Archives de tags | vulnérabilité

Détruire les murs

Détruire les murs
Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Détruire les murs

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien malgré le temps maussade qu’il fait en ce moment au Québec. Pour mes amis et amies vivant en Europe ou bien ailleurs dans le monde, je vous souhaite un temps ensoleillé. Pour ma part, je vais très bien. La reprise de mes activités se poursuit de manière progressive tout en prenant bien soin de ma minette adorée. Une belle chatte prénommée Goldy et que j’aime beaucoup.

Sous un autre ordre d’idées, j’ai décidé de parler d’un sujet lequel est assez tabou tant au sein de mon blogue artistique que dans la société en général. Un sujet qui m’est venu à l’esprit à la suite de la présentation en salles de cinéma du film intitulé « Joker » lequel deviendra très certainement un phare dans l’histoire du cinéma. En effet, il est sans contredit une œuvre cinématographique exceptionnelle. J’irai jusqu’à dire qu’il est le plus beau film que j’ai eu la chance de voir dans ma vie et je suis persuadé de ne pas en voir un aussi merveilleux pour le reste de mes jours.

Mais, pourquoi un tel film m’a si bouleversé ? Excellente question qui mérite une réponse à plusieurs volets. Des volets que je tenterai du mieux que je peux de vous expliquer dans ce présent texte. Et, pour corroborer mes propos, j’ai cru utile de mettre comme photo cette œuvre réalisée par G.B. qui est l’un de mes fidèles collaborateurs d’Allemagne.

Tout d’abord, il m’est en avant-plan la construction de murs tant sur le plan des inégalités sociales que les malchances qui peuvent frapper un bon nombre de gens dans la société. Certes, chacun va réagir de manières fort différentes dépendamment de leurs forces et faiblesses intérieures. Pour la grande majorité, les individus essaieront de s’adapter tant bien que mal aux aléas de la vie tandis pour une infime minorité, elles en seront tout simplement incapables.

Ensuite, les apparences sont souvent trompeuses. On peut rencontrer des individus ayant un sourire, comme on dit si bien au Québec, fendu jusqu’aux oreilles mais qui vivent un mal-être indescriptible. Nul ne sait ce qui se cache derrière les yeux d’autrui. À ce titre, j’ai connu plusieurs personnes au cours de ma vie. Des personnes qui avaient, à première vue, tout pour être heureuses selon les critères de la société actuelle. On a qu’à penser à l’argent à profusion, à une maison ressemblant presque à un château, à des conquêtes amoureuses lesquelles se basent quasi exclusivement à une beauté plastique et la liste pourrait être interminable. Pourtant, une majorité de ces personnes ressentent une douleur intérieure inimaginable.

Enfin, et c’est là le point fondamental du présent article, la vulnérabilité de la personne face à tous ces murs auxquels elles devront faire face de manière plus ou moins subtile au cours de leurs vies. Une vulnérabilité qui ressemble étrangement à la nudité lorsqu’elle se reflète dans un miroir et qui porte à se poser trois énigmes existentiels majeurs. En premier lieu, suis-je la personne que je désire être réellement? En deuxième lieu, jusqu’à tel point mon parcours de vie a-t-il influencé l’être que je suis actuellement? Et, en dernier lieu, que puis-je faire pour devenir ce que je suis réellement? Trois énigmes qui découlent de la pensée de Friedrich Nietzche : « Deviens ce que tu es ».

Quoi de mieux alors que de détruire les murs intérieurs pour s’accomplir pleinement? Attention! Je ne louangerai jamais l’immoralité ni le recours à la violence où tout acte pouvant compromettre la sécurité de la société. Cependant, il s’agit ici de s’affirmer tel que l’on est réellement et de prendre les moyens mis à notre disposition, aussi minimes soient-ils, pour se faire. Et se souvenir que le seul objectif des murs est d’être abattus tôt ou tard. Et mieux vaut tard que jamais.

En résumé, le film « Joker » aura eu le mérite de me porter à réflexion. Une réflexion qui me fait plaisir de partager avec vous au sein de mon blogue artistique.

Un grand merci pour votre attention.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Tous mes respects

Blue light
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Tous mes respects

Cette photo est probablement la plus réussie tant au plan de la beauté, de l’excellence et de la simplicité de toute la collection réalisée par mon ami et collaborateur Rick B. d’Allemagne. Quoi de plus beau que le bleuâtre du sein féminin ? Un bleu qui invite à embrasser ce mamelon avec tendresse et passion. Je lui fais toutes mes félicitations tant pour lui que pour son modèle qui a accepté d’offrir la vulnérabilité de sa nudité afin de rendre possible cette oeuvre d’art exceptionnelle. Vous serez d’accord avec votre humble serviteur qu’il s’agit d’un pur délice pour les yeux, tant féminins que masculins, qui savent apprécier la beauté là où elle se trouve.

Je profite de l’occasion pour partager avec vous ce que cette photo suscite en moi. Je dirais tout d’abord, qu’elle suscite le respect. Un respect envers ce modèle qui a su de manière naturelle offrir à la fois sa beauté féminine mais aussi la beauté inhérente de ce sein. Une beauté magnifiée par la projection de la couleur bleue sur celui-ci. Une projection qui est mesurée très parcimonieusement comme si le photographe Rick B. avait recherché à ne point aveugler l’œil de l’artiste qui se trouve en lui.

J’ajouterais ensuite que la pose correspond parfaitement à l’effet recherché, c’est-à-dire une sobriété dans l’instantanéité de la prise de photo. Saisir l’occasion là où elle se trouve. Chose plus facile à dire qu’à faire. Un mouvement si minime soit-il peut faire tout rater. Or, c’est mon point-de-vue, une réussite totale. Je pourrais même affirmer que j’ai eu le souffle coupé au moment même où mon regard s’est porté sur ce véritable petit chef-d’oeuvre.

Je termine ma critique de cette photo en informant Rick B. avec un plaisir indéniable que le présent texte est maintenant publié de manière intégrale au sein d’un article qui lui est dédié dans mon blogue artistique intitulé « www.modelevivantaquebec.com ». En effet, cette photo mérite un tel honneur car elle occupe une place de choix non seulement à mes yeux mais également à mes fidèles abonnés. Puissiez-vous savoir apprécier son talent et la splendeur de son modèle.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais de la ville de Québec au Canada

Je ne veux plus voir

39602940_1737198453014859_4981476638119165952_n

 

Modèle nue? Sandrine Carrascosa

 

Je ne veux plus voir

 

Non, cela suffit.

Cessez! Je vous en pries.

En mon esprit, j’entends tous ces cris.

De ces pères et mères qui pleurent leurs enfants chéris.

 

Combien de jours devrais-je encore souffrir?

Combien de nuits devrais-je de douleurs gémir?

Combien de plaintes devrais-je faire monter au ciel?

Pourquoi ce monde est-il gouverné par tant de criminels?

 

Que de questions sans réponses!

Que d’illusions perdues dans le monde des songes!

Je voulais tant savoir et tant comprendre de ce temps,

Temps du sablier versé par tous ces nombreux mécréants.

 

Démontrant mon extrême vulnérabilité,

Je vous ai offert ma nudité en signe d’humilité,

Sans rien demander en retour, pas de sou ni même un sourire.

Simplement répondez-moi: La vie en ce monde vaut-elle encore d’en rire?

 

Est-ce si difficile à comprendre?

De vos turpitudes je ne peux que vous les rendre.

Désormais, je n’ai qu’un seul désir qui m’anime du matin au soir.

De cette méchanceté envers tous ces gens innocents, je ne veux plus voir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Vulnérabilité

Ce corps

« Vulnérabilité »
« Parce que nous sommes tous vulnérables. »

Par Eri Kel

Un véritable petit chef-d’oeuvre
Chef-d’oeuvre qui me fait plaisir de partager avec vous.
RollandJr St-Gelais de Québec

Comment se passe une séance de nudité artistique ?

20171129_150832

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais Lieu ? Shawinigan le 29 novembre 2017

Comment se passe une séance de nudité artistique ?

Bonjour tout le monde,

Je profite de la première tempête hivernale au Québec pour rédiger cet article afin d’aborder un thème assez rarissime au sein de mon blogue artistique lequel est consacré à ma passion en tant que modèle nu, à la photographie et à la poésie. Trois passions qui embellissent ma vie au quotidien.

À vrai dire, j’ai eu l’idée de vous raconter le déroulement d’une séance de nudité artistique afin de vous démontrer en quoi cela consiste et surtout en quoi cela ne consiste pas.  Force m’a été de constater après quelques discussions avec plusieurs de mes amis et connaissances, qu’il existe beaucoup de préjugés au sein de la population concernant cette noble profession. Je dois tout d’abord vous dire ce que ne peut être une séance de nudité artistique afin comprendre davantage de quoi il est question.

20171129_132432En premier  lieu, il ne peut être question de pornographie, et ce en tous temps, lors d’une séance. Certes, il y a quelques actrices de ce genre d’art, à chacun son point-de-vue de ce que peut être l’art, qui pratiquent à la fois la profession de modèle nue et celui de « star » de la porno. Mais, cela est tout de même peu commun. Il est aussi vrai qu’il m’est arrivé en quelques occasions de réaliser des scènes érotiques mais ce fut fait avec un souci du bon goût et avec une recherche de l’excellence dans la représentation. Là encore, l’érotisme et la pornographie sont des réalités se situant au diapason l’une de l’autre.

En deuxième lieu, une séance de nudité n’est pas une activité qui peut 20171129_133508être pris à la légère. Drôle d’expression si je pense que le modèle vivant ne porte aucun vêtement. En réalité, sa peau constitue son véritable habit de travail, et ce de la tête aux pieds incluant bien entendu son intimité sexuelle laquelle a la même importance que toutes les autres parties de son anatomie telle soit féminine ou bien masculine. Vous comprendrez qu’un quelconque sentiment de gêne n’a pas sa place pendant le déroulement d’une séance sans pour autant faire abstraction d’un minimum de pudeur. Ici, tout est une question de dosage.

20171129_131004_HDREn dernier lieu, toute vulgarité est à proscrire. Cela inclus, à titre d’exemples, les blagues grivoises, les propos à connotations sexuelles ou bien les commentaires sur le physique de tel ou tel modèle vivant sans omettre le fait de garder un minimum de sérieux de la part des personnes présentes. Une telle faute peut amener soit à l’expulsion immédiate du modèle nu ou encore à son bannissement à vie des écoles d’art et des ateliers. Il en est de même des artistes venus à un tel événement. Cependant, l’on doit retenir qu’une telle situation est plutôt rare au Québec.

Maintenant que je vous ai expliqué ce en quoi n’est pas une séance de20171129_133751 nudité artistique, voyons de quoi il en est à proprement parler. Tout d’abord, c’est un lieu d’échange entre deux entités distinctes. Celle du modèle nu qui offre son corps, incluant ses expressions, ses forces et ses faiblesses et, dans le cas du modèle masculin, sa vulnérabilité au sein même de sa virilité. Et celle du public venu à la fois pour assister à la prestation et pour transposer leurs perceptions des poses réalisées sur leurs toiles. Est-il utile de vous rappeler que cela doit se faire entre adultes consentants ?

20171129_152110Ensuite,il s’agit bel et bien d’un lieu de travail qui doit être réservé exclusivement à cette fin. Bien entendu qu’il existe des exceptions à la règle mais c’est chose peu commune. D’ailleurs, on peut trouver une panoplie d’objets pouvant être sources d’inspiration pour les poses dans les endroits prévus pour lesdites séances. Voilà pourquoi les écoles d’arts et les ateliers sont des lieux à privilégier surtout si on commence à œuvrer dans ce domaine. Cela peut éviter trois situations embarrassantes. Primo, devoir travailler avec des amateurs dont le talent peut laisser à désirer tout en ayant un manque de sérieux. Secundo, risquer de faire un fou de soi-même. Ce qui peut arriver dans certaines circonstances lesquelles sont trop compliquées à expliquer dans le présent article. Et, tertio, être une victime potentielle d’abuseurs en tous genres allant du voyeurisme aux maniaques sexuels. Croyez-moi ! Il y en a beaucoup plus que vous pourriez l’imaginer. Triste réalité.

Revenons à la question principale : Comment se passe une séance de20171122_164436 (2) nudité artistique ? Personnellement, j’arrive toujours au-moins une journée à l’avance dans la ville où elle aura lieu afin d’une part, me donner une idée globale des lieux. Comment est constituée la ville proprement dite ? Quelle est la classe économique dominante ? Est-ce surtout un milieu ouvrier ou plutôt intellectuel ? Quels sont les endroits à visiter avenant le cas où je souhaiterais y rester quelques jours de plus ? Qui plus est ! J’adore la gastronomie et être logé dans des hôtels de renom. Aussi bien en profiter ! N’est-ce pas ?! À titre d’exemple, vous pouvez admirer une photo de la ville de Montréal que j’ai prise à partir de ma chambre d’hôtel où je loges habituellement.

18928272_10153966337283039_1066943527_nUne fois le jour J arrivé tout doit être prêt. Une bonne nuit de sommeil, un bon déjeuner afin de me donner l’énergie nécessaire et une douche afin d’être frais et disponible pour réaliser des poses de manière convenable sont toujours de mise. Il est à noter que j’ai exceptionnellement rencontré deux amies qui allèrent être mes aides pour les dernières séances. Nous en avons profité pour établir les directives et émettre les balises de travail. En effet, rien ne doit être laissé au hasard lorsque je suis aidé par des personnes triées sur le volet.

20171129_154835Mon arrivé a lieu environ trente minutes avant le début de la séance. J’en profite pour faire les présentation d’usage et les échanges susceptibles de m’inspirer dans mes poses. Il va de soi que je présente mes aides aux responsables du groupe pour faire plus amples connaissance mais aussi au cas où cas où elles seraient intéressées à participer en tant de modèle nue. Ce qui a été le cas lors de la séance au LiveArt de Montréal.

20171129_153032Une fois les présentations faites, nous nous dirigeons vers le local prévu pour enlever les vêtements. Mes aides en profite pour me donner un coup de mains. Il n’est pas question de jouer à la vierge offensée, elles savent bien leurs rôles et s’attendent à découvrir ma nudité dans sa plus simple expression. Une fois les vêtements enlevés, la robe de chambre mise de manière convenable et les verres d’eau préparés sans omettre le passage aux lieux d’aisance, nous pouvons nous diriger à la balustrade attendant l’ordre de débuter de la part de la responsable du groupe. Les poses sont réalisées selon un temps prédéfini en augmentant de manière graduelle. Elles passent progressivement de deux à cinq, dix et même à quinze minutes et parfois vingt. D’ailleurs, il y a toujours un entracte de dix minutes afin de permettre aux personnes présentes de relaxer et d’aller aux lieux d’aisance.

C’est à ce moment de répit que mon aide et moi discutons pour la suite20171122_210257 du déroulement. Comment trouve-t-elle l’événement ? A-t-elle des suggestions ? Aimerait-elle y participer en tant que modèle nu ? Et puisqu’elle est mandatée pour prendre les photos qui serviront à la publication d’articles au sein de mon blogue, nous regardons ensemble celles qu’elle a réalisée jusque-là. Un coup d’œil qui me donne en premier lieu, un aperçu des poses susceptibles d’intéresser les artistes et, en second lieu, une petite idée de mes publications futures. Hé bien oui ! Les idées de mes articles mijotent depuis fort longtemps en mon esprit avant d’être publiés dans mon blogue.

20171129_133508Dans le cas où elle accepte de m’accompagner en tant que modèle nue, il est un devoir non seulement pour moi mais également pour les artistes présents en salle de respecter ses choix et ses limites, qu’elle soit novice ou non dans ce domaine. Mais, à ma grande surprise et pour mon plus grand bonheur, l’aide qui a accepté de poser nue avec votre humble serviteur a  été très professionnelle dans ses poses et très ouverte d’esprit. Ce qui a permit de rendre davantage intéressante la seconde partie de la séance. Personnellement, j’ai été flatté qu’elle ait accepté de relever un tel défi.

Une fois la séance terminée, nous faisons un tour d’horizon des dessins20171129_154616 réalisés par les artistes afin de les photographier et de prendre le pouls de l’audience. En règle générale, les commentaires sur le choix de mes poses sont plutôt positifs surtout lorsqu’elles ont été élaborées dans l’optique de porter à réflexion. C’est notamment le cas où mes dernières poses concernèrent un aspect important de la vie : se sortir de la souffrance. Défi très difficile à relever. N’est-ce pas ?!

Enfin, nous nous rhabillons afin de pouvoir quitter les lieux sans avoir au préalable remercié les personnes qui ont eu l’amabilité de venir assister à ma prestation artistique et, si l’occasion se présente, prendre un verre de vin en leur honneur. D’ailleurs, c’est l’une des rares occasions où j’accepte de boire un verre de vin. Comment puis-je le refuser lorsque je  pense au plaisir que nous avons vécu ensemble.

Le reste de la soirée entre mon aide et moi ne regarde que nous deux. Merci de votre compréhension !

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quelle opinion intéressante !

20171006_091548

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais

Quelle opinion intéressante !

Je pense que malgré votre handicap, vous éprouvez le besoin de vous sentir entier et virile. C’est pour cette raison que votre sexe occupe une partie très grande dans votre travail. C’est ainsi qu’ en vous montrant, vous montrez aussi votre vulnérabilité, mais aussi votre force. Vous existez à votre façon, malgré quand même une profonde tristesse laquelle est bien enfouie. Vous vous sentez différent, même si des fois la différence n’est pas que physique.

Je pense, et je ressens, que vous avez besoin d’amour, de respect et d’une certaine reconnaissance, pas pour ce que vous êtes, mais pour qui vous êtes !! Se donner comme vous le faites, à la vue de tous et parce que les séances, dessins, photos, ça fait du monde, votre reconnaissance vous fait que vous vous accepteriez et aimez vous même beaucoup plus.

Par Anno de la France

Prendre ses responsabilités

 

new-image9

Prendre ses responsabilités

Bonjour tout le monde

Je profite du temps qui m’est alloué avant la séance de nudité artistique qui a lieu aujourd’hui même à Montréal pour une école d’arts située à quelques minutes de marche de l’hôtel où je loge pour rédiger un petit texte concernant une réflexion sur ma passion en tant que modèle nu.

C’est un fait indéniable que poser nu peut parfois déranger certaines personnes qui n’ont pas une vision de la nudité similaire avec ceux et celles qui ont trouvé une telle passion. « Tous les goûts sont dans la nature » affirme le dicton. Il est bien qu’il en soit ainsi puisque cela permet à tout le monde de trouver ce qui leur convient le mieux selon leurs valeurs.

Pour ma part, cela fait environ plus de quatre ans que je pose nu pour des artistes ou des écoles d’arts tant à Montréal qu’à Québec. Je l’ai toujours fait avec un sens professionnel hors pairs et avec pour seul objectif d’offrir le meilleur de moi-même aux étudiants et aux étudiantes ainsi qu’aux différents artistes avec qui je travaille. Un travail vraiment exigeant tant au plan physique que psychologique. Au plan physique puisque qu’il faut un contrôle absolu sur mon corps durant les poses. Et que dire sur le plan psychologique? Se mettre à nu est en quelque sorte accepter de se placer dans une vulnérabilité extrême. Une vulnérabilité qui va jusqu’à rendre accessible notre plus profonde intimité aux regards de l’autre. Bref, toute ma personne est littéralement offerte à ceux et celles pour qui j’ai accepté de poser nu.

Ceci écrit, j’accepte l’entière responsabilité de mon choix de vie et de profession. Savez-vous pourquoi? Tout simplement parce que cela convient à la perfection à mon système de valeurs et à mon expérience de vie. Une expérience de vie que peu d’entre vous ne pourrait peut-être même pas l’imaginer.

Merci infiniment de m’avoir lu.

Rollandjr St Gelais

Montréal (Québec)

Canada

L’ouverture d’esprit; l’intelligence de la vérité

11866410_1630943463857004_6476733136777913117_n

L’ouverture d’esprit, l’intelligence de la vérité

 

L’esprit est comme un parachute: il ne fonctionne que lorsqu’il est ouvert! Vous étudiez, vous apprenez mais vous conservez la naïveté originelle… Elle doit être en vous comme le désir de boire chez l’ivrogne ou l’amour chez l’amant!

L’œil ne voit que ce que l’esprit est prêt à comprendre… Le défi ultime est de nous accepter tel que nous sommes, mais sans jamais essayer d’apprendre et de grandir!

La mesure de l’intelligence est la capacité de changer. Il n’y a pas de problème à être en désaccord avec les idées ou les opinions exprimées par d’autres personnes. Cela ne vous donne pas le droit de nier le sens qu’elles pourraient faire… Ni d’accuser quelqu’un de mal exprimer ses croyances juste parce que vous n’aimez pas ce qu’elle dit. Apprenez à reconnaître une bonne composition lorsque vous la croisez, même si cela implique de surmonter votre fierté et d’ouvrir votre esprit au-delà de ce qui est autrement!

Certaines personnes aiment vivre dans des mondes en noir et blanc… Qu’ils restent là! Appréciez pour votre part toutes les couleurs que vous voyez dans votre monde! Vos préjugés sont vos fenêtres sur le monde! Nettoyez-les de temps en temps ou bien la lumière n’entrera pas!

La vulnérabilité est le seul état authentique. Être vulnérable signifie être ouvert, pour les blessures de la vie, c’est également être ouvert à la bonté et la beauté de la vie. Ne masquez ou ne niez pas votre vulnérabilité: elle est votre plus grand atout! Soyez vulnérable : la nouvelle bonté qui émane de vous, sous la forme de personnes, de situations et de choses ne peut venir à vous que lorsque vous êtes dans cet état, c’est-à-dire, ouvert. Gardez l’esprit ouvert et sachez en apprendre davantage!

Nous sommes tous nés avec une sagesse infinie à portée de main… Tout ce que vous avez à faire est d’aborder chaque désaccords, débats et point de vue en contradiction avec vos intimes valeurs, avec le désir sincère et honnête qu’on vous prouve qu’elles sont partiellement ou totalement erronées!

En dépit des fermes convictions, il faut toujours tenter d’affronter les faits, et qui accepte la réalité de la vie que les nouvelles expériences et connaissances dévoilent!
Il faut toujours conserver un esprit ouvert, ce qui est nécessaire à une flexibilité qui va de pair avec toute quête intelligente de la vérité!!!

Signé: Marie-Andrée Bouchard (collaboratrice)

Pour une bonne préparation

WIN_20150723_133821-COLLAGE

Pour une bonne préparation

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé, après une longue période de réflexion, d’écrire un texte portant sur les préparatifs d’une séance de nudité artistique. En effet, mon expérience personnelle dans ce domaine a été souvent présentée auprès de mes lecteurs et de mes lectrices et ce, tout au long de mon blogue sans pour autant, Dieu merci!, oublier de vous présenter quelques-uns de mes plus beaux poèmes. À quoi bon entretenir un tel blogue si on y retrouve pas un équilibre entre d’une part, la nudité artistique par votre humble serviteur et, d’autre part, l’art de la poésie? Oui, le corps et l’esprit doivent faire “un” afin de présenter une harmonie au sein de ce blogue auquel je voue une passion indéniable.

Il en est de même avec l’ensemble de mes prestations de nudité artistique où il n’y a aucune11824055_1668263006738136_1708459184_n place à la tricherie envers les personnes qui ont accepté de venir y assister et, par conséquent, de me donner de leur temps. Voilà pourquoi mon corps et mon âme doivent être en symbiose totale et ce, dans l’objectif de vivre une authenticité complète. Autrement dit, je dois accepter de placer ma confiance chez les personnes présentes en salle. Quitte à y dévoiler toute ma vulnérabilité et ma masculinité!

“Comment puis-je arriver à une telle acceptation?” me direz-vous? C’est-là le cœur du présent article où je tenterai de répondre de la manière la plus adéquate qui soit à la problématique soulevée en début de phrase. Une acceptation qui doit se construire de manière progressive, sans pression aucune et libre de toutes contraintes. Pour respecter mon désir de rendre la lecture de cet article agréable, je mettrai l’emphase sur trois éléments majeurs qui sont; le prélude à la séance, mes intentions et, le plus important, les modalités de l’acceptation du regard d’autrui. Trois éléments imbriqués les uns aux autres inéluctablement.

DSCN0220Le prélude à la séance est ce que je qualifierais de la période qui sépare l’offre venant d’une école d’art jusqu’à la journée où ladite séance a lieu. Attention! Il faut ici exclure le début de la séance puisqu’il n’est plus possible de revenir en arrière. Une offre acceptée est l’équivalent à une parole donnée, parole tenue, à moins bien entendu où le déroulement ne correspond en aucune façon à l’entente initiale entre les parties. Le modèle nu est le maitre, et le seul, de son corps. Un point, c’est tout.

C’est durant le prélude à la séance qu’il est impératif de bien choisir les poses susceptibles d’être utilisées lors de la prestation. Faire un survol est toujours préférable à un choix définitif pour la simple raison qu’il faut garder en mémoire que rien est absolu dans ce domaine, et par conséquent, tout peut basculer à tous moments. Une climatisation trop forte, un environnement extérieur bruyant, une carence au plan de l’éclairage, une réaction typiquement masculine bien involontaire et la liste de mes exemples peut s’allonger presque indéfiniment. Bref, on doit se souvenir que tout est possible et qu’il est préférable de bien connaitre son répertoire afin d’être prêt à parer à toutes éventualités.

D’ailleurs, le prélude à la séance est le moment propice pour régler tous les petits soucis de la11722265_1661285887435848_666001841576661234_o vie. Ce ne sera pas le temps, croyez-moi, de penser à la lessive, aux paiements divers ou à tous autres éléments de notre quotidien une fois que l’on est nu devant un groupe. Si vous avez des choses importantes à faire, faites-le avant la journée même de votre séance de nudité artistique. On dicton affirme que le temps, c’est de l’argent. Moi, je vous dis que dans le domaine de la nudité artistique, le temps bien préparé vaut son pensant d’or. En effet, une préparation minutieuse peut faire de votre séance une expérience des plus enrichissantes tant pour vous que pour les artistes présents en salle. C’est ce que j’appellerais, si j’ose me le permettre, les préliminaires dans le jeu de la séduction. Séduire l’autre qui nous regarde tant notre corps que notre âme! C’est à se souvenir pour toujours.

DSCN0607Quelles sont mes intentions lors d’une séance de nudité artistique? Voilà une question qui mérite une réponse franche et ne laissant place à aucun doute. Soyez convaincus d’une chose, je n’ai jamais voulu, en aucun temps, susciter de la pitié de la part des artistes. Bien au contraire! Chaque artiste pour qui j’ai eu la chance de poser nu a découvert chez votre humble serviteur une joie de vivre et un optimisme indéniable.

Bref, mes volontés se résument à  montrer que je suis un homme d’abord et avant tout, incluant ma sexualité. Montrer que ma “différence” est semblable à celle de chaque être humain puisque nous sommes tous différents les uns des autres. Mettre l’emphase sur mes forces sans pour autant cacher mes faiblesses. Me réaliser pleinement devant tous ces artistes afin de leur permettre de se réaliser à leur tour à travers leurs œuvres. Être ce que je suis pour les aider à devenir ce qu’ils sont, c’est-à-dire des êtres humains sensibles à ce qui les entoure.

Oui, je suis différent tout comme vous l’êtes. Oui, j’ai des forces et des faiblesses tout commeDSCN0617 vous-mêmes vous en avez. Oui, je me réalise lors de mes poses de nudité devant un groupe puisque c’est-là un excellent moyen d’interagir avec mes semblables à un moment où règne une intimité la plus complète. Et, oui, je peux être véritablement ce que je suis en me dévoilant aux regards d’autrui libre de la barrière imposée par la société qui est le vêtement. Il va de soi que tout doit se faire dans un cadre de respect mutuel. Autrement dit, C’est de présenter un être vivant, possédant une âme, un esprit et un corps. Un être vivant qui a un parcours de vie extraordinaire, une soif de vivre indéniable et le désir de la transmettre à ses pairs. Libre à vous de choisir ce que vous désirez montrer à une quelconque séance de nudité artistique. Quant à moi, j’ai fait le choix qui me convient.

DSCN0601 (2)Que puis-je dire des modalités de l’acceptation du regard d’autrui? Tout d’abord, il faut être capable de supporter un tel regard lorsque l’on est dans notre plus simple apparat. Pour se faire, j’ai l’habitude de me balader un peu partout dans la ville où la séance de nudité artistique aura lieu afin de tâter le pouls des gens de la place. Sont-ils ouverts? Comment je perçois ce que je vois? Y suis-je à l’aise? Si oui, tant mieux. Sinon, pourquoi donc? Dans un tel cas, je me questionne à savoir si le problème ne résiderait pas plutôt en moi et ce que je pourrais faire pour y remédier de manière plausible. Un bon repas au restaurant, une bonne douche et enfin, une bonne nuit de sommeil viennent compléter le tout.

Je dois dire quelques mots ici sur l’importance de rencontrer des amis-es la journée même de la séance de nudité artistique. En effet, rien de tel que d’entretenir des liens amicaux avec des gens extraordinaires pour se mettre au diapason avec soi-même. À amitié authentique correspond une authenticité lors de notre prestation durant ladite séance. Rien n’est plus vrai que çà. Voilà pourquoi, je tente par tous les moyens, et dans la limite des disponibilités de chacun, de revoir les personnes pour qui j’ai déjà posé nu et avec qui une amitié s’est développée au fil du temps. Bienheureux est celui qui a de bons amis, sa vie en sera enrichie. C’est moi qui vous le dis.

Pour conclure mon propos, je vous citerai une phrase d’Antoine de St-Exupéry selon laquelleDSCN0604 on ne voit bien qu’avec le cœur. Montrer la beauté de notre âme, de notre être vivant et notre désir de vivre! C’est-là où réside l’objectif premier de tout modèle vivant. Vivant parce que l’on accepte d’être qui l’on est tout en acceptant l’autre tel qu’il est. Vivant parce que l’on sait très bien qu’un jour, nous ne le serons tout simplement plus. Ainsi va la vie!

Merci de m’avoir lu.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Séance de nudité artistique à la galerie d’art contemporain Le Belgo de Montréal

 

Séance de nudité artistique à la galerie d’art contemporain Le Belgo de Montréal

Contraposto

Contraposto

Bien le bonjour tout le monde, 

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, j’ai l’impression de flotter sur un nuage tellement mon expérience vécue à Montréal a été extraordinaire. Ce fut un week-end que je vais me rappeler toute ma vie tellement la cordialité, le respect et l’authenticité ont été présents chez les artistes que j’ai eu la chance de rencontrer au cours de cette séance artistique. 

En effet, je suis allé dans la métropole du Québec afin de pouvoir réaliser un autre de mes nombreux projets qui me tiennent à cœur: Poser nu en tant que modèle pour un groupe d’artistes. À cela, il y a aussi la possibilité qui m’a été offerte de vivre en quelque sorte un retour sur  certaines pages de mon passé puisque Montréal est la ville où j’y ai vécu des événements propres à mon enfance et à mon adolescence. Vous vous doutez certainement que j’ai passé une bonne partie de ma vie dans cette ville afin d’y subir de nombreuses opérations chirurgicales mais aussi de porter les premières prothèses conçues pour les enfants dits « les victimes de la Thalidomide ». Néanmoins, c’est l’opportunité de retourner dans cette ville pour y présenter l’homme que je suis  aujourd’hui: pleinement heureux et fier d’être ce qu’il est devenu, était à ne pas laisser passer sous aucun prétexte. Oui, je peux être fier de mon parcours de vie et de mon corps ainsi que de ma nudité. Une nudité saine et équilibrée, bien entendu! 

L'homme

L’homme

Puisque j’adore mon corps plus que tout, j’ai décidé de le gâter en passant la nuit dans un hôtel quatre étoiles en plein centre-ville de Montréal et ce, à quelques minutes de la galerie d’art contemporain où j’allais vivre une expérience sensationnelle. Toutefois, mon séjour a été magnifique grâce notamment à la présence d’une dame avec un cœur en or: Sophie D. Cette charmante dame a été d’une aide précieuse pour le bon déroulement de la séance de nudité artistique. D’ailleurs , il est à noter que toutes les photos et la vidéo qui sont actuellement publiées dans cet article ont été rendues possibles grâce à son savoir-faire. Je lui voues un grand respect et je la remercie chaleureusement pour sa présence.

La séance de nudité artistique a eu lieu la galerie d’art contemporain Le Belgo située sur la rue Ste-Catherine de Montréal, plus précisément dans un local réservé pour la pratique de la danse. On pouvait y retrouver des chaises, un grand miroir lequel est utile pour dessiner le dos du modèle nu, une fenêtre immense où la lumière tamisée du soleil automnal inondait de ses caresses le corps nu de votre humble serviteur et, il va de soi, un lieu intime réservé pour le déshabillement. La pudeur est à la base même de la nudité artistique. Ne l’oublions pas!

Introspection

Introspection

Après avoir enlevé mes vêtements et mes prothèses, avec l’aide de Sophie D., et avoir enfilé ma robe de chambre, je me suis dirigé vers le lieu où j’allais offrir mon corps à ses yeux qui voulaient découvrir une humanité à la fois différente et semblable à la leur. Différente aux premiers coups d’œil mais semblable face à sa soif de vivre, d’aimer et d’être aimé.

J’ai profité de cet instant précis pour me présenter en faisant un bref survol de mon parcours de vie et pour expliquer les raisons qui m’ont amené à être modèle nu. À vrai dire, elles se résument en trois éléments précis: faire un bras d’honneur aux médecins qui voulaient me faire disparaître dans un hôpital pour enfants déficients intellectuels dès ma naissance, prouver que toutes politiques axées sur l’eugénisme  reposent sur une aberration sans limite puisque des capacités insoupçonnées résident en chaque être humain attendant le moment approprié pour éclore et, enfin, que je suis fier d’être ce que je suis et comme je suis. Vous avez sans doute deviné que j’ai glissé quelques mots sur la thalidomide tout en évitant d’élaborer sur le sujet. 

Une fois ma robe de chambre enlevée, le travail artistique débuta de manière fort agréable. Est-il utile de spécifier que votre humble serviteur a choisi toutes les poses qui ont été faites durant cette séance? Qui plus est! Chaque pose avait une thématique qui lui était propre et ce, en fonction de l’augmentation du nombre de minutes allouées. Les minutes passèrent progressivement de une à trois, puis à cinq, à dix et à quinze et, finalement, jusqu’à vingt minutes. Il est à noter que mon désir de me donner totalement aux personnes présentes dans cette salle m’a incité à ne pas bouger d’un poil, sans faire de jeu de mots, durant chacune des poses. Défi que j’ai réussi avec brio.

Regard de tendresse

Regard de tendresse

Voici quelques-unes des thématiques présentées: « le pénitent », « l’action de grâce », « aller vers l’autre », « la douleur », « la méditation zen », « le lecteur », « le repos de l’artiste », « l’introspection » et celle qui a été la plus appréciée par les gens présents en ce lieu; « regard de tendresse ». Bien entendu que d’autres thématiques ont été réalisées durant ladite séance. Il va sans dire que la pratique des arts martiaux pendant de nombreuses années m’a été fort profitable. Tout ceci a été fait sous un fond de musique classique.

Certains éléments sont venus me chercher pendant la séance de nudité artistique. Je pense en particulier à une remarque que me fit l’une des artistes accompagnée par sa fille elle-même artiste. Fait à noter! L’âge des personnes présentes pouvait varier entre vingt et quatre-vingt ans. Cette dame avait affirmé que ma démarche lui faisait penser à un danseur classique tellement mes mouvements étaient réalisés avec soin et précision. Une autre dame d’une grande beauté, je le reconnais, avait deviné que mes parents m’avaient entouré de beaucoup d’amour. Je ne pouvais que confirmer son affirmation. À tout cela, s’ajoute tout le respect manifesté dans les regards des participants.

Regard de tendresse

Regard de tendresse

Oui, je l’avoue! Les larmes sont venues près de couler tellement j’ai été ému durant cette séance. Ému par tout cet amour qui m’entourait, par ces regards qui aimaient chacune des parties de mon corps qui pouvaient toucher avec leurs âmes, par les blagues que l’on se faisait mutuellement. Enfin bref, la vie était présente tout au long de cette séance de nudité artistique. Et pourquoi en aurait-il été autrement? Rappelons-nous qu’être un modèle vivant (nu) est avant toute chose un … être vivant capable de partager sa joie de vivre et ses émotions aux participants pour lesquels il expose son corps dans sa vulnérabilité la plus totale; sa nudité.

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

P.S. Les larmes retenues durant ladite séance coulèrent à flot lors de mon retour en bus vers Québec tellement les émotions vécues ont été intensément belles.