Archives de tags | modération

Un peu de provocation

IMG_20191014_131405

Petite réflexion personnelle

Un peu de provocation

Bonjour tout le monde

J’espère que vous allez bien et que vos préparatifs pour affronter l’hiver vont bon train. Pour ma part, je m’y prépare tranquillement tout en m’occupant de ma belle Princesse Goldy. Qui plus est! Je ferai en sorte que mon séjour, quoique bref, à Chicoutimi se passe bien.

En effet, vous savez probablement que je serai modèle nu pour une étudiante en arts visuels de l’Université du Québec à Chicoutimi pour une séance photo qui aura lieu ce dimanche en après-midi. Une séance photo pour laquelle je donnerai le meilleur de moi-même.

Trois raisons majeures m’incitent à donner tout ce que je pourrai dans le cadre d’une telle activité. En premier lieu, avoir la pleine et entière confiance de la part d’une étudiante en arts visuels pour un projet qui lui tient à cœur est un facteur important dans ma volonté de donner mon plein potentiel. En deuxième lieu, ce sera ma première séance photo avec une photographe dans le cadre de ses études universitaires. Être à la hauteur de ses attentes est pour moi d’une importance capitale.

En dernier lieu, le thème de ladite séance photo est à mes yeux fort émouvant surtout si je tiens compte de ma situation physique. Voir un corps masculin avec un handicap physique visible lequel est présenté de manière respectueuse et sans sensationnalisme est plutôt, admettons-le, rarissime de nos jours.

Cela m’amène à aborder un sujet peu développé dans mon blogue dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ainsi que de manière occasionnelle à des réflexions personnelles sur divers sujets.

Parfois, j’ai bien écrit « parfois », la provocation peut être un outil susceptible à susciter des débats au sein de la société. Je pense en l’occurrence à certaines œuvres d’art qui sont devenus des témoins de l’histoire. Des témoins qui ont forcé les gens à voir la réalité d’une manière que je qualifierais de plus humaine. Qui a été capable de rester de marbre devant une œuvre d’art, quelque soit le support, qui dénonce les atrocités de la guerre? Poser la réponse, c’est aussi y répondre.

Personnellement, je sais bien que certaines de mes publications au sein de mon blogue ont pu surprendre mes abonnés. C’est là, un risque inhérent à publier ses écrits. Cela en a même été le cas de certains de mes poèmes. Bon! J’assume ce que j’ai fait jusqu’à présent et je le ferai de nouveau si c’était à refaire.

Mais attention! Provoquer simplement par plaisir est selon moi d’une stupidité exécrable. D’ailleurs, j’ai remarqué que plusieurs pseudo artistes, notamment des humoristes, adorent provoquer en allant même jusqu’à l’obscénité. Pour moi, je n’ai toujours pas compris pourquoi certains humoristes se contentent d’être dans la voie de la médiocrité.

Enfin bref, on peut être provocant. Mais si on le fait, il est préférable de le faire avec un bon goût. Et comme on dit si bien au Québec, la modération a bien meilleur goût.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Modération

Modération
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Modération

(Inspirée par Viktoria)

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je vous parle d’un élément essentiel dans le domaine de la nudité artistique. Un élément tellement essentiel qu’à ma grande surprise on a souvent, trop souvent, tendance à oublier. Il s’agit de viser en toutes circonstances la modération lors d’une séance dans laquelle la nudité du modèle et ce, peu importe qu’il soit masculin ou féminin. Une telle séance se définit toujours en fonction de l’outil de travail utilisé que ce soit par le dessin, la peinture, la photographie ou bien la sculpture.

Bien des gens ayant des connaissances limitées, voire quasi-inexistantes, dans le domaine du nu artistique croient que plus on désire en mettre plein la vue meilleur sera le résultat final. Or, il en n’est strictement rien. Comme on juge un chef cuisinier par ses ingrédients dans l’art culinaire, comme on peut juger l’artiste par sa capacité de faire ressortir la spécificité corporelle, mais aussi à quelques occasions les états d’âme, de son modèle. Et quoi de mieux que la modération en toute chose pour en arriver?

Pour se faire, trois aspects doivent être retenus. En premier lieu, la qualité est préférable à la quantité. En effet, c’est une prérogative fondamentale pour toutes personnes soucieuses de réaliser un travail avec un sens professionnel respectable. En deuxième lieu, la simplicité dans la présentation finale incite le public visé à découvrir l’œuvre avec une rectitude souvent insoupçonnée. Et, en dernier lieu, l’inspiration du moment présent est sans contredit l’apanage de toute œuvre appréciée par le commun des mortels.

Et quand je parle de l’inspiration du moment présent, je fais référence autant à ce que les personnes présentes peuvent ressentir qu’aux moyens mise à leur disposition. À l’image d’une prière adressée à Dieu, elle a autant de valeur si elle est récitée à la basilique St-Pierre de Rome que si elle est dite dans une modeste chambre. Ici, tout ce qui compte, c’est l’authenticité des mots prononcés. Il en est ainsi d’une séance de nu artistique.

Comme une image vaut mille mots, j’ai choisi cette superbe photo réalisée par mon ami et collaborateur Othmar Bahner, alias Rick B., pour illustrer mon propos. En effet, nul a été besoin de déployer des moyens énormes pour faire ressortir à la fois le charme et la beauté du modèle. Comme quoi, la modération a souvent meilleur goût. Un goût à développer avec passion et amour.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Poses suggestives

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo par Phylactère Raina

Poses suggestives

Bonjour tout le monde,

J’ai remarqué que certaines personnes abonnées à mon blogue artistique consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie se questionnent sur certaines poses que j’ai jadis réalisées dans le cadre de mes activités de modèle nu pour des écoles d’arts et des ateliers en arts. Des poses qui, selon ces personnes, seraient quelque peu suggestives. Après de bons moments de réflexion, il m’est apparu utile de rédiger un article afin d’expliquer dans la mesure du possible ce qui en est réellement et ce, dans le but de dissiper toutes possibilités de malentendus.

Poses suggestives 1Tout d’abord, chaque activité artistique est en soi suggestive puisqu’une part, elle relève à la fois de l’imagination de son auteur et de l’interprétation du spectateur une fois le résultat terminé et présenté. En effet, l’œuvre trouve son origine souvent au plus profond de son auteur. L’œuvre n’est pas un phénomène spontané tiré du néant. Il existe déjà chez l’auteur qui devient en quelque sorte le premier instrument servant à la créer. Une telle œuvre peut être, et vous en conviendrez avec moi, présentée sous différentes formes telles que des écrits, des productions visuelles, sonores, musicales et sous différents supports tels que le papier, les films photographiques et bien d’autres. Ici, c’est l’auteur qui est le maitre d’œuvre. Un maître qui sert de canalisation à sa production. Que va-t-il réalisé ? Avec quoi va-t-il le réalisé ? Et, la question la plus importante ; comment va-t-il faire ? Ici, tout est à priori une question de suggestivité. (1)

Ensuite, il y a autant d’interprétations possibles d’unePoses suggestives 2 œuvre finale qu’il peut y avoir de spectateurs. C’est ainsi qu’une œuvre peut paraître grandiose chez l’un tandis qu’elle peut paraitre tout à fait banale chez l’autre, voir horrible chez un autre. Là encore, tout est relié au caractère émotionnel chez l’individu. Or qui dit caractère émotionnel dit aussi expériences de vie. Ce qui est encore plus vrai en ce qui a trait au domaine de la nudité artistique. En effet, pour bon nombre de gens éduqués dans la tradition judéo chrétienne, avec ses bons et moins bons côtés, la nudité est explicitement reliée à la sexualité. Or, ceci est loin d’être le cas dans le domaine du nu. Sans occulter le fait que la sexualité est quasi omniprésente dans la société, avec ces nombreuses dérives que cela implique malheureusement, il n’en demeure pas moins qu’elle est une composante que je qualifierais de minimaliste dans le nu. Ceci permet fort heureusement au nu de garder ses lettres de noblesse.

Certes, il existe bien des dessinateurs qui se spécialisent dans le domaine de l’érotisme et ce, avec un talent indéniable. Mais, ils constituent à eux seuls une branche bien à part dans le nu. Il m’a paru bon ici de le spécifier.

Enfin, l’apport du modèle nu est un élément plus que considérable lors de la réalisation d’une œuvre d’art. Il va de soi que les attentes d’un modèle qui débute dans ce domaine est loin d’être les mêmes que ce qu’on a envers un autre ayant déjà quelques années d’expérience. Ce qui est tout à fait normal. C’est là un élément d’une importance capitale à retenir dans mon propos. En effet, un modèle nu ayant une expérience a une capacité, voire ici une aisance, de prendre des poses qui sembleraient être très suggestives à première vue. Ici, tout est une question de perception.

IMG_20171007_005922_146D’ailleurs, j’ai à ce sujet une anecdote fort intéressante. Je me rappelle à l’occasion d’une séance au C.E.G.E.P. de Sept-Îles à laquelle j’ai participé, en deux cours consécutifs, que j’avais réalisé une pose qui pour un œil non averti aurait pu être dérangeante. Mon désir était de permettre aux élèves présents en classe de pouvoir dessiner mes jambes, c’est-à-dire celle dite normale et ma jambe artificielle d’une manière moins conventionnelle. Mais, à ma grande surprise, une des élèves avait dessiné cette dernière sans qu’elle ait ajouté ma prothèse, et ce simplement à partir de son imagination.

Croyez-moi sur parole qu’elle a eu de ma part une tonne de louanges tellement le résultat était fabuleux. Veuillez noter, en terminant ce récit, que ladite pose a été faite longtemps après avoir brisé la glace entre les élèves et votre humble serviteur. C’est une question de gros bon sens et de respect mutuel.

En résumé, tout est sujet à interprétation dans le monde des arts. Ce qui est plus particulièrement vrai si la nudité y est présente. Ici, tout est lié à un bon dosage à la fois dans la réalisation de l’œuvre et sa présentation au grand public. Comme dit si bien le proverbe : La modération a bien meilleur goût.

Merci de m’avoir lu !
Rolland St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

(1) Avec la permission de Gteillot

Intensité !

Intensité
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Intensité !

 

Intensité ! Intensité !
Et jamais me modérer,
En cet instant, en ce moment !
Maintenant et pour encore longtemps !

 

Ressentir les fibres de mon corps,
Vibrer d’un commun accord,
Sentir monter la chaleur,
En cette ultime heure.

 

J’ai si longtemps attendu,
J’étais tout de même bien nue,
Sur les draps d’un blanc immaculé,
Sur lesquels je pensais à ma lointaine virginité.

 

Tu entras délicatement,
Vers mon intimité, tu te penchas.
Avec ta langue et tes lèvres, tu me savouras.
N’en pouvant plus tout mon être vibra brutalement.

 

Devenue folle de plaisir,
Possédée par l’acte de mon désir,
Un mélange de souffrance et de pure extase,
J’en voulais sans cesse et toujours plus jusqu’à table rase.

 

Retenant malgré moi ma respiration,
Je me croyais vers un autre monde partir,
Vers la petite mort si tu vois ce que je veux dire,
J’étais ta fontaine à laquelle tu buvais à profusion.

 

Intensité sans modération !
C’est ce que je désirais sans contrefaçon,
Que chaque parcelle de mon être goûte à la luxure,
Et je t’en prie ô mon grand amour fais que ça dure.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada