Archives de tags | amant

Danse ainsi, ô, ma chérie

Danse ainsi, ô, ma chérie Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo & modèle : JenovaxLilith

Danse ainsi, ô, ma chérie

 

Tu es si belle en ce matin.

Un matin si beau et sans chagrin.

Tu as eu l’idée de faire jouer cette chanson.

Sur laquelle, en cette soirée d’amour, nous dansions.

 

Une soirée où nous nous sommes rencontrés.

Par une soirée d’été après que la pluie est tombée.

Tant de femmes étalèrent leurs charmes à la recherche d’un amant.

Mais, aucune d’elles ne possédait, la grâce ton extraordinaire talent.

 

Ô, mon amour, tu savais si bien te déhancher,

Sur la piste de danse où je suis allé te trouver.

Tes pas enflammèrent l’air ambiant prestement,

Mon cœur succomba à ta beauté inévitablement.

 

Je t’ai fait mes yeux les plus doux,

Car, je suis de toi devenu amoureux fou.

Tu t’es alors approchée pour m’offrir un verre.

Une telle offre, crois-moi, je ne m’y attendais guère.

 

Assis à une table, nos yeux ne pouvaient pas se laisser.

Il y avait quelque chose dans l’air qui nous avait ensorcelés.

Nos mains se frôlèrent avec une si grande précaution,

Qu’il nous avait fallu y prêter une attention !

 

Nous avons discuté de tout et de rien.

Et puis, sans crier gare, j’ai glissé ma main.

Dans la tienne, car je voyais bien par ton regard,

Que je devais faire le premier pas avant qu’il soit trop tard.

 

Nous avons alors commencé à échanger à nous fréquenter,

Sans précipitation, de la passion à l’amour, nous sommes passés.

Que de rires et de secrets nous avons partagés jusqu’à ce jour !

Où nous nous sommes dit « oui » au pied de l’autel pour toujours.

 

Tu es maintenant si légèrement vêtue.

Alors que moi, dans notre lit, je suis entièrement nu.

Mais, si cela fait ton bonheur, danse ainsi, ô, ma chérie.

Depuis que tu es avec moi, tout est si merveilleux dans ma vie.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Complicité

Complicité Poème de RollandJr St-Gelais Photo par Joel Pélerin Source : Just friends or more … ? by charmeurindien on DeviantArt

Complicité

 

Quel mot magnifique,

Qui rime avec belle amitié,

Avec passion charnelle des beautés,

De ces beautés qui rendent ma vie si magique.

 

Femme blanche aux seins divins.

Femme à la peau d’ébène aux seins voluptueux,

Qui me rappelle comme parfois le monde est merveilleux,

Ô belles femmes ! Comme je vous caresserais à pleines mains.

 

Si, par votre présence en ce lieu

Serait impossible en cet instant précis.

Croyez-moi, belles dames, comme serait triste ma vie.

Et mon esprit serait tourmenté par tous les démons et les dieux.

 

Lèvres pulpeuses et mains baladeuses,

Jambes à demi-croisées ou légèrement repliées,

Afin de cacher, par pudeur ou par habitude, votre intimité.

Aux yeux de quelques jeunes curieux et des globetrotteuses.

 

Pourrais-je devenir votre ami?

Pourrais-je rêver de devenir votre amant?

Car, ma fière virilité, je vous l’offre tel un présent.

Même si, hélas, c’est ce que je peux vous offrir aujourd’hui.

 

Femmes assises, dos à dos.

Je vous prie de répondre à ma requête,

J’aimerais tant en votre compagnie faire la fête,

Faire la fête pour une nuit afin d’éloigner de moi tous les maux.

 

Ces maux qui accablent mon âme,

Ces maux qui empoisonnent mon existence,

De ces nouvelles qui polluent les nouvelles de leurs présences,

Et qui inexorablement m’entraînent dans les flammes.

 

Belles créatures !

Aux lèvres tellement invitantes,

Peuvent-elles être pour moi désaltérantes,

Mon âme a tellement soif d’une eau fraîche et pure.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

Je le tiens fermement

Je le tiens fermement Œuvre de Josée St-Amant Poème de Rolland Jr St-Gelais

Je le tiens fermement

 

Voici mon ultime instrument,

Je le tiens bien fermement,

Telle la hampe de mon amant,

De mon homme que j’aime assurément.

 

C’est un violoncelle dont je suis devenue amoureuse,

Avec lequel je joue des mélodies langoureuses,

Des airs venus d’une époque un peu ténébreuse,

Mais qui, pourtant, me rendent tellement heureuse.

 

De ces airs graves venus de l’Europe de l’Est,

Qui ont traversé l’océan jusqu’en les terres de l’Ouest.

De ces peuples qui parlent avec des accents si particuliers,

Mais qui conjuguent à leur manière le verbe aimer.

 

Nous ne faisons qu’un avec le temps,

De ce temps qui a apporté tous ces chants,

De ces chants qui m’ont fait découvrir des pays,

Des contrées de verdure où l’on pleure et où l’on rit.

 

J’ai joué de cet instrument devant bien des foules,

Des foules où se trouvent des amoureux qui roucoulent,

Mais de tous mes souvenirs rien ne vaut plus à mes yeux,

Qu’avoir joué entièrement nue et d’avoir été écoutée par les cieux.

 

De

 

Rolland Jr Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Je prends mon instrument

Je prends mon instrument Poème de Rolland Jr St-Gelais Huile sur toile par Josée St-Amant

Je prends mon instrument

 

Bonsoir mon chéri,

J’ai quelque chose à te dire,

Quelque chose qui te fera souffrir,

Un aveu qui depuis longtemps me hante l’esprit.

 

Cela fait maintenant plus de cinq ans,

Que nous nous fréquentons comme des amants,

J’étais prête à faire bien des concessions,

Mais là, tu as dépassé les limites de la raison.

 

Avec toi, mon amour, j’ai toujours été fidèle,

Même si nous étions des conjoints infidèles,

En cachant notre jeu au peuple avide de sensation,

Qui se mêle de la vie d’autrui avec tant d’incompréhension.

 

Aujourd’hui, j’ai appris de toi ce méfait.

Que depuis longtemps, tu me mentais.

Qu’une autre femme, tu fréquentais.

Dis-moi chéri, est-ce vrai?

 

Alors, réponds-moi !

J’attends la vérité venant de toi.

Qu’a-t-elle de plus que je n’ai pas?

J’adorais tellement lorsque tu me serrais dans tes bras.

 

Mais, pour l’instant, je jouerai de mon instrument.

Afin d’apaiser mon âme de tous ces tourments,

Un air de jazz qui me consolera de ma peine,

De la douleur qui coule dans mes veines.

 

Cet instrument que jadis jouait mon père,

Quand dans un cabaret, il rencontra ma mère.

Ce fut pour eux le début d’une belle aventure,

Qui donna naissance à un merveilleux futur.

 

Tu sais chéri, en tout temps, tu peux partir.

Car, malgré cette erreur, j’ai de toi de beaux souvenirs.

Mais, me prémunir d’un avenir incertain, tel est mon désir.

Si cela te convient, laissons-nous avec un tendre sourire.

 

J’aurai toujours mon instrument entre les mains,

Qui m’accompagnera vers de meilleurs lendemains,

Cet instrument dont je prends un grand plaisir,

De jouer entièrement nue avec un léger soupir.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tout est terminé

Tout est terminé poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Gbd62 Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/It-s-all-over-now-855037120

Tout est terminé

 

En cette dernière journée de l’année,

Une année où bien des gens nous ont quittés,

Une année qui en des cœurs si esseulés laissera des blessures,

Et en leurs âmes tellement de profondes et invisibles meurtrissures.

 

C’est aujourd’hui la Saint-Sylvestre,

Peu importe la neige qui tombe, ça va avec le reste,

Car je me sens si seule à t’attendre assise sur le comptoir,

En broyant des idées sombres, des pensées si noires.

 

J’aurais voulu être près de toi,

En cette nuit où les enfants sont rois,

Mais face à ton silence persistant dans le temps,

Je me doutais bien que quelque chose n’allait pas depuis longtemps.

 

Je commencerai donc le jour du Nouvel An,

En sachant que désormais, tu ne seras plus mon amant.

Oui, et malgré moi, c’est en cette veille de la nouvelle année.

Que je comprends qu’entre nous c’est à jamais terminé.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada