Archives de tags | prendre le temps

Mon expérience de modèle vivant au C.É.G.E.P. de Drummondville

IMG_20190406_182710

Mon expérience de modèle vivant au C.É.G.E.P. de Drummondville

Bonjour tout le monde,

IMG_20190404_081753Je profite de cette journée pour partager avec vous quelques mots de mon expérience de modèle vivant, nu intégral, vécu au collège d’enseignement général et professionnel de Drummondville jeudi le 4 avril 2019. Une expérience qui m’a permis de renouer avec l’une de mes passions, en y incluant la poésie, la photographie et le cinéma, qui rendent ma vie agréable. Qui plus est ! Ce que j’y ai vécu m’a fait reprendre conscience jusqu’à tel point notre jeunesse est belle, formidable et ne demande qu’à se développer au maximum de son potentiel.

Comme à mon habitude, j’arrive toujours la veille dans la ville où doit avoir lieu la séance de modèle nu. Trois facteurs incitatifs me dictent d’agir de cette façon. En premier lieu, prendre le pouls de la ville où je vivrai quelques temps. Que s’en dégage-t-il ? Quelles en sont mes impressions ? Que puis-je bien y trouver d’inspirant dans la réalisation de mes poses futures ? Ce sont là des questions d’importance aléatoire puisque tout peut basculer en un clin d’œil.

En second lieu, réaliser une petite visite surprise dans l’établissementIMG_20190404_145741_468 même où aura lieu la journée de ladite séance. Ceci est pour un double objectif ; savoir à qui j’aurais à faire lors de la séance et me donner une petite idée de ce qu’il serait le plus utile pour rendre l’expérience réellement profitable entre d’une part, votre humble serviteur et d’autre part, le public concerné. Le choix de mes poses doit toujours tenir-compte de l’âge et du niveau artistique des personnes présentes ainsi que des attentes de mon hôte pour cette occasion. Est-il utile de vous rappeler que de s’imprimer des lieux favorise une approche globale de ce que je peux offrir ? Ceci constitue sans aucun doute une aide indéniable dans la visualisation pour la séance prévue pour le lendemain.

IMG_20190405_005219_907En dernier lieu, je vous dirai de me permettre de prendre le temps de prendre mon temps. En effet, un modèle vivant est avant toute chose un être vivant. Faire la rencontre avec des gens de l’endroit, savourer des plats préparés dans un bon restaurant, avoir la chance de tomber en amour pour un court instant avec une jolie dame et se promener au grand air ainsi que de dormir dans un bon lit douillet font parti de mon rituel de préparation. Vivre, ce n’est point exister. Vivre, s’est s’imprégner de la dynamique tant de l’espace que celle du temps. C’est-à-dire tout simplement s’approprier tout ce qui entoure son être. Ce qui est diamétralement opposé au fait d’exister puisque cet être ne fait que subir ce qui l’entoure.

Une fois que toutes ces étapes de la reconnaissance des lieux ont été effectuées et après avoir passé une bonne nuit dans le confort d’un lit douillet, suivi d’un copieux petit-déjeuner, je me dirige à l’établissement où aura lieu la journée des séances de nudité artistique. Là encore, rien n’est laissé au hasard. Une rencontre avec la professeure est nécessaire afin de finaliser notre entente sans oublier d’apposer nos signatures sur le contrat rendant celui-ci officiellement légal.

Ici, ce qui m’a ravi c’est la chance d’avoir pu me présenter aux étudiantes de chacun des deux groupes avec lesquels je travaillerai. Bien qu’elle ait été sommaire, ladite présentation m’a permis d’émettre deux énoncés à la fois clairs et précis. Primo, que ma nudité en ces lieux devait être perçue sur un angle strictement académique. Autrement dit, j’étais leur instrument pour un moment précis dans le cadre de leur formation collégiale. Et, secundo, de ne jamais se sentir gênée de me faire part de leur opinion avenant le cas où une pose pourrait susciter un malaise quelconque au cours de ma prestation. En résumé, j’étais là dans un strict souci d’aide.

Une fois que la glace fut brisée et que la professeure ait donné sesIMG_20190404_134757 directives, les poses nues purent débuter allant des plus ordinaires jusqu’aux plus recherchées. Il va de soi que les premières étaient davantage appropriées pour la réalisation de croquis, très utiles pour réchauffer leurs mains ankylosées par des heures d’inactivité, alors que les secondes étaient plutôt réservées une fois qu’elles furent sorties de leur torpeur. Ici, bien faire les choses, c’est avant tout d’y aller de manière progressive. Il est à noter que j’adopte une telle procédure à chacune des séances où ma présence est requise. Pour ce qui est de la période de repos, j’en profite pour vaquer à diverses occupations. Ceci peut être de discuter avec certaines des étudiantes présentes en ces lieux, en faisant attention de ne jamais m’imposer, de prendre connaissance du niveau de satisfaction de la professeure et, le cas échant, d’apporter certaines corrections aux choix de mes poses et, enfin, tout simplement m’isoler dans ma loge le temps de me reposer jusqu’à la reprise du cours.

Quelques éléments importants doivent être mentionnés dans ceIMG_20190404_144545 présente article. Tout d’abord, que le respect du droit à l’image des étudiantes a été au cœur même de chacune des photos prises tout au long des deux séances de nudité artistique. C’est pourquoi vous ne verrez jamais les étudiantes faces à la caméra, et ce dans un souci de conserver l’entièreté de leur anonymat. Ensuite, les photos ont été prises à la demande de votre humble serviteur afin de rendre mon blogue artistique le plus diversifié possible. Enfin, rien n’a été fait sans l’accord explicite des parties concernées, c’est-à-dire la professeure, ses étudiantes et votre humble serviteur. Ceci démontre sans aucun doute tout le professionnalisme que je mets dans la réalisation de ce blogue pour votre plaisir et le mien.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La simplicité a souvent meilleur goût

statuina_2_by_anioblica_dbs5xb8-fullview

Rechercher l’harmonie entre la beauté et l’excellence.

La simplicité a souvent meilleur goût

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je dois reconnaître que la vie coule bien tranquillement à l’image d’une rivière se préparant à accueillir l’hiver canadien. En effet, j’accueille la vie comme elle vient avec amour, patience et espérance. L’amour en la vie, la patience au quotidien et l’espérance en l’avenir. Voilà ce qui motive mon humble existence.

Bien des gens rêves de devenir riches, populaires et voyager dans le monde entier alors que moi, je désire profiter de l’instant présent, être apprécié dans le domaine qui me passionne vraiment, c’est-à-dire la nudité artistique et, enfin, découvrir ma belle province qu’est le Québec. La terre qui m’a vu naître et qui, à moins d’un imprévu majeur, me verra rendre le dernier soupir. Attention ! Je ne dis pas qu’il y a en moi l’absence de projets. Bien au contraire ! Mais devant l’inconnu face à notre époque, je préfère être modeste dans mes attentes. Serait-ce une question de prudence ? C’est fort possible.

img_20180915_161410256215794692612413.jpgQuoiqu’il en soit, s’il y a une chose que la vie m’a enseigné c’est que la simplicité a souvent meilleur goût. Combien de gens ignorent apprécier la vie comme elle est, avec ses hauts et ses bas, avec ses surprises et parfois avec ses déceptions, avec les espoirs et les rêves inachevés sans omettre bien d’autres aspects de l’existence humaine ? C’est une réalité indéniable : Nul d’entre nous ne peut savoir ce dont l’avenir sera fait. Mais, nous pouvons tous contribuer à notre bonheur actuel en y apportant notre contribution.

Là encore, faisons attention de croire que je ne donneLe pélerin aucune importance à l’avenir. Ce serait à la fois superflu et honteux d’affirmer une telle chose. Superflu par le simple fait que nos ancêtres ont cru en un avenir meilleur pour leurs descendants et ce, travaillant souvent pour ne pas dire toujours d’arrache pieds dans des milieux hostiles. Honteux de ne pas reconnaître notre responsabilité à l’égard du monde que nous laisserons aux générations futures et, par conséquent, d’accorder toutes priorités aux actions positives afin de leur éviter de vivre dans un monde invivable. C’est à mon avis une question de logique pure.

En résumé, la simplicité est devenue au fil du temps la pierre angulaire de mon existence. Une simplicité où il m’est tout de même permis de rechercher l’harmonie entre d’une part, la beauté en toutes choses et, d’autre part, la réalisation de l’excellence dans le monde qui m’entoure. Croyez-moi sur parole ! Une telle possibilité existe. Il suffit d’ouvrir grand les yeux et de prendre le temps en prenant tout son temps. Je vous souhaite de le découvrir par vous- mêmes.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Bercée par le chant des crayons

37700017_10156717088413919_3994737683166396416_o

Magnifique dessin réalisé par Eri Kel de la France

Bercée par le chant des crayons

 

Par un si bel après-midi,

Où tout semble être fait et dit,

Nous étions seuls en cet instant précis,

Écoutant la douceur d’une tendre mélodie.

 

D’un air de Mozart,

Voulant y parfaire mon art,

Admirant dans la quiétude des lieux,

Les courbes de votre corps si beau, si radieux.

 

Prenez le temps nécessaire,

De vous mettre à l’aise en cette heure,

Car de votre charme je désire en tirer sa splendeur.

Pour le transporter au-delà du temps et des airs.

 

Laissez votre nudité parler,

Permettez à votre âme de s’exprimer,

Donnez-lui l’occasion tout simplement d’exister.

Et que la séance de ce jour puisse de vos peurs vous libérer.

 

Prenez place, humblement je vous prie.

Car, je l’avoue, de vous mon cœur est épris.

Et comme hélas je ne peux vous chanter un air d’opéra,

Alors laissez-vous bercer par le chant des crayons, cela suffira.

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Prendre le temps

32920054_10155697074087523_8495229790029086720_n

Prendre le temps

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je désire vous entretenir d’un sujet qui est33030954_10155697074182523_4673588501596340224_n devenu au fil des jours de plus en plus important. Il s’agit en l’occurrence de prendre le temps de vivre, et non simplement d’exister. Oui, je m’aperçois que les hommes et les femmes en ce monde tentent plus ou moins de survivre au rythme effréné de la vie. Courir par-ci, par-là ! Ne pas rater de rendez-vous pour une augmentation de salaire qui servira à défrayer les coûts des soins médicaux liés aux traitements requis face à tous les problèmes de santé lié au stress et autres troubles propres à notre époque.

33058008_10155697074367523_9095908011783749632_nMais, pourquoi donc tenter de survivre alors qu’il nous suffirait de vivre tout simplement ? Être là l’instant  présent. Être à côté des personnes  qui nous sont chères à nos  yeux et à notre cœur. Profiter de quelques moments de répit pour faire le vide de tout ce qui embrouille notre esprit et notre âme. Discuter avec les gens qui ont parcouru un bon bout de chemin à nos côtés et  qui  risquent à tout moment de nous quitter vers un autre monde. Pour moi, le véritable bonheur, celui qui fait que la  vie est digne d’être  vécue, réside en cette capacité de savoir être là, et nul part ailleurs.

Bon ! Il est vrai que ma chance de vivre en tant que disciple d’Épicure est un élément de loin remarquable au sein de mon existence d’être mortel. Toutefois, je suis conscient de cette chance inouïe qui s’est offerte votre humble serviteur. Une situation dont plusieurs de mes congénères peuvent, à juste titre, m’envier. Mais, cela ne signifie en aucune façon que cela fait de moi un être égoïste. Bien au contraire ! Croyez-moi sur parole.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Matane (Québec)

Canada 

Prendre le temps !

15085679_696161520534621_5159437336689235159_n

Prendre le temps !

 

Prendre le temps de vivre,
Pour savoir apprécier les jours qui passent,
Assumer ses choix et ses actes du passé avec sérénité,
Car aucun homme ne sait vraiment quelle sera sa destinée.

 

Prendre les grains de sable,
Qui s’égrainent du sablier immanquablement,
Depuis l’instant de notre naissance où s’engouffra le vent,
Ce vent brûlant notre être donnant vie avec un plaisir coupable.

 

Prendre les saisons qui jalonnent les années,
Sans oublier tous les êtres que nous avons chéris et aimés,
Saisir leurs sourires magnifiques le moment d’un tendre soupir,
Sécher leurs larmes versées de les avoir fait malgré soi souffrir.

 

Prendre le temps de donner avec amour,
À celles qui ont parcouru nos chemins parfois si lourds,
Apprécier à sa juste valeur les jours passés en leurs présences,
Avant qu’il ne soit trop tard ! Avant de subir leurs absences.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Comme un canal de transmission

new-image18

Comme  un canal de transmission

Bonjour tout le monde,

new-image19Comme je suis heureux de vous retrouver pendant mon séjour au pays des Helvètes. Un pays où il fait bon d’y vivre et de prendre le temps… de le prendre tout simplement. Prendre le temps pour respirer l’air vivifiant. Celui qui ranime tant le corps que l’esprit. Prendre conscience d’être là et nul part ailleurs. Loin des soucis de la vie urbaine. Vivre comme il se doit et comme bon nous semble.

C’est pendant mon séjour actuel que je m’aperçois que la diversité est  une composante essentielle de la vie. Oui, la nécessité de voir des gens qui ont une vision de l’existence humaine totalement aux antipodes de la nôtre est un élément important à notre cheminement personnel. Voir, comprendre, saisir et partager des points de vue différents enrichissent nos vies de manière indubitable. C’est un fait que nul ne peut le nier.

new-image20Vous savez sans aucun doute que cela fait déjà presque quatre ans que je pose nu pour des artistes et des étudiants en arts. C’est un domaine qui me passionne. Mais, savez-vous ce qui m’étonne le plus? C’est la grande diversité des regards que toutes ces personnes portent sur mon corps. Un seul corps? Une multitude de visions aussi différentes les unes des autres. Un peu comme, pardonner l’influence de mon séjour actuel dans les alpes suisses, la vue  que j’ai des montagnes à chacune de mes randonnées pédestres. Les montagnes ne peuvent bouger certes, mais les sensations que je ressens à chaque fois que je les contemple diffèrent à chaque regard. La luminosité, la place où je suis, l’heure de ma promenade et ma prédisposition du moment interfèrent grandement sur ma vision que j’en ai. Il en est exactement des artistes et des étudiants en arts.

Voilà pourquoi la diversité de notre vision de la réalité est d’unenew-image21 extrême importance dans l’interprétation de nos sentiments. D’ailleurs, un célèbre dicton affirme ceci: « Mets du soleil dans ta vie et les nuages se dissiperont petit à petit. » Il s’agit-là d’une vérité indéniable. C’est pourquoi je tente par tous les moyens mis à ma disposition de présenter  une  petite parcelle de soleil à chacune de mes prestations devant un groupes d’artistes ou d’étudiants en arts. Or, une telle volonté provient d’abord et avant toute chose de mon aptitude à trouver la beauté autour de moi afin de le transmettre, un peu comme  un canal de transmission, auprès de mon public.

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Canton de Vaud

Suisse

Prendre le temps

DSCF4092

Prendre le temps

Bonjour tout le monde,

DSCF4083J’aimerais partager avec vous certaines de mes réflexions concernant mon expérience de vie. Expérience qui est à la fois particulière puisque cela constitue d’une part, ce que je suis en ce moment même, c’est-à-dire un être unique avec mes forces, mes faiblesses, mes joies et mes peines et tout ce qui inclus le plus profond de moi-même et, d’autre part, ce qui fait de moi un être semblable à ceux et celles qui forment l’humanité. C’est un fait que le chemin de vie diffère d’une personne à l’autre, et ce selon l’époque et le milieu à laquelle elle vit. La vie est certes injuste et c’est justement cette injustice qui forge le tempérament de tous et chacun. Certains naissent plus nantis, plus avantagés au plan physique, possédant une capacité d’adaptation plus prononcée ou encore une intelligence lui facilitant une meilleure chance de survie que bien d’autres. Bref, la vie est ce qu’elle est. Un point, c’est tout.

Tout ceci pour vous dire qu’aujourd’hui, j’ai tout simplement pris le temps … de prendre leDSCF4087 temps. Non pas pour répondre aux multiples questions existentielles, religieuses ou bien philosophiques. Mais de savourer la beauté de ce qui m’entoure, de voir les gens se promener parfois seuls, parfois deux par deux main dans la main et dans de nombreuses autres situations.  À cela vient s’ajouter le pouvoir scruter de manière sereine la force vive de la nature dans toute sa quiétude. Et je dois avouer que cela m’a fait du bien. En effet, se ressourcer dans la nature est un privilège que peu de citadins peuvent se vanter de faire dans le quotidien de leurs vies. Et pourtant, la vie est tellement courte qu’il faut savoir l’apprécier à sa juste valeur. Oui, je le sais que trop bien. Il y a des situations qui nous arrivent auxquelles il serait préférable d’éviter. Une peine d’amour? Faire mal à l’être aimé?(1) Savoir qu’une personne que l’on aime beaucoup souffre? La maladie? La mort? Et la liste peut s’allonger presque indéfiniment. Malgré tous ces éléments négatifs, il y en a des magnifiques qui viennent les combler. L’amour, la compassion, l’entraide, la foi, l’espérance et la charité en sont de parfaits exemples.

De ces éléments positifs, je retiens seulement celui de l’amour. Qu’est-ce que l’amour? Question à multiples réponses. Pour ma part, l’amour est le don le plus élevé que les dieux ont donné à l’Homme car lui seul peut l’amener à vouloir donner le meilleur de soi, à ne pas compter de son temps et à être présent lorsque l’objet de son cœur, même si l’utilisation du mot “objet” me rebute quelque peu, en éprouve le besoin. Vous savez! J’ai aimé trois femmes dans ma vie et chacune d’elles m’ont laissé des souvenirs impérissables; des moments partagés, des voyages mirifiques, des confidences et beaucoup d’autres faits. Oui, je peux dire que j’ai réellement aimé ces trois femmes, et ce plus que tout. Aimer jusqu’à en perdre la raison.

DSCF4099Chacune de ces femmes m’ont apporté de grande richesse, des moments de bonheur et des souvenirs inoubliables. J’ose espérer que ce soit réciproque. Trois femmes! Trois trésors qui seront éternellement en mon cœur car elles m’ont permis d’avancer chacune à leur manière sur les marches de ma destiné. Chacune d’entre elles possède une beauté particulière, une personnalité extraordinaire et de nombreuses qualités qui resteront gravées dans ma mémoire pour toujours. Oui, c’est un fait. L’amour peut parfois faire très mal. Une douleur semblable, permettez-moi l’exemple suivant, à notre propre naissance où nous passions de la sécurité offerte par le sein maternel à la dure réalité de l’existence. Mais, que c’est beau aimer! Aimer l’autre tel qu’elle est. Avec ses qualités et ses faiblesses. Aimer, c’est de se placer à la place de l’autre, de lui vouloir que son bien au détriment du sien. Aimer, c’est d’avoir envie de pleurer lorsque l’on voit l’être aimé pleurer, de ressentir se rires comme si ils étaient les nôtres. Oui, l’amour est digne de la plus grande noblesse.

Bref, j’ai pris le temps de … prendre le temps de réfléchir sur l’importance de l’amour au sein de ma vie. Trois questions sont apparues au fil de ma réflexion. Serais-je encore capable d’aimer sachant qu’à chaque fois j’ai blessé l’élue de mon cœur? Suis-je digne d’être aimé? Et, pourquoi ai-je cette tendance à vouloir détruire à tout prix cet amour? Trois questions auxquelles il me faudra un jour ou l’autre résoudre une fois pour toute. Et vous? Qu’en pensez-vous?

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

(1) Je sais très bien de quoi je parle car les dernières semaines ont été fort pénibles tant pour votre humble serviteur que pour une dame extraordinaire. Aimer peut faire grandir mais parfois, j’ai bien écrit parfois, il peut laisser des blessures assez sérieuses même si elles sont invisibles.