Archives de tags | regarder

Un inconnu m’a offert une rose

Cette rose
Magnifique photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Un inconnu m’a offert une rose

 

Aujourd’hui je marchais tout simplement,
Sur le trottoir avec joie et tout bonnement,
Comme je le fais à chaque jour depuis longtemps,
Sans me douter de ce qui allait m’arriver étonnamment.

 

Étant nue comme d’habitude,
Comme les gens de mon cartier loin d’être prudes,
Car depuis toujours vêtements nous avons jetés aux ordures,
Car nous avons appris que seule l’authenticité et la bonté durent.

 

Alors que je profitais du soleil,
En cette journée remplie de merveilles,
Et ne me doutant point de rencontrer un étranger,
Un homme charmant ayant bonnes manières et aux pas légers.

 

Pardonnez-moi mademoiselle ! Il me dit.
Quoi donc cher monsieur ? Je lui répondis.
Je n’ai pas pu m’empêcher de vous regarder,
Et, bien malgré moi, de votre beauté, admirer !

 

Voilà quelques mots qui me firent bien plaisir,
Voilà quelques mots qui me firent aussi un peu rougir,
En portant mon regard vers le bas, j’ai su qu’il me disait la vérité.
Mais, il était si charmant avec une rose que je lui ai vite pardonné.

 

Je ne peux vous offrir qu’une seule chose !
Une fleur que pour vous j’ai cueillie dans mon jardin,
Dès mon réveil, dès l’aube, dès que je me suis levé ce matin,
Cette fleur est que pour vous car j’ai choisi la plus belle de mes roses.

 

Acceptez-là avec joie et entrain !
Qu’il me dit en la mettant dans mes mains,
Car elle symbolise à mes yeux tout ce qu’il y a de merveilleux,
Votre féminité qui se dévoile dans votre corps que vous ont offert les dieux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Fille sortie du bain

Fille sortie du bain
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Fille sortie du bain

 

Je suis la fille sortie du bain,
Et malgré moi, j’attends que me tu prennes,
Que tu finisse par me traiter comme une reine,
Qu’attends-tu pour me prendre et pour sentir tes mains ?

 

Je suis peut-être prude,
Mais la dignité est une servitude,
Qui, parfois, elle peut être une belle qualité,
Surtout dans ce monde qui a perdu toute moralité.

 

Je suis une simple fille du matin,
À la fragilité du regard et à la peau de satin,
Dans la fraîcheur de ma chambre où j’y suis retournée,
Pour lentement m’essuyer délicatement tel un nouveau-né.

 

Je pense à toi, mon amoureux.
Serons-nous ensemble un jour heureux ?
Je prends quelques instants pour me regarder,
Pour admirer ce corps qu’une nuit par amour je t’offrirai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Regard perdu

Regard perdu
Dessin par mon ami Eri Kel de la France

Regard perdu

 

Plus j’écoute et moins je comprends,
Plus je ressens et je crois être dans le néant.
Plus je suis en ce monde et plus je crois être ailleurs
Tellement ce monde est sournois et menteur.

 

Qu’est-il devenu du temps de l’innocence?
Qu’est-il devenu des jeux de mon enfance?
Qu’est-il devenu de la recherche de la vérité?
Qu’est-il devenu du droit de s’aimer?

 

Pouvons-nous encore faire confiance?
Ou bien est-ce là un rêve d’une lointaine démence?
Confiance à jamais évaporée dans ce monde hypocrite,
Où l’amour et l’amitié véritables au fil du temps s’effritent.

 

Où dois-je regarder?
Que dois-je faire pour m’éclairer?
Qui me dit la vérité? Qui me ment à plein nez?
Que de questions en mon esprit tourmenté!

 

Je suis si las et si nu,
Je croyais avoir tout vu,
Je croyais avoir tout entendu,
Voilà pourquoi mon regard est perdu.

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Contemplation

Contemplation
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Contemplation

 

En ce début de journée,
Je n’ai point envie de parler,
Je désire simplement te regarder,
Avec mes yeux, ta beauté admirer.

 

Dans la brunante qui m’enchante,
Voilà qu’à la radio une artiste chante,
Sur des notes de piano, elle dit avec ses mots,
Ce qu’au fond de moi, je ressens en voyant ton corps si beau.

 

Me rappelant le jour où je t’ai rencontrée,
Comme le soleil était radieux en cette matinée,
Et par ton sourire, toute ma tristesse s’est à jamais dissipée.
C’est en notre amour que j’avais enfin trouvé une raison d’exister.

 

Te souviens-tu des jolis carillons ?
De la cathédrale qui jouèrent à l’unisson,
Le jour de nos noces sur le parvis de ce jour béni,
Mon amour pour toi n’a jamais cessé de grandir, ô ma chérie.

 

Nous n’avons pas cessé de nous aimer, de faire l’amour,
La nuit de nos noces comme si ce fut le dernier de nos jours,
En nous serrant dans nos bras tout en se caressant avec affection,
Par des gestes tendres, nous nous donnions avec passion.

 

Mais pour aujourd’hui, j’aimerais faire une exception.
Je désire avec mon regard te porter toute mon attention,
Au fond de moi se trouve un souhait qui me fait perdre la raison,
C’est d’admirer la femme que tu es en une ultime contemplation.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Rétrospection

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo par Phylactère

Rétrospection

 

Regarder derrière soi,

Pour mieux comprendre pourquoi,

Sans trop vraiment avoir de raison,

Peut-être parce que je suis un mauvais garçon.

 

Un mauvais garçon ?

Ou simplement de ses expériences,

De rires à en perdre le souffle ou atteindre la démence,

C’est souvent le prix à payer pour de la vie en tirer des leçons.

 

Visiter des hauts-lieux saints,

Pour me faire pardonner d’avoir admiré,

Pour me faire absoudre mes péchés si adorés,

D’avoir par actions et en pensées caressé de beaux seins.

 

Je regarde sans gêne mes fautes et mes faux-pas,

Car si je dois apprendre ce sera le prix qu’il le faudra,

Pourtant s’il n’y a qu’une seule transgression à ne jamais faire,

C’est de dire non à l’amour qui seul m’évitera les peines de l’enfer.

 

« Un grand saint pèche sept fois par jour. » dit-on !

« Combien humbles mortels le faisons-nous ? » assure-t-on !

Me regarder autrement devrais-je faire en cette période de l’Avent,

Voilà ce qui est plus que certains assurément !

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Parfois le silence

 

IMG_20180729_041058

Poème composé en plein cœur de la nuit dans ma chambre

Parfois le silence

 

Parfois il faut savoir se taire
Pour savourer le temps filant comme l’air
Le temps de nos amours et de nos chagrins
Le temps des folles nuits effacées au petit-matin

 

Parfois il est inutile de dire un mot
Pour exprimer tous nos maux
Suffisent alors les larmes
Venant de nos âmes

 

Parfois vaut mieux simplement regarder
Et avec retenue et petite gêne s’en garder
Car seul le regard peut toucher l’être blessé
Et le guérir de ses blessures mal soignées

 

Parfois il suffit de la beauté d’une femme
Pour raviver la joie de vivre cette précieuse flamme
Et dans le silence d’un atelier où l’artiste et sa muse
Prennent le temps d’une pause entre deux poses et puis s’amusent…

 

De

 

Rolland St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je te veux

 

 

23361129_10213576975955179_1924494607_n (2)

 

Je te veux

 

Je te veux,

Voilà mon vœu,

Tel que tu es et tu seras,

Afin de t’apprivoiser à petit pas.

 

Je veux te connaître,

Afin que nous puissions naître,

Naître en un instant de fusion,

Fusion de corps et d’âmes à l’unisson.

 

Je veux te regarder,

Afin de cette femme l’admirer,

T’écouter avec cœur et plaisir,

Jusqu’à ce moment intime où pourrons jouir.

 

Je veux sentir ton parfum,

Être avec toi et ne faire qu’un,

Deux êtres sensibles qui désirent s’unir,

S’unir en cet instant et en savourer le désir.

 

Désir des âmes et de la chair,

Désir insatiable enfoui dans les profondeurs des enfers,

Désir dénoncé par le clergé du haut de sa chaire,

De ces gens hypocrites auxquels nous n’avons que faire.

 

Ho que vient cet instant magique,

Que nous vivions cette histoire mirifique,

Car de tes lèvres je veux goûter,

Car de la douceur de tes seins je veux caresser.

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Regarder droit devant

1-2_the_winner_02

 

Merci à Angeleilie pour cette magnifique trouvaille

 

Regarder droit devant

 

Regarder sans cesse droit devant,

Regarder devant moi et toujours,

Et ne voir que toi mon grand amour,

À en oublier cet immense vide tel un néant.

 

Me tenant droit,

Ne craignant guère le froid,

Supportant la chaleur accablante,

De cette bise si redoutable et foudroyante.

 

Ô mon chéri j’en perds la raison,

Telle est cette tristesse à l’horizon ?

Ne t’en va pas vers le néant qui t’engloutira,

Qui effacera à jamais de ce sable tes précieux pas.

 

Toujours devant toi je le serai,

En mon cœur sans cesse je brûlerai,

Car sans ta présence je cesserai d’exister,

Puisque nul autre que toi je ne pourrais aimer.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Source : https://voyageonirique.com/2017/08/30/igor-amelkovich/

Le rêve

new-image55

Le rêve

Savez-vous quoi?
J’ai fait un rêve cette nuit,
Non pas un rêve qui vous ferait envie,
Ni de ceux que feraient un seigneur ou un roi.

 

J’ai rêvé que j’avais inventé une machine à remonter le temps,
Oui, quel rêve idiot me direz-vous du plus petit au plus grand,
Et pourtant ce que j’aimerais, Dieu m’en soit témoin, que ce soit possible,
Serrer tendrement dans mes bras toutes celles que j’ai aimées jusqu’à l’impossible.

 

Être à leur côté simplement … pour les écouter,
Être là simplement … pour les regarder,
Être là simplement … pour les admirer,
Être là pour encore une seule fois … les aimer.

 

Merci d’être entrées dans ma vie
Vous êtes dans mon cœur jusqu’à l’infini
Je vous ai aimées hier, comme aujourd’hui et pour toujours
Car vous êtes encore et à jamais mes amours.

 

De

 

Rolland St-Gelais
Québec (Québec) Canada

Mon bonheur, c’est toi.

000000810003

Mon bonheur, c’est toi.

 

Du petit matin où l’aube pointe son nez,

Jusqu’à la salutation de dame Lune perchée tout là-haut,

Mes plus tendres sentiments pour toi sont aussi les plus beaux,

Sans oublier mes plus nobles pensées qui te sont destinées.

 

Bien des hommes de ce monde virevoltent à cette quête ultime,

Bien des hommes de notre temps perdent leurs âmes à jamais,

Bien des hommes de jadis cherchèrent ce qu’il leur manquait,

Bien des hommes ne trouvèrent point ce trésor si intime.

 

Et pourtant, il leur suffisait de regarder tout près de soi.

Et pourtant, il leur suffisait d’ouvrir leurs cœurs à la beauté,

À la beauté offerte par la vie, celle qui demeure pour l’éternité,

Dieu merci, c’est elle qui m’a trouvé car mon bonheur c’est toi.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada