Archives de tags | doigts

Sur un air de violon

Sur un air de violon

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Sur un air de violon

 

Ce soir, tout est calme,

Telle la douceur d’une palme.

Je t’ai attendue depuis si longtemps,

Afin de vivre avec toi ce précieux moment.

 

Écoute simplement cette mélodie,

Un air romantique venu de mon lointain pays,

Qui sous des notes exquises expriment de toi mon envie,

De te dire comme tu es belle à mes yeux pour le reste de ma vie.

 

Un air composé par un artiste inconnu,

Mais, est-ce si important lorsque je te vois nue ?

Et que je caresse avec légèreté ton corps tel un musicien,

Désireux d’entendre ta voix gémir sous mes doigts tel un magicien.

 

Vas-y ! Chante-moi une chanson.

Vas-y ! Fredonne-moi un refrain à en perdre la raison.

Cette raison que j’ai perdue dès l’instant où je t’ai vue,

Où j’ai vu la fragilité incroyable de ton être si tendre, si menu.

 

Nos corps résonnent sans cesse,

Chaque fois que ton corps je le caresse,

Et pourtant, c’est de mon archer que tu ressentes cette vibration,

Tel fait le lit conjugal chaque fois où toi et moi nous nous unissons.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quelques touchés

dct31i0-931c00a9-ee79-42fb-82c3-4bb95775c51d

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Quelques touchés

 

Silence ma chérie,

Sois tranquille mon amour,

En cet instant qui ne peut durer toujours,

Mon amour de cet instant en cette tendre nuit.

 

Jamais je ne te brusquerai,

Car en mon cœur je t’ai sans cesse aimée,

J’ai tant rêvé de ce moment tant souhaité de cette heure,

Tant désiré accomplir ces gestes, réalisé ces caresses pour ton bonheur.

 

Entendre avec sensualité sous les draps blancs,

Tes respirations entrecoupées d’un sourire satisfaisant,

Me démontrant avec grande certitude mon savoir-faire,

Enrichi par tant de nuits où amants et maîtresses je savais leur plaire.

 

De mes doigts glissant sur la pente de ton dos,

En fredonnant quelques airs d’une chanson sans mots,

Cherchant ces zones de plaisirs en voulant entendre tes soupirs,

Tel un explorateur d’une forêt vierge découvrant amazones jouant de la lyre.

 

Sous l’œil de la lumière tamisée du matin,

Après avoir partagé avec toi mes secrets et mes chagrins,

Avoir écouté mille péripéties de tes aventures en cette vie,

Rendormons-nous alors que nous le pouvons mon amour, mon amie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je vous obéirai

42641395_169166660665998_535197481072328704_o

Avec la permission de la Galerie Jon-art

Je vous obéirai

 

 

Oh tendre maîtresse, 

Qui de votre douce voix, 

Sais faire un esclave de moi, 

Vous me mettez en liesse.

 

 

D’un claquement de doigts, 

Je vous obéi comme il se doit, 

Sachant manier l’art de l’insulte, 

Vous pouvez mettre mon orgueil en lutte. 

 

Oui j’ai besoin de vos ordres .

Car au fond de moi je ne suis qu’un ogre, 

Qui doit être dominé, abusé, fouetté et sans pitié. 

Pendant cette nuit jusqu’à l’aube levée.

 

 

Ne vous gênez pas ô ma divine, 

Même si vous avez l’air si coquine, 

De mon corps avec joie il sera pour vous source de plaisir, 

Alors que vous me ferez parvenir à la jouissance en me faisant souffrir.

 

 

De

 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada  

À quoi bon aimer ?

 

DSC_1111B

 

Croquis fort intéressant réalisé lors de ma prestation tenue le 15 septembre 2018 à Montréal

 

À quoi bon aimer ?

 

Il arrive parfois dans la vie, 

Que même dans le silence tout est dit, 

Aucun mot, aucun geste, aucune pensée, 

Ne saurait permettre de changer notre destiné. 

 

Rêver de revenir sur nos pas … si sages, 

De ces pas légers de notre enfance, 

Qui deviennent lourds à notre adolescence, 

Et que dire de ceux qui nous suivent jusqu’au vieil âge ? 

 

La solitude est certes une compagne lourde à supporter, 

Mais elle devient tellement légère une fois apprivoisée. 

Solitude qui me dirige la main vers des zones inexplorées, 

Dans les livres où ont lieu des aventures insoupçonnées. 

 

Et que dire de toutes ces grandes douleurs de la vie ? 

De ces douleurs qui lui donnent des milliers de couleurs ? 

Pourquoi amener avec un amour dans ce monde de frayeurs ? 

Que ce soit un amour d’un pays lointain ou d’une femme d’ici. 

 

Maintenant que ma tête est claire, 

Et que mon corps est libéré de cette pierre, 

Et loin sont les chaînes de mes mains désormais libres, 

Et que se trouve en mon âme une question qui sans cesse vibre. 

 

Que me convient-il vraiment pour être heureux ? 

Serait-ce, comme veut la tradition, un jour de vivre à deux ? 

Je me permets avec grande sincérité d’en douter. 

Car rien de pire de faire pleurer celles que l’on a aimées. 

 

Alors dites-moi ! Serait-ce la fin de mon rêve ? 

Celle d’être un nouvel Adam pour une autre Ève. 

Le temps passe sans arrêt tel le sable du sablier, 

Et qui passe entre les doigts du Grand Horloger. 

 

À quoi bon aimer si c’est pour faire souffrir ? 

À quoi bon aimer si c’est pour détruire ? 

Faire souffrir par notre suffisance ? 

Et détruire par notre imprudence ? 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada

Courbes musicales

Dessin par Juste Angèle

Courbes musicales

 

Encore quelques notes de guitare,
Afin de continuer de veiller tard,
Être prêt de toi ma belle Élodie,
Et sans cesse entendre ta mélodie.

 

Voir tes doigts glisser,
Sur les cordes bien tendues,
Tes doigts fragiles et bien menus,
Tes touches ressemblent à des doux baisers.

 

Joue-moi un air joyeux,
Qui saura me rendre heureux,
Joue-moi un air tendre et divin,
Afin que je puisse m’enivrer de ce vin.

 

Une chanson d’amour,
Qui me rappelle celles d’un jour,
Une chanson semblable au soleil qui luit,
Pour celles que j’ai aimées durant mes nuits.

 

Femme aux courbes aguichantes,
Femme à la beauté qui m’enchante,
Femme au don tellement spécial,
Femme aux courbes musicales.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Béatitude

41250527_462781307568624_7481390033820188672_o

Dessin réalisé par Juste Angèle de la France

Béatitude 

 

Ho ! mon bel amour, 

À la main tendre comme du velours, 

À la peau si douce tel que le satin, 

Dans tes bras comme je suis bien. 

 

Dans cette noirceur, 

Je m’abandonne à ma torpeur, 

À ta grande expérience en ce plaisir, 

Je te donne mon corps afin que je puisse jouir. 

 

Prenant avec délicatesse mon sexe gonflant, 

Gonflant irrémédiablement de mon précieux sang, 

Que tu sais avec adresse faire croître sa magnificence, 

Cette adresse est pour toi une véritable science. 

 

Admirant la splendeur de mon gland, 

Qui te sourit avec tout le respect qu’il te doit, 

Tu le saisis avec grande sensibilité du bout de tes doigts, 

Afin de le gober et de le savourer tel un gâteau des rois. 

 

Ça y est ! Je sens ma hampe sur ta langue chaude. 

Je garde le silence tel le moment des saintes laudes, 

Dès le moment sublime où tu touches à l’orée de ma lance, 

Quel désir menant vers la route de ma souffrance et de ma démence. 

 

Vas-y ! Vas-y ! Enfonce ma verge doucement. 

Dans ta chaude gorge avec entrain assurément. 

Frôle mes bourses de ton menton dans ce va-et-vient, 

Car tel délice existe-t-il en ce monde qui serait aussi divin ?  

 

Oui, continues ma chérie ! 

Dès cet instant qui me semble infini, 

Je vais et je viens jusqu’à ce que je vienne, 

Une béatitude offerte par ma bien-aimée, ô ma reine.  

 

De 

 

Rolland St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

 

Souffle coupé

39441844_10217023068914920_6868122219243896832_n

 

Dessin par Elisa Retailleau

 

Souffle coupé

 

En ce début de journée,

Où le soleil vient juste de se lever,

Que déjà tu ouvres tes magnifiques yeux,

Yeux bleus t’offrir dame nature selon son vœu.

 

Songeant en ce moment,

À ce que tu voulais faire en cet instant,

Sortir de ce lit où dormirent deux amours interdits?

Où deux corps s’enlacèrent avec tendresse et sans mots dits.

 

De nos chairs nous abusions allègrement,

De nos fantasmes nous les faisions passionnément,

De mes doigts je tapais sur ta peau tel aurait fait Mozart,

Car savoir te donner un tel plaisir relève du  grand art.

 

Ce que tu es belle en cette matiné,

Reste avec moi chérie, ma bien-aimée,

Au lit notre petit-déjeuner je t’apporterai,

Car j’admire ton corps et j’en ai le souffle coupé.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mes seins

38955289_1644804755630132_6868932310205464576_n

Dessin par Noble Roro de la France

Mes seins

 

Mes seins vénérés,

Tels des saints sans cesse priés,

Par des hommes les mains jointes,

Ou encore occupées à des choses moindres.

 

Mes seins à la peau basanée,

Qui a fait le délice de nouveaux-nés,

Et qui maintenant attendent la douceur des doigts,

De ceux de mes nombreux amis et amants de bon aloi.

 

Allez-y! Gâtez-vous mes chéris!

Savourez-en jusqu’à plus soif le nectar exquis,

Admirez la rondeur de ces magnifiques mamelons,

Léchez-en leur pourtour pour votre plus grande satisfaction.

 

Point de plaisir là où il y a de la gêne,

Alors aussi bien en profiter si on est destiné à la Géhenne.

Car à notre dernier souffle regret sera pour ce que l’on a pas fait,

Regrettant d’avoir agit selon l’hypocrite vertu, voilà l’ultime secret.

 

Vie bien amère pour l’âme en peine,

De constater qu’amertume coule dans ses veines,

Et qu’au soir de sa vie sur la route de ces mondes inconnus,

Prendre plaisirs interdits l’on a pas connu aux moments venus.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ma leçon …

sans-titre

Gracieuseté de Angelilie Site web: https://voyageonirique.com/2017/07/26/lecon-de-piano-3/

Ma leçon …

 

Ce que j’aimerais être à vos côtés,

Pour entendre sur les touches du piano,

Vos doigts les effleurer de ces ré et de ces do,

D’un air connu et avec délicatesse je chanterai.

 

J’attendrai bien sagement,

Assis sur mon banc tout en admirant,

La grâce des courbes de votre tendre beauté,

Je m’approcherai de vous dès la fin de la pièce jouée.

 

Vous glissant dans le creux de votre oreille,

Quelques mots qui deviendront notre secret éternel,

Viens dans ma chambre où je t’enseignerai avec passion,

Quelques notes nouvelles  et belles positions qui deviendront ma leçon.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je ne serai toujours qu’un mal-aimé

new-image1

Ce mal-aimé !

 

Je suis ce mal-aimé,

Même si je vous ai nourris,

Vous avez bu mon lait blanc et rit,

Rire de bonheur dès le moment de la tété.

 

Symbole par excellence de la féminité,

Je n’ai que faire de vos stupides divinités,

Ce globe dans l’abîme de l’adolescence se forme,

Signifiant que mon corps plein de vie se transforme.

 

Hommes avides dans leurs regards,

Et parfois même quelques femmes d’arts,

Le délice des amants et l’envie de prétendants,

Sachez me caresser au gré du temps et au fil des ans.

 

La douceur pulpeuse de ma peau,

Vous fait saliver en donnant à la bouche l’eau,

De votre langue gourmande vous titillez mon mamelon,

En se gavant de ma rondeur sans gêne tel un vilain polisson.

 

Point de honte ! Point de haine !

Allez-y aux convives jusqu’au profond de mes gênes !

Pour vous qui me prenez avec vos doigts si fébriles et si agités,

Moi fais pour l’amour et pour la vie, je ne serai toujours qu’un mal-aimé.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada