Archives de tags | oeuvre

Pose suggestive

Douce et mouillée

Magnifique photo réalisé par mon ami Joël Pèlerin

Pose suggestive

 

Parfois, il faut savoir oser.

Lorsque l’on doit poser.

Poser, c’est aller plus loin.

C’est de se prendre en mains.

 

Poser, c’est parfois faire allusion.

C’est aussi susciter une tentation.

Mais sans perdre de vue la perfection,

Cette idée que sans cesse nous imaginons.

 

Imagination débordante,

Idées qui souvent nous hantent,

Fantasme inassouvi caché en un soi secret,

Cliché instantané ? Voilà qui est maintenant fait.

 

Pose suggestive !

Parfois nous porte à la dérive,

Mais la beauté de l’oeuvre finale,

Lui donne une splendeur sans égale.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Hommage

dd97wz0-5d20af25-1978-49bd-87df-cd2fddefbb0f
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de 

Hommage

 

Comment rendre hommage ?
Afin de perpétuer la mémoire,
Ne pas perdre le nom dans le noir,
Au cours des siècles et au fil des âges.

 

Écrire un roman ou un livre ?
Pour lui permettre un peu de vivre ?
Raconter son histoire aux enfants ?
Qu’ils oublieront lorsqu’il seront grands ?

 

Apprendre pour aussitôt oublier ?
A quoi bon de s’illusionner ?
De sa propre destinée ?
Depuis qu’on est né ?

 

Mais je vous dirais entre vous et moi,
Voici un secret seulement pour nous,
Qui devra rester entre moi et vous,
J’ai découvert de la mémoire sa loi.

 

Immortaliser par le corps,
L’œuvre d’une vie dédié à l’art,
Avant qu’il soit vraiment trop tard,
Par la beauté d’une femme en or.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une oeuvre remarquable : La femme nourrissant son père

Le sein
« La charité romaine » par Jules Lefebvre (1836-1911)

Une oeuvre remarquable : La femme nourrissant son père

L’image ci-jointe pourrait faire rire certains et en amuser même d’autres. En fait, il s’agit d’un tableau vendu à plus de 30.000.000 d’euros à un collectionneur qui en connaît toute la valeur. Il s’agit d’un pauvre vieil homme du temps de Louis XIV qui a été reconnu coupable d’avoir volé un pain et condamné à la peine de mort. Mais une mort tragique qui était de mourir de faim.

Sa fille ayant su sa peine demanda l’autorisation d’aller le visiter. À chacune des ses visites, les gardiens fouillaient minutieusement la jeune dame ainsi que le bébé de 6 mois qu’elle portait. Puis la laissait entrer, et ce une fois par jour! Au bout du quatrième mois, ayant constaté que le condamné n’est pas mort, ni n’avait maigri, les autorités décidèrent de le faire surveiller minutieusement et le constat fut fait. La fille est la seule visiteuse de son père.

Or, à chacune de ses visites quotidiennes, elle nourrissait son père au lait maternel destiné à son nourrisson. Informés, les juges au lieu de se fâcher et de la condamner furent pris de compassion pour cette femme devant l’amour qu’elle a porté à l’égard de son père mais également devant les émotions D.M.,Maroc, d’une femme face à la vie. En effet, d’une part, elle donnait la vie malgré sa propre souffrance et, d’autre part, elle désirait plus que tout la protéger au détriment de sa propre vie. Par conséquent, les juges ordonnèrent la libération à la fois du père et de sa fille.

C’est ainsi que ce fait hors du commun  arriva aux oreilles du grand et célèbre peintre qui, par un souci d’immortaliser cette fabuleuse histoire, décidera de réaliser cette peinture magnifique.

Cette histoire nous amène aujourd’hui à nous poser ces deux questions fondamentales de l’image de la femme : En premier lieu, est-elle seulement l’être frêle et fragile que nous utilisons selon notre bon vouloir ? Et, en second lieu, lui reconnaissons-nous toujours ses nombreux sacrifices pour sauvegarder la vie des êtres qui lui sont chers ?

Texte tiré de D.M. du Maroc

Mon œuvre d’art

Mon œuvre d’art

Voici mon œuvre d’art, bien modeste je l’avoue, réalisée en ce jeudi soir à l’occasion d’une soirée organisée par les bénévoles à l’I.R.D.P.Q de Québec. Qu’en pensez-vous?

Savez-vous ce que j’ai dit aux bénévoles venus accompagner les patients à la soirée de peinture? Qu’ils étaient des rayons de soleil dans la nuit. Ils ont été très émus par ma remarque.

RollandJr St Gelais de Québec

Tentatrices

51057902_2527102017303944_8152532055968710656_o

Superbe réalisation artistique de Fabienne Roques

 » Tentatrices « 

Superbe réalisation artistique de Fabienne Roques où la sensualité accompagnée d’une légère dose d’humour est présentée de brillante façon.

En tant qu’homme, et fier de l’être, je dois avouer que le sein d’une telle « tentatrice » m’interpelle grandement. En effet, on ne peut empêcher l’homme hétérosexuel que je suis d’être impressionné par une telle oeuvre.

Une oeuvre qui témoigne avec éloquence de la beauté à la fois du  » sein  » et celle de la femme qui, inconsciemment ou non, tente cet homme. Une telle tentation serait-il une invitation à aller vers cette autre, accessible ou non, afin de la connaître, de l’aimer, de la fréquenter, de l’épouser et de vivre en sa compagnie. Est-il utile de préciser que sans le charme féminin et l’influence de certaines parties de son anatomie, l’homme ne pourrait pas ressentir cette envie bien légitime qu’est celle de procréer ? C’est un pensez-y bien !

Merci de votre attention.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Digne de mention

50859985_10213677363794072_1321593078003269632_n

Auteur malheureusement inconnu

Digne de mention

Choquant ! Force à la réflexion ! Provocant ! Bel angle d’approche ! Somme toute très artistique ! Voilà une oeuvre tout-à-fait digne de mention.

RollandJr St-Gelais de Québec 

Petite voix intérieure

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petite voix intérieure

 

Il fait nuit noire,
M’étant levé pour aller boire,
Et aussi pour quelque chose d’autre,
Que je ne dirais pas pour ne pas heurter mes hôtes.

 

Je me suis rappelé cette pensée,
Que m’avait dite une très vielle dame,
Qui voulait une inquiétude en mon âme,
Me calmer et mieux encore m’en débarrasser.

 

Tes craintes sont comme des fleurs,
Plus tu les arroses plus elles te feront peur,
Il en est de même de tes regrets pour lesquels,
Rien ne peut être fait, c’est la vie comme telle.

 

Laisse le temps faire son œuvre comme il se doit,
Laisse le passé là où il est, c’est pour être serein la loi,
Tu ne peux rien faire pour changer quoique ce soit,
Même si celles que tu as aimées seront toujours un peu en toi.

 

Tu as agit dans ta vie selon le cas,
En faisant des erreurs à bien des pas,
C’est le prix à payer pour avancer et pour se relever,
Depuis que tu as appris il y a longtemps à parler et à marcher.

 

Cesse mon ami de t’en faire,
La vie n’est ni le paradis ni l’enfer,
Tu as aimé en blessant tout en étant blessé,
Mais ces expériences t’ont le plus enseigné.

 

Tu as appris à écouter cette petite voix,
Celle qui est en toi et qui te pousse à faire des choix,
Je t’en prie, même si tu ne le comprendras pas toujours,
Elle saura t’amener si tu l’écoutes la nuit vers de meilleurs jours.

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

La touche finale …

IMG_20180915_173833_039

Artiste ? Anne originaire de la France

« C’est toujours plaisant de voir une artiste mettre la touche finale à son oeuvre. »

Atelier du 15 septembre 2018 à Montréal

RollandJr St-Gelais de Québec

Quelques mots de mon ami Eri Kel

29790435_10156437769873919_4375070390280519680_o

Dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

Quelques mots de mon ami Eri Kel

Bonjour tout le monde,

Vous savez que j’ai la chance incroyable de discuter tant avec des modèles nus que des artistes, notamment des peintres, sur le domaine de la nudité artistique. Un domaine qui est vécu, vu, ressenti de manières fort différentes si on se retrouve devant ou derrière le chevalet. Un chevalet qui devient le support permettant à l’artiste d’y déposer sa toile laquelle donnera une vie nouvelle au modèle qui se prêtera au jeu.

C’est un fait. Ce que l’artiste voit et ce qu’il transposera sur sa toile est différent de ce qu’un autre fera de son côté. Qui plus est ! Son parcours de vie, tant artistique que personnel, aura une influence plus que considérable sur l’ensemble de ses œuvres. Nous sommes avant toutes choses le reflet de nos valeurs, de nos convictions et de nos principes moraux. Pourrions-nous assister à une séance de nudité artistique dans un pays à prédominance ultra-religieuse ? Permettez-moi d’en douter un peu.

J’ai demandé à mon ami Eri Kel de la France de faire une brève présentation de sa pensée sur l’ensemble de son parcours en tant qu’artiste. Ces quelques mots suffisent amplement pour décrire toute la passion qui l’anime. Une passion qui nous est commune.

29791590_10156437770273919_8229024736315703296_oVoici donc ce qu’il m’a écrit : « Pour ceux qui ne le savent pas encore, la représentation du corps humain me passionne depuis toujours. Ceux qui ne comprennent pas mon intérêt pour le sujet disent que c’est toujours pareil. A chacun sa capacité à regarder et à se laisser toujours surprendre. » Ce à quoi je lui réponds en ces termes : « Sois rassuré mon ami ! Regarder tes réalisations est une source incroyable de plaisir pour toutes les personnes qui savent s’abandonner à la diversité du corps humain et en particuliers à la noblesse de la nudité. »

Merci infiniment pour ce partage.

Merci à vous tous et à vous toutes pour votre assiduité à suivre mon blogue.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Respecter le droit d’auteur

Respecter le droit d’auteur

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je souhaite discuter avec vous d’un élément important dans la production d’œuvres de nudité artistique. Un tel élément est important non seulement dans ce domaine mais aussi dans toute production artistique telle soit, à titre d’exemples, littéraire, cinématographique ou bien dans la bande dessiné communément appelé le « neuvième art ». Oui, le neuvième art s’est intéressé longuement, et c’est encore le cas, au champ du nu. De quel élément s’agit-il ? Tout simplement du respect au droit d’auteur.

En effet, respecter le droit d’auteur est plus qu’une marque de reconnaissance de l’oeuvre. C’est un signe de respect pour l’auteur lui-même. Il en est ainsi pour son dévouement à son travail, voire à sa passion. Sans compter pour le nombre d’heures à passer à peaufiner le résultat final, que l’on aurait souvent peine à imaginer. Et, peut-être le plus intéressant à retenir, tout le travail intellectuel qui lui a fallu pour concrétiser son inspiration. En effet, c’est bien beau de ressentir une inspiration, encore faut-il le faire « vivre » dans le monde matériel, et ce en utilisant un support qui lui soit approprié. Bref, tout un cheminement est vécu dès l’instant où l’artiste ait senti germer en son esprit telle ou telle idée jusqu’à son aboutissement sur le support choisi.

Pour se faire, rien est laissé au hasard. En ce qui me concerne, il m’est un devoir absolu de suivre un protocole dans mes démarches de publications lorsque j’utilise une réalisation faite par un artiste. Tout d’abord, je dois à mon tour ressentir une émotion dès que je scrute telle ou telle oeuvre. Que pouvait bien vouloir exprimer l’artiste dans cette oeuvre ? Est-ce que je ressens moi-même en mon fort intérieur ? Dans un cas positif ou négatif, quelles en seraient les causes ? Est-il nécessaire de publier à mon tour l’oeuvre choisie ? Ensuite, il m’est impératif de demander par écrit l’autorisation de l’auteur en question afin d’éviter toutes mésententes possibles de part et d’autre. Il va de soi que j’explique dans ladite demande les motifs qui m’incitent à reproduire son oeuvre au sein de mon blogue artistique tout en lui spécifiant que je lui dédicacerais l’article. Enfin, et c’est la moindre des choses, un partage du lien de mon article lui sera expédié en bonne et due forme afin de prendre connaissance de son appréciation. Avenant le cas où des correctifs devront être faits à sa demande, ces derniers seront apportés dans les plus brefs délais.

Il est à noter que la photo réalisée par mon correspondant Rick B., lui-même photographe de langue germanophone et spécialisé dans la nudité artistique, est tout à fait appropriée dans le cadre du sujet de cet article. Qui plus est ! Son côté humoristique a été un point crucial dans mon choix personnel puisqu’il démontre d’une manière à la fois puérile et sérieuse toute la problématique du respect du droit d’auteur. Merci à mon ami et correspond Rick B. tant pour sa collaboration à mes nombreuses publications que pour sa permission d’utiliser une photo si agréable à regarder.

Merci à vous de votre assiduité à suivre mon blogue.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada