Archives de tags | battements

S’il te plaît, fais-moi plaisir !

S’il-te-plait, fais-moi plaisir. Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Please-Please-Me-913513321

S’il te plaît, fais-moi plaisir !

 

Nous sommes en plein mois d’avril.

Malgré le printemps venu, rien en moi ne brille.

Tout me paraît si sombre, si terne.

Qu’en mon cœur, j’ai éteint ma lanterne !

 

Je n’ai qu’une seule envie.

Me retrouver en cet instant dans ton lit.

Me blottir tout contre toi afin de me réchauffer.

Sentir mes doigts sur ton corps et lentement te caresser.

 

Daigneras-tu me faire cette modeste faveur ?

Passer la nuit avec toi pour y trouver un peu de chaleur.

Oui, c’est la réalité, rien ne va plus en ce monde.

Aucune morale n’existe en ces dirigeants immondes.

 

L’amour, la fraternité et la compassion ont disparu.

La puissance, l’argent et la haine sont alors apparus.

Que reste-t-il donc de nos rêves de jeunesse ?

Tendre la main vers qui crie sa détresse.

 

Ô, ma chérie, en ce sinistre crépuscule.

Mes attentes de jadis sans cesse reculent.

Aide-moi à mettre fin à mes souffrances.

Tu es la seule qui ravive mes espérances.

 

Entendre tes soupirs retentir sous mes frôlements.

Ressentir ton cœur à chacun de ses battements.

Quel bonheur émerge en moi te voir si éblouissante !

Quelle joie m’envahit lorsque tu deviens si flamboyante !

 

Permets-moi de passer cette nuit sous tes draps de satin.

Que je puisse t’embrasser avec soin jusqu’au petit matin.

Exauce simplement mon vertueux désir !

S’il te plaît, fais-moi plaisir !

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Y a-t-il un espoir?

Y a-t-il un espoir ? Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Is-there-any-hope-886553118

Y a-t-il un espoir?

 

Y a-t-il un espoir?

En ce monde de plus en plus noir,

Où l’humanité se dirige vers le soir,

L’aurore de son existence si sombre et sans fard.

 

J’entends les battements de mon cœur,

De ce corps qui, telle une cellule, me fait si peur.

De ce corps, de cette cellule, d’où j’ai passé bien des heures,

Qui empoisonnèrent mon esprit de ces terribles leurres.

 

Les mains serrant les barreaux,

De mes doigts cherchant une voix là-haut,

Souhaitant retrouver, de mon enfance, ce temps si beau,

De ce temps dans lequel une rivière m’abreuvait de sa pure eau.

 

Assise à même le sol,

Semblable à une mendiante quêtant une obole,

De « La porteuse de pain » qui est devenue folle,

Je suis devenue étrangère à mon âme qui déjà s’envole.

 

J’aimerais entendre les chansons d’autrefois,

Un air joyeux des gens qui face à la vie avaient la foi,

Mais, que s’est-il passé? Dites-le-moi pour une fois.

Suis-je la seule qui craint pour ce monde tel que je le vois?

 

Venez me chercher,

Je vous supplie, venez me libérer.

Venez en ce lieu de ténèbres me réconforter,

Car de notre destin je n’ai de cesse de m’inquiéter.

 

De grâce, délivrez-moi de ce désespoir,

Qu’une lumière dissipe à jamais cet éternel soir,

Qu’elle éloigne ces pensées avant qu’il soit trop tard,

Afin de mettre en mon être isolé un peu d’espoir.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

J’ai faim de toi

J’ai faim de toi Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo choisie par Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/20-00237-886480655

J’ai faim de toi

 

J’ai faim de toi,

Tu es un délicieux plat,

Laisse-moi te savourer comme il se doit,

Te goûter avec douceur et passion, permets-le-moi.

 

Laisse-moi découvrir la profondeur de ton intimité,

De cette intimité que tu as librement dévoilée,

À mes yeux qui scintillent de désirs inavoués,

Et de ma bouche, je saurai te combler.

 

Accroche-toi à mes mains,

Tu connaîtras enfin ton destin,

Avec ton sourire angélique, tu m’offres ce festin,

Pendant que j’entendrai ton haleine haleter tel un refrain.

 

Je sentirai les battements de ton cœur,

Ton sang coulera dans tes veines à cent à l’heure,

Tu connaîtras enfin l’apothéose sans aucune peur,

Tu en redemanderas sans cesse avec des cris et des pleurs.

 

Je fouillerai avec prudence chaque coin,

Alors que tu me tiendras la tête de tes mains,

Entre tes mains, je serai ton bibelot, ton pantin,

Ce jouet qui te fera monter au septième ciel jusqu’au matin.

 

Alors mon amour, ma chérie.

Installe-toi confortablement, je t’en prie.

Tu es si belle dans cette luxure alors que tu souries,

J’ai tellement faim de toi que je te dégusterai toute la nuit.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Isolement

Isolation
« Isolement» Photo par JenovaxLilith Photo par buddymadeit Modèle JenovaxLilith https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/isolation-838793771

Isolement

 

Tic toc ! Je deviens folle.

Tic toc ! Tous mes rêves s’envolent.

Tic toc ! Tous mes souvenirs disparaissent.

Tic toc ! Tous mes démons de jadis réapparaissent.

 

J’entends les battements de mon cœur,

Je ressens monter en moi cette grande peur,

Cette peur qui inonde de ses vagues mes veines,

Ces veines rassasiées de tant d’angoisse et de peine.

 

Que vous est-il arrivé depuis que je ne vous vois plus?

J’ai oublié au fil du temps vos visages et parfois vos corps nus,

De vagues pensées parties dans le néant des songes tombés des nues,

Quelqu’un parmi vous a-t-il l’ultime vérité, dans les journaux, lue?

 

Je ne comptes plus les jours où je suis seule,

De cette liberté à jamais perdue, j’en fais mon deuil.

Appuyée sur le mur de ma chambre je pose nue inlassablement,

En désirant qu’un seul parmi vous me verra afin de briser mon isolement.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je peux entendre les battements de ton cœur

Je peux entendre les battements de ton cœur
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je peux entendre les battements de ton cœur

 

Je peux entendre les battements de ton cœur,

Sans comprendre pourquoi de moi tu as peur,

Car depuis toujours je t’ai tellement choyée,

Car pour toujours, sans cesse je t’aimerai.

 

Comme je peux voir ta beauté à travers tes yeux,

Tes yeux qui m’invitent dans un monde merveilleux,

Un endroit si secret où toi et moi seront à jamais heureux,

Un bonheur qui commencera cette nuit dans nos bras d’amoureux.

 

Une nuit de cet hiver sous le ciel du nord,

Un pays où le vent est si glacial qu’on croit qu’il nous mord,

Mais, Dieu merci, ce que nous sommes bien dans ma modeste demeure.

Où le temps n’y a point d’emprise en chaque instant en chaque heure.

 

Tes taches de rousseur sur ton visage angélique,

Me font penser à un ciel étoilé tellement féerique,

Laisse-moi t’embrasser ! Laisse-moi te rendre hommage !

Avant que nous attrape le temps de la vieillesse et du triste âge.

 

Mon amour ! Ma vie ! Ma tendre chérie !

J’ai qu’une seule faveur à te demander en cette nuit,

Laisse-moi, je t’en prie, de ton cœur entendre ses battements.

Car pour défendre ma patrie, bientôt à la guerre je partirai assurément.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada