Archives de tags | baisers

Dans la chaleur du moment

Dans la chaleur du moment
Superbe photo réalisée par James Fraser Voir son site sur https://www.deviantart.com/mtl3

Dans la chaleur du moment

 

Dans la chaleur du moment,
Je t’ai surprise l’espace d’un instant,
Entendant tes soupirs langoureux,
En rêvant de ton amoureux.

 

Espérant que j’étais l’heureux élu,
Celui à qui tu te montrerais nue,
Celui qui aura l’unique privilège,
De découvrir si tu es vierge.

 

Ce que je doute très sérieusement,
Car de nombreux gracieux courtisans,
Tu en as connu, je le crois évidemment.
Des hommes désireux de ta beauté sûrement.

 

Tu es entrée en silence dans mes songes,
Et l’envie de te faire l’amour sans cesse me ronge,
Ce désir de te satisfaire de mes baisers jusqu’à m’épuiser,
M’épuiser à force de vouloir avec passion et douceur t’aimer.

 

Dans la fraîcheur de la nuit,
Tu es venue près de moi dans mon lit,
Dans la moiteur de mes draps je t’ai sentie,
Mais les laudes sitôt sonnées, telle une brume tu es partie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Ça me blesse

a me blesse
Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Ça me blesse

 

Qui a dit que les mots sont sans importance ?
Croyez-moi ! Ils peuvent tuer aussi bien qu’une corde de potence.
Je buvais ses paroles trompeuses comme l’on boit à la claire fontaine,
Moi qui lui offrais mon corps sans broncher à chaque nuit pour faire ma vilaine.

 

Que de gestes d’amour pur, je lui ai donnés.
Que de baisers sur le long de son corps je lui ai prodigués,
Que de ses fantasmes dont j’en ignorais même l’existence j’ai réalisés,
Toujours souriante, toujours belle, toujours prête tel qu’il me l’a demandée.

 

Ne me doutant point ce qui allait arriver en cet instant en cette nuit,
J’ai voulu lui faire une grande surprise qu’il s’en souviendrait toute la vie,
Arrivée dans son appartement, j’y ai trouvé une missive écrite par une étrangère,
Quelques feuilles parfumées et griffonnées à la main dont la teneur je n’en savais guère.

 

Quelques phrases à la main de jeune femme si bien composées,
Que de ma simple compréhension, je pouvais certainement pas en douter,
Des mots sensuels tournés en phrases sans équivoque pour la femme que je suis,
Des tournures de phrases que j’aurais pu faire tellement mon coeur comme le sien fut épris.

 

Coeur si épris mais comme on lui avait menti,
Mensonge, cruauté, hypocrisie sans omettre l’envie.
L’envie de tout quitter, de tout abandonner pour en finir,
Pour en finir avec cette douleur, cette torpeur qui m’a envahie.

 

Oui, cette lettre m’a blessée, presque tuée.
Alors que je lui avais donné mon attention sans compter,
Sans rien demander en retour si ce n’est qu’être entièrement blanc,
Mais ces phrases imprimées à l’eau de rose a enlevé en moi mon amour assurément.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Moment d’extase

Moment d'extase
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Moment d’extase

 

Moment d’extase,
Moment d’un véritable as,
Un as qui sait vraiment faire l’amour,
Un as que j’ai attendu depuis toujours.

 

En écoutant une chanson de Blondie,
Cette jeune dame aux cheveux blonds et jolis,
Qui chantait un rythme si entrainant et si joyeux,
Que mon amant et moi dansions avec des coeurs si heureux.

 

Au son des cloches qui annoncèrent sa douce voix,
Mon copain et moi se déhanchèrent à chacun de nos pas,
En nous dirigeant vers le lieu de nos étreintes et nos ébats,
Il était prêt à me faire jouir comme je l’étais à l’amener dans mes draps.

 

Des draps blancs comme neige qui se recouvriraient de nos sueurs,
De mes larmes en le suppliant de continuer sans cesse pour encore des heures,
Comme j’étais bien dans notre jardin secret dans ce lieu de délices et de péchés,
Comme je me sentais tellement femme sous ses tendres caresses et ses mille baisers.

 

Je sentais son parfum de France rempli de virilité,
Je ressentais en moi toute sa masculinité avec honnêteté,
Il ressentait ma vigueur quand mon corps accueillait son membre,
Il ne se doutait point que pour le reste de nos jours nous vivrons ensemble.

 

Car c’est en cette nuit quasi magique,
Que lui et moi avons vécu des instants féériques,
Que je lui ai offert tant mon coeur que mon corps de femme,
Pour lui dire par mes gestes si librement choisis comme je l’aime.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Souriante

Souriante
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Souriante

 

Souriante, souriante,
En ce matin où le vent vente,
Tu t’es placée devant la fenêtre,
De ma demeure entourée d’hêtres.

 

De ma modeste et précieuse villa que m’ont léguée,
Mon père et ma mère que j’ai de leur vivant tant aimés,
Dans laquelle tant de beaux souvenirs comblent mes pensées,
Qui me rappellent combien le temps a si vite passé sans rien oublier.

 

Enjouée par cette nuit où nous nous sommes connus,
Peut-être un peu amusée par mes secrets tellement méconnus,
Quoiqu’il en soit, mon désir était de mettre sur ton visage un beau sourire,
Sourire qui témoigne que nous avions eu ensemble tellement de grands plaisirs.

 

En silence, tu me regardes partir au loin,
Sachant fort bien que je reviendrai très tôt demain,
Car comment pourrais-je te laisser, te quitter et t’abandonner?
Toi avec qui j’ai échangé avec passion tant d’affectueux baisers.

 

Ce que j’aimerais être cette douce main sur ta joue,
L’imaginer l’être une seule seconde me rend un peu fou,
Et que puis-je dire de tes yeux si merveilleux qui fixent l’horizon?
Seulement que je crois qu’il y a en ce monde quelque chose de bon.

 

Ne m’attends pas et vaques à tes usuelles occupations,
Car je te fais la promesse que bientôt encore nous nous unirons,
Devant le feu de foyer nous nous installerons bien confortablement,
Souriante ! Je t’en fais la promesse que tu le seras encore assurément.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Mots inutiles

Mots inutiles

Modèles : Phylactère et RollandJr St-Gelais

Bonjour tout le monde,

Je désire en cette journée du mois d’octobre m’entretenir sur un sujet qui semble être tabou au sein de la société actuelle. Une société pour laquelle tout doit s’exprimer par des mots. Des mots qui, à force d’être utilisés à tors et à travers, en arrivent à perdre leurs sens premiers. Des mots qui sont galvaudés à tous vents et qui sont corrodés par des gens se voulant se donner une certaine importance auprès de leurs pairs.

L’on a qu’à prendre, à titre d’exemple, les mots utilisés par quelques personnages politiques en ayant pour optique la déformation de la réalité. Il en est de même de quelques chroniqueurs peu soucieux de donner un minimum de crédibilité dans leurs propos. Et que puis-je affirmer du manque flagrant de respectabilité du français tant écrits que parlé dans le monde de la francophonie ? À vrai dire, je n’ose pas l’imaginer. Seule consolation ? Un tel phénomène se trouve également tant anglophone que germanophone. Quel en est l’ampleur ? Excellente question à laquelle je n’ai point de réponse.

Toutefois, un aspect fondamental semble échapper à notre époque et qui est l’inutilité des mots. En effet, bien que vivre c’est avant toute chose communiquer, il ne suffit guère de le faire par des mots. Souvent, un regard prolongé, un geste fait de manière brève ou bien tout en douceur ou bien encore la promiscuité de deux corps peuvent en dire plus qu’un long discours. D’ailleurs, ne dit-on pas qu’une image vaut mille mots ? À cela viennent s’ajouter les émotions auxquelles chacun d’entre nous ont eu à expérimenter au cours de son existence. Certes, on peut décrire telle ou telle émotion à l’aide de mots. Mais aucun d’entre eux ne pourra faire vivre ladite émotion. Pourquoi donc ? Une émotion se vit avant toute chose.

La plus belle expérience qui démontre hors de tout doute l’inutilité des mots est bien les sentiments amoureux. Combien de mots peuvent expliquer la joie d’être en présence de la personne aimée ? Combien de mots peuvent faire vibrer un coeur lors d’un échange de baisers ? Combien de mots peuvent décrire la douceur d’une caresse tant reçue que donnée lors d’une relation intime ? La liste peut être quasi infinie.

Je dois reconnaître, lorsque je relis le présent texte, que cela peut paraître contradictoire de développer un tel sujet en utilisant autant de mots. Et pourtant, il m’est si souvent arrivé de vivre des émotions fortes que je n’arrivais pas à les décrire tellement la tempête me charroyait sur les vagues profondes de mon âme. Était-il utile d’écrire un tel texte ? Pas vraiment ! Car je peux aisément deviner qu’en votre fort intérieur, vous y avez déjà longuement réfléchi sans dire un mot.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada