Archives de tags | position

Je me suis couché

 

IMG_0696
Photo réalisée par Priscilla Vaillancourt 17 octobre à l’U.Q.A.C.

Je me suis couché

 

Dans la vierge forêt,
J’ai fui ce monde si laid,
En y cherchant la beauté innocente,
Des contes de fées qui en mon esprit me hantent.

 

Dans la fraîcheur du petit matin,
J’y suis allé avec un coeur léger et serein,
Ne craignant guère ce que j’allais y trouver,
Écoutant les oiseaux chanter et regardant les lièvres balader.

 

Que l’air frais me faisait du bien,
Faisant surgir en moi un drôle de refrain,
« Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n’y est pas »
Voilà pourquoi j’ai continué mon chemin tranquillement par-ci et par-là.

 

Prenant plaisir de sentir les arômes des bois,
Jusqu’à une rivière où eau claire et limpide y coula,
Une soif apparut en moi, je me penchai et quelques gouttes je buvais.
Quel bonheur sublime et indescriptible en mon âme soudainement émergeait.

 

Clairière entre quelques fleurs et arbres de moi inconnus,
Lentement devant moi comme par magie à mes yeux apparue,
Me rappelant les récits de druides et de sorcellerie celte une idée naquit,
Exposer mon corps frêle aux déesses des lieux en espérant qu’il soit à jamais béni.

 

Retirant mes vêtements morceau par morceau,
Lentement et avec grâce sous le soleil de plus en plus chaud,
Désirant savourer chaque seconde de ce rituel magique improvisé,
En prononçant des formules sorties tout droit d’une kabbale imaginée.

 

Formules d’un grimoire de magie blanche,
Formules entendues par les mystiques avalanches,
Avalanches mystérieuses apportant gens courageux mais imprudents,
Vers des lieux qu’aucun mortel en ce monde a eu la chance de voir de son vivant.

 

Voulant regarder autour moi la beauté qui s’y trouvait,
Je n’ai point bougé afin d’admirer les êtres qui y vivaient,
De ces animaux sauvages aux cœurs d’or et tellement naturels,
Comme je jalousais avec douceur Dame nature d’être à la fois noble et belle.

 

Sentant venir en moi un étrange assoupissement,
Alors nu sur le sol boisé je me suis étendu calmement,
Prenant la position que j’ai connue alors que je voguais dans le néant,
Je me suis couché sans arrière-pensées pour ne jamais me réveiller assurément.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Voilà pourquoi il faut parfois ne pas hésiter

N'hésite pas
Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Voilà pourquoi il faut parfois ne pas hésiter

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, je passe un dimanche tout simplement magnifique. En effet, après avoir eu une nuit réparatrice, pris une bonne douche et m’être préparé pour un service religieux comme je le fais à chaque dimanche, un excellent déjeuner s’est offert à votre humble serviteur. Un repas que je prends à mon restaurant préféré situé à proximité de l’église de ma paroisse. C’est pour moi un rituel qui m’est précieux d’accomplir afin d’entreprendre une nouvelle semaine.

Bref, remercier Dieu pour les bienfaits passés et lui faire confiance pour ceux à venir. N’est-ce pas là la base de la foi tant chrétienne que musulmane et juive ? Une foi en un seul Dieu pour l’humanité entière ? Et, qui dit avoir la foi, dit aussi faire confiance en l’autre.

Ceci m’amène à vous parler d’un aspect qui, je crois bien, n’a pas été tellement développé au sein de mon blogue dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ainsi que, de manière occasionnelle, à mes partages sur différents sujets. Des sujets que plusieurs de mes abonnés m’incitent à développer à la suite des questions posées lors d’échange sur le réseau social Facebook. Bref, je désire développer sur la liberté du modèle dans ses choix de poses, et en particuliers là où la nudité est utilisée comme un outil de travail.

C’est un fait. La liberté du choix des poses fait partie inhérente du travail de modèle vivant. Aucun modèle est dans l’obligation d’acquiescer aux demandes de la personne en charge de la séance. Ladite personne peut être un photographe, un artiste-peintre, un sculpteur ou encore, et c’est le plus bel exemple qui me vient en tête, le responsable d’un atelier. Ces personnes peuvent suggérer, demander, proposer tel ou tel type de pose souhaitée mais elles ne peuvent en aucun temps l’exiger chez le modèle vivant. Ici, tout est une question de liberté pleine et entière.

Cependant, certains d’entre vous peuvent croire qu’une telle liberté est susceptible de restreinte l’imagination de la pose. Détrompez-vous ! En effet, une telle liberté peut inciter le modèle a réalisé une pose de son choix dépassant les attentes du responsable de la séance. Je base mes propos sur une conversation que j’ai échangée avec un photographe qui se spécialise dans le nu. En effet, j’ai désiré en savoir plus sur ce que le modèle féminin aurait peut-être ressenti en posant nue dans une pose, disons-le sans ambiguïté, plutôt « audacieuse » en tenant-compte du caractère artistique de mon blogue. Un échange qui m’a paru tellement intéressant que j’ai décidé d’en faire un sujet dans le présent article.

Sa réponse m’a beaucoup plus, et ce, pour deux raisons majeures. Et premier lieu, le modèle est sans contredit la personne la mieux placée pour y répondre. N’est-elle pas celle qui a choisi une telle position ? Et, en dernier lieu, le photographe lui avait demandé de prendre une pose mettant en valeurs la beauté de ses pieds dans leurs plus simples apparats. Il est vrai que les pieds ont été photographiés avec professionnalisme. Toutefois, et pour le commun des mortels, le regard a tendance à se porter sur une autre partie de son anatomie.

Attention ! La sobriété, la perspective et la prise d’angle dénotent une volonté d’éviter toutes formes de vulgarité chez le photographe. C’est la raison pour laquelle, et après mures réflexions, j’ai décidé d’y consacrer un article.

En résumé, la liberté peut être une source intarissable de créativité laquelle peut à son tour susciter des réactions tantôt positives, tantôt négatives, chez le public. Mais, n’est-ce pas le propre du domaine artistique ? De ne laisser qui que ce soit indifférent. Voilà pourquoi il faut parfois ne pas hésiter.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Figé dans le temps

Figé dans le temps
Dessin réalisé à la faculté des arts visuels de l’U.Q.A.C.

Figé dans le temps

 

Bras tendrement croisés,
Jambes délicatement pliées,
Regard dirigé posément vers le néant,
Posé là et ne craignant rien assurément.

 

Entendant les crayons danser sur le papier,
Sur le papier tellement excité de perdre sa virginité,
Voyant les artistes faire quelques pas par-ci et d’autres par-là,
Jetant des coups d’œil à gauche, puis à droite, en haut puis en bas.

 

Tenir ferme ma position,
Tel un soldat fidèle à son bataillon,
Ne bougeant pas d’un poil, ni d’un battement de cils.
À moins de contempler l’espace d’un moment une jolie fille.

 

Telle une statue de l’Antiquité,
Immobile sur son socle depuis une éternité,
Semblable à une lointaine et mystérieuse divinité,
Découverte par des gens de la vie tellement dégoûtés.

 

Je ne connais point ni péché ni vertu,
Car de ce corps inerte, tout a disparu.
Tant ses pensées pures ou impures moururent
Dès l’instant où les gens, ordre de se taire, ils reçurent.

 

Figé sur son modeste coussin,
Ayant de son attitude pris en main,
Figé dans le temps ! Figé dans le présent !
Qu’est-ce le temps pour celui disparaîtra inévitablement ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une expérience enrichissante : une séance-photos conventionnelle 

IMG_20180826_053516_806

Photo: Mélanie Dufresne

 

Une expérience enrichissante :

une séance-photos conventionnelle 

Bon début de semaine tout le monde, 

IMG_0030_editedJe désire aujourd’hui vous parler de mon expérience vécue lors de la séance de nudité artistique qui a eu lieu dans la belle région de la Montérégie en juillet dernier. Toutefois, il sera surtout question des photos de style dit “conventionnel” réalisées durant la séance en Montérégie dans le présent article. En effet, j’ai tellement aimé à la fois réaliser une telle séance quelque peu inhabituelle pour moi et d’avoir posé dans un lieu aussi magnifique que la rivière Richelieu que je désire consacrer un tel article sur le sujet.  

Vous savez que ma spécialité est l’art du nu artistique.IMG_0069_edited Un art vécu tant dans des écoles d’arts que des ateliers ouverts au grand public. À vrai dire, il s’agit d’une véritable passion pour votre humble serviteur dont ses services sont reconnus aussi bien pour son sens professionnel que pour le respect envers les artistes. Deux aspects à retenir dans un tel domaine. Une telle expérience m’a permis de faire la connaissance de gens formidables avec qui je garde de bons liens amicaux sur mon Facebook et même dans le monde réel. Rien ne vaut une bonne poignée de mains pour entretenir une sincère amitié. N’est-ce pas ?! 

Or, je me suis questionné en quelques occasions sur ma capacité professionnelle en ce qui concerne la conceptualisation, la réalisation et la mise en place de séances photos de type dit “conventionnel”. Aurais-je la même vision de mon corps ? Quelles poses seraient avantagées par rapport à d’autres ? Comment l’artiste verrait-il le « tout » indépendamment ou non de l’environnement où aurait lieu une telle séance ? Serais-je à l’aise dans mes mouvements ? Finalement, la question cruciale qui est celle-ci : aimerais-je vivre une telle expérience ?  

IMG_0047_editedQuoi de mieux que de tenter le tout pour le tout avec une photographe ? Grâce à Dieu, j’ai eu l’opportunité de dialoguer en plusieurs occasions avec une charmante jeune dame qui possède un portfolio fort impressionnant. Un dialogue de longue haleine nous a amenés à envisager une double séance photos. En effet, ladite séance était envisagée en deux étapes distinctes à la fois dans le temps et dans l’espace. La première a eu lieu en pleine forêt au cœur de la Montérégie, près de la ville de Chambly. Elle a été réalisée sous le thème de la nudité artistique mais avec un regard plutôt « provocant », « déstabilisant” et même de « remise en question » en tentant de franchir des barrières que je n’avais pas osé franchir jusque-là. Je n’irai pas plus loin dans la description puisque j’aurais amplement le temps de le faire dans un avenir plus ou moins proche. 

Ici, une chose doit être clarifiée afin d’éviter toutIMG_0057_edited malentendu. Certains d’entre vous peuvent croire que j’ai choisi de débuter ladite séance avec des poses de nudité afin de satisfaire un quelconque fantasme sexuel. Désolé de vous décevoir, mais cette décision a été prise à la fois par la Mélanie Dufresne et votre humble serviteur. Notre décision commune se basait sur le postulat suivant : Une fois que cette première séance aurait lieu, nous aurons davantage de temps à allouer pour la seconde. Compte-tenu de la nature exceptionnelle des photos de type “conventionnel”, il nous a semblé qu’une telle option allait de soi. Il fallait aussi tenir compte du temps d’ensoleillement, de la température et de bien d’autres facteurs impondérables pour l’ensemble de la journée. 

IMG_9911_editedMais, de quoi s’agit-il lorsque je fais référence à des photos de type « conventionnel” ? Il s’agit d’une part de toutes photos où il y a absence de nudité et d’autre part, où l’aspect classique est mis en avant-plan. Certes, la notion de glamour peut se manifester, mais de manière très subtile. L’emphase est axée sur l’harmonie du modèle, ses vêtements et le milieu environnant. On peut comprendre aisément que l’on recherche à peu près la même chose dans une séance de nudité artistique à l’exception prêt que la fragilité du corps, ses caractéristiques physiques et les supports visuels peuvent être très différents. Il faut presque avoir vécu une séance de modèle nu pour comprendre de quoi il est question. 

Les photos de type “conventionnel” ont été largementIMG_0049_edited inspirées à la fois par la beauté des lieux et par la température ambiante. Comment pouvions-nous rester de marbre devant un paysage aussi magnifique que celui de la rivière Richelieu ? Une rivière qui de par sa puissance, le bruit du courant et le parcours sinueux offrait une possibilité inouïe de fonds pour les photos. Là encore, le style vestimentaire, la coupe de cheveux et l’entretien de la barbe ainsi que divers aspects de mon visage angélique devaient être mis en valeur afin de rendre le résultat final satisfaisant tant pour la photographe que pour moi-même. Rien n’a été laissé au hasard. Chaque parcelle de terrain, chaque angle, chaque pose et chaque mouvement fut recherché afin d’optimiser la chance de réaliser ce dont nous recherchions : l’excellence. 

IMG_0070_1_editedC’est un fait indéniable. La chance d’être dans un lieu si pittoresque n’est pas donné à tout le monde. Alors aussi bien tirer profit à la fois de la beauté enchanteresse de l’endroit, de nos expériences en photographie et comme modèle vivant. Pour être franc avec vous. J’ai eu du plaisir à poser cette journée-là comme jamais auparavant. La qualité des vêtements haut de gamme, l’entretien minutieux de mon corps et une certaine coquinerie, selon quelques-unes de mes amies, qui se dégage de mon regard ont largement contribué à façonner des poses faites avec une aisance indescriptible. Croyez-moi sur parole ! Avec l’expérience que j’ai dans ce domaine, je sais de quoi il en est. 

C’est l’aspect glamour qui m’a le plus étonné dans leIMG_0056_edited résultat final. Le regard fait en douceur, la position de certaines parties de mon corps, les lieux où je me trouvais en certains moments et, finalement, la capacité de présenter un homme vivant avec un handicap physique apparent de manière à rehausser sa beauté, voir son charme, renforce inexorablement son côté sex-appeal. En tout cas, les commentaires élogieux venant de la gente féminine n’ont pas manqué sur mon Facebook. Et que puis-je dire de l’inspiration pour mes futurs poèmes au sein de mon blogue artistique ? Vous le verrez bien. 

IMG_0093_1_editedEn résumé, force est d’admettre que l’optique de réaliser davantage de séances photo de type “conventionnels” fait maintenant partie de mes priorités. En effet, les opportunités de créativités sont beaucoup plus nombreuses de ce que l’on retrouve lors d’une séance de nudité artistique. Ce qui est tout de même très différent dans le cadre d’un cours de dessins ou de peintures puisque la vision d’ensemble est toute autre. Certes, je continuerai à poser nu pour les écoles d’arts et les ateliers. Toutefois, les séances photo de type « conventionnel » seront davantage recherchées de ce qui avait été jusqu’à ce jour par votre humble serviteur. Comme quoi, l’essayer c’est l’adopter.  

Merci infiniment pour votre support, votre attention et surtout un grand remerciement à Mélanie Dufresne pour m’avoir fait vivre une telle expérience. 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Prise de position

FB_IMG_1534679468186

Superbe dessin réalisé par Juste Angèle

Prise de position

 

De plein gré je m’offre tout à toi,

Je serai ton esclave et non ton roi.

De mon corps, il sera mon cadeau,

Même si malgré moi, il n’est pas le plus beau.

 

Sans dire un mot,

Il acceptera bien des maux.

Je ne saurai résister à ta beauté,

Ainsi mon phallus sera pour toi bien dressé.

 

Plaisir! Plaisir! Plaisir!

Soupir! Soupir! Soupir!

Jouir! Jouir! Jouir! Et sourire!

Et puis recommencer avec un fou-rire.

 

Montant sur ma fière hampe,

Je croise avec précaution mes jambes.

Vivons cet instant dans une parfaite union,

Quelle belle idée de réaliser cette prise de position.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quelle belle posture !

FB_IMG_1526009700227

Création de mon ami et collaborateur artistique Noble Roro de la France

Quelle belle posture !

 

Que vois-je en cet instant?

Un moment pour admirer ce corps,

D’une femme étincelante à la peau d’or,

Est-ce possible de la caresser un seul moment?

 

De cette position où sa croupe est présentée,

De ses courbes si finement découpées,

Que j’aimerais avec elle m’accoupler,

Malgré mon âge si avancé.

 

Hélas! Mes désirs ne seront que rêveries.

Alors que dans ma folle jeunesse j’ai bien ri,

De mes nombreuses conquêtes si comblées,

Par mon savoir-faire nuptial tellement appliqué.

 

Maintenant que me reste-t’il?

De mes rêves loin d’être puériles

Sinon de me coller tendrement près de vous

Et pour le temps d’un soupir redevenir amoureux fou.

 

De

 

RollandJr St Gelais de Québec au Canada