Archives de tags | année

Le bilan de cette première année de pandémie

Photo par phylactère Raina décembre 2018 à Québec

Le bilan de cette première année de pandémie

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien en cette dernière journée de l’hiver. Pour ma part, je dois avouer que je suis en période de réflexion très profonde. Une réflexion qui porte autant sur le déroulement de l’hiver qui se termine dans quelques heures que sur l’ensemble de cette année de la pandémie. Une année qui m’a permis de faire le point sur ce que j’ai fait, sur ce que je n’ai pas fait et sur ce que j’aurais du faire.

Tout d’abord, j’ai fait une action qui restera marquée au plus profond de mon être. Cette action a démontré en mon for intérieur que de porter secours à un être sans défense et qui devait faire face à une souffrance indescriptible est d’une grande noblesse. Une action à laquelle je n’avais jamais pensé qu’un jour j’allais poser. À cela s’ajoute le fait que j’ai vécu amplement chaque jour que Dieu m’a permis de vivre même si parfois le péché de la luxure était au rendez-vous. Que voulez-vous? À chacun, ses péchés mignons.

Ensuite, je reconnais que cette année m’a ouvert les yeux sur certains aspects qui m’entourent. Avais-je fait le bon choix dans mes fréquentations? Cette question est apparue à la suite du déroulement de la pandémie. Comme l’affirme si bien le dicton : « C’est en période de crise que l’on connaît le genre humain. » En effet, l’authenticité de l’individu ressort lorsque les barrières d’une vie normale en société ont été levées. C’est là que la décision de vivre de plus en plus dans une autarcie s’impose. Il y en va de notre survie à la fois physique et surtout psychologique.

Enfin, j’assume pleinement mes erreurs. Pourquoi donc? Tout simplement que cela fait en sorte que je suis ce que je suis au moment même où j’écris ces lignes. Il est aussi vrai qu’il y a de fortes chances que je serai différent dans un an jour pour jour. C’est ce que l’on appelle évoluer. Mais, au fait, que signifie évoluer? La réponse varie en chacun de nous.

En résumé, à l’image de Lot et de sa famille qui fuyaient le feu de Sodome, je poursuis mon chemin inlassablement. Poursuivre son chemin, car, hier n’est plus, demain n’existe pas encore, mais seul aujourd’hui peut faire une différence dans sa vie. Et, entre vous et moi, je n’ai nulle envie de me transformer en statue de sel.

Je vous souhaite une belle fin d’hiver et un magnifique printemps.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

En ce dimanche 7 février 2021

Votre humble serviteur

En ce dimanche 7 février 2021

Êtes-vous reconnaissant envers la vie ? Pour ma part, je le suis et avec raison. Oui, je suis reconnaissant pour le cheminement tant spirituel que psychologique que j’ai parcouru depuis les 25 dernières années, soit l’année où ma défunte mère est partie vers un autre monde, un autre lieu. Je suis reconnaissant pour les étapes qui ont façonné l’être que je suis devenu et que je deviendrai de jour en jour.

Je suis reconnaissant pour cette capacité de m’exprimer par écrit et, ainsi, de pouvoir communier avec autrui. Communier car il s’agit d’entrer en relation avec mes semblables aussi différents puissent-ils être de moi.

C’est dans nos différences que nous sommes identiques.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Forêt magique

Forêt magique Poème de Rolland Jr St-Gelais MidnightLady9 Source : https://www.deviantart.com/midnightlady9/art/Magic-Of-The-Forest-865771681

Forêt magique

 

Forêt si magique

Forêt des contes féeriques

Forêt de ces fées enchanteresses

Forêt de ces jeunes femmes en détresse.

 

Jeunes femmes précieuses telles des pucelles

De ces fraîches pucelles si fières de leur nudité si belle

Qui viennent avec grande humilité implorer votre grandeur

Sous la lune, voilée par les branches, qui les éclaire de sa lueur.

 

Écoute leurs supplications !

Sois accueillante à leurs incantations !

Accueille favorablement toutes leurs oraisons !

Qu’elles puissent trouver en cette année leurs compagnons.

 

Forêt des druides et des sorcières d’autrefois

Qui enseignaient à nos ancêtres en la nature avoir la foi

Avant que viennent en nos terres du nord gens fabulés de leur croix

Sois bienveillantes envers ces pucelles désireuses de vivre un autre choix.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tout est terminé

Tout est terminé poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Gbd62 Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/It-s-all-over-now-855037120

Tout est terminé

 

En cette dernière journée de l’année,

Une année où bien des gens nous ont quittés,

Une année qui en des cœurs si esseulés laissera des blessures,

Et en leurs âmes tellement de profondes et invisibles meurtrissures.

 

C’est aujourd’hui la Saint-Sylvestre,

Peu importe la neige qui tombe, ça va avec le reste,

Car je me sens si seule à t’attendre assise sur le comptoir,

En broyant des idées sombres, des pensées si noires.

 

J’aurais voulu être près de toi,

En cette nuit où les enfants sont rois,

Mais face à ton silence persistant dans le temps,

Je me doutais bien que quelque chose n’allait pas depuis longtemps.

 

Je commencerai donc le jour du Nouvel An,

En sachant que désormais, tu ne seras plus mon amant.

Oui, et malgré moi, c’est en cette veille de la nouvelle année.

Que je comprends qu’entre nous c’est à jamais terminé.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sens dessus dessous

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Sens dessus dessous

Depuis quelque temps, je me sens bizarre. Comme si la vie avait pris un autre chemin. Une autre voie où se perdent tous mes points de référence, où l’on ne voit plus les gens qui jadis se côtoyèrent avec joie et bonheur.

Que s’est-il passé pour qu’une telle solitude accable le commun des mortels? Quel crime l’humanité a-t-elle fait pour subir une telle punition? Un simple baiser est devenu interdit alors que l’on enseigne la haine sur les réseaux sociaux. Que s’est-il passé pour que le verbe aimer soit à jamais interdit?

Je me sens dessus dessous depuis le début de cette année. Quand cela va-t-il enfin s’arrêter? Que reviennent les beaux jours, les sourires des enfants et les caresses des amants. Que reviennent les chants des oiseaux librement entendus par tous ces gens émerveillés. Ces gens heureux de voir arriver des nouveaux jours ensoleillés.

De

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada