Archives de tags | respect

Une facette méconnue de la nudité artistique : La pratique nue du yoga (continuité)

Une facette méconnue de la nudité artistique :
La pratique nue du yoga (continuité)

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, ma journée a été des plusIMG_20170726_125858_337 productives. En effet, je me suis levé très tôt malgré le fait que, selon mon fuseau horaire, je suis en plein dimanche. La raison en est simple : Il m’était impératif d’aller à l’église St-Roch de Québec pour la célébration eucharistique de 10h30. Pourquoi donc y être allé aussi tôt ? Serait-ce pour profiter davantage du soleil ou bien pour débuter la journée du pied droit ? Tiens ! Cela me fait bien rigoler quand je pense qu’effectivement, il me reste que mon pied droit. Je vous dirai que le fait de me lever tôt est une grâce que Dieu m’accorde afin de pouvoir aller dans une église pendant qu’il est encore possible de le faire malgré les pressions sociales anti-religieux et notamment anti catholiques auxquelles les chrétiens doivent faire face de manières plus ou moins subtiles plus ou moins violentes selon les pays où ils vivent. Pensons, à titre d’exemples, à tous les chrétiens qui sont actuellement persécutés dans la plupart des pays où l’Islam radical sévit. Quoiqu’il en soit, mon dimanche a été à la hauteur de mes attentes. 

Repos des musclesCe qui ne m’a pas empêcher de réaliser, une fois encore, quelques recherches sur la pratique du yoga entièrement nu. Une pratique qui m’intéresse de plus en plus au fil de mes découvertes. En effet, l’harmonie du corps et de l’esprit, le bien-être physique et une forme de spiritualité semblent être des éléments dont tout bon yogi doit essayer de trouver et de maintenir tout au long de ses années, parfois très longues, de pratique. En ce qui me concerne, je suis étonné de voir l’ensemble de ses éléments au sein de cette présentation vidéo réalisée par le « maitre et son élève ». Oui, j’aimerais bien pouvoir pratiquer cet ensemble d’exercices, plusieurs fois centenaires, de l’Inde afin d’une part, approfondir ma connaissance de mon état physique, le fait de prendre de l’âge ne doit jamais être pris à la légère, et d’autre part, une telle pratique peut devenir source d’inspiration pour de nouvelles positions lors de mes séances de nudité artistique.

C’est donc avec un plaisir immense que je vous présente cette nouvelle trouvaille qui démontre que la nudité peut devenir de manière incontestable un facteur essentiel à l’acceptation de soi. Là-encore, et Dieu merci, la simplicité, le respect et la beauté même de cette vidéo lui enlève toutes formes potentielles de vulgarité.

Merci infiniment de votre visite et bon visionnement.

Bonne semaine !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Poser nu devant un groupe

she_is_on_a_red_couch_by_jrekas-d98hi8h

Gracieuseté de Jersy Rekas de la Pologne Source : http://jrekas.deviantart.com/art/She-is-on-a-red-couch-558449297

Poser nu devant un groupe

Bonjour à vous,

new-image-15Comment a été votre semaine ? A-t-elle été à la hauteur de vos attentes ? Avez-vous été en mesure de développer vos talents, de rencontrer des gens intéressants et de, pour ceux et celles qui sont en vacances, bien vous reposer en prévision du retour au travail en septembre ? De mon côté, cette semaine a été somme toute assez productive pour ce qui est de mes publications au sein de mon blogue artistique dédié à ma passion en tant que modèle, la photographie et la poésie. En effet, nous sommes le 12 août et déjà plusieurs articles y ont été publiés. Et, croyez-moi que c’est loin d’être fini. Ceci dit, jamais je serai en mesure de remercier comme il se doit mes tendres parents de m’avoir transmis le goût de la lecture et de l’écriture tellement cela constitue pour votre humble serviteur une richesse inestimable. Aimer sa langue, c’est avant toute chose savoir la respecter et l’utiliser avec rigueur.

Toutefois, un autre élément pour lequel je devrai toujours être reconnaissant envers mes parents se rapporte au fait de me sentir bien dans ma peau. Une sensation qui m’a été inculqué notamment par ma mère, repos à son âme, depuis mon enfance. Acceptation totale de ce que nous sommes, et ce en dépit de ce que les autres peuvent potentiellement dire de nous. Voilà bien la philosophie de vie qu’elle m’a enseigné de son vivant. C’est d’ailleurs ce que je désire transmettre aux participants des séances où ma présence est requise. S’accepter d’être qui l’on est et ce que l’on est, avec ses caractéristiques physiques, ses formes, ses imperfections et ses traits plutôt agréables pour les yeux constituent une pièce fondamentale chez la profession de modèle nu. Une telle acceptation rend inévitablement une séance de nudité artistique agréable pour les individus qui y sont présents. Et, j’en sais personnellement quelque chose.

En effet, il m’est arrivé très souvent de poser nu devant des12204681_10208456193347395_1349257437_n groupes d’élèves lors des sessions d’enseignement de dessin. À chacune desdites sessions, il m’a été un devoir de partager avec ces derniers le bien-être qui m’habite durant mes poses. Un tel bien-être me permet d’être réellement moi tant au plan spirituel que corporel et même au plan sexuel. Je ne cache rien car le fait de cacher quoique ce soit, c’est faire preuve de faiblesse non seulement envers l’autre, mais aussi, si ce n’est davantage, envers moi-même. Voilà pourquoi, et veuillez le noter un peu à la blague, poser nu sur un sofa devant un groupe est à mes yeux être comme à la maison en train d’écouter une douce musique à la radio. Être là, et tout simplement là et nul part ailleurs. Être comme je suis devant ces élèves qui admirent, si j’ose me permettre un tel verbe, ce corps hors-normes. Être ! Tout simplement être. Un point, c’est tout.

D’ailleurs, vous ne pouvez pas vous imaginer un seul instant la hâte que j’ai de pouvoir poser nu devant des élèves afin de justement vivre un tel moment de sérénité. Sérénité qui se développe grâce un entraînement  rigoureux de notre vision de la vie au quotidien. Vivement que l’automne arrive avec ses forêts aux milliers de couleurs. 

Je termine ce présent article en vous souhaitant d’être réellement qui vous êtes et ce, indépendamment des qu’en-dira-t-on. N’est-ce pas là le secret du bonheur. Soyez heureux !

Merci infiniment de votre visite et excellent weekend.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une facette méconnue de la nudité : la pratique du yoga (suite)

Une facette méconnue de la nudité :

la pratique du yoga (suite)

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. De mon côté, je dois reconnaître que la vie est belle. En effet, je m’aperçois de la chance incroyable que j’ai de vivre dans un pays où la liberté de conscience, de religion et d’opinion sans compter toutes celles liées à la démocratie existent et sont garanties au sein même de la Constitution. D’ailleurs, vient s’ajouter à cela la capacité non seulement d’expérimenter ma passion en tant que modèle nu, sans oublier la poésie et la photographie, mais aussi d’approfondir mes recherches dans ce champ de prédilection.  Je vous ai déjà présenté un vidéo sur un outil de travail particulier en lien avec la nudité lequel est nul autre que le yoga.

C’est ainsi que mes recherches sur un tel sujet se poursuivent de manière occasionnelle. Or, je viens tout juste de dénicher  cette magnifique vidéo dans laquelle deux jeunes yogis nous présentent certaines positions de yoga susceptibles d’être pratiquées en tenue d’Adam. Je devrais plutôt écrire en tenue d’Ève dans le cas présent. Certes, il existe bien d’autres vidéos sur un tel sujet mais celle-ci a l’avantage de présenter la professeure et son élève. Encore une fois, et Dieu merci, la simplicité, le respect et la beauté même de cette vidéo lui enlève toutes formes potentielles de vulgarité.

Bref, c’est avec plaisir que je partage avec vous ma nouvelle découverte.

Merci infiniment de votre visite et bon visionnement.

Bonne continuité de semaine !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une facette méconnue de la nudité : la pratique du yoga

Une facette méconnue de la nudité :

la pratique du yoga

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. De mon côté, et c’est rare que je me plains de la température, je trouve qu’il fait vraiment trop chaud aujourd’hui. Voilà pourquoi je préfère rester quelques temps chez-moi afin de dénicher des reportages susceptibles de vous renseigner sur la nudité et le milieu artistique. Or, un domaine où la nudité, saine pour le corps et l’esprit, peut être un outil de travail par excellence est bien le yoga.

C’est ainsi qu’au fil de mes recherches, j’ai trouvé cette magnifique vidéo dans laquelle une jeune yogi présente certaines positions de yoga sous la supervision de son maître. Je dois avouer que c’est l’une des rares fois où une telle présentation est faite sur cette chaîne vidéo. Toutefois, la simplicité, le respect et la beauté même de cette vidéo situent celle-ci réellement aux antipodes de la vulgarité.

Bref, c’est avec plaisir que je partage avec vous une telle trouvaille.

Merci infiniment de votre visite.

Bon weekend !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un principe fondamental : Le respect envers le modèle!

18685527_10154922784478462_810170271_n

Un principe fondamental :

Le respect envers le modèle vivant !

 

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous avez passé une belle journée en ce 1er juillet 2017, date de la fête du Canada. Mon pays que j’aime tant et que je souhaite à ceux et celles qui sont venus s’y établir d’y trouver un hâvre de paix et de justice. En parlant de justice, un fait assez troublant est survenu au sein d’une polémique entourant la photographie d’une femme, un modèle féminin ayant visiblement un surplus de poids, qui est publiée dans un magazine. La polémique réside dans certains commentaires qu’une chroniqueuse a écrits concernant le physique du modèle nu.

New Image 43Je vais mettre les choses au clair afin de bien faire comprendre le fondement même de mon article : La liberté d’expression est, et doit demeurer, la pierre angulaire de la démocratie car sans une telle liberté toute société dite « démocratique » est vouée à une disparition, laissant ainsi la place au despotisme en tous genres. Oui, le droit de critiquer existe et doit continuer d’exister. Ce qui est notamment le cas, pour faire le pont avec mon sujet, à l’égard du domaine artistique.

Or, il y a une distinction à faire entre d’une part, critiquer la créationNew Image 90 artistique en tant que tel et, d’autre part, chercher à rabaisser le modèle vivant pour son physique. On peut être en désaccord total avec le concept en soi et la manière dont il a été présenté au grand public par l’artiste. C’est le cas, pour le sujet qui nous intéresse, d’un modèle vivant avec un surplus de poids très visible. À la limite, il serait même de notre devoir de fustiger l’auteur(e) de photos lesquelles dénoteraient un manque de respect envers ledit modèle. Un manque de jugement est toujours possible chez l’être humain aussi noble son intention puisse-t-elle être. Il en va de même dans toutes les professions y incluant le domaine du nu artistique.

En terminant cette missive, il est à retenir qu’en règle générale, les modèles vivants ne voient pas toujours le résultat final des réalisations pour lesquelles ils ont posées nus. Qui plus est, la vision varie d’un artiste à l’autre sans oublier que le manque d’expérience peut devenir un facteur déterminant dans la réussite, ou dans le cas présent l’échec, d’une photo. Croyez-moi sur parole ! J’en sais quelque chose.

Mais de grâce, si il y des critiques à formuler, faites-les sur la présentation, la vision et la recherche de l’artiste. Ne les faites pas sur le physique du modèle vivant. On peut être en total désaccord avec l’objectif du photographe, du moins sa façon de l’avoir fait. D’ailleurs, une critique de la vision, surtout si elle est plus que « douteuse », est toujours appropriée. Dans un tel cas, je donnerai raison sur ce point, mais en aucun cas on peut se permettre de s’attaquer au physique du modèle vivant, voire ici une femme atteinte d’obésité. La raison en est fort simple: Ne dit-on pas que nul ne connait de quoi son avenir sera fait? C’est une question de principe.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un domaine difficile à exploiter ? La nudité érotique

new-image35

Un domaine difficile à exploiter ? La nudité érotique

Bonjour tout le monde,

000000810010J’ignore si c’est la chaleur qui ne cesse de grimper ou bien le fait que les femmes se pavoisent allègrement en vêtements d’été, mais j’ai depuis mon réveil l’envie folle d’élaborer sur une thématique qui, fort malencontreusement pour mon blogue artistique, est passée presque inaperçue au fil de mes publications. Il est question ici du domaine de la nudité érotique ou plutôt de la difficulté inhérente à développer sur une telle thématique. Difficulté qui trouve son origine sur trois aspects précis liés au monde du nu, de la lutte bien légitime des femmes pour le respect envers leurs corps et de la sexualité proprement dite.

À ces éléments vient s’y ajouter un autre élément du fait qu’il y a au sein de857518 notre société une fausse image de l’être humain vivant avec un handicap physique visible à l’égard de la sexualité. Un homme ou une femme vivant avec un handicap physique peut-il, ou peut-elle si il s’agit d’une femme, éprouver un attrait physique pour une tierce-personne ? Et même, est-il ou est-elle en droit d’espérer être désirée, voire désirable, par cet autre qui croise sa route ?

Ce sont-là des pistes de réflexion auxquelles je vous convies à réfléchir avec moi au sein de cet article. Un article qui se veut être une tentative de réparer une telle lacune dans mes publications même si certaines pages ont été réalisées lors d’une séance de nudité érotique avec une jeune modèle de Montréal dans un hôtel du centre-ville de la métropole du Québec voilà déjà quelques années.(1) Il est à noter que le respect entre les participants a été présent tout au long de la séance. Vous pouvez en être convaincus.

Force est de constater que l’érotisme a occupé une place très ambigüe857513 dans le monde du nu. Oui, la place de l’homme et de la femme existe bel et bien mais d’une manière assez étrange. Je fais référence notamment à l’image de l’union charnelle entre les « amants » (2). D’ailleurs, il est assez rare que l’homme soit peint ou bien photographié lorsqu’il est en érection. Un peu comme si, et c’est là mon humble opinion, le sexe en érection serait un signe de pathologie. Pourtant, les grecs ont compris depuis belle lurette que la beauté masculine peut aussi être définie, mais pas seulement, par le phallus présenté dans toute sa splendeur. Il en est de même de la nudité de la femme qui peut également être montrée dans des poses suggestives certes, mais empreintes de respect à son égard.

DSCN0013_thumb.jpgLa lutte, bien légitime faut-il le rappeler, des femmes pour le droit au respect à leur endroit et au refus de voir leur corps comme de la simple viande à consommer est un facteur non négligeable dans mon analyse au sein de cet article. En effet, serait-ce par la crainte d’être mis à l’index ou bien de se voir condamnés injustement comme des pornographes auprès du grand public?, la nudité féminine est souvent représentée sous une forme d’autosatisfaction où l’homme aurait perdu son rôle d’amant auparavant voué à procurer le plaisir charnel à sa partenaire. Vient s’ajouter à cela l’influence désastreuse, c’est le moins que l’on puisse dire, de la pornographie au sein de la société actuelle entre autres chez une clientèle de plus en plus jeune à la recherche de sensations fortes et de défis extrêmes. Il serait grand temps que l’on prenne, permettez-moi cette expression, les choses en mains surtout devant l’accessibilité sans cesse accrue de l’internet rendant la diffusion de sites pornographiques, que je qualifierais pour la bonne compréhension de mes propos de bas de gamme, des plus facile.(3)

Retenons bien ceci: La nudité est belle en toutes circonstancesbody_painting__by_roxor13-d3gtw2h_thumb.jpg lorsqu’elle est vécue, représentée et interprétée dans le respect absolu. D’ailleurs, n’est-ce pas là la volonté du Créateur lors de la création de l’Homme et de la Femme et qui leur ordonna d’être prospère et féconds ? Voilà pourquoi un tel respect a toujours été la pierre d’angle lors de mes séances érotiques. Et il en sera ainsi avenant le cas où de telles séances auraient lieu dans le futur. Sait-on jamais?

En ce qui concerne la problématique de la sexualité, versus la nudité, des personnes vivant avec un handicap physique, je peux vous dire sans gêne aucune que mon désir de vivre une telle séance avait longuement mijoté en mon esprit. D’ailleurs, et je le dis en tant que modèle vivant, je me fais un devoir de présenter une toute autre image de la nudité versus le handicap physique, et de surcroît, la sexualité, à chacune des séances auxquelles je participe. À vrai dire, j’en fais mon devoir de briser les nombreux tabous encore présents à notre époque tout en mettant l’accent sur les lettres de noblesse de ma profession. Une profession millénaire et qui y sera encore pour les générations à venir. Je vous remercie de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

(1) https://modelevivantaquebec.com/seance-de-nudite-erotique-se-decouvrir-cest-saimer/ 

(2) J’utilise ce terme au plan purement symbolique pour décrire les personnes qui posent dans une scène que je qualifierais à juste titre de très intime vu les circonstances.

(3) Il n’est pas question pour moi de condamner les sites pornographiques lorsque leur accessibilité est restreinte à des adultes ni lorsque les « participants » sont d’âge légale et pleinement consentants. Comme on dit si bien, 95% des gens se masturbent tandis que les autres 5% ne font que mentir.

Les plus belles œuvres de nudité

DSCN3178

Œuvre d’Auguste Rodin prise en Suisse juin 2017

Les plus belles œuvres de nudité artistique

Les plus belles œuvres de nudité artistique ont souvent eu pour thème la sexualité. Une sexualité saine et empreinte de respect entre les partenaires. Quoi de plus beau que les étreintes amoureux pour donner à la nudité ses lettres de noblesse ? Les œuvres d’Auguste Rodin en sont de parfaits exemples.

Il faut tout de même être capable de rendre à César ce qui appartient à César et à Dieu, ce qui est à Dieu. N’est-ce pas ?

RollandJr St-Gelais de Québec