ce sein
Maintenant et à tout jamais
Sujet de religions partout où je vais
Qui craignent depuis des lustres un avenir incertain.

 

Symbole de féminité
Qui fait l’envie de la masculinité
Et envers quoi succombent les saints
Mais, pourquoi tant de haine.

 

Vers ce noble endroit gorgé de veines?
Et dont la peau fait penser à la romance de Verlaine
Cachez ce sein autant que vous le voulez
Je n’aurai de cesse de jour comme de nuit de l’aimer.

 

En lui manifestant toute mon admiration
Car sans lui n’existeraient aucunes des nations
Et puis non! Non! Et encore et toujours non!
Car il a nourri bien des personnages de grand renom.

 

Montrez-le à l’univers et au monde entier
Et que nos yeux si fatigués puissent le contempler
Avec un regard rempli de bonheur et de tendresse
Car c’est par le sein que la femme devient une déesse.

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Différents et semblables

different_et_semblable_by_lequebecois1962-daxo3fy

Différents et semblables

 

Hommes des continents lointains, écoutez-moi!
Réfléchissez bien sagement à cette auguste loi.
Sous le soleil, bien des peuples se combattirent,

 

Certains perdirent tandis que d’autres vainquirent.
Pour détruire les peuples, religions furent inventées.
Et que dire des politiques qui servirent à tuer?
Pourtant quelles grandes richesses que nous avons,
Si seulement à nous unir nous apprenions.

 

Quelle noble vérité on a oubliée,
Car nos esprits par la craintes sont liés,
Il est encore temps mes chers amis,
De s’unir pour notre survie.

 

Et souvenez-vous de cette sagesse,
Que nous transmit peut-être une déesse,
Parole perdue sûrement au fil du temps,
Disparue au gré des jours et des ans.

 

Qu’il y a une seule et unique terre,
Et pourtant bien de grandes mers,
Pour tous ces peuples différents,
Mais tellement semblables en-dedans.

 

De

 

RollandJrSt-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Triste constatation !

New Image9

Triste constatation !

C’est tout de même triste de constater jusqu’à tel point l’image de la femme a été ternie par les religions au cours de l’histoire. Voilà mon humble opinion !

RollandJr St-Gelais de Québec