Archive | juin 2016

J’aime ce pays.

New Image13

J’aime ce pays.

 

Petites contrées bâties çà et là,

Où tout a commencé et où tout débuta,

Régions peuplées par les gens d’un autre monde,

Bientôt rejoints par ceux provenant du Vieux-Monde.

 

Terres tellement blanches en hiver,

Renaissantes au printemps d’aujourd’hui comme d’hier,

Chaleureuses et bienfaitrices dans ces forêts immenses en ces étés ,

Mais tout aussi reposantes quand viennent l’automne aux couleurs variées.

 

Fondé sur le courage et la foi de ses habitants de jadis,

Soucieux de léguer à leurs enfants tant aimés un peu de Paradis,

Ouvert sur le monde et esprit éclairé en la vie et en leur commune destiné,

C’est pourquoi j’aime ce pays plus que tout car je suis fier d’y être né.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Doigts de fée !!!

New Image12

Doigts de fée !!!

 

En sortant d’un lieu saint pour y allumer un cierge,

En souvenir d’un ami parti en paix vers un monde vierge,

J’entendis ces quelques notes jouées sur une si belle mélodie,

Me remerciant d’une si belle intention, il m’offrit un instant de répit.

 

Quelques paroles me firent pleurer,

Des larmes d’une joie immense et d’une profonde gaité,

M’arrêtant en chemin, j’écoutais ce doux refrain : « Ne m’oublie pas ».

Voilà ce que mon cœur demande à celles que j’ai aimées en ce moment-là.

 

Doigts de fée ! Comment pourrais-je vous remercier?

D’avoir mis en mon âme toute cette paix pour laquelle j’ai priée.

Doigts de fée ! Doigts de jeune dame ! Doigts d’une chaste beauté !

Vous avez mis en moi et pour longtemps une belle chaleur d’été.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Mon petit bonheur de chemin

New Image11

Mon petit bonheur de chemin

 

De ma tendre enfance jusqu’à la fin de mon adolescence,

Bien des gens sont entrés dans mon existence,

Pour en sortir presque aussi tôt,

Sans dire un mot.

 

De mes beaux souvenirs de mon premier grand amour,

Il me reste des chansons que je fredonne toujours,

Des rythmes que j’ai appris par cœur,

Chantant à chaque heure.

 

De mon amour incroyable avec une dame formidable,

Que de contrés j’ai visitées et ce fut si agréable,

Même si on vivait en pays si lointain,

Nous nous tenions la main.

 

Que dire de cette dame si belle avec un tel sourire?

J’aurais tant aimé aux éclats la faire rire,

Lui conter fleurette tel un joyeux troubadour,

Était-elle pour moi? J’en doute en ce un jour.

 

Ainsi va mon petit bonheur de chemin !,

Je continue sans penser à demain,

Allez droit devant moi, je souris,

C’est la vérité, ainsi va la vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Chercher les mots pour guérir les maux

New Image10

Chercher les mots pour guérir les maux

 

Dis-moi ! Dis-moi ! Redis-moi, encore et encore !

Ces mots mystérieux qui n’ont pas d’âge  aussi précieux que l’or,

Ces incantations millénaires qui libèrent nos âmes égarées,

Ces rituels qui chassent ces démons de nos corps emprisonnés.

 

Chercher dans les grimoires des druides celtiques,

Quelques paroles prononcées lors de combats épiques,

Paroles puissantes léguées par les sages d’autrefois,

Pour qui connaissance se basait avant tout sur la foi.

 

Chercher le Nom par excellence,

Qui mettra fin à tant de souffrance,

Don de Dieu ou bien des Cieux tout là-haut,

Puissions-nous chercher les mots pour guérir les maux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Triste constatation !

New Image9

Triste constatation !

C’est tout de même triste de constater jusqu’à tel point l’image de la femme a été ternie par les religions au cours de l’histoire. Voilà mon humble opinion !

RollandJr St-Gelais de Québec

Le jugement ? De soi et d’autrui…

New Image8

Le jugement ? De soi et d’autrui…

Avis à ceux qui me jugent pour ma passion pour la nudité artistique.

New Image4Vous aimez cela? Hé bien, je vous prierais avant de me juger, de porter mes prothèses qui servent de chaussures, de parcourir mon chemin de vie, y compris les nombreux médias de masse qui ont fait leur choux gras avec ma situation physique, de vivre l’ensemble de mes chagrins, de mes douleurs, de mes doutes, et de mes petits bonheurs sans oublier mes moments de fous-rires sans toutefois oublier les êtres chers qui m’ont quitté pour un monde supposément meilleur.

Veuillez parcourir les années que j ai parcourues contre vents et marées. Vous serez certes étonnés de voir là où j’ai trébuché tout en me relevant chaque fois alors que la tentation de tout foutre en l’air était forte. D’avoir pleuré  pour le simple fait d’avoir blessé celles que j’ai tendrement aimées. Et d’avoir fait mon possible tout en réalisant, parfois et bien humblement, l’impossible…

L’on m’avait condamné à ne jamais parler, ni marcher, ni écrire et à être caché des yeux du public jusqu’à la mort. Mort qui devait survenir à l’âge de sept ans et ce, dans unDSCN0300_thumb.jpg centre pour enfants déficients intellectuels. On a abusé de la naïveté de mes parents afin de s’enrichir à mes dépends. Et, pourtant, aujourd’hui, je marche la tête haute, je crie ma joie de vivre, j’aime passionnément, et même un peu trop, et je compte bien poser nu encore pour de nombreuses années.

Poser nu avec amour et passion. Poser nu pour choquer, pour montrer que je suis fier de ce corps, mutilé certes, mais aussi beau dans son style. Poser nu pour détruire ce mythe qu’un homme avec un handicap physique apparent est un être asexué. Poser nu aussi pour le simple plaisir de le faire. Plaisir coupable mais combien agréable ! De plus, attendez la suite des choses, et vous serez étonnés par ma volonté d’aller encore plus loin dans tout ce que j’ai fait jusqu’à maintenant. Ho que si !

Bref, ayez vécu ma vie et là vous serez peut-être en mesure de de me juger. Chose que je ne me permets pas de faire car seul le Créateur peut se le permettre. Là encore, j’en ai doute sérieusement.

Merci de m’avoir lu!

Sincèrement vôtre!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Se délester d’un poids pour mieux avancer.

Se délester d’un poids pour mieux avancer

Bonjour tout le monde,

New Image1J’espère que tout va bien pour vous et que vous passez une saison estivale en agréable compagnie. Pour ma part, la saison estivale est sous l’empreinte d’une profonde réflexion sur le sens de la vie, plutôt de ma vie, et de ce que non seulement j’attends d’elle mais davantage ce que j’ai à lui offrir. Pour mener à terme ma réflexion sur le sujet, il est bien de diviser ce texte en trois parties lesquelles sont inter reliées.

Tout d’abord, je me dois de répondre à cette problématique: PourquoiNew Image3 entreprendre une telle démarche philosophique en plein été alors que dame nature nous offre milles beautés? La réponse est que justement c’est maintenant le temps de prendre en mains, sans faire de jeux de mots, le reste de mon parcours terrestre surtout si l’on pense à mon cours, mais intense, séjour en soins hospitaliers dans la nuit du 24 au 25 juin dernier. Combien de temps me reste-t-il à vivre? Et comment devrais-je vivre le reste de mes jours? À la première question, je ne peux guère y répondre de manière satisfaisante. Or, il est en mon pouvoir, un pouvoir tout de même limité en tant que simple mortel, de prendre les décisions appropriées qui auront, espérons-le !, une influence positive sur ma vie actuelle et future. Comme disait si bien le chimiste de renom Antoine-Laurent de Lavoisier: “Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.” Autrement dit, nous ne pouvons pas revenir sur nos pas, mais nous pouvons en faire d’autres qui changeront le cours de notre histoire.

New Image4En deuxième lieu, que puis-je espérer de la vie? Le grand amour? La fortune? La célébrité? Tout çà et encore plus? Soyons sérieux, je ne connais pas beaucoup de personnes autour de moi qui peuvent se vanter d’avoir tous ces éléments synonymes de réussite dans notre société dite évoluée. Le grand amour se construit avec les briques que l’on se sert pour construire le pont vers l’autre. Pour ce qui est de la fortune? Elle nous arrive lentement comme une tortue mais nous quitte comme un lièvre. Aussi bien ne pas trop compter là-dessus pour y trouver LE sens de notre vie. N’est-ce pas?! Et que dire de la célébrité? L’on a qu’à penser quelques instants à ces vedettes New Image5accompagnées par leurs fans semblables à de véritables sangsues ou bien aux paparazzis usant de stratagèmes peu louables afin d’extirper de leurs vies leurs moindres faits et gestes. Non merci! Très peu pour moi. Alors que puis-je lui offrir pour qu’elle soit bonne envers moi maintenant et pour l’avenir? Ce à quoi je vous réponds bien calmement, tel un bonze méditant sur le sommet d’une montagne tibétaine, que je lui offre une quête spirituelle afin d’être en paix avec moi-même, et ce une fois pour toute. Oui, ma vie a été parsemée de nombreux événements qui ont eu une influence plus que considérable sur mes prises de décision lesquelles eurent des résultats loin d’être en quoi je m’attendais. Attention! Il y a tout de même des pans considérables de ma vie dont j’en retire une grande fierté.

En dernier lieu, que faire? Question à choix multiples ! Primo, tel un serpent se débarrassant de sa vieille peau, il me semble être plus que nécessaire de me débarrasser de ces éléments négatifs qui ont assombri mon existence spirituelle. Secundo, changer ma vision des choses. Ce qui inclut laisser partir ce qui n’est plus. Laisser partir tout en continuant d’aimer ceux et celles qui ont décidé de continuer leur route sans notre présence à leur côté. Oui, ça fait mal et un mal horrible. Mais, et c’est là le prix d’un amour véritable, celui pour qui on reconnaît que l’autre ne nous appartient pas car il ou elle possède sa dignité en tant que membre du genre humain. Tertio, il est primordial de se délester du poidNew Image7s du passé, ou plutôt de le voir sous un autre angle. Cela me fait penser à un changement de prothèse laquelle est nécessaire surtout après avoir subi une multitude de réparations en tous genres, de légères modifications et nombreuses pièces de rechange. Après plusieurs années de bons et loyaux services, la prothèse doit être remplacée à plus ou moins brève échéance. Croyez-moi que je sais de quoi je parle.

Bref, j’ai décidé de jouer le tout pour le tout durant les mois d’été. Savoir New Image6vraiment qui je suis, ce que je ne suis pas, ce que je veux et surtout ce que je ne veux pas. À cela s’ajoute ma ferme volonté de guérir de mes blessures, celles qui sont restées tapis dans l’ombre et qui attendent de refaire surface au moment où je ne m’y attendrai pas. Un travail de longue haleine certes, mais que je relèverai avec toute ma bonne volonté sans oublier l’aide de certaines personnes. On ne peut pas reconstruire ce qui a été, mais rien nous empêche de le transformer pour un avenir meilleur.

En terminant cette missive, je peux vous assurer d’une chose; je saurai bien profiter du soleil et faire diverses activités dans les semaines à venir.

Merci infiniment de m’avoir lu.

Je vous aime.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Sur mon chemin

DSCN0284

Sur mon chemin

 

Depuis ma naissance, bien des gens sont entrés dans ma vie.

Certains m’ont déçu tandis que plusieurs autres m’ont surpris.

Quelques-uns furent présents le temps d’un sourire, d’un regard.

Pour bien silencieusement quitter ce monde sans crier gare.

 

D’autres prirent le temps de m’accompagner à ce pèlerinage,

Sur cette terre sans âge où vivent des peuples à multiples visages,

Quelques pas droit devant soi, quelques mots prononcés ici et là,

De nos réflexions, nous les partagions tout aisément et puis voilà.

 

Au fil de mes jours, bien des gens comprirent ma différence.

Certains s’en moquèrent et d’autres en témoignèrent de l’indifférence,

Puis, quelques-uns acceptèrent de parcourir un bout de ma route,

Acceptant bravement de relever ce défi coûte que coûte.

 

Belles dames furent celles qui égayèrent de leurs parfums mon parcours,

J’aurais tellement aimé qu’elles y soient encore et pour toujours,

De penser à elles, il m’arrive souvent à mes petits matins,

Et d’un cœur joyeux, je les remercie d’avoir été sur mon chemin.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

J’ai vu mon ombre.

DSCN0126

J’ai vu mon ombre.

Bonjour tout le monde,

DSCN0011J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que vous pouvez profiter de la belle saison estivale, du moins pour ceux et celles qui résident au Québec. Désolé pour ceux et celles qui n’ont pas cette chance. Pour ma part, après avoir vécu une mésaventure dans la nuit du 23 au 24 juin, je peux vous dire que la vie a repris tout doucement son parcours habituel. En effet, j’ai été conduit en ambulance à l’hôtel-Dieu de Québec pour de graves malaises lesquels devaient être traités le plus rapidement possibles. Dieu merci ! Mon bon ami Daniel est venu à mon secours dès qu’il a vu mon appel de détresse publié sur Facebook et les premiers-répondants furent chez-moi dans les minutes qui ont suivi son arrivée. Croyez-moi sur parole ! Je l’ai gâté en ce dimanche qui était le jour de son anniversaire. Des amis de ce genre sont de plus en plus rares en ce monde. Il faut en prendre grand soin lorsque l’on a la chance d’en avoir dans notre vie. N’est-ce pas !?

Ceci m’amène à une réflexion sur un aspect de la vie, et c’est seulement ma réflexion sans plus puisque l’on de moi l’idée de détenir la vérité absolue sur le sens de l’existence. Depuis le début de cette année, je m’aperçois que nous sommes tous des ombres sur le chemin de la vie lequel est éclairé par une multitude de petits soleils lesquels à leur tour deviennent aussi des ombres au sein de notre esprit. Leurs présences dans nos vies, et ce en dépit du temps qu’ils ont occupé, ont eu des conséquences plus ou moins importantes.

Bien des personnes me viennent en mémoire ; les membres de ma famille qui ont été la pierreDSCN0013 angulaire de mon existence, les religieuses de Baie-St-Paul qui m’ont sauvé la vie alors que certains médecins voulurent me faire disparaitre loin du regard des autres, mes amis d’enfance et d’adolescence avec qui j’ai fait les cent coups plus ou moins honteux. Que voulez-vous ? il faut bien que jeunesse se fasse. À cela peut s’ajouter mes expériences de vie parfois tristes, souvent joyeuses. La liste serait trop longue à énumérer dans le présent article.

Bien entendu que les amours de ma vie ont occupé une place fondamentale. Je ne parle pas des amourettes de jeunesse, mais des vrais sentiments qui s’enracinent tel un arbre au feuillage multicolore au plus profond de mon cœur et qui y resteront pour toujours. Trois amours qui ont marqué mon existence, et ce à jamais ! Louise-Marie que sa beauté avait fait chaviré mon cœur. Que de larmes ai-je versés lorsqu’elle était loin de mes yeux ! Que de secrets je lui avais confiés sur une partie méconnue de mon enfance ! Que pourrais-je faire pour revenir dans le passé ? Passé qui correspond, entre autres, à ma mésaventure vécue avec un avocat sans moralité qui a abusé de la naïveté de votre humble serviteur et de ses parents.

DSCN0088Que puis-je dire de la formidable Myriam ? Elle est celle qui m’a permis de découvrir le monde, ces gens qui le forment, ses beautés et ses richesses incroyables. Voir qu’il y a autre chose que mon petit Québec, expression aucunement péjorative, sur cette planète. Son intelligence et sa personnalité sans oublier son charme typiquement européen m’ont littéralement ébloui et ce pour toujours. Merci pour m’avoir fait découvrir tant de beauté et surtout la plus magnifique d’entre toutes qui est toi.

La dernière, mais non la moindre, est bien Cathy. Oui, je ne peux pas le nier. J’ai aimé cette1918166_1750892318475204_5194615352835956236_n femme plus que vous pouviez vous l’imaginer. Sa grandeur d’âme, sa gentillesse, sa patience et son dévouement envers les siens ont marqué mon esprit. J’ai eu l’opportunité de passer une semaine de rêve en sa compagnie aux Bahamas. Une semaine qui m’a donné la chance de découvrir une femme extraordinaire laquelle m’a guéri, de manière inconsciente, une blessure vieille de plus de 30 ans. Mon plus beau souvenir ? Le bonheur qui se manifestait dans ses yeux. Savez-vous pourquoi ? Tout simplement parce que seul son bonheur comptait pour moi durant notre séjour aux Bahamas.

Trois femmes fantastiques, trois soleils éblouissants, qui chacune à sa façon ont illuminé ma vie. Elles ont réussi, à un degré jamais égalé par tous les gens rencontrés jusqu’à maintenant, à me faire voir mon ombre d’une manière aussi intense au sein de mon existence. Une existence vouée tôt ou tard à disparaitre.

Merci à tous les petits soleils qui ont illuminé ma vie. Merci pour m’avoir donné un peu de chaleur en ce monde si froid. Merci à Louise-Marie, à Myriam et à Cathy d’avoir été mes plus beaux soleils. Vous serez dans mon cœur pour l’éternité. Pardonnez-moi de vous avoir blessées. J’en suis réellement désolé. Croyez-moi sur parole ! Je vous ai aimées plus que vous le pouvez le penser. Que Dieu m’en soit témoin.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pot de fleurs

DSCN0218

Pot de fleurs

 

Pot de fleurs d’un été si vite passé,

Qui a vu tant d’amoureux jeunes ou vieux  s’enlacer,

Avec promesse solennel de ne jamais se quitter,

D’un seul regard regrettable, tout a été abandonné.

 

Pot de fleurs aux couleurs multicolores,

Qui a rendu tant de blessures du cœur indolores,

Qui garder secret toutes les confessions de ces amants,

Afin d’en conserver les péchés mignons et pour longtemps.

 

Pot de fleurs aux doux parfums,

Qui a vu s’embrasser ces couples en faire qu’un,

Un pour aujourd’hui ! Un pour la vie !,

Voilà le but de notre existence: s’aimer jusqu’à l’infini.

 

Pot de fleurs si silencieux,

J’aimerais que confier ce secret si précieux,

Connaitrais-je avant de mourir, avant de rendre l’âme,

L’amour véritable que j’ai eu envers cette femme?

 

Pot de fleurs qui un jour ne sera plus là,

Dis-moi, quel remède pourrait guérir mon âme las?,

Et de la douceur de ces fragiles pétales gravée en ma mémoire,

Me rappelle que seule la foi extirpera mon âme de cette nuit noire.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada