Archive par auteur | rollandstgelais

Que l’on ne peut voir …

thumbnail_DSC_1095

Séance de nudité artistique réalisée à Montréal le 15 septembre 2018

Que l’on ne peut voir …

 

Vraiment difficile à dire,

Qu’il y ait un quelconque plaisir,

À lire dans les nombreux journaux,

Toutes ces horreurs rapportées en des mots.

 

À quoi bon se mentir ?

Que de voir tant de gens souffrir,

Nous ne fait plus verser de larmes,

Tellement insensibles sont rendues nos âmes.

 

Et pourtant, il y a au fond de mon être.

Ce petit quelque chose qui fait mal paraître.

Toutes ces violences gratuites et futiles,

Envers nobles dames et jolies filles.

 

Pourquoi le monde est si cruel ?

Alors que je voudrais tant qu’il soit beau.

Comme à l’aube du printemps où chantent les oiseaux.

Voilà le paradigme si temporel mais aussi éternel.

 

Que reste-t-il de la bonne volonté ?

Que reste-t-il de la beauté d’être aimé ?

Que reste-t-il des nobles valeurs d’autrefois ?

Dans cette époque où règnent gens de peu de foi ?

 

Devant le mal présent,

Afin de supporter ce mal accablant,

On décide alors par manque de courage,

De retenir en nous nos désespoirs et notre rage.

 

On subit tant de souffrance,

On ne fait que poursuivre notre errance,

On se couche aussitôt arrivés les signes du soir,

Quand face à nos douleurs que l’on ne peut voir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Votre esclave

thumbnail_DSC_1116

« Votre esclave » dessin réalisé à Montréal le 15 septembre 2018

Votre esclave

 

Chère et adorable maîtresse,

J’adore recevoir vos caresses,

De vos suaves et tendres mains,

Qui frottent mes fesses avec entrain.

 

Vous savez attendre le bon moment,

Pour me faire savourer votre froment,

Je déguste ce précieux instant avec plaisir,

Où je suis attaché pour assouvir votre goût de me faire souffrir.

 

Les yeux bandés permettant à vos amies,

D’assister à l’accomplissement de vos envies,

Afin que je ne puisse les reconnaître,

Moi, l’homme qui entre vos mains demande qu’à renaître.

 

Alors que bien des hommes succomberaient,

Moi, sans cesse, j’en redemandais.

Quel bonheur de recevoir cette douleur,

Quelle jouissance vécue en cette heure.

 

De mes cris de souffrance,

J’exprimais toute ma démence,

De mes supplications de continuer,

Avec joie, vous les avez maintes fois exaucés.

 

Oui ! Mon corps est à vous.

Oui ! Je le sais bien que je suis fou.

Et que dire de votre assistante si belle ?

Si ce n’est que j’ai joui grâce à elle. Quelle merveille !

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Boire l’amertume !

thumbnail_DSC_1112

Dessin réalisé par Denis M. de Montréal 15 septembre 2018

Boire l’amertume  !

 

J’ai soif sur ma croix, 

Sur cette croix fabriquée par ma folie, 

Folie vécue de jour comme de nuit, 

Ébranlé par mes doutes sur ma foi. 

 

Sur ma foi envers l’humanité, 

Sur ma foi sur notre commune destinée, 

Sur ma foi envers toi et moi et nous, 

Sur ma foi qui a fait chacun de vous. 

 

Je bois ce vin amer, 

Venant des profondeurs des mers, 

De ces femmes qui ne deviendront jamais des mères, 

Et de ces hommes qui auraient désiré devenir des pères. 

 

Je bois cet élixir, 

Qui me fait tant souffrir, 

Je m’enivre de cette maudite boisson, 

Qui me soûle l’âme et me brise les veines tel un poison. 

 

Boire dans mon lit à la brunante du matin, 

Boire la cigüe tel le philosophe des temps anciens, 

Boire cet insipide venin servi par cette dame brune, 

Boire tout mon mal-être ! Boire simplement mon amertume ! 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Souffrance !

Souffrance !

 

Exister, c’est vivre et c’est souffrir.
Nous souffrons dès que nous respirons, 
Premières bouffées d’air nous souffrons,
C’est le chemin qui nous fait toujours grandir.

 

Nous souffrons d’un manque d’attention,
Nous souffrons d’un manque d’affection,
Nous souffrons de la peur même de perdre
De perdre ce que nous n’avons pas et même d’être.

 

Nous souffrons de voir ce qui existe,
Nous souffrons de ce qui nous résiste.
Alors qu’il nous suffirait de se défaire de nos chaînes,
Celle de nos illusions, de nos craintes et de nos haines.

 

Nous souffrons souvent malgré notre volonté.
C’est le propre de bien des chemins et des destinés.
Nous souffrons pour toutes sortes de raisons.
Raisons déraisonnables ! Raisons futiles à en perdre la raison.

 

Souffrance jusqu’à la jouissance !
Souffrance jusqu’à l’extase ! 
Souffrance exprimée dans le jazz !
Souffrance exprimée par la romance !

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Verso

FB_IMG_1536944961090

Dessin par Eri Kel de la France

Verso

 

Vers le petit matin,
Vers un autre demain,
Vers un monde sans lendemain,
Vers un lieu de chansons aux doux refrains.

 

Vers un autre lieu,
Qui est sous les cieux,
Vers un autre endroit,
Où tout est parfait et droit.

 

Vers où porte mon regard ?
Avant qu’il ne soit à jamais trop tard,
Vers quel endroit trouverai-je mon inspiration?
Là où mon cœur et mon âme enfin s’uniront.

 

C’est maintenant là que je te vois,
En cet instant sans autre loi,
Où m’est offert ce verso,
Que je dessine aussitôt.

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Recto

FB_IMG_1536945715826

Dessin par Eri Kel de la France

Recto

 

Rectitude sociale ?
Où les hommes ont un âge mental ?
D’un enfant à peine âgé de cinq ans ?
Où moral et éthique sont absents ?

 

Non merci, trop peu pour moi.
Je ne veux pas être comme ça.
Dire ce que les autres veulent entendre,
Serait pour moi joues gauche et droite les tendre.

 

Je suis du signe du verseau,
Signe divin à la recherche des égaux,
Je vis de mes sentiments et de mes idéaux,
Même si je sais que le monde ne sera jamais beau.

 

C’est en songeant ceci et à cela,
Que je m’installe devant vous tout droit,
Dessinez bien mes amis car il le faut,
C’est maintenant le temps du recto.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Services secrets

FB_IMG_1537104083247

Dessin par Eri Kel de la France

Services secrets

 

Ho belle et chère dame,
Je suis tout feu tout flamme,
Je vous attendais depuis longtemps,
Afin de vous dévoiler ceci depuis un bon moment.

 

Garder pour vous ce que je vous confie,
Car personne ne doit savoir ce que je vous ai dit,
Quelque chose que moi-même je n’arrive pas à croire,
Alors que je suis cet homme qui aime la gloire.

 

Avant de mourir je dois me confesser,
De ces maîtresses j’ai adoré cette fessée,
D’avoir été leur esclave, leur objet et leur être soumis,
D’avoir été leur sujet d’étude telle une souris.

 

Ô dame ! Dame à l’accent étranger.
Ce que j’aimerais vous embrasser.
Et vous dire à l’oreille ce secret,
Le plaisir que l’on m’a fait.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La femme aux seins

FB_IMG_1537080437285

Dessin par Noble Roro

La femme aux seins.

 

Il était une fois,

Un moment où j’avais perdu,

Croyant avoir déjà tout vu,

Ce qui m’était cher, la foi.

 

Cherchant refuge,

Dans ce véritable déluge,

De questions à répondre,

Où mes convictions allèrent fondre.

 

Je décida d’aller voir une tireuse,

Une tireuse de cartes assez rieuse,

Qui, voyant mon état lamentable,

Me fit cette confidence acceptable.

 

Ne t’inquiète pas pour ta fois cher ami,

Lorsque tu étais enfant bien petit était ton zizi,

Je me souviens qu’il n’y a si longtemps

Mes seins étaient absents lorsque je n’étais qu’une enfant.

 

Mais voilà qu’ils sont magnifiques,

Je dirais même vraiment mirifiques,

Ta foi un jour ou l’autre reviendra,

Lorsque le bon moment viendra.

 

Et puis? La foi c’est comme les seins.

Tu peux croire que ce sont des vrais,

Mais seule la dame devant toi le sait,

Allez! Caresse-les comme si tu priais les saints.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Imperturbable

 

41944192_10156861757198919_3339445851276705792_o

Dessin par Eri Kel de la France

Imperturbable

 

Elle est silencieuse,
Cette charmante danseuse,
Je sens en elle une âme délicieuse,
Belle et divine sans être capricieuse.

 

Elle ne bouge guère,
À peine prend t-elle un peu d’air,
Bras bien levés en guise de salut,
Ne sachant quoi dire, je me suis tue.

 

Âme magnifique et charitable,
Et pourtant quel regard affable,
De vous faire mal, je n’en serai incapable,
De vous faire l’amour, en serait-ce coupable?

 

Un temps pour chaque chose, croit-on !
Chaque chose en son temps,  dit-on !
Un temps pour prier et pour admirer pour l’éternité.
Un temps pour dessiner votre gracieuse féminité.

 

Vous êtes là, tellement immuable.
Vous regarder avec un plaisir inavouable,
Immortalisant votre beauté insaisissable,
Alors que contre toute attente, vous restez imperturbable.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Courbes musicales

Dessin par Juste Angèle

Courbes musicales

 

Encore quelques notes de guitare,
Afin de continuer de veiller tard,
Être prêt de toi ma belle Élodie,
Et sans cesse entendre ta mélodie.

 

Voir tes doigts glisser,
Sur les cordes bien tendues,
Tes doigts fragiles et bien menus,
Tes touches ressemblent à des doux baisers.

 

Joue-moi un air joyeux,
Qui saura me rendre heureux,
Joue-moi un air tendre et divin,
Afin que je puisse m’enivrer de ce vin.

 

Une chanson d’amour,
Qui me rappelle celles d’un jour,
Une chanson semblable au soleil qui luit,
Pour celles que j’ai aimées durant mes nuits.

 

Femme aux courbes aguichantes,
Femme à la beauté qui m’enchante,
Femme au don tellement spécial,
Femme aux courbes musicales.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada