Archives de tags | pays du soleil levant

Une des raisons d’aimer Nadeshicon

IMG_20180408_101118-COLLAGE

Une des raisons d’aimer Nadeshicon

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous en cette journée ? Quelles sont vos occupations ? Pour ma part, je vais merveilleusement bien. En effet, le weekend dernier a été l’occasion de rencontrer des gens fort sympathiques durant la convention du Nadeshicon. Une convention riche en couleurs et en créativités.

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-YIl va de soi, et vous le savez déjà, qu’un tel événement a pour thème principal les arts japonais. Des arts qui remontent à des temps fort anciens, ayant traversé bien des époques, mais qui sont aussi présents à l’aube du XXIIe siècle. Oui, j’ai assisté à de multiples représentations à chacune de mes présences sur les lieux. Je pense notamment aux démonstrations de danses traditionnelles et aux pratiques d’arts martiaux du pays du soleil levant. C’est un fait. J’ai adoré mon weekend.

Toutefois, quel est donc l’élément principal qui m’a leMaker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y plus surpris tout au long de cette convention ? Voilà une interrogation qui mérite une réponse claire et précise. J’attends par l’expression « le plus surpris » ce qui est le plus susceptible d’être retenu d’un tel événement. Et pour être franc avec vous, c’est la beauté authentique de la jeunesse qui m’a le plus étonné. Une beauté non pas axée sur des frivolités, sur une mode passagère mais sur la fierté que les participants pouvaient ressentir à l’égard du résultat de leur travail sur la conception, la réalisation et l’originalité de leurs costumes. Et ils ont bien raisons d’en être fiers.

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-YÀ cela vient s’ajouter un aspect qui me turlupine quelque peu l’esprit. À vrai dire, je me demande souvent pour quelles raisons accuse-t-on la jeunesse de tous les maux de la société ? La jeunesse, surtout celle de nos jours, est fondamentalement belle, bonne et riche. Elle est belle parce qu’elle ne craint pas de s’affirmer dans tous les aspects de la vie, notamment dans le monde des arts. Elle est bonne parce qu’elle est moins portée à juger la différence de l’autre pour la simple raison qu’elle sait que la richesse tire sa source dans la diversité, la pluralité et le respect de ce qui n’est pas comme « nous ». Et, finalement, elle est riche parce qu’elle ne craint pas de s’ouvrir et de faire reculer les barrières de l’ignorance. Soyons heureux qu’une telle jeunesse puisse exister de nos jours.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Un panel fort intéressant

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y

Un panel fort intéressant

( Chose promise, chose due )

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien en ce début de semaine.IMG_20180408_101118-COLLAGE Pour ma part, je dois avouer que je suis satisfait de mon weekend passé à la convention de Nadeshicon. Une convention où les différentes formes d’art japonais sont mis à l’honneur par une foule d’activités s’adressant à un public de tous âges. En effet, les activités allèrent à la présentation de panels notamment sur les mangas, les créations de bandes dessinées et des projections sur des sujets qui me sont totalement inconnus. Et que dire des nombreux costumes créés et portés par les participants ? J’en ai été souvent ébahi tant par leur originalité que par la minutie des détails. 

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-YCependant, ne croyez pas que je fus perdu dans une telle convention. Bien au contraire ! J’y ai redécouvert certaines réalités de la culture nippone telles que les danses traditionnelles et la pratique d’arts martiaux dont l’aïkido, le kendo et koshindo. D’ailleurs, saviez-vous que votre humble serviteur a déjà pratiqué le karaté pendant plus de 10 ans au sein de l’une des plus prestigieuses écoles de cet art martial au Québec ? Une école qui a été dirigée de mains de maître par l’un des piliers du karaté au Québec en kyoshi, c’est-à-dire grand maître, Marc Asselin. Oui, il est vrai que cette époque a été l’une des plus belles dans ma vie.

Ceci écrit, j’ai assisté à un panel où furent présentéesIMG_20180409_062523_551 certaines des disciplines martiales nippones à un public fort attentionné. Fait intéressant à souligner ! J’ai eu la chance de rencontrer un des sensei dans le domaine de l’aïkido à Québec avec qui je me suis entraîné à quelques occasions afin de diversifier mon champ de compétence dans les arts martiaux du pays du soleil levant. Une telle pratique est possiblement à l’origine de mon agilité et de mon endurance lors des mes poses pendant les séances de nudité artistique au sein des écoles et des ateliers. Comme quoi rien n’est perdu en ce monde.

Bref, ce weekend a été fort intéressant pour toutes les personnes, jeunes et moins jeunes et parfois d’un âge vénérable, qui ont pris de leurs temps pour assister à un tel événement. Un événement auquel il me fait plaisir d’y participer en tant que spectateur, de surcroît comblé, depuis plusieurs années. Je souhaite pouvoir le faire de nouveau dans les années à venir. Souhaitons tous et toutes longue vie au Nadeshicon de Québec. Félicitations aux organisateurs pour assumer avec brio toute l’immensité de leurs tâches à un tel événement et au grand public qui ont fait de cette activité un franc succès.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec (Québec) Canada

Pour vous donner une idée …

 

Pour vous donner une idée …

Bonjour tout le monde,

Je vous écris directement de Montréal où je participe à diverses activités en tant que modèle vivant (nu intégral) au sein d’une école d’art de niveau universitaire et lors d’une séance de shiwari  en compagnie d’une photographe  professionnelle et elle-même pratiquante de cet art venu du pays du soleil levant. Un art rempli de mystères puisque l’on y fait presque toujours référence dans des scènes sadomasochistes dans des  films érotiques. Ce qui n’est pas forcément le cas. Toutefois, je reviendrai  sur ce sujet quand ma collègue et amie m’aura fait  parvenir les  photos prises lors de notre séance de  cette après-midi. Une séance haut en couleurs. Croyez-moi sur  parole !

20180219_173349_HDR1Sous un autre d’idée, j’aimerais vous parler de ma dernière séance de nudité artistique qui a eu lieu ce lundi 19 février au sein du cours offert par madame Samuelle D.H. À vrai dire, je n’ai que des éloges à formuler à l’égard des étudiants et des étudiantes qui ont assisté à ma prestation. Et quelle belle prestation où les élèves se vouèrent corps et âmes afin de se perfectionner dans  leurs champs d’étude. Chaque pose a été réalisée avec un soin professionnel de la part de votre humble serviteur. Qui plus est ! chaque travail fut accompli  sous l’œil attentif de la professeure qui prodigua conseils, suggestions, recommandations avec diplomatie et doigté. Qualités que tout enseignant digne de ce  nom doit impérativement posséder afin d’accomplir son devoir d’éducateur envers ses élèves.

Pour ma part, je suis  heureux d’avoir été « l’objet d’étude » dans le cadre de ce cours universitaire. C’est un fait ! Je suis bel et bien un « objet d’étude » lorsque je pose entièrement nu dans un cadre d’une formation académique. En effet, chaque  parcelle de mon corps, de son unicité, de sa fragilité, de sa force et de sa masculinité est vue, analysée, perçue et retransmise sur le  papier servant de support de travail pour les élèves. Point de honte d’être nu devant ces personnes avides de découvrir une autre réalité de la vie. Bien au contraire !

Certes, la salle de cours était loin d’être la plus grande de toutes celles20180219_165652_HDR1 où j’ai pratiqué mon art jusqu’à maintenant. Cependant, l’intimité et la sobriété des lieux furent grandement appréciées par votre humble serviteur puisque d’un côté, les interactions entre les élèves et moi-même en ont été grandement facilitées et, d’un autre côté, l’espace de travail  était tout simplement adéquat pour mon bien-être durant mes  poses. Bien entendu, la supervision de madame Samuelle  D.-H., a été d’un grand secours pour le bon déroulement de la séance. Je conclues ce présent  article pour la remercier de sa confiance qu’elle a su me  manifester depuis les trois dernière années. Et, ce n’est pas fini.

Merci de  m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

L’art musical et la nudité

L’art musical et la nudité

Bonjour tout le monde, J’ai cru bon de partager avec vous ce véritable petit chef-d’oeuvre trouvé sur le web mettant en vedette une orchestre du pays du soleil levant. En effet, c’est tout de même assez rare de visionner une telle vidéo où la musique, un air classique de Tchaikovski intitulé « Casse-noisettes », où la nudité est présentée à l’occasion d’une soirée au théâtre.

Je vous souhaite une bonne écoute et un bon visionnement.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Nadeshicon de Québec 2014

Nadeshicon de Québec 2014

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que tout se passe bien pour vous et pour vos proches. De mon côté, tout va bien. À vrai dire, je me remets tranquillement de ce dernier weekend. En effet, j’ai eu la chance incroyable d’assister au festival d’arts japonais Nadeshicon de Québec dans lequel un grand nombre de participants-es ont agrémenté tant par leurs costumes que par leurs activités son déroulement. Qui plus est! Certaines de ces activités ont procuré chez votre humble serviteur un émerveillement, je dois l’avouer bien malgré moi, assez rarissime depuis plusieurs années.

Une question doit être résolue afin de comprendre le fondement d’un tel festival à Québec. Le festival Nadeshicon de Québec a pour objectif d’une part, de permettre aux adeptes de cosplay de rencontrer, d’échanger et de fraterniser avec des gens qui partagent la même passion et, d’autre part, de favoriser la connaissance de boutiques, d’artistes et des différents styles d’arts martiaux qui ont pour origine le pays du soleil levant. Il va de soi que le domaine des arts visuels occupe une place prépondérante au sein de plusieurs des kiosques présents à ce festival.

Le festival Nadeshicon s’est déroulé du 4 au 6 avril inclusivement au pavillon Pollack de l’université Laval à Québec. Je dois avouer que je suis étonné de la grande courtoisie avec laquelle les responsables de l’accueil reçoivent les visiteurs sans omettre l’ordre avec lequel tous les activités se déroulent au fil du weekend. En effet, les modalités de comportements que chaque personne doit adopter sont clairement définies dans une brochure fournie dès l’achat de la passe générale. C’est-là une preuve indéniable d’un professionnalisme remarquable des responsables de cet événement de grande envergure.

Avec la permission de Sophie H.J.

Avec la permission de Sophie H.J.

Que pouvions-nous retrouver en guise d’activités? À vrai dire, il y en avait pour tous les goûts et pour tous les budgets. En ce qui me concerne, j’ai adoré exercer mon talent de photographe amateur. Et, croyez-moi sur parole, j’ai eu l’opportunité fantastique de poser des gens qui ont mis leurs plus beaux costumes de leurs personnages préférés. Il est toutefois important de prendre note que je procède en tout temps de manière très précise avant de faire quoi que ce soit avec mon appareil.

C’est ainsi qu’il me fait un devoir de primo, faire les présentations d’usage afin d’établir un lien de confiance de part et d’autre, secundo, de demander la permission du « modèle » avant de la photographier en lui expliquant de manière sommaire les poses que je vais photographier et, tertio, lui présenter ce que j’ai réalisé en lui disant que j’effacerai devant ses yeux les photos qu’elle jugera non conforme à ses goûts. Après tout, c’est la moindre des choses. N’est-ce pas?!

Je n'ose même pas imaginer le nombre d'heures de travail pour réaliser un tel dessin.

Je n’ose même pas imaginer le nombre d’heures de travail pour réaliser un tel dessin.

Il en est ainsi lorsque je désire photographier des créations artistiques telles que des peintures et des breloques. Pour ce qui est desdites créations, je peux vous certifier qu’elles sont pour la plupart d’entre elles à couper le souffle tellement la recherche de l’excellence transparaît dans chacune de celles-ci. À vrai dire, j’ai été ébahi par l’esthétisme dans les œuvres réalisées par les artistes en présence. Mais, attention! Il est bien de souligner que je fais référence bien évidemment à la plupart des costumes portés par les participants-es. De tels costumes, et c’est le moins que je puisse dire, sont de véritables œuvres d’arts qui témoignent non seulement de la passion mais aussi de la patience qu’il leur a fallu démontrer pour les créer de toutes pièces.

Votre humble serviteur

Votre humble serviteur

Ce qui me plait beaucoup dans ce type de festival, c’est l’opportunité d’y rencontrer des gens vraiment formidables avec qui il m’est possible d’apprendre davantage du monde mirifique des cosplays et des personnages des dessins animés en provenance du Japon. Ceci me fait, je sais que trop bien que cela ne me rajeunit guère, un peu sourire lorsque je me revois en train de regarder l’une des toutes premières présentations de bandes dessinées nippones à la télé de Radio-Canada et j’ai nommée… Minifée. Ce qui prouve somme toute que la véritable jeunesse se retrouve dans notre cœur et pas forcément dans nos artères.

Deux exemples de créations que l’on pouvait trouver dans les kiosques:

Créations Popkorn

Créations Popkorn

Et

Créations Popkorn

Créations Popkorn

Je tiens, en terminant cet article, à féliciter les organisateurs de ce festival pour leur dévouement et à toutes les personnes qui ont contribué d’une quelconque manière afin que cela ait été un franc succès tout au long de ce weekend.

Longue vie au Nadeshicon de Québec!

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada