Archives de tags | hommage

Hommage aux finissants-es en arts visuels

 

 

Hommage aux finissants-es en arts visuels

Bonjour tout le monde,

IMG_20180428_143141_027J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je me prépare tranquillement pour un petit voyage dans la région de la Gaspésie et ce, du 20 au 28 mai inclusivement. Deux raisons majeures m’ont incité à faire ce petit séjour. D’une part, je vais aller voir mon père qui vit dans la belle ville de Matane. Et, d’autre part, cela va permettre à mon homme de ménage de réaliser une grande corvée du printemps dans mon appartement. Ceci est loin d’être un luxe. En effet, l’hiver québécois bien que joli est aussi une saison très longue et propice aux saletés en tous genres. Bref, je retrouverai un appartement revampé à mon retour.

Mais, revenons au sujet de cet article. Il y a de celaFB_IMG_1525952356874 quelques mois déjà, plus précisément aux mois de octobre et de novembre de l’an passé, une professeure m’avait invité pour être son modèle nu dans le cadre d’une série de séances de nudité artistique pour ses cours d’arts visuels. Des cours qui sont d’une grande importance dans la formation des artistes qui désirent faire carrière dans un domaine où l’imagination, la créativité et l’excellence doivent aller de pairs. Bien entendu que la rigueur au travail est de loin la pierre angulaire pour toutes personnes soucieuses de s’accomplir. 

FB_IMG_1526142423814Voyant l’occasion rêvé qui s’offrait à moi pour retourner à Sept-Îles, ma ville natale, et y rencontrer des membres de ma famille ainsi que de vieux amis et connaissances, je ne pouvais refuser son offre. Qui plus est ! Retourner au collège où j’y ai fait mes études préparatoires pour l’université afin d’y travailler en tant que modèle nu était presque un rêve à mes yeux. Aussi bien en profiter. N’est-ce pas ? J’y suis donc aller trois fois afin d’offrir mes talents de modèle nu auprès d’étudiants à la fois talentueux et fort sympathiques.

32461417_2057510837611278_2358235584385777664_oEt quand je dis « talentueux », vous pouvez me croire sur parole qu’ils le sont réellement. En effet, j’ai rarement vu autant de réalisations artistiques créées de manière à la fois méticuleuse et aussi variées tant par leurs formes que par leurs supports. Il va de soi que lesdites séances ont été dirigées de mains de maître par une professeure attentionnée et soucieuse du succès de ses élèves. Mais, attention ! Elle a vite compris grâce à ma passion et à mon sens professionnel  qu’elle pouvait me faire confiance dans ma démarche. Une démarche qui se voulait être riche tant dans les choix de mes poses que par les échanges avec les élèves lorsque cela était possible, bien entendu.

32413719_2057511220944573_5165486643536199680_oJe me suis dit à maintes reprises qu’il serait impératif de primo, prendre connaissance de l’ensemble des œuvres réalisées non seulement lors de mes prestations de nudité artistique, mais également dans l’ensemble de l’année académique. Et secundo, de vous les faire connaître au sein de mon blogue artistique dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie.

Quoi de mieux qu’un vernissage de fin d’année pour32365812_2057512127611149_8093071639664656384_o vous présenter les œuvres les mieux réussies  par les finissants et les finissantes de l’année 2017-2018? Voilà pourquoi, j’ai décidé de vous montrer une vidéo réalisée par une des étudiantes de fin d’année présente à ce vernissage. Il est à noter que le tout se déroule du 11 au 18 mai inclusivement au C.E.G.E.P. de Sept-Îles. L’entrée est gratuite.

Tout le crédit pour les photos revient à Jason Blanchard. Félicitations pour la qualité de vos photos.

Bienvenue à tous et à toutes !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Il faut parfois de l’audace

are_you_serious__by_rickb500-dawofjr

« Marmor, tu es si magnifique. » Toutes les photos présentées dans cet article sont de mon ami et collaborateur RickB. photographe. Lien DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Livre portfolio de Marmor : https://www.deviantart.com/tag/marmorbook?offset=2

 

Avis aux intéressés ! Pour acheter un exemplaire du livre de Marmor, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de 

 

Il faut parfois de l’audace

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout va bien pour vous en ce début de semaine. Pour ma part, je dois dire que la vie est magnifique surtout que nous avons enfin une réelle température digne du printemps et ce, après avoir connu quelques jours de grand froid. Fait intéressant à noter ! La ville de Sept-Îles située sur la côte-nord, où naquit votre humble serviteur le 24 mai 1962, a reçu des précipitations sous forme de neige ce samedi 5 mai. Fort heureusement que les gens de l’endroit y sont habitués. Et oui ! Il faut parfois que mère Nature ait de l’audace pour nous faire découvrir, ou redécouvrir selon le cas échéant, les merveilles de notre hiver tout blanc même si on y s’attendait pas.

marmor___the_book_by_rickb500-d8gos78En parlant d’audace, je tiens à rendre hommage au sein de ce présent article à la fois au photographe et à son modèle, tous les deux vivant en Allemagne, avec qui je communique de manière assidue depuis maintenant plusieurs années. À vrai dire je suis littéralement tombé en amour avec l’immense talent que Rick B. et son modèle connu sous le pseudonyme de Marmor, possèdent dans le domaine de la nudité artistique avec parfois un soupçon d’érotisme lequel n’a strictement rien de pornographique. Je suis impressionné par l’aisance avec laquelle le photographe manipule sa caméra afin d’une part, de saisir l’instantanéité du moment et d’autre part, les différents angles avec lesquels la modèle nue est découverte.

Ici deux aspects doivent être expliqués pourun peu daudace 1 comprendre l’importance de tels clichés. En premier lieu, l’instantanéité est le facteur fondamental de la réussite d’une telle prise photographique. On peut prendre n’importe quelle position, en n’importe quel lieu et n’importe quand, cela ne servira à rien si la volonté de trouver le moment précis où l’âme se manifeste par une quelconque expression tant faciale que corporelle, et même les deux à la fois si cela s’avère être possible. Ici, la manifestation est la pierre d’angle sur laquelle se base toute la séance de nudité artistique voir érotique dans certains cas. En second lieu, la découverte du modèle nue doit se faire de manière à la fois provocante et avec une certaine pudeur. C’est là tout un défi pour le photographe, vous en conviendrez. N’est-ce pas ?!

2014_11_01_martyna_p2809_02_bw_by_rickb500-dcaohf1Mais, par quels moyens un photographe peut-il accomplir un tel exploit ? Voici une question qui mérite une réponse claire et précise. C’est justement par l’utilisation d’un jeu d’ombre et de lumière qu’il est tout à fait possible, et parfois contre toute attente, que provocation et pudeur, deux réalités que nous pouvons placées au diapason l’une de l’autre, puissent se joindre en un point précis appelé l’excellence. Dans le cas qui m’intéresse, force est d’admettre que l’utilisation d’ombre et de lumière favorise une harmonie entre les différents angles à laquelle la magnifique modèle nue, la charmante Marmor, nous est présentée.

Un fait demeure et que je ne peux nier : cette photo est très explicite car une partie de son anatomie est dévoilée sans ambiguïté. Or, la primauté du noir & blanc dans un tel type de photo favorise davantage l’importance du jeu de l’ombre et de lumière. Ce qui rend toutes les lettres de noblesse à cette photo.

Cela aurait-il été envisageable dans le cas où elle aurait été réalisée en format couleurs ? Peut-être bien que si comme peut-être bien que non. Personnellement, j’opterais pour le second choix vu le caractère hautement explicite de la photo. Un caractère qui n’enlève rien au professionnalisme tant du photographe qu’à son modèle. Bien au contraire ! Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

En cette journée internationale de la femme

En cette journée internationale de la femme

Bonjour tout le monde,

J’ai eu l’idée de laisser la parole à une grande artiste du Québec spécialisée dans le domaine du nu artistique notamment en lien avec la représentation du corps féminin. Son expertise, son savoir-faire, son goût pour cet art magnifique et son professionnalisme font de cette artiste une, et c’est-là un titre qui lui convient à la perfection, véritable icône au Québec. Toutefois, je désire non seulement vous présenter quelques-uns des tableaux qu’elle a réalisés au cours des derniers mois, mais également de retranscrire avec une fidélité impeccable l’ensemble de ses propos à l’occasion de la journée internationale de la femme.

Je termine cette brève missive en souhaitant à toutes les femmes, amies, connaissances et abonnées de mon blogue, une joyeuse journée. Une journée qui vous est dédiée à juste titre.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

28661160_10215461006548710_3330033731367713485_n (2)

Œuvres réalisées par Josée St-Amant de St-Lazare (Québec)

Bonne journée internationale de la femme!

Femmes fortes, femmes debout! À hauteur de femme…

« La nudité me force à la réflexion. Je crois essayer humblement de redonner une place divine à mes modèles. Comme dans l’Antiquité, je m’applique à effacer toute forme de sexualité dans ce choix. Je nourris profondément la conviction que cette forme d’art qu’est le nu apportera le respect de la femme dans toute société. Rendre à la femme sa liberté, le libre choix de l’utilisation de son corps, voilà mon souhait! Je crois qu’il est impérieux que nous puissions voir, côtoyer et humaniser la nudité. Le respect du corps de la femme passe par son acceptation et par sa libre représentation. »

Propos de Josée St-Amant artiste

Requiem In Pacem Dolores O’Riordan

Requiem In Pacem Dolores O’Riordan

Une vidéo en hommage à cette chanteuse formidable.

Chanson : Dreams

La langue française est en deuil.

La langue française est en deuil.

Johnny Hallyday

( 15 juin 1943 – 6 décembre 2017)

Repose en Paix !

Que je t’aime.

 

Quand tes cheveux s’étalent
Comme un soleil d’été
Et que ton oreiller
Ressemble aux champs de blé

 

Quand l’ombre et la lumière
Dessinent sur ton corps
Des montagnes, des forêts
Et des îles aux trésors

 

Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime
Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime

 

Quand ta bouche se fait douce
Quand ton corps se fait dur
Quand le ciel dans tes yeux
D’un seul coup n’est plus pur

 

Quand tes mains voudraient bien
Quand tes doigts n’osent pas
Quand ta pudeur dit non
D’une toute petite voix

 

Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime
Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime

 

Quand tu ne te sens plus chatte
Et que tu deviens chienne
Et qu’à l’appel du loup
Tu brises enfin tes chaînes

 

Quand ton premier soupir
Se finit dans un cri
Quand c’est moi qui dis non
Quand c’est toi qui dis oui

 

Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime
Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime

 

Quand mon corps sur ton corps
Lourd comme un cheval mort
Ne sait pas, ne sait plus
S’il existe encore

 

Quand on a fait l’amour
Comme d’autres font la guerre
Quand c’est moi le soldat
Qui meurt et qui la perd

 

Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime
Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime

 

Que je t’aime
Que je t’aime

En hommage à l’un des meilleurs chanteurs du Québec : Patrick Bourgeois

En hommage à l’un des meilleurs chanteurs du Québec:

Patrick Bourgeois

16 juin 1962-26 novembre 2017

Paix à son âme

Tu ne sauras jamais

 

On parle souvent toute la nuit
Et on boit à nous, à nos vies
Un peu, beaucoup
Je rentre, je te laisse avec lui
Ton image me suit, me suit
Un peu, beaucoup

 

Tu ne sauras jamais comme je t’aime
Tu ne sauras jamais
Pourquoi je souris quand tu ris
Quand je vois briller tes yeux gris
Oh, oh, oh, oh
Pourquoi je rougis quand il t’embrasse
Je t’aime et tu ne le saura jamais

 

Couché dans le petit matin
Je rêve de toi en vain
Un peu, beaucoup
Caché dans le rôle d’un ami
Je t’emmène danser, la nuit
Un peu, beaucoup

 

Tu ne sauras jamais comme je t’aime
Tu ne sauras jamais
Pourquoi mes mains flânent dans tes cheveux
Et que je veux tout ce que tu veux
Oh, oh, oh, oh
Pourquoi je pars, en cédant la place
Je t’aime et tu ne le saura jamais

 

Si je te donnai ma vie
Chaque moment de ma vie
Mon amour, jusqu’au bout
Et personne entre nous
Comme si depuis la nuit des temps
Nous avions rendez-vous
Ce soir, exactement
Les yeux fermés, le tout pour le tout

 

Oh! Si je pouvais crier au ciel
Je t’aime je t’aime je t’aime je t’aime
Comme un écho éternel
Pour qu’à jamais tu t’en souviennes

 

Oh, oh, oh, oh
Pourquoi je souris quand tu ris
Quand je vois briller tes yeux gris
Oh, oh, oh, oh
Pourquoi je rougis quand il t’embrasse
Je t’aime et t’aimerai à jamais
Et toi tu ne le saura jamais

Le nu selon Mireille Darc

Le nu selon Mireille Darc

Bonjour tout le monde,

Certaines personnes m’ont déjà reproché d’avoir la fâcheuse manie deMireille Darc 3 me fixer sur un sujet lorsque ce dernier envahit mon esprit. C’est possible. Toutefois, il peut arriver qu’une telle fixation se trouve légitimer par l’intérêt qu’il peut susciter aux plans artistique, sociologique, historique et même, dans nombre de cas, politique sans omettre la spiritualité. C’est ainsi que je me suis permis de réaliser une dernière publication afin de rendre hommage à cette femme extraordinaire qu’a été madame Mireille Darc.

PMireille Darc 4ourquoi donc vouloir rédiger un tel article sur la nudité artistique vue sous le regard de cette femme ? C’est justement parce que c’est elle, et seulement elle, qui a choisi son modèle en tenant compte à la fois de ses critères personnels et de ses objectifs photographiques. Ses critères et ses objectifs lui sont-ils réservés par le simple fait qu’elle soit une femme ? Je ne le crois pas. Bien au contraire ! C’est d’abord et avant toute chose en tant qu’actrice, de surcroît de renommée internationale dans le monde de la francophonie, qu’elle a su développer un esprit critique dans ses choix tant du modèle que des poses nues élaborées au fil de ses séances. Comme quoi avoir passé du temps devant la lentille peut être utile lorsque le moment d’être dernière celle-ci soit venue.

Mireille Darc 2Personnellement, je suis impressionné par la qualité photographique de l’ensemble des oeuvres de Mireille Darc. Elle a su démontrer avec brio que l’on peut apprécier la nudité artistique, avec un soupçon de sensualité dans certains cas, même si on est membre de la gente féminine. Je dirais même qu’elle possède un coup d’œil, ce coup d’œil tant convoité par le milieu de la photo, qui capte l’instant unique qui rend le résultat final réellement hors de l’ordinaire. Oui, c’est le moins que l’on peut dire. En effet, après avoir admiré quelques-unes des photos faites par cette femme sur son modèle, qui est d’une grande beauté, la chose à retenir est ceci : Tout y est parfait. Il va de soi, faut-il être surpris ?, que l’utilisation du « noir et blanc » a été un choix judicieux en pareille matière.

Merci Madame Mireille Darc pour ce leg que vous avez fait à l’ensemble de la communauté de la francophonie. Je vous souhaite de continuer avec amour cette oeuvre grandiose là où vous êtes maintenant. Merci à mon amie et collaboratrice Idéelle pour sa permission d’utiliser ses photos. Ceci a rendu possible la rédaction du présent article

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Source photographique : https://ideelle.wordpress.com/2017/08/29/de-lautre-cote-de-lobjectif/

Hommage à cet animal mythique

Hommage à cet animal mythique

Pour son courage et sa bravoure

Et sa loyauté !

de

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Attends-moi !

getting_a_hot_night_tonight_by_rickb500-dbhzfnr

Photo : Rick B. from Germany http://rickb500.deviantart.com/art/Getting-a-hot-night-tonight-695334663 et livret artistique :  http://rickb500.deviantart.com/art/Marmor-The-Book-511759556

Attends-moi !

 

Ô ma chérie,

Ce que tu es belle,

Tu es cette merveille,

Quand gentiment tu souries.

 

Ô mon amour,

J’ai tellement envie de toi,

Te faire l’amour met mon cœur en émoi,

En toi je veux être ! En toi, je veux connaître ce jour.

 

Un, deux, trois…

Et quatre, j’arrive ma chérie !

Cinq, six, sept… je reprends enfin vie

Dans ce lit interdit je veux être ton valet et ton roi.

 

T’offrir ma semence,

M’amène au seuil de la démence,

Être dans tes reins ! Voilà les portes de la folie.

Dis-moi oui ! Dis-moi oui ! Je t’en conjure, je t’en supplie.

 

T’attendre !

Est un véritable calvaire !

Un supplice digne de tous les enfers,

Laisse-moi te caresser la peau de ta joue si tendre.

 

Ô ma beauté, aie pitié !

Être avec toi dans ce lit nuptial,

C’est le rêve qui hante mes nuits brutales,

Te rendre hommage ! C’est ce que je désire pour l’éternité.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Hommage à un grand artiste : Pierre Henry

Hommage à un grand artiste : Pierre Henry

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout se passe bien pour vous et que la saison estivale soitNew Image25 propice à des retrouvailles joyeuses et à de belles rencontres. Pour ma part, je dois avouer que la température est un tantinet trop élevée pour moi. En effet, ce n’est guère amusant de trimbaler une prothèse sous une chaleur aussi torride telle que nous avons actuellement dans la belle ville de Québec. Voilà pourquoi j’aime tant être modèle nu en cette période de canicule puisque cela est pour moi l’occasion de vivre totalement libre de ce poids qu’est ma prothèse. Soyez rassurés ! Votre humble serviteur est conscient de la chance inouïe de pouvoir marcher, à vrai dire d’être autonome, dans ma situation physique. Une chance que bien peu de mes congénères ont dans leurs vies. J’en sais quelque chose car, à mon grand étonnement, plusieurs indigents rencontrés lors de mon voyage à Rome au cours du mois de mai dernier étaient privés de membres et devaient quémander pour survivre. 

Sous autre ordre d’idées, j’ai pris connaissance du décès d’un artiste français lequel a permis de faire connaître parmi un grand nombre de personnes un genre musical inédit connu sous le vocable d’électroacoustique. D’ailleurs, je me rappelle très bien d’avoir entendu son grand classique intitulé  » Messe pour un temps présent « , et en particulier la pièce maitresse « Psyche Rock », lorsque j’étais encore jeune garçon. En effet, ce fut grâce à l’un des proches que mon initiation à ce genre musical débuta même si cela n’est pas dans mes créneaux artistiques. Néanmoins, la musique est le langage de l’âme et celle-ci peut s’exprimer en empruntant de chemins musicaux tout à faits exceptionnels.

J’ai donc décidé de réaliser cet article à titre d’hommage posthume à cet illustre artiste qu’a été monsieur Pierre Henry.

Paix à son âme !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada