Archives de tags | existence

Dans ses bras

Dans ses bras
Avec la participation exceptionnelle de la modèle Princess de Québec

Dans ses bras

Être dans les bras d’une femme? Rien de plus agréable dans la vie d’un homme et, dans certains, dans la vie d’une femme aussi. Entendre battre son cœur, ressentir la douceur de sa peau, humer son parfum, se sentir vivre.

Dans ses bras pour une histoire d’un soir? Dans ses bras pour une aventure? En écoutant Aventurière des aventuriers de Gérard Lenorman. Être cet aventurier de cette aventurière en dépit que je ne suis pas un courageux guerrier.

Dans ses bras pour oublier la vacuité de l’existence humaine. Oublier le temps qui passe avant l’heure de quitter ce monde. Mais, de grâce, laissez-moi être dans ses bras jusqu’à l’orée du jour.

De

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Vie et mort

Vie et mort
Vie t mort Texte de RollandJr St-Gelais Réalisation photo par cable9tuba Source : https://www.deviantart.com/cable9tuba/art/Dead-and-Alive-827224283

Vie et mort

Vie et mort? Deux entités qui forment une seule réalité, l’existence tant de l’être humain que de la nature. Une existence qui est si chère à toutes personnes possédant un bel équilibre mental. En effet, nul ne peut envisager de mettre un terme à ses jours si ce n’est qu’à la suite de pressions douloureuses où l’issu positif pour y remédier est absent.

La vie est sacrée car elle est limitée dans le temps. Un temps défini par une volonté divine ou aléatoire par le jeu inlassable des circonstances entremêlés par le fruit de nos actions et de nos inactions? Je ne saurai pas répondre à cette question. À vrai dire, chacun d’entre nous fabrique sa propre réponse au fil de ses expériences personnelles. Qui plus est! Il est bien qu’il en soit ainsi puisqu’une expérience de vie en vaut bien une autre.

Vie et vivre incluent deux réalités toute aussi deux différentes l’un de l’autre. La vie est cette flamme, parfois faible, parfois forte, qui anime chaque être vivant alors que vivre consiste à ce que nous faisons de cette flamme. Ce qui est le cas notamment des êtres humains qui pour des raisons d’une extrême diversité opteront soit pour accomplir de grandes choses soit pour s’accommoder d’une vie somme toute bien ordinaire. Que puis-je dire des chemins qu’ils prendront au cours de leurs vies? Simplement qu’il y a là deux facteurs à retenir. En premier lieu, les hommes font leurs époques tout comme les époques font les hommes. En second lieu, les hommes ont en tout temps le libre-arbitre dans leurs actions. En résumé, la vie est ce qui se trouve au plus profond de soi alors que vivre est l’agencement de nos actions tout au long de notre vie.

Mais, que serait la vie sans la présence de sa plus fidèle compagne? Une compagne qui l’a suivi sur les routes sinueuses de l’existence. En effet, la mort confère à la vie toute son importance. Imaginer un seul instant que l’on vous annonce que vous, et vous seul, ne mourrez jamais. Certes, vous vivrez un moment d’extase devant une telle nouvelle. Mais, soyez convaincus d’une chose, ce sera d’une durée très brève.

Et pour cause puisque d’une part, les journées que vous vivrez les unes à la suite des autres perdront lentement mais sûrement de leur importance, et d’autre part, être à la l’abri de la mort ne garantit pas être exempté des fléaux qui accablent les êtres humains et ce, depuis la nuit des temps. À cela s’ajoute le fait qu’il vous faudra être suivi par les meilleurs psychologues afin de passer une bonne partie de votre vie à tenter de donner un sens valable à votre existence. Vivre éternellement a un prix bien plus élevé que l’on puisse penser. Veuillez noter que je parle ici avec un point de vue purement philosophique et non pas théologique. Ne mélangeons pas les deux.

La vie perd tout son sens sans la mort et, de manière paradoxale, cette dernière tire la sérénité des hommes en espérant qu’elle se retrouve en elle une fois le pont traversé. Il est vrai que les êtres humains sont comme les fourmis, ils ont horreur du vide. Voilà pourquoi il existe toute une série de concepts pour sécuriser la crainte face à l’inéluctable depuis que les hommes et les femmes ont découvert leur caractère temporel. Attention ! Tous les concepts ont leur importance puisqu’ils ont souvent, et le permettent encore, permis de formuler un cadre moral aux actions permettant une vie en société. Autrement dit, pour reprendre une phrase célèbre du compositeur Félix Leclerc : « La mort, c’est plein de vie dedans. »

Bref, je termine ce texte de réflexion au sein de mon blogue artistique en empruntant cet extrait de l’une des plus belles prières composée par St-François d’Assise : « Loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre sœur la Mort corporelle à qui nul homme vivant ne peut échapper. » Et puisque nul d’entre nous pouvons y échapper, hé bien d’ici notre heure venue vivons!

Merci de m’avoir lu

De RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Le passé appartient au passé

Autrefois
Le passé appartient au passé Texte de RollandJr St-Gelais Photo libre de droit d’auteur Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/00-00949-4901-844314150

Le passé appartient au passé

Bon début de semaine tout le monde,

 J’espère que vous allez bien. Pour ma part, tout va à merveille et même plus. En effet, que puis-je demander de plus à la vie que de débuter la semaine avec une journée ensoleillée, d’avoir la chance de dormir dans un lit douillet et de prendre un bon petit déjeuner tout en appréciant d’avoir une excellente santé? Savoir apprécier l’instant est semble être une faculté rarissime en ce monde. Bref, merci la vie et merci mon Dieu.

Cela m’amène à me questionner sur ce qui fait que ma vie soit si belle. Je répondrais qu’un aspect fondamental de ma vision de la vie a contribué fortement à mon petit bonheur. Un aspect qui s’est développé tant au fil de mes expériences personnelles que sur mes réflexions de vie. Certes, chaque être humain possède une expérience de vie qui lui est propre. Ce qui confère une importance égale à chacune d’entre elles d’où la primauté du respect à l’égard du prochain car, comme l’affirme si bien le dicton : Parcours un kilomètre dans les chaussures d’autrui avant de le juger. Enfin bref, ledit aspect s’est construit de manière tout à fait graduelle.

Cet aspect est celui qui a pris le plus de temps à se développer. Et pour cause puisqu’il concerne ma vision de ce que j’appellerais les événements du passé. Non pas que j’ai été malheureux. C’est même loin d’être le cas. Croyez-moi sur parole. Ce qui ne m’a pas empêché de revoir quelques éléments de ma vie et de me questionner sur le pourquoi des choses. Pourquoi suis-je né ainsi? Pourquoi le décès de mon frère en 1972? Pourquoi m’être fait fourvoyer par un avocat sans scrupule en 1984? Pourquoi du pourquoi et de tout ces pourquoi? Que de questions sans réponses!

Sans réponses? Pas tout à fait puisqu’il existe une réponse infaillible à toutes ces questions. Une réponse si simple que peu d’entre nous la découvre. Il s’agit de savoir tourner la page et la tourner pour de bon. En effet, à quoi bon ressasser les événements de jadis alors que nul d’entre nous n’a la capacité de revenir en arrière. Qui plus est! Revenir en arrière et faire les choses autrement risque à son tour d’être à la source d’autres erreurs aux conséquences plus désastreuses que les précédentes. Ce qui a été fait est fait. Un point, c’est tout.

Il y a aussi une chose qui doit être dite une fois pour toutes. Le passé ne peut pas avoir toujours été sombre puisqu’il faut que la présence de la lumière, une présence aussi minime soit-elle, pour éclairer l’existence de chaque être humain. Bon! Je reconnais que mon positivisme a une influence remarquable dans ma façon de voir la vie. C’est peut-être mieux qu’il en soit ainsi. Quoiqu’il en soit, un peu à l’image du yin et du yang, la lumière et la noirceur ne peuvent exister l’un sans l’autre.

Il y a dans chaque existence, du moins je le souhaite ardemment, une présence lumineuse qui ravive le goût de vivre. Cela peut être une simple phrase, un geste humble, un regard amical ou tout autre action que l’on réalise à l’égard de nos semblables tout comme ces derniers peuvent faire envers nous. Attention ! Souvenons-nous que nous sommes interdépendants non seulement dans nos gestes mais aussi dans nos pensées.

En effet, nos pensées précèdent souvent nos actions avant même qu’elles soient commises. C’est pourquoi il est impératif de toujours porter attention aux idées que nous nous faisons de la réalité. D’ailleurs, la réalité pour l’un peut être fort différente pour l’autre. Ce qui est encore plus le cas de notre interprétation du passé lequel est vu que par des spectres construits par notre subconscient. Quoiqu’il en soit, le passé est le passé. Et, qu’il soit simplement fait en noir et blanc, il possède un charme qui lui est unique. Une unicité qui lui confère une richesse extraordinaire.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Symétrie

Symétrie
Symétrie par Rick B. https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Symétrie

Bonjour tout le monde,

J’espère que le début du mois de juin s’est passé de manière agréable pour vous et pour vos proches. De mon côté, je dois avouer que tout rentre dans l’ordre des choses. Quel est mon secret ? Tout simplement, une bonne dose de patience, d’attention et quelques zests de persévérance ainsi que la capacité de voir les bons côtés de la vie.

La patience puisque rien ne sert de se précipiter dans le déroulement des aléas de l’existence. Savoir garder son attention face aux circonstances auxquelles nous sommes confrontés parfois au quotidien, parfois de manière sporadique afin de juger des pours et des contres et, par ce fait, d’être en mesure de prendre les décisions qui s’imposent. Quelques zests de persévérance sont nécessaires afin d’atteindre les objectifs visés tout en évitant de devenir obsédé par nos préoccupations. Et, peut-être l’élément le plus important entre tous, avoir la capacité de voir les bons côtés de la vie. En effet, nous n’avons pas toujours la mainmise sur le déroulement de notre existence, sur ce que nous souhaitons faire, être ou avoir, mais nous avons cette aptitude de savoir prendre les choses avec un grain de sel et avec humour.

Ces quatre éléments agencés de manière appropriée forment une symétrie parfaite qui constitue les bases d’une grande sérénité intérieure. Qui plus est! Aucune somme monétaire, aucune relation amoureuse, ni aucun concept religieux ne peuvent nous les procurer. En effet, bien des gens riches n’ont jamais assez d’accumuler des biens qui ne les suivront pas dans la tombe une fois leur heure venue. Aucune relation amoureuse aussi intense puisse-t-elle l’être est synonyme de bonheur perpétuel car rien ne dure en ce monde si ce n’est que la non-permanence des choses. Et, chose étonnante, aucun concept religieux ne peut donner la sérénité puisque la base de toutes formes de religion est de développer un sentiment de culpabilité face aux choix que nous faisons et aux actions que nous posons. Or, nous vivons pour apprendre et nous apprenons pour mieux vivre. C’est un cycle qui se perpétue jusqu’à ce que nous ayons rendu notre dernier soupir. Et, pour finir cette nomenclature, le sens de l’humour est souvent le meilleur remède à nos doutes, à nos craintes, à nos questions et, parfois, à nos déceptions.

Voilà une symétrie parfaite. Sans artifice ni extravagance, mais simplement dans sa plus simple expression.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La splendeur du corps masculin

La splendeur du corps nu masculin
La splendeur du corps nu masculin Texte de réflexion de RollandJr St-Gelais Photo par John K. Source : https://www.deviantart.com/cable9tuba/art/Big-Toe-840181479

La splendeur du corps masculin

Bon début de semaine tout le monde,

Comment avez-vous passé ce début de mai ? Pour ma part, ce fut jusqu’à maintenant tout à fait merveilleux surtout avec ce magnifique soleil qui resplendit de tous ses rayons lesquels nous irradient de leur chaleur si bienfaitrice. Vous ne pouvez pas savoir jusqu’à tel point j’apprécie chaque instant de la vie. Une vie avec des hauts et des bas et toute une panoplie de couleurs qui la rendent à la fois si riche et si intéressante. Enfin bref, une vie qui me convient à la perfection puisque j’ai la chance de l’admirer dans toute sa splendeur. Et, entre vous et moi, il s’agit d’une chance qui est d’une valeur inestimable.

Parmi les éléments qui nous font apprécier la vie, la santé est sans contredit la plus importante qui soit. C’est bien beau d’avoir un compte de banque garnie, mais si nous ne possédons pas la santé, toute qualité de notre existence est sérieusement mise en doute. Cela va peut-être vous sembler être un cliché, mais posséder un physique attrayant est loin d’être négligeable, et ce toutes époques confondues. Reconnaissons-le ! Un physique qui répond aux critères de perfection véhiculés dans la société est d’une aide importante dans le succès social de la personne.

Or, le rôle du modèle vivant, surtout lorsque la nudité y est présente, est loin d’approuver une telle réalité. Bien au contraire ! Il s’agit plutôt de permettre tant aux artistes en herbe, voir ici les étudiants et les étudiantes en arts, que les artistes professionnels ou amateurs de travailler avec une variété de corps. Ceci a pour double objectif d’une part, d’exposer la réalité telle qu’elle l’est et, d’autre part, de parfaire leur maitrise dans leurs champs respectifs lesquels peuvent aller du dessin jusqu’à la sculpture en passant par la peinture et la photographie.

Il va de soi qu’il existe au sein de la société toute une gamme de corps allant des plus minces jusqu’aux plus « enveloppés » en passant par les plus grands et les plus petits en y incluant les divers types de teintes de peau sans oublier les attributs physiques plus ou moins visibles. La liste est ici loin d’être exhaustive, bien entendu. Toutefois, il m’est apparu nécessaire d’en glisser quelques mots dans cet article.

Or, il est notoire que la présence de modèles féminins semble être disproportionnée par rapport à celle des modèles masculins au sein des écoles d’arts. Bon ! Je ne suis pas ici pour faire des reproches à qui que ce soit puisque l’offre semble suivre la demande. C’est tout simplement une question de demande bien légitime. Cela ne m’empêche guère de trouver dommage qu’une telle situation ait lieu à notre époque. Une situation qui fait passer outre toute la splendeur du corps masculin, surtout si celui-ci répond aux critères de perfection actuels. 1

Que puis-je affirmer de la splendeur du corps masculin qualifié de parfait ? Tout d’abord, qu’il est justement parfait. Parfait par sa force physique. Parfait par sa prestance laquelle a permis la réalisation d’œuvres d’arts grandioses. 2 Parfait par sa beauté masculine à la fois bien différente mais égale de la beauté féminine. Ensuite, sa virilité témoigne d’une certaine manière par la force qui se développe au fil des ans jusqu’à son point culminant à l’âge adulte. Une virilité souvent insoupçonnée par le maintien du membre intime en état flasque. Un peu comme si un voile invisible serait déposé à cet endroit pour y maintenir une forme de pudeur symbolique. Enfin, la diversité des corps peut se manifester notamment par la teinte et la couleur de la peau du modèle. Certes, vous me diriez que cela peut être le cas chez le modèle nu féminin. Or, dans le cas présent, le modèle nu masculin a ceci de particuliers ; sa masculinité fait de lui un modèle souvent sous-estimé malgré toute la splendeur qui l’anime. Ce qui est encore plus le cas du modèle nu masculin de couleurs.

Mais, est-ce vraiment le cas ? Une telle question peut devenir un sujet à débat. Certes, je suis loin d’être un expert dans ce domaine. Cependant, je suis de plus en plus persuadé et ce, après tant d’années à chercher des sujets afin d’alimenter mon blogue artistique, en dehors de mes articles sur mon expérience de modèle nu, qu’il est rarissime de trouver des photos de modèles nus masculins et en particuliers si ces derniers sont de couleurs. Fort heureusement, il en existe quelques-unes de qualité exceptionnelle.

Je vous remercie pour votre attention.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

1. En tant qu’homme vivant avec un handicap physique visible, je suis conscient que de posséder un physique répondant positivement aux critères de perfection peut être un atout dans la réussite sociale, professionnelle et amoureuse. Il serait illogique, voir un peu hypocrite, d’affirmer le contraire. Néanmoins, cela ne m’empêche pas d’être heureux comme je suis et d’être content pour ceux qui ont un corps, disons-le, plus avantageux.

2. L’on a, à titre d’exemple, qu’à penser au David et à la Création d’Adam par le grand Michelangelo.