Archives de tags | larmes

Chaleur de la nuit

Chaleur de la nuit
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Chaleur de la nuit

 

Ombre dans la pénombre,

Puis-je être ton ami, ton amant ?

Puis-je t’enlacer mon amour délicatement ?

Puis-je être pour cette nuit seulement ton homme ?

 

Depuis l’heure de ton départ,

Je me demandais en quoi j’avais fait tord.

En ma solitude, tu étais sans cesse dans mes pensées.

À toi, je rêvais dans le flot de mes larmes versées.

 

À l’endroit, le monde me paraissait être à l’envers.

À l’envers, absolument rien en moi n’était droit.

Que pouvais-je vraiment devenir sans toi ?

De mes poèmes, sans toi, point de vers.

 

Fais-moi, ô chérie, cette grâce !

Laisse-moi, ô ma jolie, embrasser tes seins !

Je le sais que trop bien que je ne suis pas un saint,

Mais je reconnais que sans toi ma vie je m’en lasse.

 

Tu es celle qui fait fondre la glace de ma existence,

Tu es la source de mon désir de vivre une romance,

Tu es celle qui éclaire telle une lanterne ma voie,

Tu me donnes ton amour. Ô quelle grande joie !

 

Chaleur de la nuit ! 

Qui pourrait devenir celle de mes jours,

Chaleur de mon coeur maintenant et pour toujours,

Viens près de moi ! Que nous soyons en cet instant unis.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Bonne nuit

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Bonne nuit

 

Bonne nuit,

Ma tendre chérie,

Viens me rejoindre,

Pendant que j’ai les mains jointes.

 

Les mains jointes alors que je pries,

Je pries les dieux car tu ignores comme de toi j’ai envie,

Toutes les nuits, je ne rêve que de toi et seulement toi.

Je ne sais plus qui je suis ni où j’en suis, alors dis-le moi.

 

J’ai éteins les lumières,

Car rien ne vaut le clair de lune,

Pour caresser ta peau si fragile et si brune,

Ô ma beauté des cieux descendue pour m’arracher des enfers.

 

Mon amour ne reste pas là !

Viens vite ! Viens te blottir dans mes bras.

Allez ! Dépêche-toi car tu trembles de froid.

Je te réchaufferai avec passion avec toute ma  joie.

 

Arrête de pleurer !

Je désires tant tes larmes sécher.

Je suis désormais et pour toujours à tes côtés.

Pour le reste de mes jours, je te jure que sans cesse je t’aimerai.

 

Viens doucement !

Ne fais surtout pas de bruit,

Car mon cœur a un secret qui doit être dit,

Sans toi, ô ma déesse je mourrai assurément.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

M’étendre sur toi

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

M’étendre sur toi

 

Ô mon tendre amour
Ô ma chérie de toujours
Mon cœur languit d’épuisement
Mon être manque de toi assurément.

 

Comment puis-je vivre un jour sans toi?
Toi qui fais de ma vie un refuge avec le ciel pour toi
Un jardin de mille fleurs aux parfums exquis
Aux senteurs qui me redonnent la vie.

 

Ô chérie,
Je t’attendrai à l’infini
Car sans toi tout en moi est fini
Je ne cherche pas à comprendre car c’est ainsi.

 

Mes yeux sont noyés par mes larmes
Ton absence brise mon âme
Je n’en peux plus de t’attendre
J’ai si hâte de sur toi m’étendre.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

Et pourtant je suis parti

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Et pourtant je suis parti

 

Au petit matin

Sans faire de bruit

Tes yeux, lentement, tu ouvris

Tu avais si froid dans tes draps de satin.

 

Tu t’es assise en constatant le silence

Ce lourd silence de mon absence

Même si je t’avais promis d’être là au petit-jour

À la vie! À la mort! Maintenant et pour toujours.

 

De mes baisers je t’ai comblée

De mes caresses je t’ai données

De ma chaleur je t’ai choyée

Et de tes larmes je les ai séchées.

 

Mes mots d’amour étaient sincères

Mais en moi je vis un véritable enfer

Un mal-être qui me ronge le sang

Qui fait de ma vie un supplice au fil des ans.

 

Pardonne-moi! Ô ma chérie!

Ce n’est pas toi que je fuis,

C’est cette blessure qui me meurtrie

Et qui sans cesse empoisonne ma vie.

 

Une blessure lointaine

Qui me brûle les veines

Et contre laquelle je me démène

Aussi noire que le bois d’ébène.

 

Je voulais te dire dans cette lettre d’adieu

Comme je t’ai aimée je le jure devant Dieu

Mais j’ai tellement peur d’être à nouveau blessé

Que pour notre bien, j’ai préféré malgré mon amour te quitter.

 

Ne pleure pas ma belle princesse

Car tu seras toujours à mes yeux une déesse

Ce que tu étais magnifique lorsque tu t’ai endormie

Ce que je t’ai adorée et pourtant je suis parti.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

En attendant

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

En attendant

 

En cette fin de journée

Alors que le soleil était illuminé

J’ai pris un taxi pour l’aéroport afin de partir

En croyant de ne plus jamais revenir.

 

Seul, assis sur un banc

Couleur sombre tel que mon cœur

Car je connais au fond de moi la peur

J’écoutais les heures de départs religieusement.

 

Pourquoi est-ce si long?

Y a-t-il à cette attente une raison?

Une raison que j’ignorais le pourquoi

Et un peu comme je voulais te quitter, toi!

 

Puis, j’ai senti un parfum qui ne m’était pas inconnu

Ce doux parfum qui emplissait la chambre où nous étions nus

Cette chambre où nous avons fait l’amour et bien des folies

En nous promettant d’être ensemble pour la nuit et pour la vie.

 

Lentement, je me suis retourné

Et j’ai reconnu celle que j’ai aimée

Aimer au passé, au présent et à jamais

Car au fond de moi je savais que encore je t’aimais.

 

Puis sonna l’appel de mon vol

Vers cette aventure devenue vraiment folle

Appel répété pour deux cœurs qui s’aimaient encore

Une femme et un homme dont leurs cœurs étaient en or.

 

Et doucement mes larmes coulèrent

Et c’est là que j’ai compris l’erreur que j’allais faire

Tu m’as tendu la douceur de ta main et celle de ton âme

J’ai tendu la mienne à une belle et grande dame.

 

En attendant mon lointain départ

Grâce à toi, j’ai compris qu’il n’est jamais trop tard

Pour saisir la chance d’aimer de nouveau

Car c’est en amour que les jours deviennent les plus beaux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

Viens près de moi

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Viens près de moi

 

Viens près de moi

Qu’est-ce qui ne va pas ?

Que se passe-t-il ce soir?

Tu ne fais que broyer du noir.

 

Alors que pour toi, j’ai mis mes plus beaux atours

J’ai mis mon plus tendre parfum

Afin d’être avec toi et ne faire qu’un

Mes seins sont à ta disposition pour toujours.

 

Viens simplement vers moi

Sèche tes larmes ô mon chéri

Vient juste de tomber la chaude nuit

Ne pense plus à la méchanceté de ce monde.

 

En cette nuit je te ferai connaître de si belles ondes

Allez! Souries-moi! Mon homme pour la vie

N’ai pas peur, viens dans mes bras!

Je n’attends que ça, que cet instant, que toi.

 

Ne vois-tu pas dans mes yeux cette lueur?

Qui ne désire que te combler sans aucune pudeur!

Viens dans mon lit qui attend ton corps

Et je t’offrirai mon âme et mon cœur d’or.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

La douceur du miel

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La douceur du miel

 

Bonjour madame 
Bonjour jolie flamme 
Puis-je un instant vous parler ? 
Puis-je pour un moment vous courtiser ?

 

Cela fait si longtemps que je voulais vous rencontrer 
Simplement pour vous connaître et votre beauté apprécier 
Sans bien entendu vous importuner car ce n’est point mon intention 
Je vous promets qu’à mes paroles je porterai grande attention

 

Je vous voyais souvent assise sur ce banc 
Sur ce banc dans ce parc où se trouvent des amants 
Des amants, des époux qui se promènent avec leurs enfants 
Main dans la main souriant gaiement à pleine dents

 

Oui je sais que trop vieux pour vous je le suis 
Ce qui ne m’a pas empêché de faire ces quelques pas 
Vers vous pour savoir ce qui en vous ne va pas 
Si je peux faire quelque chose pour vous dites oui

 

Est-ce une blessure d’amour ? 
Celle qui souvent croit-on dure toujours 
Et qui de notre corps de jeunesse tire nos larmes 
À en briser à jamais nos pauvres âmes

 

Vous ignorez sûrement 
Que j’ai visité bien des continents 
J’y ai rencontré riches et pauvres gens 
J’y ai vu hommes puissants et bien d’autres indigents

 

Des beaux et des laids, des parfaits et encore plus des éclopés 
Des gens vivant dans l’opulence et bien d’autres qui ont été abandonnés 
Des savants et des ignorants sans oublier les braves et peureux 
Des gens tellement comblés qu’ils en oublient comme ils sont chanceux

 

Des gens qui ont grande morale mais pas la foi 
Des gens qui vivent dans la foi mais sans morale bien des fois 
Des gens comme vous et comme moi cherchant un sens à leurs vies 
Des gens aux cœurs généreux et d’autres qui ne connaissent que l’envie

 

Mais en dépit de nos différences nous avons cette particularité 
Celle qui a passé la barrière des langues et du temps et c’est de vouloir être aimé 
Ne vous en faites pas trop avec votre chagrin car il passera comme un nuage dans le ciel 
Alors humblement, je vous en prie, garder votre sourire qui me fait penser à la douceur du miel.

 

De

 

RollandJr St Gelais 
Québec (Québec) 
Canada 

Je serai une fleur solitaire

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je serai une fleur solitaire

 

Revoyant le parcours de mon passé,

Bien des événements je me suis rappelé,

Bien larmes de peines d’amour j’ai versées,

Sans pourtant m’empêcher de blesser celles que j’ai aimées.

 

Même si je suis loin d’être parfait,

J’ai su composer avec la réalité comme elle est.

Devant certaines injustices que jadis j’ai subies,

Je m’attendais à de l’aide et un peu de répit.

 

Je n’ai eu que  pour réponse des grossiers crachats,

Je ne comprends rien du pourquoi c’est comme çà.

Voyant cela, écoutant ce silence, j’ai fermé ma bouche.

Subissant sans dire un mot cette froide douche.

 

Face à mes impossibles amours,

Je fermerai mon cœur pour toujours.

Désormais, je répondrai par un simple sourire.

À ceux qui de ma bonté n’ont fait qu’en rire.

 

Désormais, je saurai être courtois.

Afin de respecter bonnes mœurs et les lois.

Désormais, en mon havre de paix, je me cacherai.

Désormais, une fleur solitaire, à jamais je resterai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le combattant

FB_IMG_1537616023011

Excellent dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

Le combattant 

 

Né dans un pays envahi, 
N’ayant pour vœu que de le libérer, 
Voyant ma terre sacrée se faire massacrer, 
J’ai alors juré de tuer tous ces maudits. 

 

Très tôt, j’ai rejoint la résistance, 
Et de mes ennemis prendre la distance, 
Je me suis longtemps forgé le caractère, 
Car mon seul désir était de leur faire la guerre. 

 

J’ai appris la langue de mes ancêtres, 
Celle pour qui je me sentais renaître, 
Afin de comprendre mes frères d’armes, 
Dans le feu de l’action du sang et des larmes. 

 

Assauts répétés ! 
Guérilla sans cesse orchestrée ! 
De jours comme de nuits, nous n’avions pas de pitié, 
Pour nos ennemis qui nos femmes ont violées. 

 

Au bout de longues années, 
À force de voir leur sang versé, 
Et de leurs corps retournés vers leurs familles endeuillées, 
L’ennemi a décidé de déposer les armes sans aucune fierté. 

 

Enfin, la victoire fut acquise par notre volonté, 
Mais sans aucune hésitation nous avons accepté, 
Leur reddition pour le bien de nos deux nations, 
En rêvant que peut être un jour nous nous unirons. 

 

En mon cœur de combattant, 
Je souhaitais une chose ardemment, 
Vivre heureux et en paix avec les miens, 
Car un vrai combattant veut avant tout le bonheur des siens. 

 

De 

Rolland St-Gelais 
Québec (Québec) 
Canada 

 

Que l’on ne peut voir …

thumbnail_DSC_1095

Séance de nudité artistique réalisée à Montréal le 15 septembre 2018

Que l’on ne peut voir …

 

Vraiment difficile à dire,

Qu’il y ait un quelconque plaisir,

À lire dans les nombreux journaux,

Toutes ces horreurs rapportées en des mots.

 

À quoi bon se mentir ?

Que de voir tant de gens souffrir,

Nous ne fait plus verser de larmes,

Tellement insensibles sont rendues nos âmes.

 

Et pourtant, il y a au fond de mon être.

Ce petit quelque chose qui fait mal paraître.

Toutes ces violences gratuites et futiles,

Envers nobles dames et jolies filles.

 

Pourquoi le monde est si cruel ?

Alors que je voudrais tant qu’il soit beau.

Comme à l’aube du printemps où chantent les oiseaux.

Voilà le paradigme si temporel mais aussi éternel.

 

Que reste-t-il de la bonne volonté ?

Que reste-t-il de la beauté d’être aimé ?

Que reste-t-il des nobles valeurs d’autrefois ?

Dans cette époque où règnent gens de peu de foi ?

 

Devant le mal présent,

Afin de supporter ce mal accablant,

On décide alors par manque de courage,

De retenir en nous nos désespoirs et notre rage.

 

On subit tant de souffrance,

On ne fait que poursuivre notre errance,

On se couche aussitôt arrivés les signes du soir,

Quand face à nos douleurs que l’on ne peut voir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada