Archives de tags | contrats

À la découverte d’un modèle nu féminin

À la découverte d’un modèle nu féminin

Source : https://actu.fr/normandie/caen_14118/caen-modele-vivant-marie-pose-nue_15143249.html

 

sans-titre

©Arnaud Héroult/Liberté Le Bonhomme Libre

 

Caen : modèle vivant, Marie pose nue

Depuis quatre ans, Marie Bâton de Caen est modèle vivant. Elle pose nue pour des cours de peinture, dessin ou modelage. 

Pour la première fois, le musée des beaux-arts de Caen organisait la Nuit du modèle vivant jeudi 18 janvier.

Une centaine d’élèves, étudiants ou amateurs, sont venus dessiner des nus académiques. Face à eux, quatre modèles posaient nus (3 femmes, 1 homme), dont Marie Bâton.
Une sorte de retour aux sources, mais de l’autre côté du chevalet pour la Caennaise âgée de 30 ans. « Lycéenne (au lycée Fresnel à Caen) j’ai suivi les cours du soir à l’école des beaux-arts. Cela m’avait laissé un bon souvenir. »

Sans formation particulière, il y a quatre ans Marie a posé sa candidature à l’ESAM (école supérieure d’arts et médias) à Caen. Elle a été retenue.

« Comprendre son propre corps »

« Cela a alors dépassé mes attentes », s’éclaire cette joueuse des Hippocampes, l’équipe de roller hockey de Luc-Sur-Mer. « J’ai appris en échangeant avec les professeurs et les élèves. Leurs attentes, leurs envies. Il faut comprendre son propre corps. »
Un cours, « c’est 2 à 3 h. Des fois des journées complètes de 6 h ». Seul répit pour le modèle, une pause d’un quart d’heure toutes les heures.

Métier physique, le modèle doit savoir « supporter la douleur, mais sans souffrir ». Les douleurs, ce sont toutes ces tensions, points d’appui (tête sur un genou par exemple), engourdissement ou « crampes, heureusement je n’en ai jamais », rigole Marie Bâton, qui en revanche peut avoir la tête qui tourne après une longue pose.
En revanche, se dénuder, n’est pas un souci.

La nudité : un objet d’étude

 » La nudité est synonyme d’intimité, mais lors d’un cours nous sommes un objet d’étude. C’est un travail. Il existe pourtant des modèles très pudiques ou complexés, plus souvent des femmes. Et du côté des élèves novices, ils peuvent être gênés 5 minutes, ensuite le regard change. « 

À tel point que régulièrement, Marie croise en ville un élève qui ne la reconnaît pas « du premier coup d’œil ! ». 

Pas gênée de ses formes, la jeune femme considère :
 » Qu’il faut des modèles aux gabarits différents. Il ne faut pas lasser les élèves et les professeurs. N’avoir que des corps de déesses ou d’apollon, ce n’est pas bon. Être trop squelettique n’est pas apprécié non plus. « 

En revanche, si elle est aussi une passion, « la profession de modèle vivant n’est pas reconnue. Ce sont des vacations, des contrats ponctuels. Nous n’avons aucune sécurité. »

Du yoga hard

Marie Bâton, malgré ses cours à l’ESAM ou lors d’ateliers en MJC par exemple n’arrive pas à joindre les deux bouts.

 » Je ne peux pas en vivre et pourtant c’est mon métier. Je prends donc régulièrement des boulots de nuit. « 

Les deux travails s’enchaînent parfois. Il faut alors ne pas écouter sa fatigue. Mais justement à quoi pense un modèle pendant qu’il pose ?  » À tout ! A notre liste de courses, au film qu’on veut aller voir, au ménage en retard « , rigole Marie Bâton. Mais des fois on ne pense à rien. Dans ces cas-là, le corps est toujours mis à contribution, mais l’esprit est détendu. C’est une sorte de yoga hard : on fait le vide et on morfle un peu…

Avec quelques récompenses aussi. Marie a ainsi reçu des cadeaux d’élèves. « On m’a offert des aquarelles et des croquis. » Une sorte de retour sur soi.

Quel beau moment

 

20171110_100908Quel beau moment

Bonjour tout le monde,

Je suis présentement à Sept-Îles sur la côte-nord du Québec où j’y ai passé un week-end tout à fait formidable. En effet, la séance de nudité artistique qui a eu lieu ce vendredi 10 novembre dernier a été un franc succès. Les étudiants et étudiantes ont été tout simplement formidables envers votre humble serviteur.

Pour ma part, je leur ai offert une prestation de nudité artistique la plus professionnelle qui soit avec, grâce à la collaboration de la professeur du cours de dessins, madame Laurence Boulay, qui a eu l’amabilité de faire jouer des mélodies fort appréciées par tout le monde.

Qui plus est! Votre humble serviteur a eu deux autres contrats de séance de nudité artistique prévues respectivement les 22 et 29 novembre prochain d’abord à Montréal et ensuite à Grand Mère située près de Trois-Rivières. Je vous promet que plusieurs photos et vidéos seront réalisées à l’occasion de ces séances.

D’ailleurs, j’aurai la chance formidable d’être accompagné par deux amies intéressées par le monde du nu artistique. Ces amies me seront d’une aide précieuse pendant le déroulement des séances à venir. Je ne vous dis pas pourquoi. C’est un secret que vous découvrirez en temps et lieu.

D’ici là, portez-vous bien!

Je vous aime.

Rollandjr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un court séjour à Montréal

IMAG0109 1

Montréal le 1er septembre 2017

Un court séjour à Montréal

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, je suis épuisé. En effet, il est 3h00 à Québec et j’arrive tout juste de faire un petit voyage dans la métropole du Québec. Ce séjour à Montréal a duré une seule journée mais elle m’a permis d’avoir de fortes possibilités de beaux contrats en tant que modèle nu pour les mois à venir. En effet, j’ai assisté à une exposition quelque peu particulière dont il me fera plaisir d’élaborer sur le sujet dans les jours à venir. Toutefois, il m’est impératif de faire un tri sur tout ce dont j’ai photographié aujourd’hui même étant donné la teneur hautement érotique, loin d’être vulgaire, de mes photos.

Je terminerai cette humble missive par une simple affirmation qui en dit long sur ma journée. En effet, vous me croire sur parole que cela fait drôle lorsqu’un photographe érotique de Montréal me salue par mon prénom et nom en me disant en pleine foule : » Wow ! Vous êtes Rolland St-Gelais. Le fameux modèle nu unique en son genre. Sachez que vous êtes très apprécié dans votre domaine. »

Que la vie est belle !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un mot de votre humble serviteur

new-image151

Un mot de votre humble serviteur

Bonjour tout le monde,

new-image146J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que votre vie soit belle et bonne pour vous. De mon côté, la vie reprend de plus bel et les journées commencent silencieusement à faire leur parcours vers la saison printanière. Qu’à cela ne tienne, les petits plaisirs de l’hiver nous font patienter jusque-là. Et puis, entre vous et moi, l’hiver a aussi son charme qui est loin d’être négligeable.

Mon retour au Québec s’est bien déroulé même avec quelques heures de retard. L’essentiel est d’être arrivé à destination avec tous ses morceaux. Savoir que l’on puisse voler plus haut que n’importe quel oiseau de la Création me fait prendre conscience de tout le génie de l’Homme. Il est malheureux de constater qu’il s’en sert parfois à des fins loin d’être louables. 

En ce qui concerne la reprise de mes activités artistiques, le tout se fera de manièrenew-image19 graduelle. Toutefois, j’ai le plaisir de vous annoncer qu’il y a déjà un contrat de signé en tant que modèle nu avec une école d’arts pour des séances qui auront lieu à la fin du mois de février. À cela s’ajoute la possibilité d’un second contrat avec une institution de renommée internationale pour une séance qui devrait avoir lieu le lendemain. Comme rien est encore confirmé, je ne peux pas en dire plus pour le moment. Ce qui est intéressant dans ce contrat, c’est que cela constituera le summum de ma carrière de modèle vivant. Soyez rassurés-es que des photos des œuvres réalisées par  les artistes seront publiées sous formes d’articles dès que cela sera possible. D’ici-là, je continuerai la publication de poèmes et rédactions de réflexion pour votre bon plaisir et le … mien. 

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada