Archives de tags | notoriété

Mon aventure

Mon aventure Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Work-is-done-915256884

Mon aventure

 

Laissez-moi vous raconter.

Ce qui m’est arrivé au cours de cet été.

Je suis allé me promener à la belle campagne.

Avec, dans mes bagages, une bouteille de champagne.

 

Libre comme l’air, je parcourais les villages environnants.

En profitant du bon temps tout en découvrant des gens étonnants.

Toujours le sourire aux lèvres, ils témoignèrent d’une joie de vivre remarquable.

Puis, soudain, j’y ai trouvé une auberge où l’on y servait de mets savoureux aux tables.

 

Ventre affamé n’a point d’oreilles ! dit-on. Bel endroit pour y prendre un repas.

Pourquoi voyager si on ne peut pas déguster de ces régions leurs meilleurs plats ?

Ne pouvant résister davantage, j’ai succombé à la tentation de la gourmandise.

En ne me doutant pas que j’y allais y vivre une féérique surprise.

 

Aussitôt arrivé en ce lieu fort sympathique, je me dirigeai près du foyer.

Un feu abondant permit à l’humble visiteur que je suis de s’y réchauffer.

Une grande dame de belle allure vint alors à moi avec un je-ne-sais-quoi.

Pour m’offrir une boisson de cette contrée qui d’un bouquet exquis m’étonna.

 

En guise d’entrée, je pris un potage propre à cette adorable région.

Suivi par une tranche de viande de sanglier avec quelques lardons.

Le tout accompagné de légumes qui agrémentèrent ce festin de leurs saveurs.

Cependant, je ne prévoyais pas le dessert qui allait venir en pareille heure.

 

Dans un silence absolu, après avoir versé quelques rasades de ce nectar délicieux.

Mon hôtesse ferma à double clé les portes afin que nous soyons les seuls en ce lieu.

Se retournant vers moi, elle me fit signe avec sa main de la suivre sans plus attendre.

Jamais de ma vie, j’aurai pensé, en aucune occasion, connaître un moment si tendre.

 

 

Sur la paille fraîchement étalée, elle s’était étendue frêle et nue.

De toute mon existence, rien n’était plus beau que j’avais vu.

Dans un élan de passion, nous avons succombé à la luxure.

Comme il fait bon de vivre à la campagne avec cet air si pur.

 

Mais, toute bonne chose a une fin ! disait ma défunte mère.

En effet, je devais me rhabiller avec en mon cœur un goût amer.

Ma balade alla bientôt se terminer en cette admirable journée.

Un jour qui restera pour toujours, en mon âme, gravé.

 

Avant de partir, il allait de soi lui demander mon addition.

Elle me répondit que mon savoir-faire suffisait en une telle occasion.

Que ma notoriété dans l’art de faire l’amour est connue des alentours.

Et qu’elle se remémorera de cet instant magique à jamais et pour toujours.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Elle s’interrogeait.

Elle s’interrogeait. Poème de Rolland Jr St-Gelais Peinture de Noble Roro de la France.

Elle s’interrogeait.

 

Assise dans un bistro.

Malgré un temps si beau.

Buvant lentement un verre de bourbon.

Savourant jusqu’à la dernière goutte ce nectar si bon.

 

Elle revivait dans ses intimes pensées.

De sa vie, ses péripéties du temps passé.

Ses bons et ses mauvais coups qu’elle avait faits.

Dieu merci, sans exprimer aucun futile regret.

 

En effet, regretter est un sentiment si vain.

Sauf, peut-être, celui d’avoir gaspillé du bon vin.

Sachant fort bien ceci, la vie est un professeur cruel.

Qui enseigne les leçons de manière pas toujours belle.

 

Elle revoyait la place centrale de son village de Provence.

Les fleurs qui aromatisèrent ce lieu du Midi de la France.

Les enfants jouer avec joie près des vieillards amusés,

Qui se remémorent leur enfance depuis longtemps passée.

 

Loin d’elle le remords d’être venue dans la ville Lumière,

Afin de faire sa vie selon ses valeurs et à sa manière.

Une vie d’artiste qui aspire à la notoriété, à la reconnaissance,

Car nulle part en ce monde, l’art brille autant qu’en France.

 

France ! Ô, belle France ! Qu’elle a toujours aimée.

Terre de la liberté, de la fraternité et de l’égalité.

Par quoi, pour réussir, allait-elle devoir commencer?

Elle s’interrogeait en déposant son verre maintenant terminé.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mon hommage à John Lennon

Mon hommage à John Lennon

Bonjour tout le monde,

Comme vous le savez déjà, nous avons souligné le quarantième anniversaire du décès de John Lennon. Certes, il est parmi les musiciens qui ont le plus influencé le monde musical au courant des années 1960 jusqu’au milieu des années 1970. Une telle influence a aussi été plus que considérable auprès d’une partie importante de la population mondiale.

Toutefois, il faudrait à cela ajouter une notion importante que tout étudiant en histoire se doit d’apprendre dès le début de sa formation universitaire. L’homme fait l’histoire, mais c’est cette dernière qui façonne le premier. John Lennon a connu la gloire et la notoriété, grâce notamment, par son appartenance au groupe des Beatles et par ses propos controversés sur plusieurs événements qui se sont déroulés sur le plan international. Je pense, entre autres, à son renvoi de la médaille Victoria Cross décernée par la reine Elizabeth II pour protester contre la présence des soldats britanniques en Irlande du Nord. Or, sans le contexte sociohistorique de cette époque riche en péripéties en tous genres, les Beatles n’auraient peut-être pas eu les sources d’inspiration nécessaires dans leurs compositions.

En effet, tout était propice à l’émergence d’un groupe dont les membres auraient eu à la fois l’intelligence de s’ouvrir à la diversité du monde et le talent nécessaire pour mener à bien une opportunité. Qui d’entre vous se rappelle la prestation extraordinaire de George Harrison au sitar sur certaines des pièces musicales qui ont fait connaître une facette de la culture de l’Inde? Pour sa part, John Lennon nous a fait découvrir, par l’entremise de ses compositions et parfois par ses propos rapportés dans les médias, les valeurs nobles et les travers qui habitent les êtres humains. Qui n’a pas été ému par ses chansons d’amour telles que ‘’O my Love’’ et ‘’Woman’’ sans oublier son célèbre ‘’Imagine’’? Mais qui se souvient des émeutes aux États-Unis qui suivirent sa déclaration comme quoi les Beatles étaient plus populaires que le Christ lors de leur venue en sol américain? Comme quoi certains sujets sont intouchables au pays de l’oncle Sam.

Que puis-je affirmer cet artiste sur le plan personnel? Quels souvenirs m’a-t-il laissé? Tout d’abord, je dois avouer qu’il m’arrive d’écouter ses chansons avec une certaine nostalgie, car les années Beatles, et celles qui les ont précédées, du moins jusqu’au milieu des années 1970, étaient empreintes d’espoir en l’avenir. Tout semblait être possible. Une possibilité basée sur l’ouverture de l’autre sans pour autant se renier soi-même. Ensuite, il m’est impossible de compter le nombre de fois où les chansons des Beatles jouèrent lorsque j’ai vécu certains des plus tendres souvenirs de mon enfance. Une enfance qui, malgré les difficultés liées à ma situation physique, a été à l’image de l’amour et de l’originalité de chacune de leurs chansons. Enfin, cela va sûrement en étonner plusieurs d’entre vous. Les Beatles ont été, si je puis me permettre cette expression, à l’origine d’un instrument médical qui a été d’un grand secours pour réparer certains dégâts liés à ma situation physique. Et dont la cause est la célèbre thalidomide.

En effet, j’ai été parmi les premiers enfants de la thalidomide, terme que l’on utilisait à cette époque à notre endroit, à avoir été soumis à une série de tests médicaux. Ceci avait un double objectif. En premier lieu, il s’agissait de mieux comprendre la formation quelque peu inhabituelle de ma mâchoire inférieure. En second lieu, de mettre en place les procédures chirurgicales susceptibles de corriger le tout. Or, l’appareil qui a servi à réaliser une telle étude a été créé grâce aux royautés versées à la compagnie de disques EMI, qui avait une division dans le domaine de l’électronique, à la suite au contrat qu’elle avait signé avec les Beatles. [i]

Bref, la commémoration du décès de John Lennon est aussi celle d’une époque révolue. Une époque où il était permis de croire en l’être humain, de croire en soi, d’agir avec liberté, d’aimer et d’être aimé, mais aussi d’espérer en l’avenir. Tout le contraire de notre époque. Merci mille fois John! Merci pour tes chansons magnifiques et pour cette belle époque.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

[i] Je me souviens que la technicienne qui travaillait avec cet appareil, d’une taille assez considérable, avait dit ceci à ma mère : ‘’ Cet appareil nous vient directement du Royaume-Uni.’’

Quelle est la source de mon bonheur ?

Qu'est-ce que le bonheur
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Quelle est la source de mon bonheur ?

 

Tu sais ma tendre chérie,

Tu m’as posé une question aujourd’hui,

Une question à laquelle je ne m’y attendais pas,

Une réponse y fut trouvée au plus profond de moi.

 

Tu m’as demandé au courant de cette journée,

Ce qui aurait été capable dans la vie me combler,

Serait-ce une grande richesse ou connaître la notoriété?

Posséder un quelconque pouvoir d’une lointaine divinité?

 

Bien des hommes cherchent sur leurs chemins un plaisir éphémère,

Qui, une fois dissipé dans le sable du temps, deviendront souvenirs d’hier.

Mais, puisque je dois te donner une réponse à ta question mon amour,

Je te répondrai avec une entière franchise et sans faire de détour.

 

Pour moi, la seule source de mon bien-être véritable.

Ne se trouve point dans un Paradis pour les âmes charitables,

À vrai dire, elle se trouve près de moi et tout juste à mes côtés,

Quelle est la source de mon bonheur? Mais, c’est toi, mon amour adoré.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Appuyée

" Appuyée " Dessin par Eri Kel
 » Appuyée  » Dessin par Eri Kel

Appuyée

 

Appuyée sur mes bras,

Je vous entends les gars,

J’imagines vos yeux émerveillés,

Du fait de mon corps sa volupté et sa féminité.

 

Pour cette occasion,

Je me suis fait un beau chignon,

Qui me donne ce petit air comme un garçon,

« Avec son blouson » comme chantait Sylvie Vartan dans sa chanson.

 

Certes, je n’ai pas sa notoriété.

Mais de la France, je possède une beauté.

Celle de ma région natale, de la superbe Vendée.

De St-Gilles-croix-de-vie, petite ville où je suis née.

 

Prenez bien tout vote temps,

Car je serai ici pour encore longtemps,

Car après discussion,nous avions convenu.

Votre professeure, une amie à moi, que je passerai la journée nue.

 

Car, vous ne le saviez peut-être pas.

Etre à l’aise avec sa nudité pour le modèle tout est là.

Et c’est dans la liberté de ses actions que se trouvent l’inspiration,

Cette inspiration qui permettra à vos crayons de m’immortaliser pour de bon.

 

Appuyé sur mes coudes,

Il faut maintenant en découdre,

Travailler bien sur vos réalisations,

Afin que vous reteniez bien comme il se doit votre leçon.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada