Archives de tags | fantastique

Une question de choix

IMG_20180512_142717_266

Les choix nous appartiennent. C’est à nous de les assumer.

 

Une question de choix

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que la vie est belle et31403703_10155647224112523_8906807323364687872_o bonne pour vous. De mon côté, la vie est tout simplement fantastique avec, malgré tout, ses hauts et ses bas. D’ailleurs, certains événements ne pourront jamais s’effacer de ma mémoire. En effet, cette semaine est le 46e  anniversaire de l’assassinat de mon frère aîné Hermann. Il fut tué lors de la manifestation qui a eu lieu à Sept-Îles le 10 mai 1972 à l’occasion d’une manifestation  dans le cadre de la grève du Front commun intersyndical qui ébranla l’ensemble du Québec.

Vous savez comme moi que souvent nous n’avons pas d’autre choix que d’affronter des événements que la vie nous met au défi de surmonter. Ce qui ne veut pas dire que nous n’avons jamais le droit choisir ce que nous voulons être. Le choix est un privilège que seuls les êtres humains possèdent de par leur nature propre. 

Pour alléger mon propos, je fais ici référence au style que nous pouvons choisir dans l’optique d’être en harmonie avec notre corps. Par exemples, nous pouvons chercher à perdre du poids, se refaire certaines parties de notre anatomie grâce à la chirurgie esthétique, se faire teindre les cheveux, etc. Oui, c’est un fait indéniable que l’homme est un être humain parfois mécontent de sa réalité.

Pour ma part, je ne pourrai jamais me faire pousser les membres qui me manquent depuis ma naissance. Je suis né ainsi et, à moins d’un miracle, je finirai ma vie ainsi. D’ailleurs, je ne vois pas pourquoi j’opterais pour une autre réalité que celle vécue jusqu’à maintenant puisque la chance de vivre autrement ne m’a pas souri. N’allez pas croire que je me plains de mon sort. Loin de moi cette idée farfelue.

Certes, j’ai subi des opérations tout au long de mon enfance et dont les résultats sont dans l’ensemble plus que satisfaisants. J’ai par ailleurs aussi subi une intervention chirurgicale et ce à ma demande dans un souci de satisfaire ma propre image corporelle. Et, je dois avouer que j’en suis vraiment très fier surtout en tant que modèle vivant. Inutile d’élaborer davantage sur ce point.

Moi, normalMais il y a aussi des choix qui s’offrent à nous, à vous comme à moi, qui peuvent faire une différence notable dans notre propre perception de notre corps. J’ai, à titre d’exemple, fait le choix de porter la barbe. Un choix qui peut vous sembler anodin. Pourtant, cela a eu un impact plus que positif sur mon estime personnelle. En effet, je ne compte plus le nombre de fois où les gens, parfois de purs inconnus, m’ont complimenté au sujet de m’être laissé pousser la barbe. C’est notamment le cas de plusieurs femmes qui prennent quelques minutes de leur temps afin d’entreprendre une conversation avec votre humble serviteur.

Ici, je reconnais avoir une dette envers mon barbier qui m’a fortement conseillé de faire un tel choix. De toutes façons, il m’aurait été aisé de me raser advenant le cas où le résultat aurait été aux antipodes de mes attentes.

Dans un autre d’idées, il est possible que nous demandions l’avis à nos connaissances et amis avant de se fixer sur notre choix. Un fait demeure : les femmes sont souvent davantage portées à se préoccuper de leurs coupes de cheveux que nous les hommes. Bon! Je reconnais que c’est peut-être faire une généralité. Ici, l’essentiel est que chaque femme se doit de choisir ce qui la rendra d’abord et avant tout heureuse et bien dans sa peau tout en la mettant en valeurs auprès de ses pairs.

J’ai à titre d’exemple, cette photo (1) tout à fait magnifiquereceived_10155677705522523 de cette amie. Elle est à la fois un modèle vivant extraordinaire et une photographe hors pair. Il va sans dire que je suis littéralement ébahi par la féminité qui se dégage d’une telle photo. Une féminité qui évoque le style connu sous le vocable de “vintage”. Un style accentué par le fait qu’elle a les cheveux courts mais aussi parce que cette photo est réalisée en noir et blanc. Mais attention! J’ai eu l’opportunité d’admirer d’autres de ses réalisations photographiques dans lesquelles une longue chevelure lui va à merveille.

Ici, l’essentiel, et je sais bien que je me répète, c’est de faire le choix en fonction de ce que nous voulons être ou ne pas être. Bon! J’admets que ladite photo me plaît énormément. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je l’ai choisie afin d’illustrer mes propos.

Quoiqu’il en soit, le choix définitif appartient de manière sans équivoque au modèle et à lui seul. On peut répondre à ses interrogations mais la décision finale lui appartient.

Je vous souhaite de faire les choix qui sauront vous satisfaire.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St Gelais de Québec au Canada

(1) Crédit photographique : Pascal Deschênes photographe Modèle vivant : Phylactère

L’avant-séance !

L’avant-séance !

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon coeur que vous allez bien et que la vie soit belle et bonne pour vous tous et vous toutes. Pour ma part, ma vie est fantastique. En effet, je prends la vie du bon côté et m’occupe assidûment de mon blogue dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie. Qui plus est ! Mes préparations pour la séance de nudité artistique qui aura lieu à Montréal le 19 février prochain vont bon train.

En effet, une telle séance se prépare longtemps à l’avance afin d’être apte à toujours offrir le meilleur de soi aux étudiants et aux étudiantes qui y assisteront. Faut-il vous rappeler que le professionnalisme est, et sera toujours, de mise dans un tel domaine ? Je dirais même qu’un modèle vivant (nu intégral) doit en tous temps être plus attentifs aux attentes que l’on a envers lui que dans n’importe tel autre domaine.

Ce qui est tout à fait normal. D’une part, il faut retenir que les idées préconçues négativement envers un tel champ d’activités sont légions. D’autre part, le nombre de personnes qui savent exactement de quoi il est question sont rarissimes en ce monde. Monde où la pornographie semble malheureusement régner faisant du corps humain, et en l’occurrence la nudité, une viande à consommer.

Merci de votre attention.

Bonne écoute !

Rollandjr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

 

Qui? Quoi? Pourquoi? Comment?

Qui? Quoi? Pourquoi? Comment?

Bonjour à vous chers-ères amis-es!

Aujourd’hui, je désire répondre à quatre questions bien simples, et ce, en lien avec mon expérience de modèle nu qui, je le souhaite de tout mon coeur, sera entretenu dans les temps à venir. En effet, j’ai vite remarqué qu’il y a une carence dans ma présentation à la fois personnelle et artistique. Une telle carence que je m’empresse de corriger avec grand plaisir. Voilà pourquoi, je suivrai un parcours directement en lien avec questions posées ci-dessus afin de favoriser une compréhension chez les artistes potentiellement intéressés-es par mes services.

Qui? C’est-là où réside la base de mon désir d’être un modèle nu. Non pas que je me considère plus important que n’importe qui d’autres, mais je sais ce que je suis et ce que je peux offrir à toutes personnes oeuvrant dans le monde des arts visuels, qu’elles soient professionnelles ou étudiantes. L’expérience fait partie intégrante de la culture et de la connaissance. N’est-ce pas?!

Qui? Cette interrogation renferme en elle-même un mystère qui doit être dissipé: Je suis à la fois différent et semblable à vous. Différent par ma situation physique causée par les deux comprimés de la Thalidomide que ma défunte mère absorba en début de grossesse lorsqu’elle était enceinte de moi. Semblable du fait que je vis comme chaque être humain, c’est-à-dire avec mes rêves et mes espoirs, avec mes moments de folie et de sagesse, avec mes désirs et mes frustrations.

« Qui? » fait indubitablement référence à l’âme qui habite ce corps si unique. Un corps qui a servi de cobaye mais dont sa force lui a permis de se relever pour prouver au reste de l’humanité qu’il sera encore longtemps dans ce monde pour lui prouver qu’il est beau, noble et fantastique. Beau parce qu’il a été bien entretenu par la pratique régulière d’exercices et par une sobriété totale depuis maintenant plus de quatorze ans. Noble parce qu’il sait se faire respecté en toutes circonstances sans pour autant verser dans l’arrogance. Fantastique par la dextérité avec laquelle il se déplace et accomplit des tâches que bien des gens ont de la difficulté à réaliser avec tous leurs membres.

Quoi? Ce corps mérite d’être vu et présenté avec des yeux autres que ceux appartenant au monde médical ou légal. Ce corps peut être perçu autrement que ce qu’il est, c’est-à-dire celui d’une victime de la Thalidomide. J’ai à titre d’exemple une vidéo dans laquelle un artiste, lui-même victime de ce médicament, avait réalisée avec d’autres victimes. Ces dernières avaient été présentées en groupe dans leurs plus simples apparats. Or, je m’insurgerai de tout mon être devant un tel phénomène de foire puisque cet homme avait encore une fois transposé la ghettoïsation des personnes handicapées.

Quoi? Ce corps est plus que ce qu’il est à première vue. Il est parfait dans son imperfection, dans ses limites et n’as donc pas besoin d’être à son tour mis en position de marginalité. Il est bien avec ce qu’il a et comme il est. Acceptez-le de le voir ainsi et non pas de le placer dans une catégorie que je qualifierais de « spéciale ».

Pourquoi? Primo, j’adore communiquer avec autrui et je ne me gêne pas pour le faire.  C’est ainsi que j’entre facilement en relation avec les gens qui m’entourent, même si parfois, cela m’a causé quelques petites surprises fort désagréables. Secundo, je ne connais pas vraiment ce qu’est la gêne en soi. Serait-ce parce que je me devais de faire les premiers pas pour ne pas être laissé de côté en des circonstances précises de mon existence? Serait-ce plutôt par un souci de vouloir plaire ou tout simplement parce que mes parents me montrèrent l’exemple en agissant de cette façon? Je suis convaincu qu’il y a un peu de toutes ces raisons qui ont façonné ma personnalité.

Pourquoi donc aimer poser nu en tant que modèle? Ce à quoi je répond par ceci: communiquer, se mettre au diapason avec l’autre, faire reculer les barrières sociales qui causent plus souvent qu’autrement l’émergence de tabous et favoriser une meilleure connaissance des différences présentes dans nos sociétés ainsi que, par le fait même, enrichir lesdites sociétés par l’ouverture des artistes face à de nouveaux horizons. Rappelez-vous que les artistes sont les garants de la liberté de conscience, rempart ultime contre tous les régimes dictatoriaux, et que sans eux, toute démocratie est menacée de se retrouver dans les limbes.

Comment? En posant nu et sans flafla! Être soi-même, sans cet appareillage que l’on m’affuble depuis peu de temps après ma naissance. J’avoue qu’il m’est bien utile pour vaquer à mes occupations et que ma qualité de vie serait grandement diminuée sans l’apport plus que considérable de leur utilisation. Pourtant, ces prothèses sont des ajouts à mon corps qui doit un moment ou l’autre sans défaire. Par exemples, prendre un bain, dormir, faire l’amour ou tout autre instant intime doit se faire sans ces prothèses.

Comment? En donnant aux artistes cette opportunité de voir cette réalité, c’est-à-dire « ma réalité », dans le plus profond de mon intimité.

En terminant cet article, je met à votre disposition mon adresse e mail afin que vous puissiez communiquer avec moi.

Bien entendu, vos commentaires seront toujours les bienvenus.

Portez-vous bien!

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

e mail: modelevivantaquebec@live.ca