Archives de tags | lendemain

Femme d’ébène

Capture 14

Avec la permission de Lys Tiger photographe

 

Femme d’ébène

 

Femme d’ébène!

Votre beauté réchauffe mes veines,

Devenues froides par la cruauté de cette humanité,

Pour laquelle nul en ce monde ne peut vivre dans la vérité.

 

Femme aux lignes tellement pures,

Délivrez-moi de mes souffrances, je en conjure.

Permettez-moi de me blottir dans la chaleur de vos bras,

Laissez-moi m’étendre près de vous dans le silence comme il se doit.

 

Embrasser les moindres parcelles de votre corps,

D’une telle grande beauté encore plus précieuse que l’or.

Laissez-moi effleurer votre peau avec tendresse et volupté.

Mon humble désir de vous faire l’amour n’est point un grand péché.

 

Se connaître dans une parfaite intimité,

Sous le regard des cieux ou bien devant l’éternité,

Harmoniser nos gestes telle une mélodie jouée par les chérubins,

Ô que ce serait tellement merveilleux ! Ô que ce serait tellement divin !

 

Ô femme de l’Afrique noire !

Par votre grâce vous enjolivez mon cœur !

M’accorderez-vous votre main pour aller vers ce lendemain ?

Pour cette nuit, je vous offre ma nudité même si je n’ai  pas de mains.

 

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

 

Source : https://lys-tiger.book.fr/galeries/de-marbre/

Du matin jusqu’au soir

New Image 83

Du matin jusqu’au soir

 

Hé !  Mon ami !

Ne t’en vas pas, je t’en supplie.

Je revois sans cesse défiler devant moi ma vie,

Adulé par les foules et maintenant devant elles je suis pris.

 

Pris dans cette chair de pierre,

Moi, l’humble successeur de St-Pierre,

Qui a parcouru pays lointains et vu divers gens,

En y ayant semé paroles d’amour et dénoncé bien des tyrans.

 

Mais, que suis-je devenu maintenant ?

Objet de curiosité pour vous mes tendres enfants ?

Relique d’un empire de jadis qui ne fait que s’effondre simplement ?

Voyez-vous ?, mon cœur d’amertume est rassasié abondamment.

 

Allez ! Passez votre chemin,

Pour moi, il n’y a pas de lendemain,

Que mes souvenirs de ces périples d’espoir,

Maintenant, je suis bien seul du matin jusqu’au soir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Que recherchons-nous ?

new-image152

Que recherchons-nous ?

Que recherchons-nous?
Un peu de paix en un lieu tranquille?
Un endroit pour prier loin des villes?
Sans devoir se mettre à genoux?

Questions habituelles,
Qui nous coupent les ailes,
Pour un temps sans lendemain,
Qui nous portent à tendre nos mains.

De la froidure du vent du nord,
Qui met à l’épreuve des hommes forts,
Et qui donne de l’humilité aux mages savants,
Qui voyagent en terres étrangères en dépit du temps.

Que recherchons-nous en vrai?
Ce à quoi je vous répondrai si j’ose,
Aucune richesse et très peu de chose,
Qu’à savoir face à sa destiné finale qui l’on est.

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je vais mon chemin

new-image90

Je vais mon chemin

 

Je vais mon chemin dès le petit matin,

En ne pensant pas trop au lendemain,

Comme disait un sage du Moyen Orient,

Que l’on adore depuis longtemps en Occident.

 

Pourquoi devrais-je m’en faire?

La vie n’est certes point un enfer,

Si tu y as trouvé le véritable amour,

Celui qui est dans ton cœur pour toujours.

 

Je marche tranquillement sans presser le pas,

Car je veux admirer la splendeur que la vie a,

Une richesse qu’aucun mortel en a conscience,

Et que ne peuvent acquérir les hommes de science.

 

Être nu devant la destinée,

C’est ce que l’homme lorsqu’il est né,

Nulle fortune ne peut  ajouter une seule  journée,

À son désir d’être comme les dieux immortels devant l’éternité.

 

D’un pas lourd ou bien d’un pas léger,

Je vais selon mon souhait et selon mon gré,

À la rencontre de mes frères et de mes soeurs,

Leur offrir avec tendresse de la joie et du bonheur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Canton de Vaud

Suisse

Je pense donc je…

new-image10

Je pense donc je…

 

Je pense donc je…

Que parfois la vie est un jeu,

Jeu de mains ! Jeux sans lendemain !

Où il n’y a que des géants et quelques nains.

 

Pourquoi penser?

À quoi sert de jongler?

La vie offre tant de réponses,

Qu’elles nous absorbent telle une éponge.

 

Savez-vous quoi ?

Si il y a une seule vérité en ce monde,

Avec ces merveilles et tellement de choses immondes,

C’est que malgré ce que l’on croit, il n’y a ni reines ni rois.

 

Il n’y a que des hommes semblables en dedans,

Qu’ils soient des noirs ou bien qu’ils soient des blancs,

Gens de grande pauvreté ou bien qui vivent dans l’opulence,

Aucun d’entre eux ne peut revivre la douceur de la tendre enfance.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Serais-tu celle qui m’amènera vers ce lendemain?

new-image7

Serais-tu celle qui m’amènera vers ce lendemain?

 

Je pense donc je suis dit le vieil adage!

Mais, permettez-moi d’en douter hommes sages!

Depuis longtemps bien des questions demeurent sans réponse,

Serait-ce un signe des cieux que seuls les élus y songent?

 

Penser à quoi?

Penser à qui et pourquoi?

Penser pour le plaisir simplement?

Afin de savoir si à soi-même on se ment?

 

Je suis dans mes actions,

Dans mes faits courageux à travers des sillons,

Sillons tracés sur vierge terre ou bien en sol de guerre,

Preuve indéniable que j’ai vécu dans mon passé de naguère.

 

Au fil de mes récits de vie,

J’ai appris que c’est l’amour que je poursuis,

Que je cherche à trouver cette tendre et pure main,

Dis-moi! Serais-tu celle qui m’amènera vers ce lendemain?

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le penseur

New Image4

Le penseur

 

Selon l’adage, je pense donc je suis,

Moi je vous dis, c’est en aimant que l’on vit,

Aimer avec la simplicité de notre cœur ce monde,

Afin d’y repérer dans un silence monastique chaque onde.

 

Dans ce monde tellement incertain pour tant de gens,

D’horizons diverses, qu’ils soient noirs ou qu’ils soient blancs,

Chaque être humain a besoin qu’un peu de pain jusqu’au lendemain,

Et même un peu plus pour qui lui tend la main.

 

Abreuver d’espoir tous ces égarés,

Ouvrir avec sincérité nos cœurs à ces mal-aimés,

Couvrir d’un voile pudique leurs craintes souvent injustifiées,

Pour leur permettre d’admirer de leurs yeux le firmament étoilé.

 

Je pense parfois bien malgré moi à changer les choses,

Question me vient à l’esprit : Serait-ce bien si un instant j’ose ?

Comment pourrais-je avec ma bonne volonté faire que tout soit parfait,

Alors que je suis tout comme mes frères humains si imparfait ?

 

Penseur nu devant vous,

Je ne peux que demander à genoux,

Qu’implorer Dieu de m’accorder son pardon,

Que d’être si limité dans mes pouvoirs et dans mes dons.

 

De ma nudité nait ma liberté,

Liberté de croire, liberté de penser et liberté d’être,

Droit à la différence, droit d’exister autrement, droit de s’exprimer,

Mais le plus noble de nos droits est sans contredit celui d’aimer.

 

Je suis tout bonnement le penseur nu,

Je suis avec ma naïveté ce drôle d’inconnu,

Je suis celui qui par pure bonté vous interpelle,

Afin de vous dire qu’en vous se trouve une merveille.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada