Archives de tags | éternité

Corps de déesse

22688518_500432186981425_5782993399070055131_n_1_by_anioblica-dbrzdeh

Avec la permission de Katarzyna B. de l’Italie (Modèle nue)

Corps de déesse

 

 

Femme à la peau blanche,

Solide tel un rocher sur tes hanches,

Debout et fière sur le pied inébranlable du destin,

Répondant aux prières et aux offrandes avec les gestes de tes mains.

 

Jambe croisée pour cacher aux humains ta virginité,

Celle que tu préserves à celui qui  sera ton égal pour l’éternité,

Impassible face aux faux-dieux qui tentent par le mensonge usurper ta divinité,

De ta puissance tu en tires force et gloire pour l’humanité.

 

Déesse aux seins généreux,

Qui nourrissent tes guerriers valeureux,

Afin de les rendre maintenant et à jamais courageux,

Abreuve ton humble serviteur et étanche sa soif pour le rendre heureux.

 

Regarde avec bienveillance tes dévots,

Écoutes leurs prières qui vont vers toi là-haut,

Vierge des guerrières ! Vierge toujours combattante !

Viens au secours de tes disciples face à la tempête battante.

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En me promenant …

43405849_10156760750548566_7490222303351930880_o

 

Avec la permission de Marlène D.

 

En me promenant …

 

En me promenant dans les bois,

Alors que je ne m’y attendais vraiment pas,

J’ai aperçu un jeune garçon jouant dans les feuilles d’or,

Tel le ferait un artiste-peintre cherchant l’inspiration de son art.

 

Je ne lui ai point dit un mot,

Et encore moins, faire un seul pas de trop.

Me contentant d’aller m’assoir sur un banc,

En regardant les nuages annonçant l’hiver blanc.

 

Puis, me revoyant en ce garçon.

Je n’ai pu m’empêcher quelques leçons.

Des leçons amères sur le sens de la destinée,

Assez semblable pour tant de gens indigents ou fortunés.

 

Peu importe les richesses accumulées,

Ou bien tous les trésors à jamais dilapidés,

Un seul compte vraiment dans le cœur des hommes,

C’est celui de l’amour qui suivra dans l’éternité nos âmes.

 

De cet amour que nous avons vécu,

Tant en êtres richement vêtus ou presque nus.

Car rien de plus authentique ce que les yeux n’ont point vu,

Ni de plus sacré ce qui se trouve dans le cœur des gens disparus.

 

J’aurais tellement aimé lui raconter,

Le temps de mes multiples frasques de jeunesse,

Le temps où ma peau frémissait à l’idée d’une caresse,

Avant le temps où l’on m’enrôla pour aller mes semblables tuer.

 

J’aurais tellement aimé lui relater,

Mes expériences, mes amours et mes regrets,

De mes bons coups ! De ces femmes que j’adorais !

De mes erreurs du passé longtemps en moi oubliées.

 

Et puis, je me suis ressaisi.

À chacun de faire son chemin,

À chacun d’accomplir son propre destin,

Voilà ce que mon tendre père dans sa sagesse m’a dit.

 

Vas-y jeune homme !

Joues gaiement dans les feuilles de feu,

Bonheur et d’amour ! C’est pour toi mon vœu.

Et souviens-toi que malgré tout la vie est si bonne.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Maternité

Maternité

Dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

Maternité

 

De la Genèse où la vie est apparue,

Est-elle apparue ou bien a-t-elle créée ?

Voilà bien une question que philosophes se sont posé,

Peu importe ce que vous croyez ou pas et votre point-de-vue.

 

Dès cet instant où souffle des hommes fut prise,

Et de leurs épouses leurs cœurs en ont été éprises,

Laissant le jour leurs bien-aimées pour labourer les champs

Ou bien qu’ils soient partis à la guerre pour tuer autre que le temps.

 

Ils ne pouvaient guère ignorer la valeur de leurs conjointes,

Parfois de leurs concubines qui les attendaient les mains jointes.

Car c’est en elles qu’elles y trouvèrent tendresse et repos bien mérités,

Et à leurs retours, les enlacer en bénissant les cieux de les avoir épargnés.

 

Hommes braves et de guerre ou hommes de lettres et de paix,

De la grande valeur de leurs femmes de tout temps ils savaient,

Car malgré toutes leurs croyances face à vivre pour l’éternité,

Les plus sages trouvèrent réponse en leurs amours par la maternité.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Douleur

 

Dessin par Juste Angèle de la France

 

Douleur

 

Toute vie affronte cette réalité
Qu’elle n’est point pour être éternelle
Voilà la raison d’avoir un prix sans pareil
Et que bien des prophètes nous promirent l’éternité

 

De ce poids lourd à nos pieds
Peines d’amour viennent s’y enchaîner
Nous entraînant vers les abîmes où nous attendent nos péchés
Nos péchés sous lesquels nos âmes seront liées

 

Mais de la pire de toutes ces douleurs
Il est une certitude et j’en ai bien peur
Que c’est celle qui nous arrache le cœur
Celle de connaître la folie des grandeurs

 

Des rêves inassouvis
De ces passions et de ces envies
De ces amours perdus à jamais et pour la vie
De ces regrets qui nous suivront pas à pas pour l’infini

 

Douleur tenace de vivre!
Crainte irrationnelle de mourir!
Fantasme irréalisable de survivre!
Dans ce cas, mieux vaut alors en rire!

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Et Dieu créa B.B.

 

Extraordinaire dessin par Juste Angèle de la France

 

Et Dieu…

 

Après avoir créé le monde,
Qui par malheur est devenu immonde,
L’Être Suprême pensa longtemps,
À ce qu’il pouvait faire longuement.

 

Voyant l’œuvre inachevée qu’est l’homme,
Il lui insuffla vent qui lui fit faire un somme,
Il rendit à un nouvel être de beaux traits,
Afin de permettre à son égal d’en être l’ultime souhait.

 

Homme et femme furent créés,
Pour s’aimer devant l’éternité,
Même si souffrir rythme parfois avec jouir,
Il en est ainsi de l’amour qui vivra d’âge en âge,
Parmi l’humanité souvent en guerre et pas toujours sage.

 

Puis, un jour où Dieu se remémora,
D’une promesse de réaliser qu’il souhaita,
À toutes les femmes qu’il leur offrit une extraordinaire beauté,
C’est alors qu’avec amour et passion, Dieu créa B.B.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Le chanteur n’est plus

Dessin par Juste Angèle

Magnifique dessin par Juste Angèle

Le chanteur n’est plus

 

Voix grave remplie de mélancolie
Qui savait faire vibrer nos âmes dans la nuit
Et nous transporter sur les rivières européennes
En nous laissant bercer par une chanson bohémienne.

 

Triste jour du mois d’octobre
Qui annonce la perte d’une lumière
De cette richesse provenant des jours d’hier
À notre époque où ne sont glorifiés que violence et les ordres.

 

Chanteur sensible
À la voix irrésistible
Et que dire de sa personnalité?
Qui nous manquera pour l’éternité.

 

Oui, le chanteur n’est plus.
Mais grâce à lui nous avons tout vu.
De par son talent immense de compositeur
Il y aura toujours une de ses chansons au sein de nos cœurs.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Contorsions

42749196_10156892124113919_4678345315315613696_o

Dessin de Eri Kel de la France

Contorsions

 

Pendant de longues minutes,
Pour vous, je n’ai point bougé.
À peine, ai-je dans le silence respiré.
En écoutant cette mélodie d’air de flûte.

 

Puis, je me suis assoupie.
Dans mon sommeil, je vous ai montré.
Sans en être gênée, on corps imparfait et son intimité.
À vous mes fidèles compagnons de route mes amis.

 

Vous avez sans cesse respecté,
Mon corps ainsi offert à votre talent,
Tel un monument en fer en l’immortalisant,
Sur du papier choisi pour votre avenir et pour l’éternité.

 

De mes princes charmants d’une autre époque,
Où mes seins faisaient l’envie de mes comparses,
Et que je vivais des aventures osées et éparses,
Mais comme c’est maintenant chose du passé, je m’en moque.

 

De mes rêves érotiques réalisées dans mon sommeil
Pardonnez moi mais à vrai dire, ce fut une véritable merveille.
Alors vous pouvez bien entendu me comprendre
Que pour me réveiller je fais ces contorsions afin de pouvoir ma pose reprendre.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Ce n’est pas vrai.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce n’est pas vrai

 

Il y a des douleurs
Qui, rien à y penser, font peur.
Des blessures à jamais ouvertes
Des acquis qui deviennent lourdes pertes.

 

Des souvenirs qui se perdent dans les méandres
De tant de gens à jamais disparus et qui nous hantent
Des temps d’illusions que l’on aurait aimés éviter
Mais qui seront gravés dans nos mémoires pour l’éternité.

 

Il y a des instants que l’on souhaite comprendre
De ces moments où l’amour croyait-on se faisait attendre.
De ces pensées où nous étions persuadés où tout était possible
Ici et là, tout était une question de temps parfois impossible.

 

On dit souvent que le décès de nos proches est la pire chose en cette existence
Moi humblement je peux vous dire sans ambiguïté ceci : ce n’est pas vrai.
Chose horrible entre toutes, c’est de constater où le mal véritable est.
Et qu’il soit trop tard pour revenir en arrière où l’amour a une présence.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

L’ultime loi de la vie

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’ultime loi de la vie

 

Il arrive que parfois, 

Bien malgré nous et bien malgré moi, 

Que le chemin de nos vies prend un grand détour, 

Et que l’on s’aperçoit qu’il nous a joué bien des vilains tours.

 

Nous naissons et grandissons loin des tumultes de l’existence, 

Disons que cela peut dépendre de sa propre enfance, 

Nous sommes alors animés par une grande vitalité, 

Sans savoir que ce ne sera jamais pour l’éternité.

 

Puis, vient le temps des premiers amours.

Le temps des chagrins qui semblent durer toujours. 

Ceux qui blessent au plus profond de soi et de nos âmes, 

Celles qui brûlent tout notre être par une horrible flamme.

 

Puis, un jour ou un autre et où on s’y attend le moins. 

Apparaît l’âge adulte qui contemple l’enfance disparaître au loin. 

Avec elle s’égrainent nos rêves, nos illusions et parfois nos espoirs. 

Tel le feraient les rayons du soleil à l’approche de dame lune au soir.

 

À la virginité de nos idées préconçues, 

Viennent s’y frotter grande vérité toute nue. 

Nous bousculant sans cesse dans les recoins de nos valeurs, 

Nous faisant avec raison vivre bien des craintes et bien des peurs.

 

Comment cela se peut-il ? 

Comment cela est-il un tant soit peu possible ? 

Souvent, essayer de comprendre ne fut-ce qu’un seul instant est impossible. 

Qui et où en sommes-nous ? Pourquoi de tels mensonges existent-ils ?

 

Serait-il nécessaire de faire une mise au point ? 

Que la lumière nous frappe en plein visage à coups de poings ? 

Maintenant que l’âge de la vieillesse annonce sa grise couleur, 

Mes folles pensées et rêves de jeunesse s’envolent vers les hauteurs.

 

À quoi bon avoir d’éternels regrets ? 

Bien et mal ont été, bon gré et mal gré, faits. 

Toutefois, s’il y a une chose que la vie m’a enseigné. 

C’est de ne jamais faire pleurer celles qui nous a aimés.

 

Et pourtant, ce que j’aimerais revenir en arrière. 

Aussi loin que le jour où je naquis tel un rescapé de la guerre. 

Pour éviter toutes ces erreurs que j’ai commises depuis naguère. 

Mais, c’est l’ultime loi de la vie et je ne peux rien y faire.

 

De

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

 

Imperturbable

 

41944192_10156861757198919_3339445851276705792_o

Dessin par Eri Kel de la France

Imperturbable

 

Elle est silencieuse,
Cette charmante danseuse,
Je sens en elle une âme délicieuse,
Belle et divine sans être capricieuse.

 

Elle ne bouge guère,
À peine prend t-elle un peu d’air,
Bras bien levés en guise de salut,
Ne sachant quoi dire, je me suis tue.

 

Âme magnifique et charitable,
Et pourtant quel regard affable,
De vous faire mal, je n’en serai incapable,
De vous faire l’amour, en serait-ce coupable?

 

Un temps pour chaque chose, croit-on !
Chaque chose en son temps,  dit-on !
Un temps pour prier et pour admirer pour l’éternité.
Un temps pour dessiner votre gracieuse féminité.

 

Vous êtes là, tellement immuable.
Vous regarder avec un plaisir inavouable,
Immortalisant votre beauté insaisissable,
Alors que contre toute attente, vous restez imperturbable.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada