Archives de tags | branches

En nos cœurs, prions !

En nos cœurs, prions ! Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Let-us-pray-913918084

En nos cœurs, prions !

 

Que se passe-t-il ?

Pourquoi un monde si vil ?

Je ne reconnais plus rien.

Avouons-le ! Quel triste destin !

 

Pour échapper aux nouvelles télévisées.

En pleine forêt, je suis allé me ressourcer.

M’y recueillir le temps de reprendre mon haleine.

Car, je n’en peux plus de toute cette violence, cette haine.

 

Certes, je pourrais en ces jours de noirceur me lasser.

Mais, j’ai toujours préféré au plus profond de mon cœur espérer.

Puis-je demander une petite requête, une simple faveur ?

Auriez-vous l’amabilité de m’accorder une heure ?

 

Soyez rassurés ! Je ne vous demande pas grand-chose.

Solliciter quoi que ce soit de votre part ? Jamais je n’ose.

Il apporte tellement de bienfaits et ça ne coûte rien.

Il vous suffit de clore les yeux et de joindre les mains.

 

Peu importe vos croyances, votre foi et votre philosophie de vie.

Accompagnez-moi vers ce lieu charmant, symbole de l’infini.

Assoyons-nous sous les branches où se forment les bourgeons.

Sous cet arbre sacré, faisons silence, et en nos cœurs prions.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Près de l’écorce

Poème inspiré par une très belle photo prise par mon ami Eri Kel de la France.

Près de l’écorce

 

Me promenant au vent,

Un vent d’automne surprenant,

Un vent qui annonce la venue de l’hiver,

Un hiver de neige blanche et d’un frais air.

 

Sur un sentier fraîchement battu,

Avec sérénité et prudence, j’ai parcouru.

Me préoccupant à la fois de tout et de rien,

Car d’un pas sûr et heureux, j’y allais de bon train.

 

Je regardais à travers les bois,

Cherchant un souvenir pour mon toit,

À travers les nombreuses branches tombées,

Sous l’effet du vent, un peu partout éparpillées.

 

J’y ai découvert une petite merveille de la nature,

Une de ces merveilles qui me rappellent ce qui est pur.

Quelques feuilles menues de teintes rougeâtre et cuivrée,

Qui par leur présence ravive en moi la notion même de la beauté.

 

Quelques feuilles ont suffi,

Pour me rappeler l’importance de la vie,

Une vie qui défit même le vent le plus féroce,

Quelques feuilles se tenant en silence près de l’écorce.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sous les couleurs

Sous les couleurs Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Pajunen Source : https://www.deviantart.com/pajunen/art/Lazarus-Tree-849876865

Sous les couleurs

 

En cette belle journée,

En un lieu calme, je suis allé.

Pour me souvenir, me rappeler,

De ces gens qui sont venus en ma vie essaimer.

 

Des souvenirs tendres, des souvenirs éternels,

Qui me fait prendre conscience comme la vie est belle.

Qui me fait apprécier chaque journée qui passe sous le soleil,

Jouir tout autant de celle sous la pluie telle une merveille.

 

Sur des pierres grises,

J’y ai découvert quelques surprises,

Des mots et des écrits soufflés par la brise,

Des paroles qui me revinrent en mon âme éprise.

 

Ne jamais revivre dans le passé,

Ce qui n’interdit pas de se rappeler,

De tous ces gens qui à jamais nous ont quittée,

En espérant qu’un jour, nous les rejoindrons pour l’éternité.

 

Vivre l’instant présent,

C’est aussi en nos vie penser à ces gens,

De nos aïeux, qu’ils étaient chevaliers ou paysans.

Une journée en leurs noms n’est-elle pas consacrée une fois l’an?

 

C’est dans la quiétude de ce lieu,

Que j’ai compris qu’il ne faut jamais dire adieu,

Car, de toutes les richesses en ce monde, la vie est un don de Dieu.

En cette journée, c’est avec mon cœur que j’ai pu contempler les cieux.

 

Sous les couleurs d’automne,

Qui, ma foi, sont loin d’être monotones.

Et que le vent à travers les branches ronronne,

Qu’en chaque endroit une certaine beauté m’étonne.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je me sens seule en ce dimanche

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je me sens seule en ce dimanche

 

Je me sens seule en ce dimanche,

Une journée si calme sous les branches,

Des arbres de mon jardin que j’entretiens,

En espérant qu’un jour, il sera aussi le tien.

 

Je croyais avec fermeté que tu allais rester,

Être à mes côtés pour simplement m’écouter,

Écouter ce que j’avais en ce jour à te dire,

Mais, ton départ me fait tant souffrir.

 

Les rayons du soleil ne passent guère,

À travers les rideaux fermés telle une barrière,

Me laissant dans la solitude de mes pensées,

Je crois de plus en plus que tu ne m’as jamais aimée.

 

J’étais pourtant si heureuse près de toi,

Mais, maintenant, tu es tellement loin de moi.

Es-tu un homme de passage ou amant fidèle?

Réponds-moi! Suis-je, à tes yeux, encore belle?

 

Dimanche de l’Assomption de la Vierge Marie,

Journée de Notre-Dame, épouse d’un seul mari.

Comme je me sens seule dans ces draps de satin,

J’ai besoin de me sentir caressée à pleines mains.

 

Je me lèverai bientôt pour affronter ma destinée,

Cherchant des bras protecteurs tel un nouveau-né,

Je poursuivrai mon chemin au gré des circonstances,

De ton retour vers moi, toujours j’en aurai l’espérance.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Arbre tout enneigé

Arbre tout enneigé Photo par Séléné Alsace Poème de Rolland Jr St-Gelais

 

Arbre tout enneigé,

Témoin du temps passé,

De ces actes tellement héroïques,

De ces récits et de ces contes épiques.

 

Arbre, de flocons blancs, vêtu.

De ces flocons saupoudrés des nues,

Sur les branches asséchées du vent d’hiver,

Qui glisse sur les hauteurs peuplées de sapins verts.

 

Arbre isolé qui jadis accueillait des amoureux,

Par un bel après-midi d’été en des jours heureux,

Arbre qui se camoufla des chaudes couleurs automnales,

Qui finirent sur le sol alimentant la terre d’un banquet proverbial.

 

Arbre de l’Alsace qui dort d’un sommeil bienfaiteur,

Aux douces lueurs printanières se réveillera en son heure,

De cette froide saison, tu sortiras en temps voulu de ta torpeur.

Arbre enneigé du temps présent qui attend les jours de bonheur.

 

Arbre d’été ou d’hiver, tu es un arbre alsacien.

De cette région de la France aux accents si anciens,

Arbre si longtemps germanique, mais désormais et toujours français,

Me cacher sous tes branches en une journée d’été tel est mon souhait.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada