Archives de tags | cine-M-ania

Fureur

Fureur Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par cine-M-mania Source : https://www.deviantart.com/cine-m-ania/art/Flame-931970233

Fureur !

 

Fureur ! Fureur ! Fureur !

De toi, je n’éprouve plus de peur.

Mon seul désir est de m’en sortir pour enfin vivre.

Mon unique souhait est d’arrêter de combattre pour survivre.

 

À partir de ce jour, je prends mon destin entre mes mains.

J’ai cessé de croire à tes mensonges, à me gaver de ton venin.

À partir de maintenant, je ferai confiance en la personne que je suis.

Car, j’ai enfin compris que mon bonheur, c’est moi seule qui le construis.

 

J’ai choisi de m’aimer avant de quitter ce monde.

Désormais, je rêve de naviguer sur les mers, sur les ondes.

De repérer l’être merveilleux qui réside au profond de moi.

De ressentir tout le bien-être, de ne plus dépendre de toi.

 

Peu importe de l’ardeur et l’effort que j’y mettrai.

De ton emprise sur mon âme, à jamais, je me libérerai.

Ne vois-tu pas cette auréole dorée autour de mon corps ?

Une divinité, des temps anciens, me l’a offerte à prix d’or.

 

Alors, prends bien garde à ce que tu feras.

Rappelle-toi ! Désormais, ton sort de moi dépendra.

Ardeur ! De vivre heureuse, j’y mettrai chaque heure.

Je dois pour mon bien lâcher la cause de mon malheur.

 

J’ai enfin le courage de te dire adieu.

Je te quitte pour une nouvelle terre, d’autres cieux.

Je ne t’en veux absolument pas, alors sois sans crainte.

Je dois avouer avec un grand plaisir que tu n’en vaux pas la peine.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Errer

Errer Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par cine-M-mania Source : https://www.deviantart.com/cine-m-ania/art/Wander-932232755

Errer

 

J’étais seule dans cette forêt avec mes nombreuses illusions.

Tant de rêves entretenus par tes paroles qui ont alimenté mes émotions.

Tant d’espoir de trouver, un jour ou bien une nuit, un avenir meilleur.

Je t’avais confié mes projets, mes joies, mes craintes et mes peurs.

 

Le soleil a fait place inexorablement à la noirceur éternelle.

Pourquoi m’as-tu à jamais détruite, m’avoir brisé les ailes ?

T’avais-je fait quelque chose pour mériter un tel châtiment ?

J’étais prête à vivre avec toi n’importe où, à tout moment.

 

Que me subsiste-t-il de tes beaux mots, de tes promesses ?

Devrais-je les mettre, comme toujours, avec tout le reste ?

Qu’avais-je fait pour que tu agisses ainsi envers moi ?

Mon corps et mon âme étaient depuis toujours à toi.

 

N’entends-tu pas le battement de mon cœur ?

S’être à jamais arrêté pour cause de ce terrible malheur.

J’ai découvert enfin la vérité te concernant.

Cela fait si longtemps que tu me mens.

 

Que me reste-t-il de nos tendresses d’adolescence ?

Nous nous sommes connus depuis la douce enfance.

Dans la cour de récréation, nous nous sommes rencontrés.

Plus tard, sous le vieux chêne, sur la joue, tu m’avais embrassé.

 

Quel souvenir extraordinaire que tu m’as laissé !

Si tu savais à tel point dès cet instant magique, je t’ai aimé.

Le vent soufflait un arôme féérique qui embellissait le paysage.

Une contrée de notre patrie sortie tout droit du moyen-âge.

 

Maintenant que j’ai appris ce qui s’est réellement passé.

Que puis-je faire d’autre, si c’est que de pleurer ?

Et demander au ciel ce que j’ai pu avoir fait.

Ô, mon Dieu ! Réponds-moi, s’il te plaît.

 

Suis-je pour toujours condamnée à cette malédiction ?

Je t’avais tout offert jusqu’à en perdre ma raison.

Seule dans le sentier, je fais que marcher.

Dans ma tristesse, je continue à errer.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada