Archives de tags | année

Arbres dans la forêt dense

IMG_20200801_140205
Poème et photo par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Arbres dans la forêt dense

 

Arbres dans la forêt dense,

Aux grés du vent qui dansent,

Arbres si paisibles et mais sauvages,

Témoins des élans pendant leurs ravages.

 

Quels âges avez-vous?

Allez! Allez! Dites-le-nous!

Quels sont vos plus beaux souvenirs?

Racontez-nous afin qu’en cette vie on puisse rire.

 

Avez-vous rencontré des amoureux s’embrasser?

Avez-vous entendu mille mots d’amour de ces cœurs enlacés?

Quels secrets mystérieux derrières vos branches a-t-on avoués?

Allez! Soyez sans craintes, nous les garderons en nous pour l’éternité.

 

Conifères de notre pays,

Arbres fiers de notre douce patrie,

Arbres feuillus si verts en été si blancs en hiver,

Arbres qui nous rappellent de nos ancêtres leur bonheur et leur enfer.

 

Ah bon ?! Vous préférez garder le silence.

Soyez rassurés, nous savons toute l’importance,

De cacher tout ce que vous avez vu depuis si longtemps,

Nous vous prions de pardonner toute cette perte de temps.

 

Nous vous laissons tranquilles,

Car pour nous les minutes sans cesse défilent,

À l’année prochaine, chers amis de la forêt boréale.

Nous retournons dans nos cités aux milles rues, aux milles dédales.

 

De ces cités aux âmes mortes et aux visages ternes,

De ces villes peuplées de ces gens circulant dans ces veines,

Dans ces veines faites de chauds goudrons et de lourd ciment,

Construites par des dirigeants encore et toujours avides d’argent.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Voir le bon côté de la vie

Voir le bon côté de la vie
Voir le bon côté de la vie Réflexion de RollandJr St-Gelais Photo par Gb62da Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Looking-to-the-wrong-side-846000760

Voir le bon côté de la vie

Bonjour tout le monde,

Eh bien oui ! Nous sommes déjà la première journée de l’été en cette année 2020. Une année qui restera longtemps dans la mémoire de la plupart d’entre nous puisque nous avons tous subis les contrecoups de la pandémie d’un certain virus dont je tairai le nom. En effet, il a eu amplement de publicité dans les médias et dans les réseaux sociaux.

Toutefois, j’ai cru utile de rédiger un article de réflexion à propos des situations face auxquelles nous avons peu ou pas d’emprise. Une réflexion qui peut être résumée en ces termes ; voir le bon côté de la vie. Certes, nous avons tous une personnalité qui nous est propre et qui nous porte souvent de manière inconsciente à réagir soit positivement soit négativement face aux aléas de la vie. Or, nous avons le choix de trouver un juste équilibre entre ces deux réactions. Aller trop d’un seul côté est aussi néfaste que d’aller vers l’autre. Pour ma part, j’ai une disposition à être plutôt optimiste et, parfois, à l’être un peu trop.

Quoiqu’il en soit, il nous arrive de vivre des situations qui sont parfois aux antipodes de ce à quoi nous nous attendions. À titre d’exemple, peu d’entre nous pouvaient s’attendre à vivre une période telle que nous avons connue depuis le début de la pandémie, et ce avec son lot de pertes d’emplois, d’incertitudes, d’anxiété qui allèrent influencer tant notre bien-être matériel que psychologique.

Or, qui dit crise dit aussi opportunité. Opportunité de revoir ses valeurs les plus profondes, de choisir des fréquentations plus aptes à correspondre à ce que nous recherchons et même, à la limite, de choisir une nouvelle vie carrément différente de celle que nous avons eu jusqu’à maintenant. La vie a une multitude de chemins sur lesquels il nous est possible, parfois non, de choisir. Il s’agit ici d’ouvrir l’œil et de voir le bon filet. Celui qui permet d’orienter sa vie dans une direction qui nous permet de découvrir d’autres horizons. Bref, la vie s’arrête là où nous avons rendu notre dernier souffle.

Ceci écrit, je vous remercie de m’avoir lu. Et, de grâce, ouvrez l’œil pour voir le bon côté de la vie. Bon été à vous!

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Les jours meilleurs s’en viennent

cheer_up__by_gb62da_ddv8353-pre
Les jours meilleurs s’en viennent Réalisation photographique par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da

Les jours meilleurs s’en viennent

Bonjour tout le monde,

Eh bien oui, nous sommes mardi le 21 avril 2020. Une journée parmi tant d’autres dans un mois au sein de tant d’autres mais dans une année qui passera dans les annales de l’histoire moderne. Que voulez-vous ? On ne peut pas revenir sur nos pas et éviter les actions que nous avons faits et les décisions que nous avons prises. Ce qui a été fait est fait. Un point, c’est tout.

Toutefois, on peut, et je dirais même que l’on devrait,did_i_cheer_you_up__by_gb62da_ddvawmj-pre regarder le futur de manière positive. Pourquoi donc ? C’est que justement bien des choses devront être changées, bien des systèmes de pensées devront être revues et bien des réalités devront être prises en compte, non seulement pour notre génération, mais surtout pour les générations suivantes. Voilà pourquoi j’ose affirmer que nous sommes à un carrefour où l’humanité devra choisir un autre chemin à suivre. Son présent le lui dicte et son avenir le commande. 

but_i_m_still_a_bit_shy____by_gb62da_ddv78g1-preJe sais bien que la marche est haute. Soyez rassurés que je ne suis pas dupe, ni ne vis dans les nuages. Cependant, je crois au potentiel inouï de l’être humain, de chaque être humain, et ce indépendamment de ses origines ethniques, ses croyances et tout ce qui le différencie de ses semblables. Une différenciation imposée non pas par la nature, mais par l’Homme lui-même. C’est grâce à son potentiel incroyable qu’il a su traverser les aléas de l’histoire. Est-il utile de vous rappeler les calamités provoquées par la nature ? Or, l’homme a su passer à travers ces milliers de fléaux. 

Certes, la crise sanitaire actuelle touche tous lescheer_up__by_gb62da_ddv8353-pre secteurs de l’activité humaine. Une crise sanitaire sans précédent qui forcera les êtres humains à changer non seulement leurs visions des choses mais avant tout à se changer eux-mêmes. Tel un général à la tête d’une compagnie de militaires laquelle doit faire face à un ennemi cruel et sans merci, il devra agir de manière attentive pour sauver ses hommes. Et, l’histoire militaire l’a démontré, devant un ennemi implacable et sans moral, la seule solution est d’y faire face et de l’affronter sans jamais reculer. Oui, j’ai bien écrit sans jamais reculer puisqu’en reculant on laisse vacant notre acquis à l’ennemi.

Personnellement, je suis persuadé que les meilleurs jours s’en viennent. Des jours qui prendront certes du temps à se pointer le bout du nez, mais ils seront-là au moment même où nous nous y attendrons le moins. Tel le soleil levant sur un horizon gris dissipant les nuages qui obscurcissent la vue de l’homme, les jours de bonheur et de joie de vivre remplaceront les moments d’inquiétude et de déprimes que nous vivons actuellement.  Oui, les meilleurs jours s’en viennent. Des jours heureux, des jours prospères mais surtout des jours remplis de magnifiques couleurs lesquelles nous serviront de joyeux vêtements.

Bref, gardons espoir en les jours à venir. Ils seront encore plus beaux que vous ne l’aviez imaginé. C’est moi qui vous le dis.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

 

Torsions

Torsion
 « Torsion » Dessin par Eri Kel de la France

Torsions

 

Quelle saison que l’hiver,

Il réussit toujours à mettre en boule mes nerfs,

O hiver froid! O hiver glacial ! O hiver bien québécois!

Comme tu sais bien depuis toujours me mettre aux abois.

 

Désolée, mes chers élèves, pour cette introduction.

Je le sais bien qu’il s’agit d’une drôle de présentation.

En cette première séance de la session de la nouvelle année,

Malgré ce vent si froid, je suis heureuse de vous voir, soyez-en rassurés!

 

Avez-vous passé de belles vacances?

Avez-vous pu vous régaler en abondance?

Que de beaux souvenirs que cela me fait revivre de mon enfance,

À une époque, pas si lointaine, où je vivais dans la belle région de Provence.

 

J’aime bien votre beau coin de pays,

Les gens sont souvent si gais et tellement jolis,

De votre accent si éloquent, très vite j’en suis devenue éprise.

L’éclat de vos mers et contrées, très vite dans leurs filets je fus prise.

 

Mais, comme rien en ce monde est parfait.

Seul votre hiver nordique gâche un peu tout ce qui est,

Car, voyez-vous, glace si froide et si dure, est loin de faire bon paillasson.

Voilà pourquoi pour me remettre de ma chute, je vais faire quelques torsions.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

Que de questions en ce début d’année

Questions en ce début d'année

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Que de questions en ce début d’année

 

« Que de questions en ce début d’année ! Mais, est-ce si important d’y répondre? Est-ce nécessaire de connaître ce qui sera? En quoi cela pourrait-il m’apporter de bon? Et puis, advienne que pourra! La découverte, la joie, la déception et les surprises font tous parties de l’existence humaine. L’année est toute jeune et moi je ne cesse de vieillir. Pourquoi devrais-je m’en faire? Souvenez-vous que les temps de blues doivent faire place à des chansons au rythme endiablé si l’on désire vraiment espérer en de meilleurs jours. Croyez-moi, cela en vaut le coût, Alors, avançons ! Poursuivons notre route! Et advienne que pourra. »

Réflexion de RollandJr St-Gelais de Québec au Canada