Archives

Promenons-nous !

41656710_10156851779218919_1603846371507437568_o

Magnifique dessin réalisé par Eri Kel de la France

Promenons-nous !

 

 

Chérie ! As-tu vu le ciel bleu ? 

Qui rend mon cœur si heureux, 

En ce jour où je dois te dire un secret, 

Une vérité qui devra rester entre nous à jamais.

 

 

Que je suis bien avec toi, 

Loin des tourments de la vie des cités, 

Et à l’abri de ces bruits et des mensonges colportés, 

Cela fait longtemps que je rêvais que tu sois avec moi.

 

 

Tu sais sûrement, 

Que notre destiné est limitée, 

Que nos jours sont depuis toujours comptés, 

C’est là un fait avoué par les sages des anciens temps.

 

 

Mais avant de tout te dire, 

Avant d’exprimer ce qui me ferait plaisir, 

Il serait plus prudent de nous éloigner de ces fous, 

Alors viens avec moi dans les bois ! Promenons-nous !

 

 

De

 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Interpellation

40472396_1712504672212020_7808320165547868160_n

Méli Mélo par Juste Angèle de la France

Interpellation

« Aujourd’hui, Rolland et moi avons été interpellés pour un poème qu’il a fait sur une de mes toiles. Il parait que quand on est modèle on ne doit pas parler ni écrire de sexualité et surtout pas de rapport entre les corps… Cette dame ne comprend pas qu’il puisse être poète ET modèle. Pourtant les toiles, mes dessins collent parfaitement aux magnifiques poèmes qu’il peut écrire. Ne soyons pas cloisonnés dans nos vies et encore moins dans notre art. Les cases c’est pour y mettre des croix. Merci Rolland pour tout, et j’espère que notre collaboration va continuer longtemps. »

De mon amie Juste Angèle de la France

Un mois de septembre prometteur 

IMG_0015_edited

Photo par Mélanie Dufresne

Un mois de septembre prometteur 

Bonjour tout le monde, 

J’espère de tout mon cœur que tout se passe bien pourIMG_0069_edited vous. Pour ma part, je dois avouer que mes espérances sont bien haut de-là tout ce dont je croyais concernant les commentaires positifs sur la séance vécue avec la photographe Mélanie Dufresne de Chambly en Montérégie. En effet, il m’a été rarement donné de recevoir autant de commentaires positifs du grand public depuis que je suis modèle vivant. À part peut-être un reportage à ce sujet dans un hebdomadaire local de la région de Québec voilà déjà quelques années. 

IMG_9812_1_editedLes photos ont eu tellement de succès auprès de mes pairs que j’ai reçu une invitation officielle de la part de l’un des plus grands photographes canadiens dans le double domaine de la nudité artistique et de la pose dite « conventionnelle ». Toutefois, je désire respecter pour le moment son anonymat afin de conserver l’effet de surprise lorsque le moment de publier des articles sur notre expérience commune sera venu. Qui plus est ! Une séance de nudité artistique devra aussi avoir lieu au courant du mois prochain au sein d’un atelier. Une séance qui sera haut en couleurs. C’est le moins que je puisse dire pour l’instant. 

Sous un autre ordre d’idée, un projet de grandeIMG_0074_edited envergure est en voie de concrétisation pour la même période. Un projet qui sera diffusé non seulement sur mon blogue artistique, mais au sein d’un média de masse consacré au milieu dit “underground”. C’est-à-dire un milieu où l’ensemble des sujets tabous au sein de la société y sont développés de manière à la fois respectueuse, approfondie et avec un esprit critique. Trois manières qui ne sont pas au goût du jour si je me fie à ce que l’on retrouve dans la plupart des médias de notre époque. À ce sujet, j’ai eu la chance de discuter avec l’instigateur du projet par voie téléphonique et, dans un souci d’éviter tout débordement, de nombreuses questions furent posées de part et d’autre. Étant donné les réponses plus que satisfaisantes, votre humble serviteur a accepté de participer à un tel projet. Un projet qui sera sans aucun doute une aventure palpitante. 

IMG_0050_editedEn résumé, le mois de septembre promet d’être intéressant. Intéressant puisque d’un côté, il me sera offert d’expérimenter davantage les poses à la fois “conventionnelle » et de nudité artistique alors que d’un autre côté, d’autres regards se développeront sur ma passion de modèle vivant. Je fais référence autant aux regards des personnes impliquées dans les futurs projets que de mon propre regard sur la tournure des événements. Une tournure qui, je le désire ardemment, sera profitable pour celles et ceux qui suivent mes publications. 

Merci pour votre appui. 

Je vous aime. 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Vous serez agréablement surpris

IMG_0030_edited

Photo par Mélanie Dufresne de la Montérégie

Vous serez agréablement surpris

Bonjour tout le monde,

IMG_0069_editedJ’espère que vous allez bien. Pour ma part, j’ai passé une journée fantastique sous un soleil radieux. Une journée propice à la poésie mettant en vedette la passion de la nudité artistique et celle de l’amour envers la gente féminine. C’est pourquoi les derniers poèmes ont été axés sur le sentiment amoureux et la beauté féminine. Mais attention! Il faut saisir la différence fondamentale entre la passion pour la beauté de la femme et être subjugué par celle-ci. Bien que j’adore la grâce féminine loin est de moi mon intention de toutes les courtiser. Bien au contraire ! Faire preuve de retenu est toujours un gage d’une bonne santé mentale et d’un haut niveau de moralité.

Comme vous le savez déjà, je suis un modèle vivant axé surtout dans le domaine du nu intégral. Cela fera bientôt sept ans que je pose nu pour des écoles d’arts et des ateliers un peu partout au Québec. C’est une passion qui m’anime au plus haut point. Cependant, il m’est arrivé en de rares occasions de poser pour des photos de type dit « conventionnel ». À vrai dire, cela a été une carence majeure au sein de mon portfolio artistique.

J’ai donc décidé d’un commun accord avec uneIMG_0047_edited photographe habitant dans la région de la Montérégie de réaliser une séance photo de type « conventionnel ». C’est-à-dire que je porterai de beaux vêtements triés sur le volet au sein d’un milieu champêtre dans le but de suppléer à cette carence majeure. Une carence qui se devait d’être corrigée afin d’une part, garnir davantage mon portfolio et, d’autre part, de bien faire comprendre à celles et ceux qui ont cru, ne fut-ce qu’un seul instant, que j’agis par tendance exhibitionniste ceci: tout ce que j’ai fait, expérimenté, accompli et réalisa l’a été avec une intention noble et empreint de respect tant pour les artistes que pour votre humble serviteur. Est-ce bien compris une fois pour toutes ?

IMG_0057_editedBref, les publications à venir au cours des prochains risquent, pour mon plus grand plaisir et le vôtre, d’être quelque peu différentes de ce que je suis habitué de publier. L’objectif de mon blog dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie est avant toute chose la recherche de l’excellence appuyée sur le bon goût. J’ose espérer que vous saurez apprécier l’orientation assez inhabituelle des articles à venir. Et, pour être franc avec vous, cela me fera aussi du bien de procéder de cette façon.

Je tiens à terminer cet article en remerciant madame Mélanie Dufresne pour son dévouement, sa patience, son sens professionnel sans omettre de m’avoir permis la découverte d’endroits fantastiques. Des lieux qui m’ont rappelé qu’il fait bon de vivre dans ma patrie bien-aimée qui est le Québec.

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Assoupie en liberté

received_482690558859677 

Primeur offerte par mon amie Angélina de la France

 

Un de mes plus beaux poèmes à ce jour

Assoupie en liberté

 

Je suis simple fille d’une mère,

Qui est née durant la dernière guerre,

D’un père mort sur les champs d’honneur,

Pour son malheur mais pour sa patrie son bonheur.

 

Je naquis dans un village de Provence,

Où j’ai grandi jusqu’à la fin de mon adolescence,

J’y ai fredonné des chansonnettes de mon enfance,

Tout en faisant la rencontre de mes premières romances.

 

Mais nécessité oblige j’ai quitté ces lieux,

Pour me diriger sous d’autres cieux,

Remplaçant le parfum des fleurs,

Par celui de la faim et de la peur.

 

Dans cette ville-lumière,

J’y ai vécu la pauvreté et l’enfer.

Mais, parfois, des mots tendres prononcés,

Par des hommes aux mains baladeuses et mal intentionnés.

 

Je n’en pouvais plus de satisfaire ces notables,

Aux dents blanches et à la parole si facile,

Pour qui tout devait leur être si docile,

Et pour qui tout leur était redevable.

 

Dans la bise de la nuit,

Je me suis rappelé mon village chéri,

Où les gens avaient un cœur toujours attendri,

Et une main toujours secourable pour les démunis.

 

Décidée de rejoindre gens de mon pays,

De cette contrée aux milles champs fleuris,

Où sonnèrent cloche d’église et mille clochettes,

Celle de mon église et de toutes ces charmantes biquettes.

 

Je fis ces quelques pas,

Toujours en allant tout droit,

Sans jamais un seul instant me retourner,

Car au fond de mon âme autre devait être ma destiné.

 

Quel beau village où je suis née,

Quel magnifique village où je suis retournée,

Quel prés vert de celui de mon ami Jacques et tous ses vers,

Que j’aimais tant écouter sans dire mots lorsqu’il prenait un verre.

 

Aussitôt arrivée à la clairière de la forêt,

J’ai préféré me diriger vers les champs et y faire un arrêt,

C’est en entendant les oiseaux de ces bois chanter,

Que je me suis finalement assoupie en liberté.

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Dos

38391845_10156744481088919_4889703890062147584_o

Dessin par mon ami Eri Kel de la France

Dos

 

Vous savez quoi?

Je suis qu’une femme, moi.

Pas une héroïne de bande-dessinée.

De père et de mère je suis simplement née.

 

Étant jeune, je suis allé à l’école.

Où j’ai rencontré un garçon, un pot de colle.

Plus tard, lorsque je fréquentais le collège.

Où je devais décider mon métier mais qu’en savais-je?

 

Et puis un jour,

J’ai connu le grand amour.

Celui que l’on rencontre une fois dans sa vie,

Pour une question bizarre je l’ai connu une nuit.

 

Noces riches et majestueux gâteau

Ce que j’étais belle, ce qu’il était beau

Invités comblés et parents tellement heureux

De voir leurs enfants chéris voler sur de nouveaux cieux.

 

Nous avons fondé grande famille

Maisonnée simple aimant la camomille

Garçons espiègles et fillettes pas toujours sages

Voilà le début de ce qui semblait être un doux voyage.

 

Et puis vint la terrible guerre

Je m’en souviens comme si c’était hier

Celle tant voulue par un tout petit petit caporal

Un être assoiffé de grande puissance et si immoral.

 

C’est ainsi que furent enrôlés mes fils chéris

Qui quittèrent mon petit coin tranquille de Paradis

Pour s’engloutir dans l’enfer loin de leurs père et mère

Afin de combattre un homme qui allait devenir célèbre, un certain Hitler.

 

Fils furent tués aux combats

Mes larmes allègrement je versas

Que je versais encore bien des fois

Lorsque j’ai perdu mon mari, mon amour, mon roi.

 

Aujourd’hui, je revois les jours de jadis.

Alors je deviens, vous comprenez, bien triste.

Car je me rappelle d’avoir prié pour leurs âmes là-haut.

Que pouvais-je faire autrement sinon d’en avoir plein le dos?

 

De

 

Rolland St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce que tu es belle, Justine!

37871040_10216873294653461_8614019329781923840_o

Justine Guay artiste, photographe, étudiante! Photo avec la permission de Eric Guay

Ce que tu es belle, Justine !

 

À une époque où tout est remis en question,

Un temps où viennent de multiples interrogations.

Il est bon de se rappeler que la jeunesse est encore,

Encore et pour longtemps précieuse comme l’or.

 

Dans une ère où règnent mauvaises nouvelles,

Crimes, peines et châtiments sans pareils.

Il est bien de se souvenir l’existence,

De gens qui donne vie avec aisance.

 

On oublie trop souvent ces gens,

Qui passent au fil du temps et des ans.

Alors qu’il suffirait de les remercier avec simplicité,

D’avoir été là à nous regarder avec une grande authenticité.

 

Voilà pourquoi je profite de cet instant,

Pour écrire ces mots dans le temps présent.

Des mots qui illustrent bien à tel point tu es divine,

Ou pour te dire avec une immense joie: Ce que tu es belle, Justine!

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

P.S. J’ai eu la chance incroyable d’avoir servi de modèle vivant dans le cadre d’une formation collégiale où Justine Guay était parmi les nombreux élèves. Ces séances ont été très riches en émotions et en réalisations.

Un séjour de nudité artistique en Montérégie

36802016_10155807462132523_3534127059422937088_o

Un séjour de nudité artistique en Montérégie

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que la canicule ne vous aFB_IMG_1530021192301 pas trop affecté. Pour ma part, tout va bien et même très bien puisque j’arrive d’un petit séjour dans la région de la Montérégie. Une région riche en activités culturelles en tous genres. Et que dire de la gastronomie des nombreux restaurants qui jalonnent les rues principales des villes et des villages de cette région axée sur le tourisme ? Un tourisme qui a pour appui l’importance  de la région dans l’histoire dite de “la Nouvelle-France”. Toutefois, je reconnais que l’objectif premier de ma présence en ces lieux réside dans la réalisation d’une double séance-photos avec Mélanie Dufresne, photographe professionnelle.

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-YC’est ainsi qu’au lendemain de mon arrivée à Chambly, et après avoir au préalable passé une nuit reposante dans une chambre de motel ayant vu sur le Richelieu, j’ai eu la chance de rencontrer Mélanie Dufresne et un assistant afin de pouvoir réaliser un tel projet prévu de longue date. L’emploi du terme “double séance » fait référence que pour la toute première fois, une séance photo de type plus conventionnel avait été programmé dans le cadre de notre activité. En effet, et pour suppléer une certaine carence parmi mon portfolio, une séance photo où votre humble serviteur portera des vêtements haut de gamme était prévue au programme.

Ici, un aspect assez cocasse mérite d’être mentionné. IlMaker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y est d’usage habituel lors d’une double séance-photos que le modèle travaille ses poses d’abord habillé et, seulement ensuite, que le reste se fasse dans la nudité la plus totale. En ce qui me concerne, et avec l’accord de Mélanie Dufresne, j’ai opté pour un déroulement inverse. En effet, il m’est paru plus logique tant au plan technique que celui de l’efficacité dans le bon déroulement de la journée que les réalisations de nu aient lieu en premier. Et, une fois qu’elles furent achevées selon nos attentes, il nous était davantage aisé d’utiliser mes vêtements haut de gamme pour la suite des choses. Qui plus est! Cela me permettait de terminer le reste de la journée habillé de mes plus beaux atours.

IMG_20180705_215511_143Il me semble important de vous donner une brève description du déroulement d’une telle séance. Cependant, et afin de susciter en vous une curiosité sans cesse grandissante, je m’en tiendrai qu’aux points principaux. La première partie de cette double séance eut lieu à deux endroits différents. Quoi de mieux qu’une forêt pour débuter un travail artistique où la nudité sera mise à l’honneur par l’entremise d’une photographe soucieuse de trouver chez son modèle ce je-ne-sais-quoi qui fait de celui-ci une espèce unique en son genre ? Ici, tout a été fait dans les règles de l’art et, peut-être même un peu plus. L’autre lieu qui servit à la créativité artistique de ladite séance est nul autre que les abords de la rivière Richelieu. Et pour cause puisque sa force herculéenne accompagnée par la quiétude de l’endroit constituent des éléments incroyables d’inspiration tant pour les poses prises par votre humble serviteur que par les photos réalisées par Mélanie Dufresne. Croyez-moi sur parole ! Je n’avais jamais ressenti autant de plaisir, parfois coquins, à poser nu depuis le début de ma carrière dans ce domaine. Un domaine qui est somme toute une véritable passion à mes yeux.

Néanmoins, ce fut qu’à la seconde partie de la séanceIMG_20180706_065144 que votre humble serviteur a posé avec ses vêtements haut de gamme. Par ailleurs, je me dois d’expliquer pourquoi avoir posé avec de tels vêtements. La réponse est fort simple… pour faire changement. C’est bien beau, agréable et souvent même d’une grande utilité de poser en tenue d’Ève un cadre artistique. Mais, puisque il y a un mais, une carence importante était de plus en plus visible au sein de mon portfolio. En résumé, tant pour vous que pour moi, enrichir ses expériences quels qu’elles soient est un facteur crucial dans son développement personnel. Il en est de même dans toutes les sphères de l’activité humaine.

À suivre…

Merci de m’avoir lu.

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ton regard

received_10155793317517523

 

Avec la permission de mon amie Elisa R. de Finlande

 

Ton regard

 



Après une journée si triste si épuisante
Perdu dans mes pensées ignorant qui j’étais
Ne sachant même d’où je venais ni où j’allais
Face l’inconnu face à la brunante.



Mes larmes coulaient sur mes joues fatiguées
Et de mon corps traînant ce dos sans cesse éreinté
De mes jambes supportant le poids de mes péchés
Ressentant le froid de ce vent auquel je me voyais dévisagé.



Que pouvais-je espérer en ce jour?
D’un peu de joie, d’un peu de bonheur et d’amour?
D’un peu de repos, d’un temps de répit malgré mon dépit?
Où pourrais-je trouver cette perle qui me redonnerait goût à la vie?



Ça y est! J’ai trouvé en toi cette merveille
Toi, ô jolie dame, qui avec bon cœur sur moi veille
De l’aurore jusqu’au crépuscule si tôt ou si tard
Quelle noble présence dans ton chaleureux regard.



De



RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Pour mes amis-es de la France

Pour mes amis-es de la France

Source : https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/14/2817473-rare-dans-le-nord-est-un-atelier-modele-vivant.html 

Contact : arts.plastiques.lunion@gmail.com 

Rare dans le Nord-Est : un atelier modèle vivant

Arts plastiques

L’Association d’Arts plastiques de L’Union (AAPU) compte environ 200 adhérents qui participent aux différents ateliers, conférences, salons proposés. Parmi tous les ateliers, un est quasi unique dans le Nord-Est toulousain (au moins sous sa forme associative), il s’agit de l’atelier de «dessin de modèle vivant». Il est animé par Alain Guichard, artiste peintre, ancien professeur d’arts plastiques et vice-président de l’AAPU. Il a lieu un lundi sur deux au manoir de la Belle Hotesse.

Les modèles qui posent nus, viennent de Toulouse et posent également à l’école des Beaux-arts. Une douzaine se succède tout le long de l’année, dont deux hommes. C’est cette diversité qu’apprécie Catherine qui a plusieurs années de dessins de nu comme expérience, ainsi que «la qualité des locaux, le fait que l’on soit peu nombreux». Il y a aussi pour elle et les autres dessinateurs le fait qu’ «on est libre, on respecte chacun dans sa technique, on peut se confronter les uns les autres avec sa propre personnalité».

201806141785-fullL’animateur y est apprécié également pour son tact, ses conseils non dogmatiques car «il capte le côté artistique de chacun». Les cours commencent toujours par des poses de 5 minutes, pour se chauffer la main, au libre choix des modèles, puis on passe à 10 minutes, pour terminer sur 2 poses de 15 à 20 minutes qui permettent parfois un dessin plus abouti. La présidente de l’AAPU, Odette Paulhiac souhaite préserver cet atelier unique mais elle doit aussi s’assurer de son équilibre financier car «il faut payer le modèle qui vient de Toulouse, et pour cela il doit y avoir au moins 10 participants à l’atelier». Pour les participants actuels, il n’y a aucun doute, ils seront de nouveau là à la rentrée de septembre.