Archives de tags | perfection

Rayons de soleil

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo par Phylactère

Rayons de soleil

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que vos projets pour le Temps des Fêtes se concrétisent selon vos attentes. De mon côté, je dois avouer que je vis une période de réflexion très profonde sur l’ensemble de mon parcours de vie. Est-ce une conséquence de mon avancé en âge ? Est-ce l’émergence de quelques regrets de ne pas avoir fait certaines choses comme d’avoir posé des gestes qui me font honte aujourd’hui ? C’est fort possible. Ne dit-on pas qu’une rétrospection sincère et juste est un signe d’un bon équilibre mental chez l’homme ? Mais, attention ! Comme on le dit si bien au Québec; « on devient pansus à force de trop penser ».

Blague à part ! Il est bon de se questionner sur l’orientation que l’on veut donner à notre futur puisqu’il est inutile de vouloir à tout prix revenir sur les traces de notre passé. Pour ma part, il y a tant de choses que je devrai affronter dans mon avenir que pour l’une rare fois, j’ignore comment je vivrai de  telles situations. Je pense notamment aux pertes de personnes qui me sont proches, à ma santé qui ira avec l’âge qui s’avance de manière inexorable, quoique je suis très satisfait de mon état de santé actuel, et de bien d’autres éléments sur lesquelles mon emprise est tout simplement inexistante.

Il y a aussi l’aspect, moins agréable pour l’homme fier que je suis, de mes nombreux défauts lesquels je désire ardemment corriger si ce n’est de  les amoindrir dans le meilleur des cas. Là encore, on a souvent les défauts de nos qualités et vice versa aussi. C’est vrai que je ne suis pas parfait et que  je ne pourrai jamais atteindre la  perfection. Toutefois, une prise de conscience s’impose si je désire redresser certaines parties de mon avenir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAC’est à quoi je m’engage à réaliser durant la période des fêtes. Une période où j’aurai l’occasion de rencontrer mon père afin de lui demander ses conseils et ses suggestions avant qu’il me quitte pour un monde, semble-t-il, meilleur. Fait intéressant à retenir ! C’est mon père qui m’a montré à marcher en dépit des diagnostics les plus pessimistes des médecins de l’époque, En effet, l’un des diagnostics affirmait qu’il me sera à jamais impossible de marcher. Alors pourquoi je ne profiterai pas de sa sagesse pour m’aider à marcher de façon, disons-le franchement, plus en harmonie avec ma foi chrétienne ? Poser cette question est aussi un peu y répondre. N’est-ce pas ?!

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Présentation de votre prochain modèle vivant

IMG_0069_edited

Présentation de votre prochain modèle vivant

Aux étudiants et étudiantes en arts de l’U.Q.A.C.

Bonjour tout le monde,

Je m’appelle RollandJr St Gelais et je vis dans la belle ville de Québec. Je possède plus de quatre baccalauréats obtenus à l’université Laval à Québec. C’est en réalisant un travail de session de théologie que l’idée de devenir modèle vivant est apparue dans mon esprit. Ledit travail portait sur la thématique morale de l’eugénisme dans certains pays européens dont l’Allemagne nazie. Une politique qui avait mis à contribution, de plein gré ou non, bien des artistes allemands.

C’est en pensant longuement à cette thématique que je me suis posé cette question : Pourquoi ne deviendrais-je pas un modèle vivant pour les écoles d’art et les ateliers? Cela pourrait être utile afin de contrecarrer l’image de perfection présente dans les médias populaires.

Bref, et après une grande persévérance, cela fait maintenant plusieurs années que je pratique cette noble passion. Comme quoi, il ne faut jamais abandonner ses rêves.

Je possède une grande ouverture d’esprit, un sens inné de la perfection et de la recherche du bon goût. On me dit être un agréable partenaire de travail, ayant un sens de l’humour développé et une joie de vivre contagieuse. Vous aurez la chance d’avoir un modèle vivant au physique peut-être un peu spécial mais qui a beaucoup de cœur au ventre ce mercredi prochain.

Je vous y attends tous et toutes.

Artistiquement votre

Rolland St Gelais de Québec

Petite réflexion en ce 29 août 2018 

IMG_0069_edited

Petite réflexion en ce 29 août 2018 

Bonjour tout le monde, 

Comment allez-vous ? Pour ma part, je suis en mode réflexion. Oui, vous avez bien lu. Un homme peut parfois réfléchir. Non, je blague. De nos jours, réfléchir est une capacité que l’on voit de plus en plus rarement en ce monde. Bienheureux ceux qui savent utiliser ce don à bon escient, ils éviteront bien des problèmes. 

Ceci écrit, j’ai réfléchi sur une question que les gens deIMG_0030_edited mon âge se posent et qui est : qu’aurait été ma vie si j’avais fait tel ou tel choix ? Personnellement, cette question semble être tout à fait superflue. Trois raisons majeures me poussent à une telle conclusion. La première réside dans les facteurs dits “impondérables”, c’est-à-dire ceux qui de par leurs présences influencent le cours de l’histoire de chacun d’entre nous. Par exemple, les gens qui jalonnent le parcours de notre vie et qui nous influencent de manière positive ou négative. Je dois avouer que le fait d’avoir fait très tôt dans ma vie la connaissance de gens ayant fréquenté le milieu universitaire a eu une influence incommensurable dans ma décision de poursuivre des études universitaires. 

Ai-je bien fait d’avoir choisi une telle option ? Sans aucun doute ! Par ailleurs, c’est peut-être l’une des rares décisions prises dans ma vie dont j’en retire une réelle fierté. La connaissance est la plus grande richesse que l’on peut se donner et que l’on doit transmettre aux générations futures. Fait à noter ! C’est la première promesse de grande importance que j’avais faites à ma mère.  Et je ne l’ai jamais regretté par la suite. 

IMG_0015_editedAutre question concernant le déroulement de ma vie : qu’aurait-elle été si j’étais né avec tous mes morceaux ? Là encore, bien malin celui qui peut deviner avec exactitude la réponse. Par ailleurs, le postulat de base de mon raisonnement devrait être qu’effectivement, je suis né avec tous mes membres, ceux que la vie a bien voulu m’accorder par le biais du drame de la thalidomide. Drame qui toucha un nombre considérable d’enfants, de familles et de parents. Un drame qui illustre bien que l’appât du gain puisse prendre le pas sur la dignité humaine. En dépit ce que certaines personnes puissent penser, je considère que j’ai réussi ma vie sous bien des égards. Ma passion de modèle vivant pour des écoles d’arts et des ateliers, mon amour de la poésie, mon talent en photographie et bien d’autres domaines démontrent que je réussie fort bien à m’intégrer dans le monde. Certes, je ne me lève pas chaque matin pour me rendre au boulot avec une boîte à lunch sous le bras, mais ce que je fais, je le fais avec un sens professionnel indéniable. 

Aurais-je pu m’exprimer de la même façon si j’étais né non handicapé ? Je ne le crois absolument pas. Et pour cause puisque la réalité, c’est-à-dire ma réalité, aurait été aux antipodes de ce qu’elle est maintenant. Aurais-je été plus heureux ? Voilà bien une question où la réponse finale dépend de facteurs qui auraient été fort possiblement autres de ce que je vis actuellement. 

La seconde raison réside dans le regard que je pose actuellement dans ma vie. Élément intéressant à noter ! Être modèle vivant m’a amené à prendre davantage connaissance sur le regard qu’ont les gens sur le corps. Tous sont appelés à apprécier ce que leurs corps sont, mais peu sont élus. Que de défauts on trouve sur notre corps. Nous aimerions qu’il soit ainsi, comme cela, avec moins de ci et plus de ça. Ne vous en faites pas, j’ai moi aussi une telle tendance. Ce que nous aimerions être parfait. Mais, au fait, qu’est-ce la perfection ? 

La perfection ne peut exister en ce monde puisque parIMG_0074_edited une pure logique, ce que l’on obtient d’une main, on le perd de l’autre. Un autre dicton affirme ceci : “Il est bon que l’on n’ait pas tout ce que l’on désire, cela nous permet d’apprécier ce que l’on a.” Voilà le fondement de philosophie de ma vie : Savoir apprécier ce que j’ai, ce que je suis et ce que j’ai accompli jusqu’à maintenant sans pour autant cesser de chercher ce qui pourrait me faire avancer. Ici, il est utile de savoir faire preuve d’un peu d’humilité face à soi-même. D’ailleurs, tout souverain digne de ce nom doit savoir reconnaître tant ses faiblesses, ses erreurs, ses carences que ses forces, réussites et ses avantages. Chose assez cocasse à retenir ! Il existe une prière assez célèbre dans les divers regroupements de gens ayant développé des dépendances tant aux narcotiques que de l’alcool ou de tous comportements destructeurs. Ladite prière peut être récitée par toute personne indépendamment de leurs croyances religieuses ou de leurs philosophies de vie. Vous trouverez ci-joint ladite prière connue sous le vocable de “ La prière de Sérénité ”. 

La prière de Sérénité 

Mon Dieu, 

Donnez-moi la Sérénité 

D’accepter les choses que je ne peux changer, 

Le Courage 

De changer les choses que je peux, 

Et la Sagesse 

D’en faire la Différence.

Amen

IMG_0049_editedLa dernière raison de ne pas trop me poser la question à savoir comment aurait été ma vie avec tous les “si” imaginables et inimaginables qui peuvent surgir en mon esprit réside sur un autre postulat de base. Ce qui est fait, est fait. Mais ce qui peut arriver de notre avenir dépend en bonne partie de ce que nous attendons de nous-mêmes. Tout peut changer à partir du jour où nous décidons de prendre notre vie en mains. Quels sont nos rêves ? Quels sont nos objectifs pour le futur ? Quels sont les moyens mis à notre disposition pour les atteindre ? Et que pouvons-nous faire pour y remédier avenant le cas où les limites dépassent nos possibilités ? Puisqu’il faut avoir deux jambes pour avancer, il faut se baser sur deux options complémentaires. D’une part, abaisser le seuil à atteindre de manière à le rendre plus réalisable et d’autre part, chercher les outils nécessaires pour atteindre le but fixé. Mais l’essentiel est de faire preuve de patience en toute chose. Rappelons-nous que Rome ne s’est pas bâtie en un jour. 

En résumé, je voulais faire part de ma réflexion en ce40075790_10155921834272523_1782910610413977600_n jour du 29 août 2018. Une journée où la pluie rafraîchit l’air ambiant de la belle ville de Québec. Une journée qui porte à la réflexion, à la méditation et à partager avec les gens que l’on aime. Je dirais en terminant cette missive de ne jamais regretter ce que vous avez fait dans votre vie, ni ce que vous êtes. Vous avez fait de votre mieux et c’est ce qui fait de vous une personne unique et extraordinaire. 

Merci pour votre attention. 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

 

Parfois, nul mot ne peut décrire la beauté

Parfois, nul mot ne peut décrire la beauté

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé de débuter la semaine du bon pied en vous présentant cette magnifique vidéo. Une vidéo qui démontre à la perfection que parfois nul mot ne peut décrire la beauté à son état le plus pur. Ce qui est d’autant plus vrai lorsque seule la douceur d’un air de piano suffit à rendre grâce à la nudité artistique féminine.

Est-il nécessaire de vous exprimer jusqu’à tel point je fus ébahi de pouvoir admirer l’harmonie entre la trame sonore et l’ensemble des photos présentées dans une telle vidéo ? En effet, tout y a été réalisé avec un soin méticuleux, un goût recherché et un professionnalisme artistique indéniable. Bref, tout y est magnifique.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Provoquer le regard !

 

21751392_10155850026663919_7757581637446463103_n

Réalisé par Eri Kel 

 

Provoquer le regard !

Voici une oeuvre qui démontre à la perfection ce qu’est l’art du nu: Provoquer le regard sans vulgarité et avec naturel. Merci à Eri Kel pour sa permission.

RollandJr St-Gelais de Québec

Quelle chance incroyable !

New Image 92

Quelle chance incroyable !

Bonjour tout le monde,

J’entre dans le vif du sujet. Vous savez que cela fait maintenant plus de 7 ans que je consacre plusieurs heures à la rédaction d’articles consacrés au domaine de la nudité artistique, la poésie et la photographie. Trois domaines qui sont intimement liés puisque d’une part, on doit d’abord vivre de manière authentique (ce qui est propre à la nudité), d’autre part, on doit chercher à élever de manière constante nos âmes vers le beau et le noble (ce qui concerne la poésie), et, enfin, on doit savoir non pas voir, mais bien regarder avec les yeux du corps et de l’âme afin de saisir la moindre parcelle de l’existence qui nous entoure. Une existence qui tire ses origines de la vie qui anime chaque être sur la terre.

C’est en tenant compte de ces éléments que l’ensemble des articles ont pu être rédigés afin de garder le cap sur la recherche de la perfection à chacune de mes publications. Oui, je le sais fort bien. La perfection n’existe pas en ce monde, mais il n’est point interdit de tenter d’y accéder. Voilà pourquoi, il est un devoir pour votre humble serviteur de s’investir avec un sens professionnel à la fois dans ses investigations et dans ses réflexions avant d’entreprendre, ne fut-ce que de simples prémisses, le moindre début d’écriture. Savoir écrire est un privilège que l’on doit respecter car de la plume bien des nations prennent naissance ou bien sont jetées dans les limbes de l’histoire.

Il va de soi que la chance a jusqu’à maintenant joué un rôle plus que considérable dans mes découvertes liées au monde de la nudité artistique. Certes, le fait de poser nu pour des artistes de renom, du moins au Québec, est une chance que bien peu de mes compatriotes ont eu au cours de leurs vies. Mais, il est tout aussi vrai que de trouver tout à fait par hasard des œuvres réalisées par d’illustres maitres n’est pas donné au commun des mortels. Oui, je peux me considérer chanceux, certains diront plutôt veinard, de pouvoir à la fois me trouver sur une balustrade en tant que modèle nu ET devant celle-ci, surtout lorsque je fais la découverte d’œuvres extraordinaires.

C’est ainsi que je fis, permettez-moi l’expression, la « connaissance » de cette réalisation du sculpteur Auguste Rodin lors de mon périple en Suisse romande au cours du mois de juin. Comment ai-je pu avoir une telle chance ? Un coup du destin ? Un privilège décerné par les dieux ? Un cadeau que me fit ma défunte mère, pourquoi pas?, à l’occasion de mon 55e anniversaire de naissance ? N’oublions pas que rien ne me destinait à devenir modèle nu et encore moins à trouver une telle création venant des mains d’un si grand artiste.

Enfin, je vous invite à aller voir le dernier film réalisé pour rendre hommage à cet artiste. Un hommage ? Une présentation sous un angle méconnu ? Une vision autre que l’on est habituée de voir ? Libre à vous de vous faire votre propre opinion.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Bonne semaine tout le monde

17098361_1904292019801899_6624965011120028043_n

Bonne semaine tout le monde

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que votre week-end se soit bien déroulé pour vous. Bien reposé? Bien dormi? Bien mangé ou festoyé avec des êtres qui vous sont proches? Qu’à cela  ne tienne, l’essentiel c’est d’avoir fait ce que vous vouliez faire en ce premier week-end du carême. Pour ma part, tout va bon train. Et même un plus de ce que je croyais accomplir ces deux derniers jours. Je pense notamment à un projet qui aura lieu ce printemps. Un projet qui me tient réellement à cœur. Désolé de ne point pouvoir vous en informer mais, croyez-moi sur parole, ça vaut la peine d’attendre un peu. Vous pouvez en être convaincu. Et, pour reprendre le fameux proverbe populaire; « la patience est une vertu ».

new-image77Ce week-end a été fort occupé pour votre humble serviteur: un achat de la plus haute importance, des réparations d’objets qui sont précieux à mes yeux, des rencontres avec des amis sans oublier une célébration eucharistique dédiée à la mémoire de feu Bruce Bodkin, décédé à la fin de l’année 2016. Bref, je n’ai pas du tout chômé.

À la cela vient s’ajouter la recherche d’idées en vue de mes prochains articles. Lesdites idées sont apparues au fil du temps d’une part, à la suite de réflexions portant à la fois sur la nudité artistique, la poésie et la photographie. Des thèmes qui continueront d’alimenter ma créativité en tant que maître d’oeuvre de ce blogue lequel est construit à la fois avec un souci constant de perfection et avec un professionnalisme de plus en plus reconnu de par le vaste monde. D’ailleurs, cela me fait grandement plaisir de constater que ce blogue est regardé par un nombre très élevé d’individus vivant dans divers pays dont à titre d’exemple la France avec plus de 182,580 visiteurs seulement pour l’année 2017. À vrai dire, et comme vous pouvez le constater en regardant la carte qui accompagne ce présent article, les visiteurs de mon blogue proviennent d’un peu partout sur notre belle, et ô combien malmenée! , planète bleue connue sous le vocable de la terre.

Vous comprendrez donc qu’il me faut parfois vivre une journée de répit afin denew-image96 poursuivre la rédaction de mon blogue de manière à le rendre sans cesse intéressant. C’est là un point d’honneur auquel il m’est impératif d’obéir en tout temps. Écrire est un plaisir ! Écrire intelligemment est un devoir ! Voilà l’un des leitmotiv qui m’anime à chaque fois où je me trouve devant le clavier de mon ordinateur afin de partager avec vous une idée développée de manière cohérente et pouvant susciter une période de méditation auprès de mes fidèles lecteurs et lectrices. Il en va de tout mon respect à leur endroit.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La Samouraï

170209_161216_8116_sq_by_tastethewine-dayjqky


Réalisation: Tastethewine

La samouraï

Source: http://tastethewine.deviantart.com/

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous profitez de votre weekend afin de vous reposer tout en profitant des plaisirs petits et new-image39grands de la saison hivernale. En ce qui me concerne, j’adore cette saison du simple fait que je peux ressentir toute la vigueur de mon sang circuler dans mon corps lorsque je me balade en une si belle journée telle que nous avons eu aujourd’hui à Québec. Quel bonheur de parcourir les rues, de rencontrer des gens intéressants et, surtout, de réussir à mettre un sourire chez les personnes qui peut-être ont un besoin urgent d’oublier, ne fut-ce qu’un seul instant, leurs problèmes quotidiens. Petits bonheurs qui ne coûtent rien mais qui rapportent tellement au plan humain.

D’ailleurs, je suis allé cette après-midi me procurer mon billet de bus aller-retour Québec-Montréal pour ma prochaine séance de nudité artistique qui aura lieu à l’université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (satellite de Montréal) mercredi le 15 février au sein d’un groupe d’étudiants et d’étudiantes au talent prometteur. Une telle séance promet, vous devez vous en douter, d’être riche en originalités. C’est un fait ! Il s’agira là de ma seconde séance de nudité artistique au sein d’un groupe mené de mains de maître par une responsable, une femme de grande beauté, qui détient un sens professionnel aigüe. Un sens professionnel qui favorise, chez votre humble serviteur, la créativité dans l’élaboration de positions nues.

12204681_10208456193347395_1349257437_n-2.jpgOr qui dit créativité, dit aussi originalité. En effet, c’est bien beau poser nu mais il est impératif de le faire avec une intention artistique et, corollairement dans le cas qui nous intéresse, dans un souci éducatif. Voilà pourquoi il m’arrive, plus souvent que vous pouvez le croire, de naviguer sur différents sites dédiés à l’art du nu ou du moins dans un domaine connexe. Un de ces sites mérite d’être mentionné puisque on y retrouve une quantité phénoménale de photos réalisées par des photographes d’un peu partout dans le monde. Il s’agit, en l’occurrence, du site DevianArt où moi-même je possède un compte avec plus de 2972 photos de genres variés. Toutefois, certains des photographes spécialisés dans le nu artistique ont gracieusement accepté de collaborer à la rédaction de quelques-uns de mes articles au sein de mon blogue dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie et, parfois, à la rédaction de textes de réflexion sur des sujets qui me touchent de près.

Il va de soi que plusieurs des photos que j’ai vues jusqu’à ce jour constituent une source d’inspirationrol-01-low fort importante dans le choix de mes poses. Après tout, l’inspiration doit bien naître de ce que l’on voit, de ce que l’on vit et de ce que l’on ressent. Tout ceci a pour fondement l’originalité dans les œuvres faites tant par les artistes que par leurs modèles. Oui, c’est l’artiste qui transpose sur un support quelconque ce qu’il voit afin d’en tirer un résultat qui lui sera, souhaitons-le pour lui, satisfaisant voire gratifiant. Cependant, c’est le modèle qui lui offre l’œuvre brute, semblable à une pierre que le tailleur façonnera encore et encore jusqu’à donner naissance à un être auparavant enfoui dans ses entrailles. Autrement dit, l’artiste voit dans le modèle autre chose que ce que celui-ci lui montre à première vue d’où l’importance de la confiance la plus absolue entre les parties. Une telle confiance favorisera l’émergence de l’originalité de l’œuvre proprement dit.

12207754_10208456190427322_1979300797_nOr, il est autorisé d’utiliser des accessoires lors des séances de nudité artistique. Et, loin de moi l’idée d’user d’objets susceptibles de soustraire mon intimité du regard des artistes pour qui je travaille. Comme je l’avais autrefois mentionné à une jeune journaliste d’un journal local de Québec ; « je ne cache rien, mais je n’exhibe rien lorsque je pose nu. » L’accessoire est là uniquement comme support à l’émergence d’idées chez les artistes leur permettant ainsi d’extrapoler dans leurs représentations. Par exemple, un simple bâton pourrait tout aussi bien signifier le fameux bâton du pèlerin que le bâton, appelé « bô » en japonais, du guerrier nippon. Il en est de même lorsque je porte, à titre d’exemple, un chapeau et une canne. Aurai-je le rôle d’un don juan ou bien celui d’un vieil avare pour celui qui dessinera cet être dans son plus simple apparat ?

170209_161216_8116_sq_by_tastethewine-dayjqkySouvenons-nous que toutes les possibilités s’offrent au commun des mortels dans l’art du  nu. Pourquoi donc me direz-vous ? Ce à quoi je vous réponds que tout est sujet à la créativité dans le domaine des arts et en particulier celui du nu artistique. Tantôt, il peut s’agir de la volonté de dénoncer telle ou telle politique. Tantôt, ce sera peut-être le désir de faire vivre une quelconque page de l’histoire de l’humanité ou bien encore de juxtaposer divers éléments dans l’optique d’accoucher de quelque chose d’inconnue ou bien d’inhabituel dès l’instant précis où l’artiste aura terminé son travail. Le plus bel exemple qui me vient à l’esprit, c’est justement la photo que j’ai choisie en haut de cet article pour illustrer mes propos. Veuillez prendre note que j’ai obtenu au préalable l’accord du photographe pour utiliser ladite photo avant même de débuter ma rédaction.

Ici, tout est fait à la perfection. En premier lieu, la pose est prise, du moins semble-t-il, avec une aisance indéniable par la modèle. Une pose qui peut laisser sous-entendre qu’elle aurait peut-être déjà pratiqué un quelconque art martial du pays du soleil levant. En second lieu, la beauté de la modèle nue est un facteur incitatif, avouons-le d’emblée, à retenir notre regard sur cette photo. Réussir à attirer et à retenir l’attention du public est un indice important qui prouve assez bien que l’auteur a, du moins en partie, réalisé une œuvre intéressante. En dernier lieu, une telle photo est pour votre humble serviteur une source d’inspiration dans le choix des poses que je désire réaliser au cours de la séance de nudité artistique qui aura lieu mercredi prochain à Montréal. Bien entendu qu’il sera nécessaire d’adapter lesdites poses envisagées en tenant compte de ma situation physique. C’est là un point majeur auquel je devrai en tout temps me soustraire au cours de ma carrière de modèle vivant. Là-encore ! Bien des choses risqueront de vous étonner. Et, pour être franc avec vous, moi aussi.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

Nudité? Vous avez dit nudité?

Nudité? Vous avez dit nudité?

Bonjour tout le monde,

new-image28Nudité? Vous avez dit nudité? Voilà la thématique de cet article et il m’a semblé être de plus haute importance de l’aborder dès les premières lignes écrites par votre humble serviteur devant son clavier d’ordinateur. Pourquoi vouloir rédiger un tel article après plus de 900 publications et de 14 pages de présentation sur des thèmes allant sur certains aspects de ma vie, dans un souci de transparence, et sur certains éléments, disons-le franchement, plus corsés? D’ailleurs, force est de constater que l’unanimité est loin de faire légion en ce monde et si cela arrive, en de rares occasions, elle est souvent la cause de bien des tourments au sein des sociétés, surtout lorsque la moralité semble être un vecteur des forces en présence. Comme disait si bien un sage: « Souviens-toi mon enfant que les pires atrocités commises par les hommes l’ont été faites au nom de la vertu. »

C’est là une question à laquelle je suis obligé d’y répondre sous trois volets distincts qui se résument simplement  en ceci: En premier lieu, ce que ce blogue n’est pas et New Image5ne sera jamais. En second lieu, les triples objectifs visés par votre humble serviteur. Et, en dernier lieu, vous l’avez sans doute deviné, de décrire en quelques mots qui est celui qui se cache derrière son clavier, et ce peu importe l’heure de la journée ou de la soirée, et même dans certains cas, durant la nuit, peaufinant dans le mesure de ses capacités la rédaction de ses publications. Trois volets, certes distincts, mais tellement complémentaires qu’en l’absence d’un seul des trois, toute logique démontrant la nécessité de l’existence même de ce blogue serait remise en question. Et, croyez-moi sur parole, je me battrai bec et ongles pour  le conserver tel qu’il est puisqu’il signifie à mes yeux la plus belle preuve de cette liberté d’expression, en l’occurrence la mienne, si malmenée par des gens avides de pouvoir sous le couvert de la moralité et, surtout d’une conception erronée de la grandeur divine.

Ce que ce blogue n’est pas et ne sera jamais

Une chose doit être dite une fois pour toutes: Ce blogue n’est pas et ne sera jamais dédié à une quelconque forme de vulgarité, d’obscénité, de mauvais goût et de grossièreté. Dès le début de la création de ce blogue, votre humble serviteur a tenté par tous les moyens mis à sa disposition, et parfois avec des balbutiements  vu son caractère profane dans les premiers temps, d’éviter d’offusquer qui que ce soit au sein de son blogue.

Qui plus est! Lorsque l’occasion se présente, il me fait plaisir de corriger le tir en publiant une nouvelle version d’un tel ou tel article ou tout simplement en y modifiant quelques parties. Ce blogue n’est pas non plus un site dédié à la 000000810002pornographie où l’image de la nudité est galvaudée de manière irrespectueuse tant pour les hommes que pour les femmes, dans son ensemble. Oui, certaines publications peuvent posséder une connotation d’érotisme, mais quand cela a lieu, c’est fait avec un soin méticuleux. C’est le cas notamment des séries intitulées «Séance de nudité érotique» et de sa suite sous-titrée «Se connaître, c’est s’aimer.» Une séance qui a été tournée dans une chambre d’hôtel de Montréal et ce, avec la collaboration spéciale d’une modèle nue extraordinaire et d’un photographe hors-pairs. Rien ne fut laissé au hasard afin de respecter d’abord et avant toute chose la charmante jeune dame qui avait accepté de participer. C’est bien la moindre des choses. N’est-ce pas?!

Ce blogue ne peut pas exister sans la recherche de l’excellence d’un français écrit et de mots choisis afin de respecter la langue de Molière. La plus belle langue au monde! Voilà pourquoi j’essaye de publier mes articles avec un grand souci de respect envers cette langue noble et digne des dieux. Oui, j’adore plus que tout ma langue car c’est avec elle que j’ai appris à dire la plus belle phrase pouvant être dite en ce monde: Je t’aime.

Les triples objectifs visés par votre humble serviteur

Il est important de retenir que l’idée de réaliser et d’entretenir, ce sont là deux réalités aux antipodes l’une de l’autre, ce blogue est venue en mon esprit à la suite new-image26d’un exposé écrit en théologie dont le sujet portait sur l’eugénisme sous le régime nazi et la participation plus ou moins imposée par les pseudo scientifiques du IIIe Reich auprès des artistes dans les pays occupés. En ce contexte, tout était axé sur la glorification du corps parfait et l’exclusion, voir l’élimination purement et simplement physique, des individus ne cadrant pas dans les critères de perfection préconisés par les nazis.

12675129_10154724094679657_765136332_oMa réponse personnelle a été de faire, permettez-moi cette expression, un pied-de-nez à cette période sombre de l’histoire. À cela s’ajoute le fait que la thalidomide a été découverte et fabriquée au sein de la Wehrmacht par un chimiste allemand qui alla devenir le fondateur de l’entreprise pharmaceutique tristement célèbre Grünenthal Chemical. Être un modèle nu était le chemin tout indiqué pour faire contrepoids à cette période qui menace de manière plus ou moins subtile de refaire surface. Souvenez-vous que l’histoire a tendance à se répéter et que la prudence est l’une des quatre vertus cardinales. Bref, restons prudents en tout temps.

Le second objectif de votre humble serviteur réside à transmettre sa passion pour la beauté auprès des visiteurs. Je fais bien entendu référence à la beauté sous toutes ses formes, mais en particulier le nu, la poésie et la photographie. Trois domaines qui, à ma grande surprise, m’ont permis de faire la rencontre de gens extraordinaires. Dans le domaine du nu, j’ai eu la chance de faire les manchettes en quelques occasions tant en Europe qu’au Québec et même au sein d’un magazine britannique, via une publication sur la modèle nue connue sous son nom d’artiste de Phylactère.

new-image16Pour ce qui est de la poésie, elle reflète ma passion pour le français. Jouer avec les mots! En faire vibrer chaque expression! Ressentir le plaisir ou la douleur évoqués dans une phrase! Remémorer des instants de bonheur ou de tristesse! Caresser chacune des lettres comme on titille le clitoris d’une femme pour lui procurer un plaisir parfois coupable, mais plus souvent tellement agréable qu’on ne peut s’empêcher de répondre favorablement à sa demande de recommencer encore et encore. Oui, la poésie est pour moi la nudité de mon âme. Une nudité que je dévoile au gré des mots, parfois pour apaiser, je le concède, bien des maux. Des maux de mon enfance!

Et que puis-je affirmer de ma passion pour la photographie? Certes, les artistes me11235251_676422929152119_142811643_o_thumb.jpg voient entièrement nu. Une nudité qui me comble de bonheur et de sérénité. Pour sa part, la poésie sert à transmettre mes sensations les plus profondes chez mon être. Toutefois, c’est par la photographie que je capte la beauté éphémère du monde qui m’entoure. Une beauté condamnée non pas par sa propre disparition, mais bien par la mienne. En effet, je serai déjà disparu depuis fort longtemps lorsque la terre arrêtera de tourner. Le reconnaître, c’est faire preuve d’humilité.

Capter chaque instant de vie! La vie en tant que modèle nu et pleinement sexué! La vie présente en chacun de mes poèmes! La vie saisie dès le moment où j’appuie sur le bouton de mon appareil-photo. Trois visions de la vie, mais une seule vie, c’est-à-dire celle que je partage avec le microcosme qui m’enveloppe, lui-même englobé par le macrocosme, et ce jusqu’à l’infini. Cet infini qui rejoint ce Dieu invisible.

Qui est celui qui se cache derrière son clavier?

Je suis simplement un être humain comme chaque personne vivant sur cette belle planète que l’on appelle communément la terre. Je respire comme toutes les personnes qui lisent ce blogue. J’aspire à rendre ce monde meilleur en tenant compte de mes forces et de mes faiblesses. Et, surtout, loin est de moi l’idée que je sois parfait.

Je cherche à publier des articles qui soient dignes d’intérêt pour chaque lecteur potentiel. Souvent, mon but semble être atteint tandis qu’en d’autres circonstances je passe à côté de la cible. Qu’à cela ne tienne! Je recommence avec la même passion, et même dans certains cas, avec un degré de minutie plus élevé rendant le résultat sensiblement amélioré. « À chaque fois, remets-toi à la tâche si tu veux bien travailler. » Telle pourrait bien être mon leitmotiv lors de mes rédactions. 

En terminant cette missive, je tiens à préciser une dernière chose. Une chose qui doit être comprise une bonne fois pour toutes. Mon intention qui se trouve dans chacune de mes publications est d’abord et avant tout dénuée de méchanceté envers qui que ce soit. Bien au contraire! Tout est fait avec une bonté d’âme et en tenant compte de mes dispositions du moment présent lesquelles sont tournées vers un seul objectif, la recherche de l’excellence. Soyez, je vous en pries, indulgents envers votre serviteur si cela ne soit pas toujours le cas.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La perfection? La recherche ultime du modèle nu

La simplicité est un atout majeur en nudité artistique

La simplicité est un atout majeur en nudité artistique

La perfection? La recherche ultime du modèle nu

Nudité artistique

Nudité artistique

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je désire vous parler d’un élément fondamental dans le domaine artistique. Bien que la passion chez l’artiste est sans contredit un élément fondamental qui alimente sa créativité, je vous parlerai plutôt d’une autre pièce majeure qui l’incite à prendre son travail le plus sérieusement possible. Une pièce qui l’incite à voir son talent à la fois comme un don à découvrir et à apprivoiser afin de favoriser un échange véritable entre lui et ses admirateurs sans oublier ses détracteurs. N’oublions pas que nous ne pouvons guère plaire à tout le monde. Ce qui est d’autant plus vrai dans le milieu artistique, et ce que ce soit dans le monde musical, théâtral et du cinéma pour ne nommer que ceux-là.

Je vous parlerai surtout de mon expérience personnelle dans cet article pour l’unique raison que je ne peux pas faire autrement. En effet, qui suis-je pour parler pour les autres? Qui plus est! Mon champs de connaissance est tout de même assez limité en arts. Être modèle nu est l’une des trois passions qui animent ma vie actuelle. La seconde est celle de la photographie et la troisième, qui est fort apprécié par plusieurs de mes amis-es sur les réseaux sociaux, se rapporte à la poésie. Pourtant, ces trois passions ont un point en commun: la recherche de la perfection!

Je serai à jamais reconnaissant à ma défunte mère de m’avoir inculqué un respect indéfectible envers la langue française.

Soyons respectueux de la langue française

Soyons respectueux de la langue française

Une langue noble, riche et diversifiée avec laquelle il est aisé d’exprimer tant notre amour envers l’être aimé que la douleur de l’avoir blessé. D’ailleurs, c’est en diffusant le poème Chanson d’automne de Paul Verlaine que la B.B.C. a averti les Forces Françaises de l’Intérieur, les fameux F.F.I., du débarquement de Normandie afin de libérer la France, et ensuite l’Europe, du joug nazi. Oui, je suis fier de ma langue et je tente par tous les moyens mises à ma disposition de rédiger et de parler avec tout le respect qui lui est dû. Toutefois, je ne nierai pas que mon ascendance québécoise peut m’amener à utiliser des termes, des mots et des expressions propres à mon milieu de vie. Devrais-je en éprouver de la honte? Pas du tout puisque ce sont-là des caractéristiques qui m’aident à garder une simplicité dans tout ce que je rédige ou je compose y compris toutes les poses que je réalise durant les séances de nudité artistique. Autrement dit, la simplicité est comme la modération, çà toujours meilleur goût.

Ma passion pour la photographie

Ma passion pour la photographie

Et pour ce qui est de ma passion pour la photographie? Elle est pour moi le meilleur moyen de saisir l’instant présent. Cet instant que je voudrais tant qu’il dure éternellement. Tout peut être saisi par ma caméra: une fleur qui pousse dans un champs, une rivière qui suit son cours dans un silence quasi contemplatif, le regard d’un homme d’un âge avancé témoin d’événements parfois drôles mais souvent tristes, des beautés féminines qui agrémentent mon existence éphémère et combien précieuse. La liste pourrait s’allonger presque indéfiniment. Il va de soi que ma passion pour l’écrit, pour la photographie et pour la nudité artistique réside sur un aspect majeur et qui est, vous l’avez deviné, la recherche de la perfection.

Je ne dis pas que tout ce que je tente de réaliser est parfait. Loin de moi cette prétention. Il s’agit plutôt d’élever mes attentes sur ce que je veux réaliser. Écrire, non pas seulement pour le simple fait d’écrire car cela équivaudrait à de la masturbation intellectuelle mais pour communiquer, pour entrer en relation avec les autres afin de susciter un débat ou du moins une interrogation de part et d’autres. Photographier pour trouver ce petit quelque chose jadis invisible à l’œil nu mais qui se dévoile sur l’objectif l’espace d’un instant. Poser nu pour se permettre d’être moi-même, d’être authentique, d’être unique et d’être vrai. Être capable non pas de supporter le regard de l’autre sur moi mais d’accepter qu’il me voit autrement de ce que j’aurais pu m’imaginer. C’est-là où réside, veuillez noter qu’il s’agit de mon humble opinion, la perfection.

La recherche de la perfection en tant que modèle nu est la pierre angulaire de toutes mes poses. Je présente tant ma

Tout donner! Tout me donner!

Tout donner! Tout me donner!

vulnérabilité que ma force, mes attributs physiques et ce qui me rend semblable autant que ce qui me différencie des autres à tous les artistes avec qui je travaille. Et, croyez-moi sur parole, vous seriez étonnés jusqu’où je suis allé jusqu’à maintenant sans toutefois verser dans la vulgarité. D’ailleurs, la beauté disparaît dès que la vulgarité pointe le bout de son nez. Fait à retenir! Il s’agit-là de la devise de mon blogue érotique. Oui, la recherche de la perfection m’aide à vouloir tout donner, tout me donner, à chacune des poses tout en tenant compte des personnes à qui j’offre mon corps, mon intimité, la profondeur de mon âme. Voilà pourquoi je vérifie les lieux, le groupe d’âges des gens présents en salle, l’ambiance qui se dégage de mon environnement et, surtout, de l’accueil qui m’est offert par les responsables. À vrai dire, la perfection ne peut être atteinte, peut-elle réellement l’être?, qu’avec l’apport de tous ces éléments évoqués. Renier cette réalité serait nier la vérité. La perfection recherchée en tant que modèle nu est, si j’ose prendre cet exemple, semblable à une pièce musicale capable à elle seule de faire vibrer les cordes sensibles enfouies en chaque être humain. Je dois réussir à communier d’âme à âme, à briser la fausse pudeur qui trop souvent empoisonne les rapports sociaux, à amener l’artiste sur une terre inconnue qui est mon corps nu. Une terre maintes fois labourée par le corps médical, brisée par les quelques comprimés de thalidomide pris par ma défunte mère durant sa grossesse, renforcie par ses expériences de vie, aimée parce qu’elle a été aimée et même en quelques occasions dorlotée et, enfin, ouverte à la vie qui je le souhaite plus que tout sera éternelle.

citation-leonard-de-vinci-11449En résumé, la recherche de la perfection constitue le fondement de mes trois passions qui sont l’écriture, la photographie et être modèle nu. Soyez rassurés-es! Je sais autant que n’importe lequel d’entre vous que la perfection absolue est impossible à atteindre. En tout cas, rares sont ceux et celles qui ont réussi à l’atteindre. Il est bien qu’il en soit ainsi puisque cela me permet, je devrais plutôt écrire que cela nous permet, de rester humble devant la vie et devant l’humanité. Dieu seul est parfait! Dit-on. Dieu merci, je ne le serai jamais.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada