Archives de tags | ouverture

Une belle préparation pour une journée exceptionnelle

IMG_20190404_080359

Une belle préparation pour une journée exceptionnelle

Bonjour tout le monde,

56237493_10156409047452523_389301028324900864_oJ’espère que vous allez bien. Pour ma part, je me porte à merveille. Je viens à peine de me réveiller que déjà je suis devant mon clavier de mon portable, lequel me suit à chacun de mes déplacements dans le cadre de mes diverses activités de nudité artistique afin d’écrire mes publications au sein de mon blogue, pour vous faire part de mon expérience vécue ce jeudi 4 avril 2019 au collège de Drummondville. Une expérience qui m’a rassuré en ma capacité de reprendre de telles activités après plus de deux mois de convalescence stricte après mon accident de fin d’année.

Il est cependant vrai que je me suis mentalement et émotionnellement préparé pour une telle reprise. Une préparation qui se fait d’abord sur le plan mental puisqu’il est impératif de visionner dans la mesure du possible du choix des poses susceptibles d’être réalisées devant un groupe composé presqu’exclusivement d’étudiantes d’âge collégial. Chose plus facile à dire qu’à faire. Tout bon modèle nu aura la sagesse d’adapter ses poses en fonction de l’âge, de l’expérience et selon le rang scolaire des personnes présentes en classe. On ne pose pas de la même façon devant un groupe d’élèves de niveau collégial qu’au niveau universitaire ni s’il s’agit de professionnels ou d’artistes amateurs. C’est là faire preuve de gros bon sens.

L’aspect émotionnel est extrêmement important dansIMG_20190404_090937_007 le cadre de mes activités de modèle nu. Que sera l’ambiance dans le groupe ? Quels regards auront-ils sur mon physique ? Quelle approche devrais-je avoir envers ces personnes ? Et, surtout, jusqu’où ira leur ouverture face à certaines poses jugées utiles pour les faire travailler davantage ? Pour ce qui de l’ambiance, une présentation de mon cheminement tant personnel que professionnel est toujours appréciée tant du professeur que des élèves.

En ce qui concerne les regards, je leur explique que jadis seulement deux types d’individus s’intéressèrent à mon corps. Les premiers étant les professionnels du corps médical qui tentèrent de leur mieux de réparer les conséquences de la thalidomide. Les seconds étant les avocats, dont un en particuliers qui avait abusé de la confiance de mes parents et de moi-même en 1984 où j’ai été utilisé telle que de la vulgaire marchandise.

Pour ce qui est de mon approche, je dois reconnaître pour mon plus grand plaisir que les deux groupes pour qui j’ai posé nu étaient composée à plus de 99% de jolies étudiantes. Imaginez ! Servir de modèle nu au milieu de plus de 24 étudiantes en arts aussi jolies les unes que les autres et ce, pour deux groupes différents. Le rêve que bien des hommes font en cachette. Cependant, il est important que le sérieux et le sens professionnel prévalent en tout temps lors des séances. Je dois aussi vous avouer que j’ai dédié une de mes poses à une femme extraordinaire qui a et aura toujours une place privilégiée dans mon cœur.

Enfin, j’opte pour une approche graduelle lors de la réalisation de mes poses nues devant le groupe allant de type plus conventionnel et simple à celles de plus recherchées voire « provocantes ». Deux raisons majeures dans une telle démarche. En premier lieu, les adapter à mon physique quelque peu particulier en les amenant à l’apprivoiser, à l’effleurer de leurs yeux, à les prendre par la main pour mettre sur papier ce qu’elles découvrent pour la première sur un corps d’un homme différent en -dehors mais semblable à tous les autres au-dedans. En second lieu, les amener de manière subtile à toujours se surpasser, à accepter les erreurs de parcours lors de leurs réalisations, à vivre avec leur modèle du moment. Voilà pourquoi mes poses deviennent au fil des minutes qui s’écoulent dans le sablier du temps sans cesse plus originales, plus ardues et, parfois plus osées toujours dans un souci de perfectionnement.

Les prochains articles au sein de mon blogue artistique seront consacrés à la fois sous formes de prose et de poésie. Que ça fait du bien de pouvoir se réaliser dans ce que l’on fait. Cela ne devrait-il pas être le but ultime de la vie ? Si on est en amour avec notre profession, c’est un pas important sur la route du bonheur.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Prenez ma place

IMG_20181117_091119_081

 

Université du Québec à Chicoutimi mercredi le 14 novembre 2018

 

Prenez ma place

 

À vous qui me jugez,

À vous qui de ma passion grugez,

Je n’ai te faire de vos regards de jugements,

Car combien de fois en cette seule vie l’on ment ?

 

Face à mon ouverture,

Vos paroles et vos sermons,

De votre aval et de votre futiles permissions,

Franchement et sans contrefaçon je n’en ai cure.

 

Je suis maître de mon corps,

Celui qui dans cette informe masse,

Peuplée de corps vides telles des carcasses,

A su devenir si rare et si pur valant tout son pesant d’or.

 

Je suis fier de ce que  je suis.

Je suis bien dans ce que je fais et je  le fais bien.

De grâce ! Ne croyez point que je ne suis qu’un vaurien.

Car de mon humble travail l’artiste de ce monde coloré en vit.

 

Vous voulez me détruire ?

Alors-là permettez-moi d’en rire.

Car de ma passion jamais je ne me lasse,

Alors ! Taisez-vous ou bien veuillez prendre ma place.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En ce jour de la Suisse

 

DSCN3111

En ce jour de la Suisse (1er août)

Je désire par la présente souhaiter une bonne fête nationale aux citoyens de la Confédération helvétique. Vous avez amplement raison d’être fiers de vivre dans un pays si magnifique où règne une paix qui fait l’envie de bien des gens de par le vaste monde.

Qui plus est! Votre amour de la culture démontre sans aucune ambiguïté que vous êtes parmi les peuples les plus ouverts à la diversité sans pour autant renier votre passé et votre propre culture. Une culture de grande richesse.

Honneur à vous et longue vie à la Suisse!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Les goûts et les couleurs se discutent.

Les goûts et les couleurs se discutent.

Bonjour tout le monde,

20171129_154119Comment allez-vous en cette période de la mi-janvier ? Avez-vous l’occasion de profiter de la belle saison hivernale ? Pouvez-vous pratiquer une quelconque activité propre à cette saison magnifique ? Préférez-vous, au contraire, les activités intérieures afin de combler vos moments de loisir ? Pour ma part, je suis plutôt porté à meubler mes temps libres, si je ne compte pas les heures que je passe à enrichir mon blogue artistique par mes nombreuses publications, en assistant soit à des présentations cinématographiques ou bien, plus rarement, à des soirées théâtrales ou encore, à des matches de hockey qui constitue notre sport national au Canada. Je sais bien que chacun d’entre nous préfère une activité qui puisse le satisfaire. Après tout, les goûts et les couleurs ne se discutent pas.

Mais, est-ce bien le cas ? En ce qui me concerne, il est fondamental que20171129_150920 les goûts et les couleurs puissent se discuter et même que nous pouvons le faire très bien. C’est d’autant plus le cas en ce qui touche le monde artistique, à priori la nudité artistique. D’ailleurs, sans de telles discussions, l’art perdrait à la fois de son mordant, de sa recherche d’excellence et de son ouverture sur le monde environnant. À la limite, j’oserais même ajouter que sans cette possibilité de discuter des « goûts et des couleurs », les arts perdraient leur raison d’être qui est de susciter l’intérêt dans l’intimité de la personne. Il est toutefois primordial de retenir que le respect  un pré requis, et ce en tout temps et en tout lieu, dans les échanges afin de justement faire avancer le domaine artistique telle que soit son orientation.

26231811_338498853299665_6067423322810350198_nIl est certes facile de critiquer pour le simple plaisir de le faire. Cependant, il est bien d’avoir à l’esprit que ce que nous trouvons un tant soit peu fade, sans saveur, dénué d’intérêt selon nos critères personnels peut être perçu comme une oeuvre remarquable selon des points-de-vue diamétralement opposés aux nôtres. Il en est ainsi des oeuvres présentées dans certains groupes présents sur les réseaux sociaux tels que, pour ne pas le nommer, Facebook. Tout le monde a le droit indéniable de ne pas aimer telle ou telle réalisation artistique présentée sous quelconque support que ce soit. Mais, dans ce cas, il me semblerait d’une grande utilité de le faire d’une manière à exprimer certes ce sur quoi on est en désaccord mais en mettant aussi l’accent sur les points positifs que l’on peut découvrir au sein de l’oeuvre concernée. En d’autres  mots, une critique peut être réalisée de manière positive et négative. C’est dans une telle optique, un peu comme la nécessité d’avoir deux jambes pour avancer sinon on risque de tomber sur le cul, que la possibilité de découvrir des voies tout à fait inconnues jusque-là se fera de manière libre et sans crainte d’être mis à l’index.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Mes yeux cultes

19601050_896358287200177_7561719732523548850_n

Mes yeux cultes

 

Dès mon flanc minaude les hautes-villes,

Gambadant d’internes forêts où la course par égard à la foi,

Je laisse tes aveux tâter l’ouverture d’outre-part.

Le temps que mon comparse fragmente sa signature,

Vers le mot à son verbe déjà trait d’union.

 

Bien que l’amour a ses supports en or,

Il n’en reste que ses attraits ne sont que portés,

Dans l’apparence du cliché,

la clé s’habille urbaine et vacille commune.

 

Tel le nu que jambe sa peau touchée,

D’orteil le bout de ton nez.

Je me garde de robe la porte close,

À mes envies de déesse.

J’ai le temps quand il sera qui ...

 

De

 

Alexandra Cadet

Montréal (Québec)

Canada

Note personnelle : J’aime beaucoup le choix des mots qui portent à la réflexion sur ce que sont l’amour, la volupté et la nudité érotique. Voilà la raison d’être de publier cette prose.

Ce fut court mais agréable

20170914_190259-ANIMATION

Votre humble serviteur : RollandJr St-Gelais

Ce fut court mais agréable

Bonjour tout le monde,

J’espère que votre semaine a été bonne pour vous. Pour ma part, elle a été bien haut-delà de mes attentes. En effet, j’ai obtenu un contrat en tant que modèle nu pour une durée de quatre séances qui auront lieu dans un établissement d’enseignement situé dans la belle ville de Sept-Îles sur la côte-nord. Cela va me faire drôle de poser nu au sein d’un collège que j’ai jadis fréquenté avant d’effectuer mes études universitaires. Qui plus est ! C’est à Sept-Îles où votre humble serviteur est né un 24 mai 1962. Bref, cela me fait un petit velour au cœur d’y retourner dans un cadre artistique et de nudité absolue.

Ma semaine s’est terminée en beauté grâce notamment par un court20170914_185003 séjour dans la métropole du Québec, c’est-à-dire Montréal, où une exposition sur le thème de l’érotisme, voir même la sexualité proprement dite, avait lieu dans un local réservé pour cette occasion. Croyez-moi sur parole ! Je n’ai en aucune façon regretté mon aller-retour Québec-Montréal afin d’être présent à l’ouverture d’une telle exposition. Une exposition où le corps nu, l’érotisme, la sensualité et la sexualité y étaient présentés de manière, certes fort provocatrice vu la teneur du thème proprement dit, respectueuse tant envers les modèles qui ont posé nu pour les réalisations présentées au grand public que pour les personnes venues assister à cette toute première.

20170914_184104Que puis-je dire de ma soirée ? Tout d’abord, j’ai été fort heureux d’y retrouver une photographe avec qui j’ai jadis travaillé à l’occasion d’une série érotique. Une série qui nous a permis d’explorer une facette méconnue du public en général et qui est la sensualité d’un corps nu atteint d’un handicap physique. Mais, attention ! Il s’agit avant toute chose de l’exploration d’une telle sensualité à travers le regard féminin. Que de beaux souvenirs nous avions pu nous remémorer lors de nos discussions. Il va sans dire que j’en ai profité pour découvrir d’autres réalisations photographiques que ma charmante amie Gabrielle Doutre a gracieusement présentées aux gens venus participer à cet événement. D’ailleurs, et c’est un élément fort intéressant à retenir, elle est l’une des rares artistes présents à cette exposition à avoir montré une oeuvre où la splendeur du sexe masculin en érection y est exhibée, au sens noble du terme, parmi toutes les photos. Il y a là quelque chose qui mérite quelques applaudissements de votre part. N’est-ce pas ?!

Ensuite, j’ai été impressionné par l’accueil chaleureux des gens. Un accueil qui prouve à la perfection que l’art érotique peut à la fois ê20170914_191437tre vécue, expérimentée et manifestée de manière des plus respectueuses tant chez les artistes et leurs modèles que par le public. Ceci est, du moins à mes yeux, fort important à souligner puisque d’une part, l’image de la sexualité est malencontreusement galvaudée de façon fort déplorable au sein de notre société et que d’autre part, les artistes qui oeuvrent dans un tel domaine semblent recevoir une opinion  qui leur est plutôt défavorable au sein de la population. Un peu comme si ils étaient, et j’y inclus les modèles, que des pervers assoiffés de sexe et sans moralité. Or, il n’en est strictement rien.

20170914_192802Enfin, la diversité des oeuvres est sans conteste un facteur qui rend une telle exposition si intéressante. À ce sujet, j’ai été ébahi par les oeuvres réalisées par madame Ania Jarda qui se sert uniquement de son imagination pour créer des nus féminins réellement extraordinaires. Que de couleurs ! Que de beautés illuminées ! Que de vie en chacune de ses oeuvres ! Que d’imagination débordante ! Et, le plus intéressant, quelle liberté dans sa manière de peindre ses modèles enfouis dans le plus profond de son esprit. À vrai dire, ses peintures m’ont fait vivre,  un tant soit peu, la fabuleuse époque du psychédélique et du Peace & Love des années 1960 tellement elles m’ont amené à voyager à travers le temps. Bravo à cette artiste extraordinaire. Qui sait ! Un jour, je serai peut-être un de ses futures modèles … en chair et en os. Soyez convaincus d’une chose, je le souhaite ardemment d’autant plus, et je l’affirme avec grande humilité, la nudité de mon corps est, semble-t-il pour l’ensemble des artistes, une source incroyable d’inspiration.

Je termine ce présent article pour vous rappeler que ladite exposition se déroule actuellement dans la ville de Montréal au 3890 rue Ste-Catherine Est, et ce du 14 au 17 septembre inclusivement de 18h00 à 23h00. Coût du billet est de 10.00$. À ce prix-là, c’est à ne pas manquer.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une soirée au concert

DSCN3294

Une soirée au concert

Bonjour à vous,

DSCN3270Je suis heureux de partager avec vous mon impression d’une soirée passée au concert. Mais, attention ! Il ne s’agit pas d’un concert comme un autre puisqu’il n’a pas eu lieu dans une salle de spectacle, ni dans un amphithéâtre et encore dans une discothèque où l’alcool coule à flot. Bien au contraire ! Cela s’est déroulé dans l’un des lieux de cultes chrétiens parmi les plus beaux à Québec, et j’ai nommé la « Holy Trinity Church » de Québec. La toute première cathédrale anglicane construite à l’extérieur des Îles britanniques. Et quel lieu extraordinaire !

En effet, cette église, qui est en fait une cathédrale, possède une histoire presque mirifiqueDSCN3301 puisque l’on y retrouve une place jadis réservée à la reine du Royaume-Uni, d’Irlande et du Commonwealth ainsi que de sculptures et ornements qui font l’envie de bien des églises catholiques. Et que dire de la sonorité de l’endroit ? Une pure merveille pour l’amateur de musique classique et sacrée. D’ailleurs, c’est pour cette raison que plusieurs choristes acceptent de venir y réaliser leurs prestations auprès du grand public et au grand bonheur de votre humble serviteur.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais la musique fait partie de mon quotidien au même titre que la prière. Ne dit-on pas que la musique est la prière de l’âme ? Quelle chance inouïe de passer une soirée à un concert ayant lieu dans une cathédrale reconnue pour son acoustique exceptionnelle auprès des mélomanes ! Oui, c’est un fait. Le Québec n’a peut-être pas la prétention d’avoir une histoire aussi riche que le Vieux-Continent, mais il a su développer son goût pour la culture et les arts, et ce grâce à son ouverture vers l’autre. 

DSCN3278Pour ce qui est du concert proprement, il fut l’œuvre d’une chorale en provenance de San José en Californie. Cette chorale est composée d’élèves d’un lycée américain et elle est sous la supervision  de deux professeurs de chants. Je n’ose pas un seul instant imaginer le nombre d’heures d’élaboration, de travail, de choix des chansons choisies et d’heures de pratiques pour arriver à produire un concert. Quand je pense que ces élèves ont eux aussi droit d’avoir une vie normale comme toutes personnes de leurs âges. Éléments à retenir ! La chorale est composée presque à parts égales de garçons et de filles.

En terminant ce premier article d’une série de trois portant sur ledit concert, je vous dirais que votre humble serviteur, et je ne suis pas le seul, a chaudement applaudi cette chorale à chacune de leurs interprétations musicales. Une acclamation hautement méritée. Croyez-moi sur parole ! Bravo mille fois à la « Vivace Youth Chorus of San Jose »

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

J’aime ce pays.

New Image13

J’aime ce pays.

 

Petites contrées bâties çà et là,

Où tout a commencé et où tout débuta,

Régions peuplées par les gens d’un autre monde,

Bientôt rejoints par ceux provenant du Vieux-Monde.

 

Terres tellement blanches en hiver,

Renaissantes au printemps d’aujourd’hui comme d’hier,

Chaleureuses et bienfaitrices dans ces forêts immenses en ces étés ,

Mais tout aussi reposantes quand viennent l’automne aux couleurs variées.

 

Fondé sur le courage et la foi de ses habitants de jadis,

Soucieux de léguer à leurs enfants tant aimés un peu de Paradis,

Ouvert sur le monde et esprit éclairé en la vie et en leur commune destiné,

C’est pourquoi j’aime ce pays plus que tout car je suis fier d’y être né.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada