Archive | mai 2014

Ange de paix! Ange d’espoir!

Ange de paix! Ange d’espoir!

 

Ange de paix! Ange d’espoir!

Que fais-tu dans le noir?

Toi dont la lumière brille au matin,

Je te tends doucement la main.

 

Viens vers moi que je te prends dans mes bras.

Blottis-toi contre moi et dis-moi ce qui ne va pas.

Ange de paix! Je ne veux que ton bien.

Comme toi, j’ai parfois peur du lendemain.

 

On nous affuble de tristes nouvelles,

Qui sont loin d’être des ribambelles.

Et pourtant, je crois en toi mon bel ange.

Cela m’importe peu que tu sois chérubin ou archange.

 

En l’Homme, tu peux faire confiance.

N’aies pas envers-lui une telle méfiance.

Car il ignore souvent la bonté qui se cache en lui,

De toute cette lumière qui en lui reluit.

 

Ange de paix! Continue ton chemin.

Poursuis ton angélique destin!

Va vers le Divin pour Lui dire,

Que l’homme n’est qu’une âme qui soupire.

 

Poème composé à la mémoire d’Hélène, un petit ange qui n’a point connu la vie.

 

Rolland St-Gelais

(Québec) Québec

Canada

(Une pensée spéciale à mes amies Marie-Andrée et Sophie!)

Beauté de femme! Beauté fragile!

Beauté de femme! Beauté fragile!

Dédié à mon amie Sophie

Bonjour tout le monde!

J’ai élaboré sur de nombreux sujets dans mon blogue artistique. Je pense notamment à titre d’exemples à la pose nue artistique et à la nudité. J’y ai aussi publié de nombreux poèmes en hommage à une amie que j’apprécie beaucoup. Bien entendu que plusieurs autres sujets ont été plus ou moins traités de façon approfondie. Par contre, il est important de se souvenir que j’ai toujours su orienter mes écrits avec un sens inné de professionnalisme et de courtoisie. Mon professionnalisme se voulait en tout temps éviter toutes formes de vulgarité et de sensationnalisme alors que ma courtoisie n’avait que pour noble objectif que de respecter l’intelligence de mes plus fidèles lecteurs. Ce sont-là les fondements de mes publications.

Cependant une question m’a été soumise, et ce à ma demande, par l’une de mes amies sur le web. Une question qui mérite d’être répondue à la fois avec franchise, classe et dignité. Ladite question a souvent été posée non seulement à l’ensemble du monde artistique mais aussi chez le commun des mortels. Quelle est donc la place de la femme dans le monde de la nudité et de surcroît de la nudité artistique? Il va sans dire qu’une telle place est singulièrement suivie par l’évolution des mentalités au fil des époques.

Reconnaissons-le! L’image de la femme dans la nudité n’a pas été, et c’est triste à dire, tellement à son avantage. De deux choses l’une! Soit qu’elle a été reléguée à un simple objet sexuel ou encore qu’elle a été élevée au rang de véritable sainte. Les deux voies sont d’une absurdité totale puisque la femme n’est ni une sainte, ni un objet. Elle est un être humain qui mérite le respect par le simple fait de son humanité laquelle est pleine et entière tant dans son corps qu’au plus profond de son âme. D’ailleurs, les saintes écritures ne disent-elles pas que l’homme et la femme ne font qu’un? Par ce fait, le respect que doit avoir l’un pour l’autre ces êtres constitue la pierre angulaire sur laquelle devrait être construite toutes les sociétés.

Que l’on se le tienne pour dit: Respecter la femme dans sa nudité est faire preuve d’une 10363713_603259496437352_2836027396785037713_ngrande noblesse. En effet, la nudité renvoie à la faiblesse dévoilée, à la pudeur absolue puisque tout y est présentée mais doit tout de même être vu avec un esprit totalement libre. Voilà pourquoi la nudité artistique est aux antipodes de la vulgaire pornographie. Il va de soi qu’une certaine forme de sensualité, voir d’érotisme, peut se dégager dans les œuvres où la femme nue y est présentée telle une Ève devant son Adam.

En ce qui me concerne, les modèles nus féminins me fascinent pour leur caractère que je qualifierais de mystérieux, de fascinant et de pureté. Un tel mystère réside dans l’origine de la vie: sans la femme, pas de vie. C’est aussi simple que çà. Ma fascination pour le corps nu féminin, outre du simple fait que je sois hétérosexuel, réside en sa beauté. Une femme est belle parce qu’elle est femme tout simplement. Inutile d’en rajouter. N’est-ce pas?! Et pour ce qui est de sa pureté? On ne peut guère nier que les caractéristiques physiques et physiologiques de la nudité féminine n’ont rien en commun avec celle de l’homme.

En règle générale, la femme nue répond par la douceur à la brutalité de l’homme. À la violence qui coule dans ses veines parfois par nécessité, l’histoire est parsemée d’événements où il fut obligé d’user d’armes pour protéger sa famille, parfois sa patrie, contre des forces qui lui ont été hostiles, la femme lui prouve que l’on peut agir de manières fort différentes. À la virilité bien visible, après tout une érection est vite remarquable et tout à fait normale, chez l’homme, la femme nue lui répond par une discrétion quasi-absolue. Enfin, la femme symbolise depuis la nuit des temps la faiblesse qui vient délivrer toute la sensibilité enfouie dans le cœur de chaque homme amenant ainsi celui-ci vers de plus hautes destinées.

Oui, la femme est belle. Toutes les femmes le sont puisqu’elles contiennent à elles seules toute la source de la vie. Vie de beauté dans toute sa splendeur et sa… fragilité.

Merci de m’avoir lu.

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Merci la vie!

merci

Merci la vie!

Merci la vie car …

je parle sans avoir de langue,

je marche sans avoir de pieds,

j’écris sans avoir de mains,

je devais mourir vers l’âge de sept ans et j’en ai aujourd’hui 52 ans.

Merci la vie car …

je devais finir mes jours loin du regard d’autrui et pourtant j’ai paru dans la plus prestigieuse des magazines de nudité européenne avec un reportage spécial réalisé avec un respect absolu à mon égard.

Merci la vie car…

je devais être condamné à la plus abjecte des pauvretés celle de la solitude et du manque d’amour et pourtant j’ai la plus belle des richesses et c’est vous mes amis et amies.

Merci la vie et merci mon Dieu!

Rolland de Québec

Voici ma vidéo explicative!

Voici ma vidéo explicative!

Bonjour tout le monde,

Je vous présente ma vidéo dans laquelle j’explique ma passion de la nudité artistique mais aussi de mes raisons d’avoir créé un tel blogue. Je vous prierais de bien vouloir être clément à l’égard de mon accent lié à ma situation physique causée par les quelques comprimés de Thalidomide que ma mère avait pris durant sa grossesse.

Sincèrement

Rolland de Québec au Canada

Je suis fier d’être ce que je suis.

 

Je suis fier d’être ce que je suis.

 

Je suis fier d’être ce que je suis. Je suis fière de mon corps. De ce corps qui devait dès sa naissance être caché, tué, débarrassé loin des yeux inquisiteurs. De ce corps, symbole de ténacité, de persévérance, de combativité, mais aussi de bonté et d’altruisme et, le plus important, d’amour.

Symbole de ténacité pour tout l’effort  déployé afin de faire face aux difficultés de la vie. Symbole de persévérance face aux nombreuses opérations pour réparer les défauts physiques. Symbole de combativité pour démentir les pronostics médicaux les plus sombres à son égard.

Mais, il est aussi un symbole: De bonté la plus pure qui existe chez les êtres humains. (Que serais-je devenu sans cet « autre » qui est venu vers moi?) D’altruisme qui est présent au cœur de chacun. (Ce qui nous différencie de l’instinct animal brut) D’amour à la fois le plus divin et le plus humain. (N’est-ce pas cet amour qui permet de voir ce qui est invisible pour les yeux?)


 

 

 

 

 

 

 

Rolland St-Gelais

(Modèle nu)

Ô chère mère!

Ô chère mère!

 

Ô chère mère partie vers le Paradis.
Voici quelques mots que j’ai choisis,
Pour te dire que je pense à toi chaque jour,
Et, en particulier en cette période remplie d’amour.

 

Une fête des mères sans toi,
Est semblable à une demeure sans toit.
La vie peut sembler être prospère,
Alors qu’en réalité, il manque un point de repère.

 

Tu as rejoint depuis longtemps mon frère aîné,
À qui, en cette journée même de fête des mères,
Sa propre vie lui a été avec violence enlevé,
Garde-moi, je t’en supplies dans tes prières.

 

Je ne peux guère te serrer dans mes bras,
Ni t’embrasser tel un fils devrait le faire.
Je voulais simplement te dire que je ne t’oublies pas,
Et que tu es dans mon cœur, aujourd’hui comme hier.

 

Paix à ton âme!

 

de

 

Rolland de Québec

Avant de m’endormir

Avant de m’endormir

 

Avant de m’endormir,
Je penserai à toi.
Avant de m’endormir,
Je prierai pour toi.
Avant de m’endormir,
Vers toi, sera dirigé mon dernier soupir.

 

Te donner un tendre baiser,
Un câlin pour te rassurer,
Dans mes bras, tendrement te serrer,
Pour simplement mon amitié te manifester.

 

Et te dire simplement,
Que tu es dans mes pensées.
Ces quelques mots sont écrits pour toi expressément,
Pour te dire que tu as dans mon cœur une place choyée.

 

De

 

Rolland de Québec