Archives de tags | drame

Petite réflexion en ce 29 août 2018 

IMG_0069_edited

Petite réflexion en ce 29 août 2018 

Bonjour tout le monde, 

Comment allez-vous ? Pour ma part, je suis en mode réflexion. Oui, vous avez bien lu. Un homme peut parfois réfléchir. Non, je blague. De nos jours, réfléchir est une capacité que l’on voit de plus en plus rarement en ce monde. Bienheureux ceux qui savent utiliser ce don à bon escient, ils éviteront bien des problèmes. 

Ceci écrit, j’ai réfléchi sur une question que les gens deIMG_0030_edited mon âge se posent et qui est : qu’aurait été ma vie si j’avais fait tel ou tel choix ? Personnellement, cette question semble être tout à fait superflue. Trois raisons majeures me poussent à une telle conclusion. La première réside dans les facteurs dits “impondérables”, c’est-à-dire ceux qui de par leurs présences influencent le cours de l’histoire de chacun d’entre nous. Par exemple, les gens qui jalonnent le parcours de notre vie et qui nous influencent de manière positive ou négative. Je dois avouer que le fait d’avoir fait très tôt dans ma vie la connaissance de gens ayant fréquenté le milieu universitaire a eu une influence incommensurable dans ma décision de poursuivre des études universitaires. 

Ai-je bien fait d’avoir choisi une telle option ? Sans aucun doute ! Par ailleurs, c’est peut-être l’une des rares décisions prises dans ma vie dont j’en retire une réelle fierté. La connaissance est la plus grande richesse que l’on peut se donner et que l’on doit transmettre aux générations futures. Fait à noter ! C’est la première promesse de grande importance que j’avais faites à ma mère.  Et je ne l’ai jamais regretté par la suite. 

IMG_0015_editedAutre question concernant le déroulement de ma vie : qu’aurait-elle été si j’étais né avec tous mes morceaux ? Là encore, bien malin celui qui peut deviner avec exactitude la réponse. Par ailleurs, le postulat de base de mon raisonnement devrait être qu’effectivement, je suis né avec tous mes membres, ceux que la vie a bien voulu m’accorder par le biais du drame de la thalidomide. Drame qui toucha un nombre considérable d’enfants, de familles et de parents. Un drame qui illustre bien que l’appât du gain puisse prendre le pas sur la dignité humaine. En dépit ce que certaines personnes puissent penser, je considère que j’ai réussi ma vie sous bien des égards. Ma passion de modèle vivant pour des écoles d’arts et des ateliers, mon amour de la poésie, mon talent en photographie et bien d’autres domaines démontrent que je réussie fort bien à m’intégrer dans le monde. Certes, je ne me lève pas chaque matin pour me rendre au boulot avec une boîte à lunch sous le bras, mais ce que je fais, je le fais avec un sens professionnel indéniable. 

Aurais-je pu m’exprimer de la même façon si j’étais né non handicapé ? Je ne le crois absolument pas. Et pour cause puisque la réalité, c’est-à-dire ma réalité, aurait été aux antipodes de ce qu’elle est maintenant. Aurais-je été plus heureux ? Voilà bien une question où la réponse finale dépend de facteurs qui auraient été fort possiblement autres de ce que je vis actuellement. 

La seconde raison réside dans le regard que je pose actuellement dans ma vie. Élément intéressant à noter ! Être modèle vivant m’a amené à prendre davantage connaissance sur le regard qu’ont les gens sur le corps. Tous sont appelés à apprécier ce que leurs corps sont, mais peu sont élus. Que de défauts on trouve sur notre corps. Nous aimerions qu’il soit ainsi, comme cela, avec moins de ci et plus de ça. Ne vous en faites pas, j’ai moi aussi une telle tendance. Ce que nous aimerions être parfait. Mais, au fait, qu’est-ce la perfection ? 

La perfection ne peut exister en ce monde puisque parIMG_0074_edited une pure logique, ce que l’on obtient d’une main, on le perd de l’autre. Un autre dicton affirme ceci : “Il est bon que l’on n’ait pas tout ce que l’on désire, cela nous permet d’apprécier ce que l’on a.” Voilà le fondement de philosophie de ma vie : Savoir apprécier ce que j’ai, ce que je suis et ce que j’ai accompli jusqu’à maintenant sans pour autant cesser de chercher ce qui pourrait me faire avancer. Ici, il est utile de savoir faire preuve d’un peu d’humilité face à soi-même. D’ailleurs, tout souverain digne de ce nom doit savoir reconnaître tant ses faiblesses, ses erreurs, ses carences que ses forces, réussites et ses avantages. Chose assez cocasse à retenir ! Il existe une prière assez célèbre dans les divers regroupements de gens ayant développé des dépendances tant aux narcotiques que de l’alcool ou de tous comportements destructeurs. Ladite prière peut être récitée par toute personne indépendamment de leurs croyances religieuses ou de leurs philosophies de vie. Vous trouverez ci-joint ladite prière connue sous le vocable de “ La prière de Sérénité ”. 

La prière de Sérénité 

Mon Dieu, 

Donnez-moi la Sérénité 

D’accepter les choses que je ne peux changer, 

Le Courage 

De changer les choses que je peux, 

Et la Sagesse 

D’en faire la Différence.

Amen

IMG_0049_editedLa dernière raison de ne pas trop me poser la question à savoir comment aurait été ma vie avec tous les “si” imaginables et inimaginables qui peuvent surgir en mon esprit réside sur un autre postulat de base. Ce qui est fait, est fait. Mais ce qui peut arriver de notre avenir dépend en bonne partie de ce que nous attendons de nous-mêmes. Tout peut changer à partir du jour où nous décidons de prendre notre vie en mains. Quels sont nos rêves ? Quels sont nos objectifs pour le futur ? Quels sont les moyens mis à notre disposition pour les atteindre ? Et que pouvons-nous faire pour y remédier avenant le cas où les limites dépassent nos possibilités ? Puisqu’il faut avoir deux jambes pour avancer, il faut se baser sur deux options complémentaires. D’une part, abaisser le seuil à atteindre de manière à le rendre plus réalisable et d’autre part, chercher les outils nécessaires pour atteindre le but fixé. Mais l’essentiel est de faire preuve de patience en toute chose. Rappelons-nous que Rome ne s’est pas bâtie en un jour. 

En résumé, je voulais faire part de ma réflexion en ce40075790_10155921834272523_1782910610413977600_n jour du 29 août 2018. Une journée où la pluie rafraîchit l’air ambiant de la belle ville de Québec. Une journée qui porte à la réflexion, à la méditation et à partager avec les gens que l’on aime. Je dirais en terminant cette missive de ne jamais regretter ce que vous avez fait dans votre vie, ni ce que vous êtes. Vous avez fait de votre mieux et c’est ce qui fait de vous une personne unique et extraordinaire. 

Merci pour votre attention. 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

 

Douce étreinte

39956136_453015505211871_8847857411168403456_o

« Douce étreinte » par Juste Angèle

Douce étreinte

 

Je me souviens de ce temps,

Avant qu’apparaisse le poids des ans,

Du temps de notre belle et folle jeunesse,

Avant que viennent les maux de la vieillesse.

 

Ta voix résonnait comme une mélodie,

Qui me donnait une si magnifique vie,

Un temps de grâce et de bonheur,

Avant ce triste jour de malheur.

 

Je me rappelle encore de ton sourire,

Lorsque je t’appelais ma raison de vivre,

Ce que tu étais belle en cette journée,

Avant ce drame qui t’a loin de moi amenée.

 

Ce que j’aimerais revenir en arrière,

Afin que tu puisses éviter cette barrière,

Celle que tu as défoncée et qui t’amena,

Malgré toute ma volonté de vie à trépas.

 

Maintenant que je suis en âge avancé,

Me rendant compte de la cruelle destiné,

Et qu’en moi mes forces vives disparaissent,

Je me console en me disant que d’autres naissent.

 

Devant la crainte de la Dame faucheuse,

Je me souviens combien tu étais courageuse,

Quand tu m’avais promis avant que ta vie s’éteigne,

Que tu m’attendras pour revivre une douce étreinte.

 

De

 

Rolland St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Alors que je suis qu’un homme.

new-image39

Alors que je suis qu’un homme.

 

Question éternelle,
Que j’adresse à l’Éternel.
Sagesse convoitée avec humilité,
Oeuvre de chair malgré moi inachevée.

 

Parcourant les mers et le monde,
Me rappelant ces voix telles que des ondes,
Couleurs d’ébènes pour certains et d’or pour d’autres,
Bien différentes de celle qui est bien simplement la nôtre.

 

Corps à la fois frêle mais tenace,
C’est un fait que de me voir çà vous agace,
Me voir un jour disparaître? Ce n’est pas pour demain.
Car devant l’adversité, j’ai de nombreux tours de mains.

 

Mes yeux, devant vous peuples ébahis, brillent de volupté,
Car mon plus grand désir est de vous prouver ma virilité,
Certes mon corps par un drame est blessé,
Mais ma volonté de vivre n’a pas baissé.

 

Depuis ma naissance, je vous ai fait mentir.
Et, croyez-moi, cela m’a fait souvent rire.
Vous vouliez faire de moi un ombre,
Alors que je suis qu’un homme.

 

De

 

RollandJrSt-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une oeuvre d’art remarquable

memondrianoriam_by_rickb500-daxhcrt

Une oeuvre d’art remarquable

Crédit Rick B.

Page Facebook: https://www.facebook.com/RickB500/

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que le mois de février s’annonce positif pour la réalisation de l’ensemble de vos projets en cours de route.  Pour ma part, force est d’admettre que je peux me considérer chanceux de pouvoir pratiquer ma profession en tant que modèle nu tant pour des écoles d’arts que des ateliers pour artistes amateurs ou professionnels. À vrai dire, et vous devez vous en douter, il s’agit plutôt d’une véritable passion que d’une profession. Une passion qui a favorisé la rencontre des gens extraordinaires.

En ce qui concerne les rencontres, je fais référence tant aux gens rencontrés dans la réalité que sur le monde virtuel qu’est le web. Chaque rencontre m’a permis de prendre conscience du potentiel de créativité qui se trouve en chacune des personnes pour qui j’ai posé nu, mais aussi de découvrir des oeuvres tout à fait remarquables dont plusieurs d’entre elles incitent à une réflexion profonde sur le sens du concept de l’être humain. Autrement dit, elles nous incitent à répondre à cette éternelle question: Qui sommes-nous réellement?

Soyez rassurés, il est nullement mon intention de répondre à cette question de manière que le commun des  mortels qualifierait de dogmatique. Bien au contraire! Je laisse une telle problématique aux mains des philosophes et des théologiens. Par contre, je reconnais qu’il m’arrive parfois de me poser des questions d’ordre existentiel surtout lorsque je constate la capacité inouïe qu’ont les êtres humains à exceller tant dans le bien que dans le mal. Pourtant, ma foi en l’Homme demeure inébranlable car souvent, très souvent même, il possède cette faculté qui lui donne un caractère divin en lui. Et, j’ai nommé ; l’empathie.

En effet, et l’histoire le prouve à maintes reprises, c’est dans les moments les plus tristes de l’aventure humaine que les hommes ont su mettre de côté leurs nombreuses différences, voire ici la couleur de peau, les croyances religieuses et les systèmes de pensées et bien d’autres éléments, afin de porter secours à leurs semblables immergés par la douleur. Je pense, à titre d’exemple, aux nombreux témoignages de solidarité envers la communauté musulmane de Québec, ma ville chérie, suite à un geste d’un déséquilibré dont les conséquences ont faites des blessures profondes, et qui seront longues à cicatriser, pour les personnes qui en sont victimes.

Bref, la photo qui vous est présentée par votre humble serviteur dans le cadre de cet article, et qui a été réalisée par mon bon ami et correspondant d’Allemagne Rick B., me rappelle qu’il est impératif de garder à l’esprit que c’est dans le respect de la diversité que se trouve la réelle beauté de la vie. Et, en contrepartie, une telle beauté resplendit avant toute chose dans cette belle attitude que j’ai déjà mentionnée plus haut et qui est l’empathie.

Oui, j’adore cette photo puisqu’elle signifie ceci:

La diversité enrichie de manière extraordinaire la société ;

Que l’on ne se voit bien que dans les yeux de l’autre ;

Que c’est par cet autre que nous pouvons choisir de grandir ou non ;

Que notre existence dépende de ce que nous voulons être pour l’autre ;

Et, probablement l’élément le plus important, que cet « autre » est d’abord et avant tout nous-mêmes.

Je tiens, en terminant cet article, à remercier chaleureusement le photographe Rick B. pour sa généreuse permission de m’avoir autorisé à utiliser cette magnifique photo laquelle m’a été d’une grande inspiration.

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada