Archives de tags | charme

Que puis-je dire?

 

Que puis-je dire? Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par JREKAS Source : https://www.deviantart.com/jrekas/art/Two-female-artists-in-the-evening-881221624

Que puis-je dire?

 

Que puis-je dire?

Que puis-je choisir?

Qui puis-je au fond élire?

Qui puis-je entre les deux chérir?

 

Deux beautés faites d’os et de chair,

Deux beautés dont leur parfum embaume l’air,

Deux déesses dans lesquelles coule un sang pur comme naguère,

Deux beautés avec qui je ferai l’amour, jamais la guerre.

 

De leurs regards, je suis pétrifié.

De leurs regards, je suis devenu envoûté.

De leurs regards, je suis devenu ensorcelé.

De leurs regards, je suis devenu à jamais possédé.

 

De leur charme, chaque nuit, je crois y voir une illusion.

De leur charme, chaque jour, elles vivent à l’unisson.

De leur charme, chaque heure, elles le donnent à profusion.

De leur charme, pour toujours, je suis à sa soumission.

 

Et que dire de leurs seins?

De ces seins que je caresserai à pleines mains,

De ces seins bénis des cieux, de Dieu et de tous les saints,

De ces seins qui un jour allaiteront un enfant pour lui offrir un lendemain.

 

Deux beautés européennes,

Deux beautés des contrées de Rimbaud et de Verlaine,

Deux beautés des pays nordiques et leurs manteaux de laine,

Deux beautés des gens du Midi au sang chaud coulant dans leurs veines.

 

Quel exploit devrais-je accomplir pour passer une seule nuit?

Une nuit d’amour, une nuit de tendresse sous la lune qui reluit,

Quel exploit devrais-je réaliser pour qu’elles me disent oui?

Un oui qui comblera mon cœur à cet instant et à l’infini.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ma muse

Ma muse Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par JRekas Source : https://www.deviantart.com/jrekas/art/My-musa-Carolina-873602539

Ma muse

 

Qui est là?

Serait-ce toi?

Assise sous mon toit?

Immobile jusqu’au bout des doigts.

 

Ébloui par ta beauté silencieuse,

Dans une pose tellement mystérieuse,

Dis-moi : Avec moi, es-tu vraiment heureuse?

Rien de plus terrible de savoir que tu serais malheureuse.

 

Ton corps d’une pureté indescriptible,

Répartit celle de ton âme incorruptible,

Cette âme qui anime ton être tant sensible,

Cet être maintenu dans un état indestructible.

 

Ô beauté exquise, que tu sois ma muse,

Tout cela au fond de moi tellement m’amuse,

Même si le temps passe et qui tranquillement s’use,

Par ton charme, tu as réussi à me séduire. Ô quelle belle ruse!

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je ne pouvais pas trouver mieux

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je ne pouvais pas trouver mieux

Je ne pouvais pas trouver mieux que cette vidéo pour illustrer toute la beauté de cette photo. Une photo qui cadre bien avec la sensibilité du grand classique du country québécois intitulé  » Comme une cowgirl dorée « . Chanson interprétée par Renée Martel à l’époque où elle trônait en véritable reine du palmarès country. Je me questionne sur un point majeur : Où sont passés le charme et la douceur qui voguèrent sur les airs musicaux? Un grand remerciement à mon ami Rick B., pour avoir réalisée une si belle œuvre photographique laquelle révèle à la perfection la féminité de son modèle.

Comme une Cowgirl Dorée

Par Renée Martel

 

J’ai flâné sur les trottoirs longtemps

Du matin au soir en chantant

J’connais toutes craques du ciment sale la rue St-Laurent

Dans ce jeu des bons et des méchants

Tous les passants ont perdus ou perdants sont balayés par le vent

D’la vache enragée j’en ai manger

En attendant mon apogée

Mais je peux m’en aller les lumières me feront briller

Comme une cowgirl dorée

A cheval au galop dans un rodéo aux fleurs du Lycée

Comme une cowgirl dorée Inonder de fleurs et de courriers de milliers d’étrangers

Tous les gens du métier à mes pieds

Les clôtures ne m’ont jamais fait peur

Mon sourire cache bien ma douleur

C’est pas gai d’être assise dans le train

Qui prend le plus long chemin

Et j’me d’mande c’que j’pourrais bien faire

Avec un vieux transfère et mon dernier dollar dans ma guêpière

D’la vache enragée j’en aurai mangée

En attendant mon apogée

Mais je peux m’en aller les lumières me feront briller

Comme une cowgirl dorée

À cheval au galop dans un rodéo aux fleurs du Lycée

Comme une cowgirl dorée inondée de fleurs et de courriers de milliers d’étrangers

Tous les gens du métier à mes pieds

Comme une cowgirl dorée

À cheval au galop dans un rodéo aux fleurs du Lycée

Comme une cowgirl dorée inondée de fleurs et de courriers de milliers d’étrangers

Tous les gens du métier à mes pieds

 

Mets ce que tu veux

Mets ce que tu veux Poème par RollandJr St-Gelais peinture à l’huile de Maryse Veysseyre

Mets ce que tu veux

 

Mets ce que tu veux,

Mets tout ce que tu peux,

Car il suffit vraiment de peu,

Pour dévoiler ta beauté à mes yeux.

 

Un simple drap de satin,

Fait par des minutieuses mains,

Que tu le portes ou que tu l’enlèves,

Tu ressembleras toujours à la belle Ève.

 

Cette femme qui par son charme légendaire,

Entraîna Adam vers le péché originel et son ère.

Que tu sois entièrement nue ou simplement vêtue,

Je saurai de bonne grâce préserver ta vertu.

 

À moins que si tel est ton plus sincère désir,

Tu offres ton corps pour une étreinte le temps d’un soupir.

Un soupir qui atteindra le fond secret de mon cœur,

Afin que de notre destiné nous en éloignions les pleurs.

 

Nos craintes en cette période étrange et aux sombres heures,

Où toutes les paroles prononcées ne sont que des leurres,

De ces éloquences faites par de gens sournois,

De leurs palabres, ils en font un tournoi.

 

Sors de cette eau et rejoins-moi,

Ô mon amour, ce que j’ai envie de toi.

De toi en cette journée si froide d’hiver,

Où tout me semble être tellement à l’envers.

 

Enlève ton vêtement,

Tu en seras belle assurément,

Porte-le, tu le seras éternellement.

De ton choix, je le respecte sûrement.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Ciel de minuit

Ciel de minuit Poème de RollandJr St-Gelais Photo de JenovaxLilith Modèle : JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/the-m-i-d-n-i-g-h-t-sky-860920627

Ciel de minuit

 

En cette soirée, je me sentais solitaire.

Sous les nombreux lampadaires,

Qui illuminent cette belle cité,

Sans oublier le ciel étoilé.

 

Je ne savais pas quoi faire,

De mes inquiétudes face à l’avenir,

Qui semblent sans cesse vouloir ternir,

Alors, en un éclair, j’ai levé les yeux pour sentir l’air.

 

J’ai cru voir la plus belle dame du firmament,

En ayant les yeux à demi-fermés tout en se tenant fermement,

Telle le ferait une déesse de beauté parmi ses sœurs dans le ciel dispersées,

Dans le ciel où se trouvait peut-être celle qui depuis longtemps j’ai tant recherchée.

 

Envoûté par son charme, je n’ai pas osé faire un pas de plus,

Car par tant de beauté, jamais de ma vie, je n’avais vue,

Une beauté si pure dans le ciel était là pour un instant,

Un instant que je souhaitais qu’il dure éternellement.

 

En cette nuit, jamais je n’oublierai cette dame aux cheveux enflammés.

En cette nuit, jamais je ne verrai chez toutes les femmes tant de féminité .

En cette nuit, jamais je ne me suis senti aussi heureux que ce moment béni.

En cette nuit, jamais la vie n’a été si belle dès que cette vision a rempli mon esprit.

 

Je vous en prie belle fée, restez encore un peu avec moi.

Restez encore pour les indigents et ceux qui n’ont pas de toit.

Réchauffer par votre présence les nécessiteux qui n’ont point d’amour,

Éclairer par la splendeur de votre grâce les gens qui sont seuls depuis toujours.

 

Ciel de minuit ! Ciel des amoureux ! Ciel des gens heureux !

Ciel de minuit ! Ciel des moments inoubliables ! Ciel aux secrets sous les oreillers !

Ciel de minuit ! Ciel de tous les cœurs purs ! Ciel de ceux qui aiment avec sincérité !

Ciel de minuit ! Ciel illuminé par le sourire des anges et de tous les bienheureux !

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada