Archives de tags | printemps

Que l’on ne peut voir …

thumbnail_DSC_1095

Séance de nudité artistique réalisée à Montréal le 15 septembre 2018

Que l’on ne peut voir …

 

Vraiment difficile à dire,

Qu’il y ait un quelconque plaisir,

À lire dans les nombreux journaux,

Toutes ces horreurs rapportées en des mots.

 

À quoi bon se mentir ?

Que de voir tant de gens souffrir,

Nous ne fait plus verser de larmes,

Tellement insensibles sont rendues nos âmes.

 

Et pourtant, il y a au fond de mon être.

Ce petit quelque chose qui fait mal paraître.

Toutes ces violences gratuites et futiles,

Envers nobles dames et jolies filles.

 

Pourquoi le monde est si cruel ?

Alors que je voudrais tant qu’il soit beau.

Comme à l’aube du printemps où chantent les oiseaux.

Voilà le paradigme si temporel mais aussi éternel.

 

Que reste-t-il de la bonne volonté ?

Que reste-t-il de la beauté d’être aimé ?

Que reste-t-il des nobles valeurs d’autrefois ?

Dans cette époque où règnent gens de peu de foi ?

 

Devant le mal présent,

Afin de supporter ce mal accablant,

On décide alors par manque de courage,

De retenir en nous nos désespoirs et notre rage.

 

On subit tant de souffrance,

On ne fait que poursuivre notre errance,

On se couche aussitôt arrivés les signes du soir,

Quand face à nos douleurs que l’on ne peut voir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Que s’achèvera ma destiné

IMG_20180609_162924_416

Église St-Basile-le-Grand de Québec

Que s’achèvera ma destiné

 

En cette belle journée ensoleillée

J’ai simplement décidé d’y aller,

Y aller pour humblement prier,

Une prière modeste pour aimer.

 

Une prière pour ceux qui n’en ont pas le temps,

Pour tous ces gens trop occupés bon an mal an.

Une prière d’action de grâce pour ses bienfaits,

De nos joies et peines ainsi nos destins sont faits.

 

Par un jour magnifique de printemps,

Alors que l’été canadien nous annonce sa venue,

Et que les chaleurs nous réchauffent nos corps presque nus,

Je me suis dirigé en ce lieu sacré comme nos ancêtres firent tous les ans.

 

Rares sont les moments de gratitude,

En ce monde rempli de terribles servitudes,

Et pourtant, qu’avons-nous à perdre à rendre grâce?

Si ce n’est quelques minutes de nos vies éphémères, hélas?

 

En cette journée, j’ai pris quelques instants.

En ce lieu saint, je suis devenu sage tel un enfant.

De mes mains imaginaires, je les ai jointes avec humilité.

Car c’est dans l’Amour de Dieu que s’achèvera ma destiné.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Il faut parfois de l’audace

are_you_serious__by_rickb500-dawofjr

« Marmor, tu es si magnifique. » Toutes les photos présentées dans cet article sont de mon ami et collaborateur RickB. photographe. Lien DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Livre portfolio de Marmor : https://www.deviantart.com/tag/marmorbook?offset=2

 

Avis aux intéressés ! Pour acheter un exemplaire du livre de Marmor, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de 

 

Il faut parfois de l’audace

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout va bien pour vous en ce début de semaine. Pour ma part, je dois dire que la vie est magnifique surtout que nous avons enfin une réelle température digne du printemps et ce, après avoir connu quelques jours de grand froid. Fait intéressant à noter ! La ville de Sept-Îles située sur la côte-nord, où naquit votre humble serviteur le 24 mai 1962, a reçu des précipitations sous forme de neige ce samedi 5 mai. Fort heureusement que les gens de l’endroit y sont habitués. Et oui ! Il faut parfois que mère Nature ait de l’audace pour nous faire découvrir, ou redécouvrir selon le cas échéant, les merveilles de notre hiver tout blanc même si on y s’attendait pas.

marmor___the_book_by_rickb500-d8gos78En parlant d’audace, je tiens à rendre hommage au sein de ce présent article à la fois au photographe et à son modèle, tous les deux vivant en Allemagne, avec qui je communique de manière assidue depuis maintenant plusieurs années. À vrai dire je suis littéralement tombé en amour avec l’immense talent que Rick B. et son modèle connu sous le pseudonyme de Marmor, possèdent dans le domaine de la nudité artistique avec parfois un soupçon d’érotisme lequel n’a strictement rien de pornographique. Je suis impressionné par l’aisance avec laquelle le photographe manipule sa caméra afin d’une part, de saisir l’instantanéité du moment et d’autre part, les différents angles avec lesquels la modèle nue est découverte.

Ici deux aspects doivent être expliqués pourun peu daudace 1 comprendre l’importance de tels clichés. En premier lieu, l’instantanéité est le facteur fondamental de la réussite d’une telle prise photographique. On peut prendre n’importe quelle position, en n’importe quel lieu et n’importe quand, cela ne servira à rien si la volonté de trouver le moment précis où l’âme se manifeste par une quelconque expression tant faciale que corporelle, et même les deux à la fois si cela s’avère être possible. Ici, la manifestation est la pierre d’angle sur laquelle se base toute la séance de nudité artistique voir érotique dans certains cas. En second lieu, la découverte du modèle nue doit se faire de manière à la fois provocante et avec une certaine pudeur. C’est là tout un défi pour le photographe, vous en conviendrez. N’est-ce pas ?!

2014_11_01_martyna_p2809_02_bw_by_rickb500-dcaohf1Mais, par quels moyens un photographe peut-il accomplir un tel exploit ? Voici une question qui mérite une réponse claire et précise. C’est justement par l’utilisation d’un jeu d’ombre et de lumière qu’il est tout à fait possible, et parfois contre toute attente, que provocation et pudeur, deux réalités que nous pouvons placées au diapason l’une de l’autre, puissent se joindre en un point précis appelé l’excellence. Dans le cas qui m’intéresse, force est d’admettre que l’utilisation d’ombre et de lumière favorise une harmonie entre les différents angles à laquelle la magnifique modèle nue, la charmante Marmor, nous est présentée.

Un fait demeure et que je ne peux nier : cette photo est très explicite car une partie de son anatomie est dévoilée sans ambiguïté. Or, la primauté du noir & blanc dans un tel type de photo favorise davantage l’importance du jeu de l’ombre et de lumière. Ce qui rend toutes les lettres de noblesse à cette photo.

Cela aurait-il été envisageable dans le cas où elle aurait été réalisée en format couleurs ? Peut-être bien que si comme peut-être bien que non. Personnellement, j’opterais pour le second choix vu le caractère hautement explicite de la photo. Un caractère qui n’enlève rien au professionnalisme tant du photographe qu’à son modèle. Bien au contraire ! Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

Savoir rendre grâce

 

IMG_20180422_165437_244

Votre humble serviteur à la célébration eucharistique en l’église St-Roch de Québec dimanche le 22 avril 2018

Savoir rendre grâce

 » Parce que être modèle vivant, c’est vivre et vivre c’est aussi être capable de rendre grâce pour cette vie. « 

de RollandJr St-Gelais de Québec

Bonjour tout le monde,

J’espère que se passe bien pour vous. De mon côté, la vie est magnifique avec la venue de la chaleur, le soleil qui commence enfin à nous sourire et les gazouillis des oiseaux. Que ça fait du bien au moral. Qu’on se sent vivre et même revivre après les longs mois de l’hiver canadien.

Personnellement, je n’ose pas trop me plaindre. Bien au contraire. J’ai la chance d’être né dans un pays où il fait bon vivre, d’avoir pu obtenir le maximum d’éducation au sein d’institutions d’enseignement réputées pour leur excellence au Québec et d’avoir plus que le nécessaire pour vivre de manière confortable. À cela s’ajoute une santé de fer et des activités diverses rendant ainsi mes journées fort occupées.

Oui, je rends grâce à Dieu pour la vie qu’il m’a donné et tout ce que j’ai pu vivre jusqu’à maintenant. Je dois reconnaître que certains événements ont été loin d’être agréables, voire pénibles dans certains cas, à vivre particulièrement durant mon enfance. Je pense notamment à mes multiples opérations qui visaient à corriger certaines malformations causées par la thalidomide mais aussi à l’assassinat de l’un de mes frères en 1972. Cela fera bientôt 46 ans qu’un tel événement a eu lieu. Un événement qui marqua à jamais l’histoire de ma famille et celle de la ville de Sept-Îles. (1)

Mais qu’à cela ne tienne, ma vie est magnifique et je ne l’échangerai jamais avec qui que ce soit. En effet, je me réalise pleinement dans ce que je fais. Qui plus est ! Lorsque je vais dans un centre spécialisé pour la fabrication et la réparation des prothèses et orthèses pour les personnes handicapées, je m’aperçois que mes « bobos » sont très petits comparativement à ce que certains pensionnaires de dudit centre peuvent vivre. Et pourtant, ces derniers remercient la vie, ou si vous préférez Dieu dans le cas où vous êtes croyants, pour le simple fait d’être encore en vie.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

(1) J’ose en glisser quelques mots car certaines publications se rapportant à cet événement sont mentionnées dans un groupe amical des gens de Sept-Îles sur le réseau social Facebook. Vous devez certainement vous imaginer que je ne rate jamais l’occasion d’y mettre mon grain de sel lorsque je juge cela nécessaire.

C’est ici …

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y

 

Mon lieu de travail 

 

C’est ici ….

Bonjour tout le monde,

IMG_20180419_093920J’espère que vous allez bien. Pour ma part la vie est magnifique surtout que le printemps semble vouloir mettre un frein à l’obstination de notre hiver québécois. À vrai dire j’ai rarement vu un mois d’avril aussi maussade depuis que je reste dans la capitale nationale qui est nul autre que la ville de Québec. Hé bien oui ! À titre informatif nous avons deux capitales fort importants au plan historique pour ce qui est de mon pays et de ma patrie.

En effet deux éléments importants doivent être comprisIMG_20180419_073911_222 chez mes nombreux abonnés. D’un côté, Québec est la capitale historique de la Nouvelle-France celle qui a longé une partie impressionnante du territoire nord-américain. D’un autre côté, la capitale de la confédération canadienne est Ottawa. Une confédération qui a permis dans une certaine mesure la survie de la nation française en terre d’Amérique et dont le fondement résidait jusqu’à maintenant sur la primauté des valeurs chrétiennes. Malheureusement je ne reconnais plus mon pays actuel ni ma patrie qui a perdu son identité face à la mondialisation. Triste constat.

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-YAssez parlé de politique ! Je désires aujourd’hui vous présenter mon lieu de travail où sont rédigées mes nombreuses publications au sein de mon blogue artistique. En effet, c’est à cet endroit où beau temps, mauvais temps, je prends quelques heures de mon humble existence pour partager avec vous les articles qui traitent pour la majorité d’entre eux de ma passion pour la nudité artistique. Une passion qui se vit au quotidien tout en respectant certaines règles. Je pense notamment d’être sans cesse à la recherche de l’excellence, au respect des artistes avec qui je travaille ou bien à demander à mes collaborateurs et collaboratrices leurs permissions d’utiliser leurs œuvres afin de rédiger des articles soit sous forme de proses ou bien sous forme de poèmes dans mon blogue.

Que d’heures de travail ! Que de moments de purs délices tant pour mes yeux que pour ma créativité ! Que de temps à passer et parfois à repasser pour trouver les mots appropriés et les angles de présentations propices à rendre la lecture à la fois agréable et enrichissante ! Je n’ose pas compter le nombre de grains de sable qui s’est écoulés de mon sablier de vie ! Et entre vous et moi à quoi bon le faire ? Ne regrette jamais ce que tu as fait si cela t’a permis de t’accomplir. Ne regarde pas derrière toi car ce qui est fait est gravé dans le roc de l’éternité. Assume ce que tu as réalisé et surtout qui tu es. C’est la raison pour laquelle je peux être fier du travail accompli tout au long de ce blogue.

Qu’ai-je écrit ? Non ce n’est guère un travail. C’est plutôt une véritable joie que je vis à chaque instant où je me retrouve dans ce fauteuil et devant cet écran d’ordinateur. Un moment d’extase car qui tire ses origines de mon amour de la langue française de ma fierté de modèle nu et de la volonté de continuer sur cette voie laquelle a favorisé l’épanouissement de votre humble serviteur.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)Canada

Poser nu dans la neige : Quel défi à peine imaginable !

helen369_by_halfford-dc8bmp1

 

Avec la permission de mon collaborateur Halfford de Moscou

 

Poser nu dans la neige :

Quel défi à peine imaginable !

Bonjour tout le monde,

Je vous écris en ce moment même de mon beau coin de pays lequel semble être encore sous l’emprise de l’hiver malgré le passage du printemps et de l’heure d’été. Cela peut affecter plusieurs de mes compatriotes et, fort possiblement, certains d’entre vous qui vivez en terres proches de la nordicité canadienne. Souvenez-vous que plusieurs de mes abonnés vivent en des pays européens ressemblant plus ou moins au Canada en terme de climat

Quoique il en soit, je désire aujourd’hui parler d’unehelen343_by_halfford-dc6yp49 problématique assez rarissime dans le domaine de la nudité artistique: Quel défi à peine imaginable que de poser nu dans la neige ! En effet, plusieurs des séances de nudité artistique sont réalisées dans un cadre que je qualifierais “ d’intérieur ”. Ce qui est tout à fait normal puisque d’une part, les capacités de créativité sont facilitées par toute une gamme de techniques propres aux studios et d’autre part, les facteurs climatiques sont loin d’être négligées. Par les facteurs climatiques, je fais référence en particulier aux intempéries, à la chaleur écrasante ou dans le cas contraire un froid quasi sibérien. Il va de soi que bien d’autres facteurs peuvent s’ajouter mais étant donné l’espace que je m’alloue dans mon présent article, il m’apparaît futile d’en énumérer davantage.

helen361_by_halfford-dc7xsl9Malgré les problématiques inhérentes à des séances de nudité artistique réalisées à l’extérieur, notamment en période hivernale, les résultats peuvent être fort intéressants. Par ailleurs, et je le prends à titre d’exemple, un de mes corresponds du site DeviantArt et qui vit en Russie réalise de manière occasionnelle des séances photos de modèles russes. Ce qui est intéressant ici c’est, outre le fait que l’hiver russe et l’hiver canadien se ressemble à tous points, que plusieurs de ses séances eurent lieu à l’extérieur. Des séances qui ont été faites possiblement avec des modèles non professionnelles mais qui ont eu le courage de relever le défi de poser nu dans la neige. Personnellement, je n’ose à peine imaginer le contexte, peut-être cocasse, dans lequel le tout s’est déroulé.

N’allez pas croire que je n’ai jamais réalisé de séanceshelen360_by_halfford-dc7xsjg vécues à l’extérieur. Bien au contraire ! Les séances que j’ai vécues sont parmi mes expériences les plus appréciées par votre humble serviteur. Et pour cause puisque plusieurs de mes poèmes les plus beaux ont été composés à la suite desdites séances. Il va de soi qu’advenant le cas où une séance de nudité artistique aurait lieu en période hivernale, notre hiver est particulièrement long au Québec, j’ai l’intention de composer des poèmes et de rédiger quelques articles sur une telle expérience au sein de mon blogue. Par ailleurs, un tel projet est en discussion avec une photographe du nord de Montréal. Cependant, vu la température sibérienne sévissant actuellement au Québec, on va entendre encore un peu. C’est plus prudent pour ma santé et mes …. fesses.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Poser nu dans la neige

Poser nu dans la neige

Bon début de semaine tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, la vie estMaker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y fantastique. En effet, je m’aperçois de la chance de vivre dans un si beau pays qu’est le mien. Un pays où abondent les multiples beautés des quatre saisons. Il va de soi que chacune d’entre elles possède un charme qui est propre. Que puis-je dire de plus de la splendeur des quatre saisons en vous mentionnant ces quelques exemples ? En effet, l’on a qu’à songer au printemps où semble renaître le sol endormi dans les profondeurs du froid boréal, à la chaleur réconfortante des rayons du soleil de l’été et des arbres au feuillage rougeâtre de l’automne annonçant le doux repos hivernal où dame nature sera recouverte d’un beau manteau blanc.

IMG_20180408_101118Ceci me fait penser à une possibilité de création artistique qui se mijote actuellement entre une photographe du Québec et votre humble serviteur. Une création de nudité artistique qui devrait être réalisée dans un proche avenir et ce, à l’extérieur d’un studio. Ce ne sera pas la première fois qu’une telle séance aura lieu pour moi. C’est un fait qu’une telle séance a déjà été vécue, je devrais plutôt écrire expérimentée, dans la région du Saguenay voilà déjà deux ans. Une séance qui se déroula en deux temps: soit lors d’une récitation de poésie pour un public averti et par la suite à l’occasion d’une série de clichés faite par une poète de Saguenay laquelle voulait donner un sens particulier à l’ensemencement du sol.

Certes, j’ai adoré vivre une telle expérience même si cela fut fait dans un cadre plus ou moins formel. Et pour cause puisque cela m’avait permis de découvrir cette ville fort jolie qu’est la ville de Saguenay situés dans la région du même nom. Une ville à l’accent particulier et berceau d’une famille au patronyme le plus commun au Québec.

Quoiqu’il en soit, je souhaite ardemment revivre uneIMG_20180408_131431_715 telle expérience mais avec une photographe professionnelle. Pour quelles raisons me demandez-vous ? Les réponses sont de trois ordres. En premier lieu, le regard féminin possède un potentiel tout à fait différent de celui de la gente masculine. Qu’on le veuille ou non, et ce n’est pas un défaut, les regards portés sur l’autre est souvent influencé par le fait que nous sommes un homme ou bien une femme. Enfin bref, c’est ce que mon expérience de modèle nu m’a permis de découvrir au fil des ans. En deuxième lieu, poser nu à l’extérieur offre une possibilité incroyable de relever des défis auxquels il serait pratiquement impensable d’y songer ne serait-ce qu’une seule fois si cela n’avait pas lieu. En dernier lieu, poser nu en période hivernal, en autant que la température le permet, donnera un cachet de nordicité au résultat final.

Certes, le Québec peut être perçu comme une terre où l’hiver règne presque en maître absolu pendant une période plus ou moins longue. Ce qui provoque en quelques occasions des moments de dépression chez certains de mes concitoyens. Personnellement, je me dis : Voilà une raison de plus de profiter de ce temps pour faire reculer les barrières de créativité. Alors mes amis et amies ! Soyons prêts et prêtes à relever les défis et à se réaliser pleinement beau temps, mauvais temps. Été comme hiver, printemps comme automne. Car qui dit saisons dit la splendeur de la vie.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Comme quoi, tout est une question de perspective et de goût personnel.

m_579a0f5b4ea307944d5223ed8433e255_by_bbobserveur-dc4p2br

Avec la permission de Bob

Comme quoi, tout est une question de perspective et de goût personnel.

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout votre cœur que tout se passe bien pour vous et que le début du printemps vous soit profitable. De mon côté, la vie est magnifique et le printemps s’annonce prometteur sous divers aspects. Mais, comme l’affirme si bien le dicton : “ Qui vivra, verra.”

Sous un autre ordre d’idée, c’est avec un plaisir immense que je vous présente une réalisation de nudité artistique, sous forme de photographie, mettant en vedette une modèle nue extraordinaire. Personnellement, j’adore à la fois ce style de photo qui met en relief, est-ce le terme approprié?, à la fois les courbes de ce corps magnifique et la touche légèrement érotique qui y est contenue. C’est un travail beaucoup plus difficile à réaliser que l’on pourrait croire à première vue. En effet, l’angle d’approche de la caméra, les subtilités de la pose tenue par cette dame, les différentes teintes et couleurs qui y sont présentées doivent être pris en compte dans l’obtention d’un résultat final digne d’intérêt.

Toutefois, et je peux comprendre votre réaction, bon nombre d’entre vous peuvent susciter un certain étonnement lorsque une photo de nudité artistique est réalisée avec une modèle féminin qui pose avec les jambes entrouvertes. Réaction bien légitime ! Il est essentiel de retenir ces points généraux : En premier lieu, la notion même de vulgarité est tout à fait différente en art que ce qui en est dans les valeurs sociales. Et en second lieu, l’étude du corps nu peut se faire sous différentes approches incluant une certaine vision érotique du corps. Encore-là, ce que les uns peuvent voir comme de la provocation d’autres le percevront totalement à l’opposé. Le plus important est d’éviter tout débordement tant lors d’une séance photo en privée que pendant un cours dans une école d’art ou bien un atelier.

20170929_093141Moi-même, il m’est arrivé de manière occasionnelle de prendre une telle pose pendant un cours de dessin qui avait eu lieu au collège d’enseignement général et professionnel (le fameux C.E.G.E.P.) de Sept-Îles en octobre et novembre dernier. Souvent, l’utilisation d’une telle pose est faite une fois que la glace soit bel et bien brisée entre le modèle, en occurrence votre humble serviteur, et les étudiants et étudiantes en arts. Qui plus est ! Une telle pose favorise l’étude des courbes, des angles, des particularités physiologiques et physiques du modèle par les personnes présentes en classe. Par ailleurs, la professeure avait donné ses directives pendant toute la période où je ne devais pas bouger.

En terminant cette critique de la photo choisie dans le cadre rédactionnel du présent article, je dois avouer que souvent, et même très souvent, une telle pose donne des résultats diamétralement opposés lorsque elle est réalisée soit pour une série photographique soit pour des dessins. Là-encore, j’appuie mes propos en me basant sur mon expérience dans ce domaine. En effet, les tableaux réalisés en classe, alors que je me tenais sensiblement comme cette jolie dame, sont parmi les plus beaux que j’ai eu la chance d’admirer à la fin de la classe. Comme quoi, tout est une question de perspective et de goût personnel.

Je vous remercie de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un bref aperçu

Un bref aperçu

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je dois avouer que ma surprise est grande ce matin puisque il m’est assez difficile de réaliser que nous sommes déjà le 1er mars. En effet, un nouveau mois commence. Ce qui signifie que d’une part, l’hiver tire à sa fin laissant entrevoir les premiers signes du printemps. Bon ! Avouons-le ! La coupe est encore loin des lèvres. Cependant, le temps d’ensoleillement rallonge petit à petit et le froid se fait de moins en moins ressentir.

20180225_110845Sous un autre ordre d’idée, j’ai décidé de vous présenter une courte vidéo réalisée lors de ma séance de nudité artistique qui a eu lieu à Mont-Tremblant dans la belle région des Laurentides. Une telle vidéo démontre de manière claire et précise tout le calme qui doit régner lors d’une telle séance. Cela est un pré requis pour la bonne marche du travail tant celui des artistes présents que celui du modèle vivant. En effet, un tel calme a pour but ultime la pleine concentration des participants à un tel atelier.

Force est d’admettre qu’un tel calme peut, dans le cadre d’un cours en arts, être interrompu par les directives du professeur en charge de la classe. Toutefois, et j’en parle par expérience, le sérieux est  présent tant chez les étudiants en arts que chez les artistes professionnels ou amateurs. Certes, le plaisir est aussi une modalité à ne jamais négliger dans ce domaine. Souvenons-nous que sans un certain plaisir dans ce que nous faisons, la raison même de le faire en est fortement ébranlée.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En attendant mon retour de Sept-Îles

En attendant mon retour de Sept-Îles

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que la vie soit bonne pour vous comme elle l’est pour moi. En effet, je prépare tranquillement mes effets personnels afin d’être prêt à passer un autre séjour au sein de ma ville natale qu’est Sept-Îles et de vivre ma troisième séance de nudité artistique au collège de l’endroit. D’ailleurs, c’est avec une grande fierté que j’ai accepté d’offrir encore une fois mes services en tant que modèle nu pour le département des arts visuels.

20171002_1043202 (2)Toutefois, ce qui me fait réellement chaud au cœur c’est de pouvoir admirer la mer de la côte-nord. En effet, il s’agit d’un des plus beaux endroits au Québec où on peut contempler l’immensité du golfe St-Laurent. Été comme en hiver, printemps comme en automne, le golfe St-Laurent possède un charme irrésistible pour toutes les personnes qui savent apprécier la beauté unique de la mer. Oui, c’est un privilège incroyable d’y avoir passé une bonne partie de ma vie puisque la nature m’y a offert tout ce qu’elle a de plus beau afin de grandir dans la sérénité la plus complète. Voilà pourquoi j’ai eu l’idée de vous présenter une vidéo où la richesse de la mer s’harmonise de manière impeccable avec la grace de ces modèles nues qui y nagent telles des sirènes. Et que dire de la musique ? Tout simplement angélique.

Au plaisir de vous retrouver à mon retour de Sept-Îles.

Je vous aime tous et toutes.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

P.S. Quelques publications seront néanmoins publiés au cours de mon séjour. Leur présentation sera corrigée dès mon arrivée.