Archives de tags | éprise

Mon corps comme seul langage

Mon seul langage
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Mon corps comme seul langage

 

Bonsoir mon cher ami,
Vous rentrez bien tard cette nuit,
J’espère que vous me reconnaissez,
Nous avons pris quelques verres dans un café.

 

Nous avions discuté de nos chemins de vie,
Et, bien souvent, de votre sourire j’en étais ébahie.
Que pouvais-je faire de la douceur de votre accent étranger ?
Au fil de nos rencontres, à vous je me suis finalement attachée.

 

Mais dernièrement une idée m’est apparue,
Sans faire de bruit, je vous ai suivi dans les rues.
Afin de savoir où je pourrais vous faire cette belle surprise,
Même si je savais qu’une autre femme au loin était de vous éprise.

 

Mais, comment pouvais-je m’empêcher de vous aimer ?
Comment de votre charme aurais-je pu un seul instant y résister ?
Sans ainsi que, ayant pris ma décision, par cette fraîche nuit d’automne.
J’ai décidé de faire de moi votre maîtresse et que vous seriez mon homme.

 

Il est vrai que tant de choses nous séparent pour toujours,
Voilà la raison d’être de mon malheur et de ma souffrance en cet amour.
Tant de vos mots et de vos expressions me sont inconnus sans oublier nos âges,
C’est ainsi que j’ai choisi de vous prouver ma passion par mon corps comme seul langage.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Tu m’as surprise

43018940_2160033437579521_4217995099734278144_o

Avec la permission de Gier De Gier

Tu m’as surprise 

 

Tu m’as surprise, 

Dans ce moment d’intimité. 

Toi, mon âme-sœur qui partage mon amitié. 

Maintenant, je ne sais plus quoi dire car de toi je suis éprise. 

 

Tu as entendu mes plaintes de joie, 

Tu as ressenti mon plaisir secret de bon aloi, 

Sans dire un mot ! Dans un silence si tendre et suave. 

Tu as admiré mon sens du touché habile comme une esclave. 

 

Tu as assouvi ta vilaine curiosité, 

Un peu, je dirai même beaucoup, en légitimité. 

Imaginant mon corps collé divinement sur le tiens. 

Faisant de ton incomparable beauté le plus beau rêve, le mien. 

 

Oui, je voulais que tu me surprennes. 

En flagrant délit, coupable devant ma reine. 

Puisque c’est avec élan comme-ci et avec joie c’est comme çà.  

N’attends pas plus longtemps. Maintenant, viens dans mes bras. 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada