Archives de tags | sorcières

Dansons jusqu’à la fin de la nuit

Dansons jusqu’à la fin de la nuit
Dansons jusqu’à la fin de la nuit Poème de RollandJr St-Gelais Réalisation par Craig Gum Photography Modèle : JenovaxLilith & alii Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/Coven-593201186

Dansons jusqu’à la fin de la nuit

 

Allez mes sœurs,

Cessez d’avoir peur,

Nous rassembler c’est l’heure,

Cessez de craindre ces tous ces menteurs.

 

Le soleil est depuis longtemps couché,

Tout là-haut, la lune est dans le firmament levée.

La nuit est fraîche mais sous les flambeaux, vous serez réchauffées,

 Maintenant vous pouvez vivre sans devoir aux yeux de tous vous cacher.

 

Allez ! Venez près de ce feu.

Dansez et chantez sous un air joyeux.

Débarrassez-vous de vos vêtements si encombrants,

Savourez tout ce temps comme le feraient de vilains garnements.

 

Mais sachez que je vous ai invitées mes amours,

Pour vous dire un secret que vous devrez garder pour toujours,

Dame nature, devant tant d’abus, a décidé qu’elle en avait assez

 Pour corriger les hommes de leurs avidités un malheur elle leur a envoyé.

 

Mais soyez rassurées mes tendres chéries,

À vous et à vos êtres chers, elle vous préserve de tous les ennuis.

Car depuis la nuit des temps, elle vous a tant nourries et tant éduquées,

Devant le danger des hommes, vous avez toujours été là pour la protéger.

 

Réjouissez-vous chères sorcières,

C’est maintenant que débute une grande guerre,

Un combat où vous êtes enlevées au rang de nobles guerrières,

 

Sors mortels, poisons inodores et subtils charmes,

Deviendront par votre expérience d’incroyables et efficaces armes,

Mais, je vous ai préparé une potion qui fera trembler l’humanité entière,

Pour lui apprendre une bonne leçon qui le jettera pour longtemps à terre.

 

Trop souvent de Mère nature, il en a abusée.

Abusée, surexploitée pour assouvir son insatiable avidité.

Oui, les hommes auront la leçon qu’ils méritent depuis tout ce temps,

Car par leurs fautes, nos frères les animaux sont disparus dans le néant.

 

Dansons et célébrons jusqu’à la fin de la nuit,

Échangeons nos élixirs sous le regard de sœur lune notre amie

Car dès que l’aube arrivera sur notre clairière vous devrez ce lieu quitter,

Afin de rendre aux hommes la justice qui leur est due jusqu’au dernier.

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Perdu dans la forêt

IMG_9823_edited

Photo par Mélanie Dufresne Modèle : RollandJr St-Gelais

Perdu dans la forêt

 

Où suis-je en cet instant ? 

Qui suis-je en ce moment ? 

D’où viens-je ? Voilà ma question! 

Où vais-je ? Voilà que j’en perds la raison.

 

Où est passée celle que l’on appelle civilisation ? 

Peuplée de gens semblables à des moutons ! 

Qui suivent les langues aux belles paroles, 

Qui se coiffent de belles auréoles.

 

Je regarde autour de moi, 

Et je ne t’y vois pas. 

Où es-tu mon amour, ma chérie ? 

Sans toi ma vie est simplement finie.

 

Assis dans l’herbe fraîche en écoutant, 

Les mélodies des oiseaux chantant, 

Me rappelant la musique de ma jeunesse, 

Qui donne un peu de réconfort à ma vieillesse.

 

Je me sens tellement seul sans toi, 

Car nul royaume ne peut exister dans le cœur d’un roi, 

Un roi qui n’a point de reine pour l’appuyer dans ses décisions, 

Une reine qui lui fera vivre d’inavouables sensations.

 

Je suis égaré dans cette forêt étrangère, 

Qui sait ? Est-elle remplie de farfadets et de sorcières ?

En me réchauffant par les chauds rayons du soleil, 

Je revois la grâce de ta beauté qui à chaque fois m’émerveille.

 

Je suis perdu dans ce labyrinthe d’arbres géants, 

Où le ciel est atteint par la cime de ces légendes d’antan.

Mais l’essentiel est d’avoir conservé, 

Une mèche de tes cheveux si parfumés.

 

Me souvenant la raison d’être de ma destinée, 

Qui est sans cesse de toujours et à jamais t’aimer, 

De mon amour pour toi, voilà pourquoi je vivrai, 

Car sans ta présence à mes côtés, je mourrai.

 

De

 

Rolland St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Perdu dans la forêt

New Image48

Perdu dans la forêt

 

Dans le blizzard,

Où rien est laissé au hasard,

Car des choix que fait l’homme,

La mort peut survenir telle une ombre.

 

Regardant autour de moi,

Je n’y trouvai qu’arbres qui guerroient,

Pas autre son que ce vent froid et lugubre,

Que me chantent sorcières et malfaisantes succubes.

 

Allez forêt sauvage ! Emporte-moi loin de cette terre.

Mais je te le jure devant Dieu et la Court céleste que je te ferai la guerre.

Et je te combattrai avec ardeur et sans relâche de toute ma force déchaînée,

Que me transmirent mes héroïques et fiers aïeux depuis le jour où je suis né.

 

Oui, je suis perdu dans cette forêt.

Mais pour le bien de ma nation je lutterai.

Comme cette nation semble être, aux yeux de nos ennemis, perdue.

Croyez-moi ! Attendez un peu ! Vous n’avez encore, je vous le jure, rien vu.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

Vestige du temps passé

new-image127

Vestige du temps passé

 

Vestige du temps passé,
Où bien des têtes furent coupées,
De la chasse aux sorcières,
Où naquirent bien des chimères.

 

Témoin d’une époque cruelle,
Envers hélas des femmes bien belles,
par des hommes jaloux,
De ne pouvoir avoir leurs yeux si doux.

 

« Autres époques, autre mœurs » me direz-vous?
« Ho que non chers amis! » Je vous dirais: « Détrompez-vous! »
Les époques passent certes, mais les regards sont semblables,
Les lois sont encore et toujours écrites par des notables.

 

Mes amis! Que vous dirais-je? Mes chéris!
Vivez chaque jour comme si c’était le dernier de votre vie,
Car nul ne sait si demain, que dis-je? l’instant suivant, sera celui de votre trépas.
Festoyez, aimez et chérissez vos proches! Ouvrez envers les plus démunis grand vos bras.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Canaton de Vaud
Suisse