Archives de tags | soeurs

La lecture et la nudité artistique

La lecture et la nudité artistique

Bonjour tout le monde,

New Image72Il me fait plaisir de partager avec vous mon opinion concernant l’importance de la lecture dans le domaine de la nudité artistique. En effet, cela fait plusieurs mois que le désir de développer un tel sujet au sein de mon blogue artistique s’est incrusté en mon esprit. Pourquoi donc ?, me diriez-vous. C’est que je m’aperçois après mûres réflexions que les publications à propos de la lecture étaient loin de faire légion. En effet, j’y aborde divers angles de la nudité artistique mais rarement sous celui de la lecture.

Et pourtant, comment peut-on un seul instant élever notre âme sans l’abreuver de lecture enrichissante lui permettant ainsi de le soustraire à l’ignorance ou, pire encore, à toutes ces nombreuses propagandes mensongères qui étendent leurs tentacules, telle une pieuvre géante, au sein de notre société actuelle ? Il est certes impératif de nourrir notre corps et d’en prendre soin car il est notre véhicule qui nous a été dédié par le Créateur, oui, je suis croyant, afin d’entrer en relation avec nos frères et sœurs dans l’humanité.

Mais, il est d’autant plus important de nourrir notre âme avec le plusNew Image 3 riche des mets qui ont lieu en ce monde, c’est-à-dire des ouvrages qui traitent de spiritualité. Vous devez sans aucun doute vous douter, mais je suis un fervent catholique et je fréquente l’église à chaque dimanche. Or, il m’arrive parfois de ne pouvoir y assister lors de mes déplacements en lien avec mon travail de modèle nu. Qu’à cela ne tienne puisque je puise mes forces spirituelles aux sources que sont les célébrations eucharistiques télévisées et les ouvrages qui traitent de la foi. Ces deux sources sont pour votre humble serviteur comme une eau vive qui m’abreuvent à chacune de mes séances de nudité artistique qui ont lieu très souvent devant des groupes très nombreux.

18787894_10154940127833462_1862696579_nJ’imagine, pardonnez-moi cette image quelque peu présomptueuse, être le Christ qui s’offre à chacune des célébrations eucharistiques à ses disciples. C’est un fait que je ne peux guère nier. À chaque fois que je suis nu devant un groupe de gens soucieux d’apprendre sur les diverses manifestations de la vie, c’est comme si je leur offrais à la fois ma nudité et mon corps lesquels témoignent non pas de ma fragilité mais de la force divine présente en moi et en chacun de nous. Il m’arrive en quelques occasions de prier pendant les séances. Des prières qui sont avant toute chose des actions de grâce notamment pour m’avoir donné la chance de réaliser un tel exploit. Il faut le reconnaître que de poser nu devant des inconnus même s’ils sont plein de bonnes intentions est loin d’être facile pour le commun des mortels.

Certaines situations liées à la spiritualité vécue durant lesdites séances m’ont fait vivre des expériences que je qualifierais de « mystiques ». J’aborderai un tel sujet prochainement. C’est promis.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Telle est sa destinée !

Sacré-coeur 10

Photo : Jérôme Bertrand

Telle est sa destinée !

 

En ce temps de violence,
En ce temps où l’on brise l’enfance,
En ce temps où le désespoir est à l’adolescence,
En ce temps où l’incertitude plante en terre sa semence.

 

Gardons mes frères la foi en la vie,
Gardons mes sœurs le goût à l’amour infini,
Gardons vivace notre désir de la découverte d’autrui,
Gardons ferme le souhait de s’en faire pour toujours un ami.

 

Offrons nos mains aux démunis,
Offrons nos cœurs à ceux venus de lointains pays,
Offrons la bonté pure et sans attente aux malaimés de la terre,
Offrons notre présence secourable aux victimes de toutes ces guerres.

 

Ne laissons pas s’éteindre cette flamme,
Ne laissons pas disparaître le combat de ces âmes,
Ne laissons pas mourir la joie de vivre pour les générations futures,
Ne laissons pas passer la chance incroyable de détruire tous ces murs.

 

Crois-moi! Il n’en tient qu’à toi,
De faire le premier pas qui que tu sois,
Car devant la grandeur incommensurable de l’éternité,
L’humanité devra apprendre à s’unir pour sa survie telle est sa destinée.

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Ceci est le corps, ceci est le pain.

Sacré-coeur 3

Photo de Jérôme Bertrand

Ceci est le corps, ceci est le pain.

 

Ceci est ton bien,

Que tu as sacrifié pour nous sauver,

Car malgré nos fautes tu ne cesses d’aimer,

Voici la source de notre vie qui nous extirpe du destin.

 

Corps présent dans ce pain,

Mystère de la transsubstantiation,

De celle de l’amour divin que nous vénérons,

Et avec confiance absolue, nous vous offrons de nos mains.

 

Vois nos souffrances,

Éloignes de nous les chemins d’errance,

Ramène-nous, Ô Seigneur, vers le droit chemin,

Car nul d’entre nous ne sait de quoi sera fait demain.

 

Vois mon humilité en ma nudité,

Car bien que tu sois selon les écritures le Roi des rois,

Tu as été fait de sang et de chair en Marie où tu t’y réfugias,

Ô toi ! Prélude à la Création et pourtant dans une étable tu y es né.

 

Voilà ce jour béni et heureux,

Où avec les prières de mes frères et mes sœurs,

Je viens apporter cette offrande pour éloigner nos peurs,

Ceci est le corps, ceci est le pain ! Élevés à la gloire des Cieux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ouvre-nous ta porte, Seigneur!

 

Ouvre-nous ta porte, Seigneur!

 

Ouvre-nous ta porte, Seigneur!
Éloigne de nous nos craintes et nos peurs,
Que nous sachions enlever les pleurs et les douleurs,
Montre-nous comment ouvrir nos bras à nos frères et à nos sœurs.

 

Ô Seigneur ! Toi qui est là-haut dans nos cœurs,
Enseignes-nous comment nous aimer en ces sombres heures,
Que devant ceux qui veuillent détruire notre foi en toi et en l’humanité,
Nous sachions leur répondre avec le sourire rempli d’amour et de fraternité.

 

Ouvre-nous ta porte, Ô mon Dieu!
Que devant tant de haine, nous ne fermions pas nos yeux.
Que nous répondons avec douceur et bonté à ceux qui veuillent nous nuire,
Car toi-même Seigneur, malgré tes larmes, tu as résisté à  la tentation de t’enfuir.

 

Amen

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Canton de Vaud
Suisse

Je vais mon chemin

new-image90

Je vais mon chemin

 

Je vais mon chemin dès le petit matin,

En ne pensant pas trop au lendemain,

Comme disait un sage du Moyen Orient,

Que l’on adore depuis longtemps en Occident.

 

Pourquoi devrais-je m’en faire?

La vie n’est certes point un enfer,

Si tu y as trouvé le véritable amour,

Celui qui est dans ton cœur pour toujours.

 

Je marche tranquillement sans presser le pas,

Car je veux admirer la splendeur que la vie a,

Une richesse qu’aucun mortel en a conscience,

Et que ne peuvent acquérir les hommes de science.

 

Être nu devant la destinée,

C’est ce que l’homme lorsqu’il est né,

Nulle fortune ne peut  ajouter une seule  journée,

À son désir d’être comme les dieux immortels devant l’éternité.

 

D’un pas lourd ou bien d’un pas léger,

Je vais selon mon souhait et selon mon gré,

À la rencontre de mes frères et de mes soeurs,

Leur offrir avec tendresse de la joie et du bonheur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Canton de Vaud

Suisse

Sortir de l’ombre

new-image87

Sortir de l’ombre

 

L’homme est né pour la lumière,

Voilà une pure vérité qui ne date pas d’hier,

Créature de chair faite pour aimer et être aimé,

Même au prix de voir son âme meurtri et son cœur blessé.

 

Seul face à son destin,

Deux choix lui sont offerts par le divin,

D’être une bougie au sein du monde qui l’entoure,

Ou bien de rester dans sa sombre caverne tel un vieil ours.

 

Sorti dès le sein maternel,

Il perd vite ses chants et ses ribambelles,

Pour entrer de pleins pieds dans le monde des aînés,

Alors qu’il n’aspire qu’à retrouver ses rêves de nouveau-né.

 

Sortir de l’ombre,

Quitter à jamais ce monde si sombre,

Pour devenir porteur d’espoir à nos frères et sœurs,

Pour les libérer maintenant et à jamais de leur torpeur.

 

Sortir sans regarder derrière soi,

Faire ses propres pas tel un digne roi,

Aller à la découverte de nouveaux horizons,

Interroger les sages d’Athènes ou rencontrer le Dieu de Sion.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je suis mère, nous sommes mères.

Je suis mère, nous sommes mères.

Dès cet instant où j’ai senti en moi jaillir cette chaude et onctueuse source de vie,

Par une calme, telle que je ne pourrai jamais oubliée, et douce nuit.

Où j’ai offert mon corps nu comme une vierge sans aucune retenue,

Dévoilant  ma plus grande intimité à celui qui me fit la grâce de me voir nue.

Dès cet instant où j’ai senti en moi naître les prémisses d’une nouvelle existence,

Par ces mouvements que tu fis en mon sein au rythme d’une tendre cadence.

Où je t’ai donné gîte et nourriture sans rien te demander en retour,

Tout simplement parce que je te montrais avec délicatesse tout mon amour.

Je suis mère des temps jadis qui demeurent en nos âmes pour ne point mourir,

Mère d’une autre époque qui ne connaissait que le temps de souffrir.

Mère de ses enfants offerts à la nation en guise d’offrande à chaque moisson,

Mère qui demande à ses semblables de lui répondre à sa question à l’unisson.

Dis-nous, nous t’en supplions, ce qui te tracasse notre chère sœur?

Nous te répondrons du mieux que nous le pourrons avec franchise, n’aie pas peur.

Nous sommes, tel que toi, des êtres fragiles en nos corps et en nos âmes.

Parfois aimées, parfois craintes et, hélas trop souvent abusées, par les hommes.

Dis-nous ce qui te tourmente, toi l’enfant de ta mère, de nos mères.

Lance loin de toi cette question telle une bouteille à la mer,

Nous la recueillerons avec une grande précaution,

Nous l’ouvrirons avec une infinie attention.

Ô mes chères sœurs en cette triste humanité,

Je ne saurai vous cacher cette vérité.

Cette question infernale qui me tourmente :

« Quel monde laisserai-je à mon enfant? Que diantre! »

Pourtant, je suis prête à me sacrifier pour mon enfant.

Avec espérance et grande joie, je l’ai tiré du néant,

Avec amour et tendresse, je le protège de ce monde cruel,

Je lui fredonne mille chansons telle que ferait une hirondelle.

N’aie de crainte ô notre tendre sœur dans ta maternité.

Nous te le disons aujourd’hui et à jamais, c’est la pure vérité.

Nous connaissons tes peurs et tes doutes qui sont notre lot à toutes.

Va, regarde devant toi, sans te retourner, et poursuis ta route.

Toi qui portes la vie en ton sein, ne crains pas pour les futurs lendemains.

Car nous te prendrons la main pour t’amener vers d’autres chemins.

Chemins encore vierges cachés à des explorateurs de jadis.

Chemins inconnus qui attendent d’être découverts tel un Paradis.

De tous temps, il y a eu des gens ignobles.

Mais, il y a aussi des gens de bien, des hommes au sang noble.

Des hommes qui nous aiment dans notre féminité,

Et qui veuillent construire un monde meilleur pour l’éternité.

Puissiez-vous avoir raison mes amies,

Je vous le souhaite de tout mon cœur épris.

Épris de liberté et d’amour pour vous et pour nos enfants,

Ceux d’aujourd’hui comme ceux nés au gré du vent.

Je suis mère qui donne la vie sur les rives de cette mer.

Nous sommes des mères qui te répondons d’Outremer.

Je suis une mère qui vous présente le fruit de ses entrailles,

Nous sommes des mères, et nous serons là tels des anges avec leurs ailes.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada