Archives de tags | larmes

En amour avec mon lion

En amour avec mon lion
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

En amour avec mon lion

Chose tellement étrange,
Peut-être même drôle de coïncidence,
J’avais décidé de faire un ménage dans mes affaires,
Car, pour une rare fois, de mes dix doigts je n’avais rien à faire.

Je suis monté dans le vieux grenier,
Dans la maison familiale où jadis je vivais,
Entourée de mes frères et de mes sœurs que j’aimais,
Dans ce vieux grenier j’y ai découvert biens des effets insoupçonnés.

Parmi ceux-ci il y avait une chaise berceuse,
Dans laquelle ma mère s’assoyait en paraissant si heureuse,
Pendant qu’elle nous lisait un conte de son pays d’où elle était originaire,
De ces pays où les animaux dans la chaude savane librement gambadèrent.

J’imaginais gorilles, zèbres et gazelles ensemble s’amuser.
J’imaginais plaines remplies d’animaux de toutes les couleurs,
Mais celui qui m’impressionnait vraiment car rien il ne lui faisait peur,
C’était le plus beau, le plus fort, le lion avec sa crinière et son grand cœur.

Voyant mon admiration pour le roi des animaux,
Mes parent m’offrir pour ma fête un très joli cadeau,
Un de ces souvenirs qui restera gravé dans mon cœur d’enfant,
Dès l’instant que je l’ai reçu, maintenant et pour bien longtemps.

Un lion en peluche que je serras très fort contre moi,
En le tenant tendrement comme une fleur dans mes bras,
En souhaitant que cet instant si précieux dure éternellement,
De ce moment où j’étais si bien avec ma famille et mes parents.

Dès l’instant où dans le vieux grenier je l’ai trouvé,
Quelques larmes du plus profond de mon être, j’ai versées.
Maintenant que je suis jeune femme et que je serai bientôt une mère,
À mes enfants, je raconterai ces contes dont je me souviens comme si c’était hier.

Sur cette vieille chaise berceuse en bois je m’assoirai.
Et comme faisait ma mère, ces contes je leur raconterai.
Mais je prendrai bien garde de toujours placer à mes côtés,
Ce joli présent, ce lion que m’avait donné mes parents bien-aimés.

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Être seul

Être seul
Superbe photo réalisée par James Fraser Voir son site sur https://www.deviantart.com/mtl3

Être seul

Être seul est parfois lourd à supporter et parfois un poids léger à porter en nos mains. Être seul n’est point un crime, ni une tare et encore moins un défaut. C’est un état de fait.

Certaines personnes sont incapables de vivre seules. Pourquoi donc? Serait-ce la peur d’elles-mêmes, la crainte de se juger ou bien l’appréhension face à la réalité qui leur échappe? D’autres personnes ont de plein gré épousé la solitude comme on prend un conjoint pour la vie, avec les hauts et les bas que cela comporte, sans regret ni amertume. Et pour finir, il y a celles qui tenteront le tout pour le tout afin d’échapper à son emprise. Quitte à accepter ce qui n’est pas acceptable.

Pourtant, on peut être seul même dans une foule et être nombreux au plus profond de soi. Par les doux souvenirs de notre enfance, les folies de l’âge de la jeunesse et les amours trop souvent imaginés ou bien éphémères. Par les rires et les larmes de jadis qui peuplent les rêves de nos nuits et qui, une fois réveillés, nous font comprendre que l’existence propre à soi-même est la route que l’on doit suivre au quotidien.

Et, entre vous et moi, mieux vaut vivre dans la lumière de la solitude que de tenter d’exister dans la noirceur absolue de la complaisance. C’est une vérité difficile à saisir et à comprendre. Mais, le temps en bon enseignant qu’il est finit toujours par faire comprendre qu’il s’agit très souvent du moindre des maux et du plus grand bien.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ève et sa pomme

ve et sa pomme
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Ève et sa pomme

 

J’ai à l’esprit des questions saugrenues,
Pas tant que ça à propos d’une belle dame nue,
Une dame par laquelle serait entré dans le monde le péché,
Celui qui nous accable depuis des lustres et depuis que nous sommes nés.

 

Que serait-il donc arrivé si ce fruit elle n’y avait pas goûté?
Que serait-il arrivé si le serpent elle n’avait point écouté?
Que serait-il arrivé si à Dieu elle n’avait point désobéi?
Que serait-il arrivé si à elle n’avait point pris ce fruit?

 

Je tenterai de répondre à ces quelques questions,
Mais avec grande prudence car je ne veux pas y perdre ma raison,
Voilà là bien des questions à la fois théologiques et philosophiques,
Que bien des sages ont essayé de résoudre par leurs discours épiques.

 

Ô le pauvre et humble mortel que je suis,
Certes, je suis loin d’être un sage, c’est moi qui vous le dis.
Mais, je sais fort bien que nos destinés en auraient été changées.
Guerres et armes, destruction et larmes, jamais n’auraient existés.

 

Mais, en dépit de tout ce que l’on dit et l’on raconte.
Dans cette histoire inspirée de la Babylone et de ses contes,
Il faut retenir une grande leçon tant dans nos cœurs que dans nos âmes,
Réside cet irrésistible envie d’outrepasser les règles dans chaque homme.

 

Alors, je vous demande cette ultime requête à vous mes fidèles amis.
Veuillez ne point lancer la première pierre à celle qui a fléchi,
Qui aurait par défaillance, semblerait-il, réalisé le premier délit.
Car nous sommes tous semblables à cette dame au cœur épris.

 

Aucune réponse infaillible ne peut satisfaire tant de doutes,
Aucune vérité ne peut étancher la soif de mes lèvres je goûte,
Mais une seule chose m’apparait être si claire et tellement belle,
Il y a aussi dans le cœur de l’homme le désir de créer des merveilles.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La question irrésolue

La question irrésolue

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

La question irrésolue

 

Je me souviens,
D’un triste lendemain,
Où mon père nous a finalement quittées,
Me laissant seule avec ma mère bien-aimée.

 

Je lui ai demandé pourquoi?
Pourquoi est-il parti loin de toi et moi?
Elle m’a fait pour seule réponse quelques larmes,
Qui me défoncèrent le cœur d’enfant telle une lourde arme.

 

Puis les années passèrent de manière indubitable,
Mais jamais nous avions manqué de quoi sur la table,
Mère certes peu fortunée mais à la main tant généreuse,
Que n’avait-elle pas fait pour que je sois malgré tout heureuse?

 

Elle m’offrit toutes ses richesses enfouies dans sa mémoire
Qu’elle avait elle-même reçues de sa mère et celle-ci de la sienne,
Avec une patience angélique et grande attention elle les firent miennes,
Des chansons gaies et des pas de danse de nos contrées, tel noble art.

 

Mais, elle m’enseigna sa plus grande leçon dans un lieu retiré.
Souviens-toi qu’à question confuse, une réponse est souvent donnée.
Et c’est dans cette danse entièrement nue que ce soir tu apprendras,
Afin que tu comprennes qu’en toi la compréhension de la vie tu trouveras.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Regrets

Regrets
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Regrets

 

Non, n’aie pas de regrets.
Même si dans la vie tout se sait,
Tout est de ma faute, mon ultime erreur.
Je suis celui pour qui aujourd’hui, tu pleurs.

 

Comment ai-je pu agir ainsi?
Malgré tout mon amour pour toi,
Malgré que tu me traitais comme un roi,
J’ai commis cette horreur : Oui, je t’ai menti.

 

Ne regrette rien,
Car je ne suis qu’un vaurien,
Un malfrat, un menteur et un adultère,
Je ne mérite qu’être jeté aux fers, aux galères.

 

Maintenant que je suis parti,
Ne verse plus de larmes car c’est fini,
Le temps arrange bien les choses à ce qu’on dit,
Et puis, entre toi et moi, la vie continue, c’est ainsi.

 

Non, ne regrette pas le passé,
Non, ne crains rien face à ton avenir,
Un jour tu rencontreras celui qui te fera sourire,
Et qui saura de tes blessures pour toujours les guérir.

 

Efface-moi de ta mémoire et de ton coeur,
Avance sans arrêt et surtout n’ai point peur,
Car tu mérites mieux que l’homme que je suis,
Va vers le soleil levant, oublie-moi, je t’en supplies.

 

Les regrets n’arrangent pas grand-chose,
Ils ne font que creuser un peu plus sans arrêt,
Je ne peux revenir en arrière, voilà le mal est fait,
Va continues ton chemin, c’est mon conseil pour toi, si j’ose.

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada