Archive par auteur | rollandstgelais

Souvent c’est une question d’angle

Question de perspective
Souvent c’est une question d’angle Photo réalisée par G.B. d’Allemagne devianArt : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Not-needed-718085807

Souvent c’est une question d’angle

Bonjour tout le monde, 

Vous le savez probablement que la vie est faite de hauts et de bas, de circonstances parfois agréables, parfois cocasses, parfois tristes, voir dramatiques et qui nous poussent à se questionner sur ce que nous avons tant fait que choisi. En ce qui me concerne, il m’arrive en quelques occasions de regretter plutôt ce que je n’ai pas fait que le contraire. Aurais-je dû tourner à droite plutôt qu’à gauche? Aurais-je dû éviter telle ou telle personne? Aurais-je dû agir autrement? Et le nombre de questions semblables à celles-ci peuvent devenir exponentiel.

Bien malin celui ou celle qui pourrait répondre de manière claire et précise à chacune des questions précédemment citées. En effet, à chaque choix correspond souvent plusieurs conséquences possibles et ce, par le fait même que la vie ne se résume en aucun cas à un seul et unique déroulement. Tel le battement d’ailes d’un papillon, le résultat peut être l’avènement d’une tornade ou bien d’une douce brise d’été. Et pour cause puisqu’il existe une multitude de facteurs qui entreront en ligne de compte. Des facteurs qui à leur tour ne sont que des résultats d’actions ou d’inactions de centaines, voir de milliers, d’individus éparpillés ici et là.

Mais, attention ! Nous sommes tous responsables de nos choix et de ce que nous en faisons. Bien évidemment que le choix précède toujours l’action même si parfois, le choix est loin d’être varié dans ce que la vie nous présente. Et ici, la liste d’exemples est quasi sans limite.

Or, le fait de regretter ou non une action quelconque laquelle a eu une conséquence souvent inattendue devrait rester sous l’angle de l’instant présent et de ce que nous sommes devenus au fil des années. Avons-nous agi de bonne foi? Si oui, c’est à mon humble avis l’essentiel. Certes, il ne faut pas jouer à l’autruche et assumer en tout temps la conséquence de nos prises de décision. Mais, si l’on sort grandit d’une façon ou d’une autre, encore là, c’est la chose la plus importante qui soit.

Bref, notre perception de voir les choses peut se résumer à une question d’angle.  Un angle qui varie en fonction de l’âge, de nos expériences de vie et, surtout, de notre capacité d’adaptation au fil des événements. Et, pour conclure mon humble missive en paraphrasant Charles Darwin, c’est celui qui s’adapte qui survit mais pour y arriver, avoir le meilleur angle est d’une aide précieuse.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La liberté

La liberté

Photo réalisée Rick B. d’Allemagne Source : DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

La liberté

Depuis l’époque magnifique des années 1960, plusieurs chansons sur la liberté ont été écrites, notamment par des chanteurs et des groupes prestigieux tels que les Beatles. De plus, la liberté est fort probablement l’un des concepts fondateurs de notre démocratie. On a qu’à penser à la devise de la révolution française qui se résume en ces trois mots : liberté, fraternité, égalité.

Je dirais même à la limite que le fait d’être libre, de se sentir libre, est aussi fondamentale que le fait même de respirer. Et, pourtant, jamais notre liberté, celle que nous connaissons et chérissons, n’a été menacée depuis l’apparition de toute cette propagande qui pullule au sein des médias et des réseaux sociaux. Une propagande tout azimut provenant dont on ne sait le but et encore moins qui en est la source. 

Par ailleurs, quoi de plus efficace de faire croire que nous vivons encore dans une véritable liberté afin de mieux contrôler les masses? Par exemples, les sources d’information sont-elles véritablement indépendantes du pouvoir politique et des bailleurs de fonds? Qui contrôle nos informations, nos systèmes d’éducation et même l’ordre économique mondial? Ne nous le cachons pas! Qui dit économie, dit aussi liberté. Souvent, l’un ne va pas sans l’autre puisque sans une certaine indépendance économique, acquérir une liberté digne de ce nom est presque impossible.

Ne nous y trompons pas! La liberté est de plus en plus en péril. Et, c’est là mon humble avis, le seul moyen pour la retrouver est de redevenir des êtres humains pleinement humains en renonçant aux mouvements de crainte qui sévissent à notre époque. Pour ma part, fermer les chaines télévisées, éviter de lire les journaux et surtout fuir toute forme de propagande constituent les meilleurs moyens de me noyer dans le fleuve du mensonge. Et pourquoi donc? Tout simplement pour être vrai. Non pas avec les autres puisque nous sommes qu’à leurs yeux que le fruit, une petite parcelle, de ce qu’ils voient de nous. Mais, être vrai envers soi-même. C’est ainsi que nous pouvons être libres sinon de corps, du moins en esprit.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

 

Les doutes

Les doutes
Les doutes Texte par RollandJr St-Gelais Modèle : JenovaxLilith Photo par craiggumphotography2 Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/balloons-full-of-doubt-847856632

Les doutes

Les doutes sont semblables à un ballon. Elles sont remplies de bien des questions, de bien des interrogations jusqu’au jour où nous trouvons réponses lesquelles peuvent réfuter ou approuver ce que nous pensions. J’ai bien écrit, ce que nous pensions, puisque tout se résume en une pensée bien éphémère. Éphémère dans le temps et dans l’espace jusqu’au moment où d’autres éléments s’y rajoutent.

Le ballon des doutes est souvent le pire des boulets de prisonniers puisque l’on ne le voit pas tout en ressentant sa lourdeur. Une lourdeur qui soulève bien des craintes et des peurs. Nous figeant dans un immobilisme presque cadavérique. En effet, nous avons beau être vivants en ce monde mais nous le sommes que par apparences.

Et comme les apparences peuvent être trompeuses, mieux vaut être sur ses gardes. Cependant, de tout ce que l’on doit craindre par-dessus tout c’est l’apathie de notre âme. En effet, il n’y a rien de pire en cette vie qu’un corps sans âme. Alors mes amis et amies, n’ayez pas peur de crever le ballon des doutes pour votre plus grand bonheur.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Enfin, c’est l’été

Enfin, l'été
Enfin, c’est l’été Poème composé par RollandJr St-Gelais Photo réalisée Rick B. d’Allemagne Source : DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Enfin, c’est l’été

 

Enfin, c’est l’été.

Les journées ont allongé,

Le soleil brille de tous ses feux,

Comble de joie mon cœur d’amoureux.

 

Les nuits noires sont loin de nous,

Maintenant nous faisons l’amour comme des fous,

Dès le matin et toute la journée sans aucune retenue,

Nous vivons tels Adam et Eve en Jardin d’Éden et entièrement nus.

 

Se promenant sur le bord d’une rivière d’un calme étonnant,

Écoutant les oiseaux gazouiller tout prudemment,

Tu as avancé sur les roches bien lentement,

Admirant le paysage silencieusement.

 

Été de notre jeunesse et de nos vingt ans,

De cet instant de bonheur attendu depuis longtemps,

Je ne savais quoi dire devant tant de merveilles de mère nature,

Qui nous comble par sa grâce de la forêt un parfum si pur.

 

Que ce moment soit le plus précieux des souvenirs,

Car en ce jour d’été, je te demande enfin en mariage.

Je te fais le serment de fidélité jusqu’à la fin des âges,

Car je veux être près de toi et de ton magnifique sourire.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Se sentir bien

Se sentir être
Se sentir bien Texte de RollandJr St-Gelais Modèle : JenovaxLilith Photographe : Darkwood Photography Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/alive-847654565

Se sentir bien

Aujourd’hui, j’ai décidé de me sentir bien. Simplement comme ça, sans aucune raison. Être bien avec moi-même en dépit de mes erreurs, de mes fautes et de mes bêtises. Être bien sans demander pardon à qui que ce soit, ni à offrir mon pardon envers quiconque en ce monde.

J’ai appris que la vie est un long processus d’apprentissage qui se termine je-ne-sais-quand. J’ai appris que chaque personne doit poursuivre sa propre route et qu’elle est l’unique artisan de son bonheur et de son malheur. J’ai appris que l’être est plus important que les avoirs pour savoir ce qu’est d’être heureux. J’ai appris qu’il est inutile de parcourir le monde pour y trouver la beauté si je suis incapable de trouver de la beauté en moi.

J’ignore bien des choses de mon passé. Et, entre vous et moi, à quoi cela va-t-il me servir de le savoir? Ce qui a été fait ou non n’a pas d’importance puisque je vis en ce jour qui, peut-être bien ou pas, est le dernier. Qui sait? J’ignore ce qui arrivera une fois que mon âme aura quitté mon enveloppe charnelle. Bien des livres saints pour lesquels les crimes les plus horribles ont été commis racontent mille voies vers l’au-delà et pourtant, nul d’entre eux ne détient la vérité. Encore là, qu’est-ce que la vérité? La vérité de l’un diffère de l’autre.

Aujourd’hui, je me sens bien. Et c’est là tout ce qui compte pour moi. Être bien! Ici, maintenant en souhaitant qu’il en sera ainsi demain. Et, pourquoi pas? Car mon bonheur dépend de moi et de moi seul.

De RollandJr St-Gelais de Québec au Canada